H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'AUTOMNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: L'AUTOMNE   Jeu 30 Avr - 0:50

Délice automnal !
Mon âme est unie à l'automne et, si j'etais un oiseau,
je survolerai la terre en quete des automnes successifs.

George Eliot.


MILES DAVIS
AUTUMN LEAVES

Automne malade
Guillaume Apollinaire

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé dans les vergers
Pauvre automne ! Meures en blancheur
Et en richesse de neige et fruits mûrs.

Aux lisières lointaines, les cerfs ont bramé
Et que j'aime ô saison, que j'aime tes rumeurs
Les fruits tombant, sans qu'on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille

Les feuilles qu'on foule,
Un train qui roule
La vie s'écoule...

(Alcools)


Dernière édition par Nine le Dim 13 Juin - 2:26, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Jeu 30 Avr - 1:16

LES FEUILLES MORTES SE RAMASSENT A LA PELLE



Les souvenirs et les regrets aussi ...


Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Jeu 30 Avr - 1:26

VARIATIONS D'AUTOMNE

Le changement de saison est pour nous, comme pour la nature un moment de mutation bizarre… On ressort nos vêtements chauds, on sait pas comment s’habiller, on est plus facilement fatigué….Et bien les plantes font à peu près la même chose…
Pour le tronc et les branches, isolés par l’écorce, ça va encore…ils sont en mesure de supporter les conditions hivernales, tout comme les racines, au chaud dans le sol.
Reste, quand on est un arbre… le problème des feuilles : leurs tissus tendres ne résistent pas aux basses températures. Les feuilles vont jaunir puis rougir, avant de tomber… mais comment ça marche me direz vous ?

Petite remise à niveau sur les couleurs d’abord :

Le pigment vert (habituel) des feuilles, c’est la chlorophylle. Elle absorbe naturellement la lumière rouge et bleue du soleil qui atteint les feuilles. La lumière réfléchie, moins rouge et moins bleue, apparaît donc verte. Cependant, la chlorophylle n’est pas un composé très stable: la lumière brillante du soleil la décompose. Pour conserver de la chlorophylle dans leurs
feuilles, les plantes en synthétisent continuellement… grâce au soleil et aux températures chaudes. Durant l’été la chlorophylle se renouvelle continuellement dans les feuilles des arbres.

Les feuilles contiennent aussi un autre pigment, la carotène. Il absorbe la lumière bleu-vert et la lumière bleue. La lumière réfléchie apparaît donc jaune. Quand la carotène et la chlorophylle sont présentes dans la même feuille, elles absorbent la lumière rouge, bleu-vert et bleue: la lumière réfléchie apparaît verte. Étant un composé plus stable, la carotène demeure dans les feuilles même après la destruction de la chlorophylle. Les feuilles apparaissent alors jaunes.

Un troisième pigment (ou classe de pigments) : les anthocyanines, se rencontrent dans les feuilles. Les anthocyanines absorbent la lumière bleue, bleu-vert et verte. La lumière réfléchie apparaît alors rouge.

Du coup, voilà comment ça se passe :

Durant l’été, grâce à l’action de la lumière sur la chlorophylle (verte), les feuilles des arbres sont comme des usines qui produisent du sucre à partir du C02 et de l’eau. À partir des racines, l’eau et les éléments nutritifs circulent dans les branches et dans les feuilles. Les sucres produits par la photosynthèse circulent, à partir des feuilles, dans les autres partie de l’arbre. L’arbre utilise une partie de l’énergie chimique pour croître et emmagasine le reste.



En automne, le raccourcissement des jours (photopériode) et les nuits fraîches (baisse des températures) déclenchent des changements homonaux dans l’arbre (comme chez l’Homme ?), notamment une production d’éthylène… Celà permet aux arbres d’éviter de dépenser de l’énergie inutilement pour des organes destinés à geler et mourir. Les feuilles sont donc progressivement isolées des canaux qui transportent la sève. Une membrane de liège se forme entre la branche et le pétiole de la feuille, provoquée par la sécrétion d’éthylène.

La circulation des éléments nutritifs étant alors bloquée, la production de la chlorophylle diminue et la couleur verte des feuilles s’estompe. Si les feuilles contiennent de la carotène, comme celles du bouleau et du noyer, elles passeront du vert au jaune brillant au moment de la disparition de leur chlorophylle. La membrane de liège entre la branche et la feuille empêche aussi la circulation du sucre à partir de la feuille. Dans certains arbres, au moment où la concentration en sucre augmente, le sucre réagit pour former des anthocyanines, d’où le passage des feuilles au rouge. Cette dernière étape ne se trouve pas chez toutes les espèces.
Les feuilles survivent cependant quelque temps en digérant leurs propres réserves, mais peu à peu, déshydratées, elles durcissent. Lorsque la couche de séparation est complète, l’attache est prête à se rompre, et les feuilles tombent au premier coup de vent pour qu’on puisse mieux les ramasser à la pelle…

C’est quand même super bien fait !


Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Jeu 30 Avr - 2:00

OCTOBRE


FRANCIS CABREL


Dernière édition par Nine le Lun 21 Sep - 1:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Jeu 30 Avr - 15:11

L'AUTOMNE EST LA
album V.LAZLO
F.BERNHEIM / C.BOUCLIER

Découvrez Viktor Lazlo!



L'Automne est là ... étonne moi !
déjà nous voilà fin septembre
je sais bien qu'il viendra
pour me prendre un peu de toi
dehors on l'aperçoit qui se cambre
et recouvre les toits d'or et d'ambre
va comprendre pourquoi ?


Dernière édition par Nine le Sam 12 Sep - 2:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Ven 1 Mai - 0:40

L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver
George Sand



L'automne raconte à la terre les feuilles qu'elle a prêtées à l'été.
Georg Christoph Lichtenberg


Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Ven 1 Mai - 0:57

LA LEGENDE DE L'ETE INDIEN



On parle aussi souvent et à tort sous nos tropiques d'été indien, nommant ainsi la fin de nos étés européens parfois superbes (les mois de septembre et d'octobre de l'an passé en sont un exemple) alors qu'en réalité l'été indien est un très court et flamboyant moment existant exclusivement dans le nord du continent américain, juste avant l'hiver.

Mais été indien européen ou pas, en connaissez-vous la légende ?

Mudjekewis avait neuf frères, et ensemble ils vainquirent l'ours géant. Aussi reçurent-ils en présent la ceinture sacrée qui contient de quoi vivre heureux toute sa vie durant.

Le mérite de cet exploit, chacun le savait, revenait à Mudjekewis le plus jeune des dix garçons, et ce fut à lui qu'échut le pouvoir de gouverner les vents d'Ouest. On l'appela dès lors Kabeyun, "Père des airs", et il entreprit de distribuer une part de sa puissance à chacun de ses fils. A Wabun il donna l'Est, à Shawondasee le Sud, et à Kabiboonoka le Nord. Seul Manabozho n'eut rien de cet héritage car sa naissance avait été illégitime.

C'est pourquoi plus tard, blessé par cette injustice, il partit en guerre contre son père jusqu'à ce que celui-ci, accédant à sa requête, consente à lui céder une part de la souveraineté de Kabiboonoka en lui abandonnant le privilège de régner sur les vents du Nord-Ouest.

Shawondasee, maître du Sud, révéla très jeune son indolence. Bien avant l'âge il était un vieillard poussif peu enclin à voyager, les yeux mi-clos toujours fixés droit devant lui.

Souvent il soupirait lorsque venait l'automne, dispensant généreusement cet air doux qui gagne alors tout le Nord du pays.

Mais un jour il aperçut au loin, courant gracieusement à travers les plaines du Nord, une jeune fille aux cheveux d'or. Elle était très belle et il en tomba aussitôt amoureux. Ses boucles, surtout, blondes comme le blé mur, avaient conquis son coeur. Cependant sa paresse naturelle l'emporta sur sa passion, et à l'aube du matin il la surprit enveloppée d'une nuée blanche comme neige.

Il en conçut immédiatement une vive jalousie envers son frère Kabiboonoka, persuadé qu'il s'était mis en tête de lui ravir la jeune fille en lui offrant l'une de ses écharpes immaculées dont les vents du Nord ont coutume de se parer aux approches de l'hiver. Pour briser le sortilège de son rival, Shawondasee, haletant, souffla comme il put et le ciel fut envahi de fils d'argent.

Mais lorsque ceux-ci se dissipèrent la belle avait disparu, et avec elle les mille graines finement ailées qui couronnent les fleurs de pissenlit de la prairie...

Il est un âge pour tout, dit le sage, et Shawondasee avait eu le tort de se croire assez jeune pour être aimé de la fille aux cheveux d'or. En la poursuivant de ses soupirs alanguis il n'avait fait que précipiter sa fuite.

Depuis, croyant à la fin de chaque automne revoir l'objet de sa flamme courir dans les prés comme au premier jour, le vieillard continue de haleter doucement au souvenir d'un bonheur inaccessible.
Il gratifie ainsi les terres du Nord, à la veille de l'hiver, de cette saison nulle part ailleurs pareille que les hommes blancs appellent "l'été indien".

(source : "Les indiens d'Amérique")


Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:13, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Ven 1 Mai - 1:05

CANADA ROI DE L'ETE INDIEN



Petite définition de l'été indien :
courte période de redoux survenant en automne après une vague de froid. Comme si l'été était de retour, non pas en Inde, mais sur le continent améridien. On pourrait aussi bien dire "l'été huron" (l'un des peuples indiens du Canada), car c'est sous ces latitudes septentrionales que l'été indien est le plus spectaculaire.

D'abord, il survient après une gelée ; ensuite, il peut se produire alors que le calendrier est toujours en été (mi-septembre) ; enfin, il est aussi bref qu'inattendu. Quelques jours, sur une semaine, deux au maximum. Au-delà, ce n'est plus l'été indien, mais un inquiétant réchauffement climatique.

Pour accompagner les belles journées ensoleillées de l'été indien, le Canada dispose d'un atout naturel, qu'il déploie du Québec à la Colombie britannique : ses forêts où poussent les érables, du plus beau rouge quand vient l'automne. Un feu d'artifice avant le long hiver, qui se prolonge sur environ un mois.

les couleurs de l'été indien


Mont-Joli, Gaspésie, Canada, septembre 2007. © Yvon Chiarini

Une explosion de couleurs, des arbres colorés de rouge, de jaune et d'orange, des forêts ardentes et un ciel d'un bleu intense... l'automne au Canada est une saison parée de mille feux. Cette période de beau temps, aux journées chaudes et ensoleillées, est appelée "l'été indien" ou "l'été des Indiens".

L'expression "l'Indian Summer" remonterait à la fin du XVIIIème siècle, en Pennsylvanie. Le terme a ensuite voyagé dans les régions de New York et de la Nouvelle-Angleterre avant d'atteindre le Canada.

L'été des Indiens se produit généralement entre le début du mois d'octobre et la mi-novembre. Il est cependant difficile, voire impossible, de prédire la date de sa venue; il n'a d'ailleurs pas lieu tous les ans. L'expression "été des Indiens" fait référence à l'histoire des Amérindiens, qui profitaient autrefois de cette période pour terminer leur récolte avant l'arrivée de l'hiver.


JO DASSIN


Dernière édition par Nine le Dim 13 Juin - 2:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Ven 1 Mai - 14:56

HORS SAISON



C'est le silence
Qui se remarque le plus
Les volets roulants tous descendus
De l'herbe ancienne
Dans les bacs à fleurs
Sur les balcons
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide et têtue
Pour quelques ombres perdues
Sous des capuchons
On doit être hors-saison

Le vent transperce
Ces trop longues avenues
Quelqu'un cherche une adresse inconnue
Et le courrier déborde
Au seuil des pavillons
On doit être hors-saison

Une ville se fâne
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près
Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai

On pourrait tout prendre
Les murs, les jardins, les rues
On pourrait mettre
Aux boîtes aux lettres nos prénoms dessus
Ou bien peut-être un jour
Les gens reviendront
On doit être hors-saison

La mer quand même
Dans ses rouleaux continue
Son même thème
Sa chanson vide "où es-tu ?"
Tout mon courrier déborde
Au seuil de ton pavillon
On doit être hors-saison...

Une ville se fâne
Dans les brouillards salés
La colère océane est trop près
Les tourments la condamnent
Aux écrans de fumée
Personne ne s'éloigne du quai

F.CABREL


Dernière édition par Nine le Sam 12 Sep - 2:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Ven 1 Mai - 15:02



Un jour, un non-voyant était assis sur les marches d'un bâtiment avec un chapeau à ses pieds et un morceau de carton portant l'inscription : « Je suis aveugle, aidez-moi, s'il vous plaît ».

Un publicitaire qui se promenait près de là s'arrêta et remarqua qu'il n'y avait que quelques centimes dans son chapeau.
Il se pencha et y versa sa monnaie, puis, sans demander son avis à l'homme, prit le carton, le tourna et y écrivit une autre phrase.
Le même après-midi, le publicitaire revint près de l'aveugle et vit que son chapeau était plein de monnaie et de billets.
Le non-voyant reconnut le pas de l'homme et il lui demanda si c'était lui qui avait réécrit sur son carton et ce qu'il avait noté.

Le publicitaire répondit :
« Rien qui ne soit vrai, j'ai seulement réécris ta phrase d'une autre manière. », il sourit et s'en alla.

Le non-voyant ne sut jamais que sur son carton il était écrit :

« Aujourd'hui, c'est l’automne,
et moi je ne peux pas le voir ».

Change ta stratégie quand les choses ne se passent pas bien et tu verras que ça ira mieux.


Dernière édition par Nine le Lun 21 Sep - 1:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Dim 3 Mai - 0:31



Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure.

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine


Dernière édition par Nine le Mar 26 Mai - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Dim 3 Mai - 0:44

LES FEUILLES MORTES



Oh, je voudrais tant que tu te souviennes,
Des jours heureux quand nous étions amis,
Dans ce temps là, la vie était plus belle,
Et le soleil plus brûlant qu'aujourd'hui.
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Tu vois je n'ai pas oublié.

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle,
Les souvenirs et les regrets aussi,
Et le vent du nord les emporte,
Dans la nuit froide de l'oubli.
Tu vois, je n'ai pas oublié,
La chanson que tu me chantais...

C'est une chanson, qui nous ressemble,
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.
Nous vivions, tous les deux ensemble,
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.
Et la vie sépare ceux qui s'aiment,
Tout doucement, sans faire de bruit.
Et la mer efface sur le sable,
Les pas des amants désunis.

Nous vivions, tous les deux ensemble,
Toi qui m'aimais, moi qui t'aimais.
Et la vie sépare ceux qui s'aiment,
Tout doucement, sans faire de bruit.
Et la mer efface sur le sable
Les pas des amants désunis...

Jacques PREVERT Kosma


Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Dim 3 Mai - 0:52

CREPUSCULE D'AUTOMNE



Sivergues Luberon en Provence

Extrait de Therese Raquin d'Emile Zola passage sur le "crépuscule d'automne"

Le crépuscule venait. De grandes ombres tombaient des arbres, et les eaux étaient noires sur les bords. Au milieu de la rivière, il y avait de larges traînées d’argent pâle. La barque fut bientôt en pleine Seine. Là, tous les bruits des quais s’adoucissaient ; les chants, les cris arrivaient, vagues et mélancoliques, avec des langueurs tristes. ...

En face, se dressait le grand massif rougeâtre des îles. Les deux rives, d’un brun sombre taché de gris, étaient comme deux larges bandes qui allaient se rejoindre à l’horizon. L’eau et le ciel semblaient coupés dans la même étoffe blanchâtre. Rien n’est plus douloureusement calme qu’un crépuscule d’automne. Les rayons pâlissent dans l’air frissonnant, les arbres vieillis jettent leurs feuilles. La campagne, brûlée par les rayons ardents de l’été, sent la mort venir avec les premiers vents froids. Et il y a, dans les cieux, des souffles plaintifs de désespérance. La nuit descend de haut, apportant des linceuls dans son ombre. ...

les arbres vieillis jettent leurs feuilles. La campagne, brûlée par les rayons ardents de l’été, sent la mort venir avec les premiers vents froids. La nuit descend de haut, apportant des linceuls dans son ombre.
Les grandes masses rougeâtres devenaient sombres ; des taches brunes et grises qui s’effaçaient au milieu d’un brouillard laiteux.




Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Lun 4 Mai - 11:22

L'arbre symbolise tantôt un homme, tantôt une famille :
arbre de vie, arbre généalogique


Certains arbres ont une symbolique propre:
l'olivier représente la paix, la sérénité, le chêne représente la robustesse, la longévité.



La Prière de l’Arbre !

Homme, Ecoute-moi…

Par les froides nuits de novembre, je suis la chaleur de ton foyer !
C’est en me consumant moi-même que je peux te réchauffer !
Je suis l’ombrage rafraîchissant sous le soleil torride de l’été !
Je suis la charpente de ta maison et le toit de tes abris !
Je suis la planche de ta table et la chaise sur laquelle tu peux te reposer !
Je suis la voûte de tes églises et de tes cathédrales !
Je suis le lit dans lequel tu dors lorsque ta journée de labeur est terminée !
Je suis la matière vivante qui crée l’harmonie de ton violon et les sons harmonieux de ta flûte !
Je suis le bois avec lequel tu construits tes navires !
Je suis le manche de ta faucille, le patin de ton traîneau et la porte de ton enclos !
Je suis le coffret de tes biens, le rouleau qui façonne la pâte et la cuillère qui remue ton potage !
Je suis le berceau de ton enfant et je serai ton cercueil quand tu quitteras ce monde !
Homme, je suis ton ami ! Pourquoi, alors, es-tu si cruel envers moi ?
Pourquoi me détruits-tu ?
Tu devrais me protéger puisque ta propre vie est intimement liée à la mienne… !!!


Dernière édition par Nine le Mar 8 Sep - 3:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Mar 5 Mai - 19:52

L'automne et l'hiver vus par une artiste qui maitrise l'art du pastel.





Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Mar 5 Mai - 22:08

L'amour en cage Fruits d'Automne



Mon coeur s'est pris à tes épaules
Mon coeur s'est pris à tes yeux gris
Le soleil s'est éteint
Et la neige est tombée
J'ai eu froid sans mon coeur
Rends-le moi
Mon coeur tremblait dans tes mains calmes
Mon coeur tremblait contre le tien

Les oiseaux se sont tus
Et les fleurs ont pâli
J'ai si froid sans mon coeur, rends-le moi
Ne le mets pas dans une cage
Il va mourir comme l'amour
Laisse-moi courir les rues
Laisse-moi vivre au fil des jours

J'ai mis le bonheur à la porte
Et j'ai brisé tous ses anneaux
J'ai laissé les baisers
J'ai cassé les serments
Et j'enferme mon coeur avec moi
Demain, demain je serai seul
Dans le silence de ma vie
Me prendra le hasard
M'aimera qui voudra
Mais j'enferme mon coeur avec moi

Je serai libre dans ma cage
Je serai libre avec mon coeur
Et j'irai courir les rues
Les rues de rêve
Où vont mes amours

Amour en cage

BORIS VIAN



L'amour en cage est cultivé pour ces fruits très décoratifs en forme de lanternes de couleur orange qui apparaissent avec l'arrivée de l'automne. Mais à l'intérieur se cache un fruit de la taille d'une cerise de couleur jaune qui peut se consommer cru une fois mûr ou bien cuit.
Une plante vivace à la tige dressée simple ou ramifiée, anguleuse légèrement velue. Le fruit est une baie rouge ou orange enfermée dans un calice qui s'est développé en vessie légère et côtélée, d'où le nom "d'amour en cage". La saveur est acidulée.



En hiver, dans la nature, la "lanterne ", comme les feuilles mortes, se décompose et l'on aperçoit alors la baie en forme de cerise à travers le réseau des fines nervures restantes.



Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Mer 6 Mai - 0:34

L' AUTOMNE



L'automne fait les bruits froissés
De nos tumultueux baisers.
Dans l'eau tombent les feuilles sèches
Et sur ses yeux, les folles mèches.
Voici les pêches, les raisins,
J'aime mieux sa joue et ses seins.
Que me fait le soir triste et rouge,
Quand sa lèvre boudeuse bouge ?
Le vin qui coule des pressoirs
Est moins traître que ses yeux noirs.

Charles CROS (1842-1888)


Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Ven 8 Mai - 15:14

Green



Voici des fruits, des fleurs, des feuilles et des branches
Et puis voici mon coeur qui ne bat que pour vous.
Ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches
Et qu'à vos yeux si beaux l'humble présent soit doux.

J'arrive tout couvert encore de rosée
Que le vent du matin vient glacer à mon front.
Souffrez que ma fatigue à vos pieds reposée
Rêve des chers instants qui la délasseront.

Sur votre jeune sein laissez rouler ma tête
Toute sonore encor de vos derniers baisers
Laissez-la s'apaiser de la bonne tempête
Et que je dorme un peu puisque vous reposez

Paul Verlaine


Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Ven 8 Mai - 15:41

FIN DE L'ETE ...

C'est l'automne, saison des adieux mais aussi du renouveau ...
après le repos, le cycle de la nature est celui celui des hommes.




... Et chaque fois les feuilles mortes
Te rappellent à mon souvenir
Jour après jour
Les amours mortes
N'en finissent pas de mourir

Avec d'autres bien sûr je m'abandonne
Mais leur chanson est monotone
Et peu à peu je m' indiffère
A cela il n'est rien à faire ...

Serge Gainsbourg



Dernière édition par Nine le Dim 13 Juin - 2:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Mar 12 Mai - 4:29



Amour d'automne
Claude Vinci


C'est un bien pauvre amour, chérie, que je t'apporte
Un automnal amour tristement nostalgique
Feuille morte qui tombe et plaintive cohorte
D'oiseaux sauvages dans un ciel mélancolique

Mes yeux ont oublié l'aube des joies de mai
Pleine de papillons et de fleurs capiteuses
Je ne sais à présent que l'ombre qui nous fait
De miroitants reflets à nos pensées songeuses
Et je caresse encore tes doigts en mes doigts rudes
Et je scrute ta voix, mélodieux prélude
Au silence enchanté où seuls nos cœurs se joignent
Et j'en suis tout contrit et ma peine en témoigne

Et pourquoi notre vie ne peut-elle être douce ?
Après chaque printemps faut-il qu'un hiver pousse ?
C'est un frêle bonheur menu et monotone
Chérie, que je t'apporte, un pauvre amour d'automne

C'est un frêle bonheur menu et monotone
Chérie, que je t'apporte, un pauvre amour d'automne




Dernière édition par Nine le Dim 6 Sep - 13:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Mar 12 Mai - 4:42





Dernière édition par Nine le Dim 13 Juin - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Dim 6 Sep - 12:49

SEPTEMBRE EST LA
SUR UN BANC.



OR DU TEMPS

Mon âme prise aux pièges de vos doux arpèges,
Votre mélodie est si douce sur mon bleu oreiller,
Sur la note fiévreuse, se posent mes rêves éveillés,
J'accorde ma nuit à votre musique de neige,
Un an, une mesure de plus sur la portée,
Perles de coton club sur un solfège.
nine@artmony.


QUAND J'AIME UNE FOIS J'AIME POUR TOUJOURS
paroles et musique: Richard Desjardins

J'ai marqué d'une croix
La clôture de ta cour,
Je suis rentré chez moi
Par la sortie d' secours.

Je me suis dit tout bas:
«Non, ce n'est pas mon jour,
Son coeur est un détroit,
Ses yeux un carrefour.»

J'ai pris l'harmonica,
Descendu dans la cour
Et dessous le lilas
J'ai chanté sans détour:

Quand j'aime une fois,
J'aime pour toujours.

L'amour est un tournoi
Où tombent tour à tour
Les guerriers maladroits
Noyés dans la bravoure.

Si c'est ce que tu crois,
Si tel est ton discours,
Sois sûre qu'une proie
Deviendra ton vautour.

Alors que fais-tu là,
Enfermée dans ta tour?
Je veux briser les lois
Qui règlent tes amours.

Quand j'aime une fois,
J'aime pour toujours.

Tu entendras ma voix
Dans le ciel du faubourg.
J'avancerai vers toi
Avec les yeux d'un sourd.

N'entends-tu pas déjà
Le compte à rebours?
Ouvre ta véranda,
Annonce mon retour.

Je foncerai comme un ours
Aux pattes de velours.
Je veux toucher du doigt
La peau de ton tambour

Quand j'aime une fois,
J'aime pour toujours.



Dernière édition par Nine le Dim 13 Juin - 2:16, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Dim 6 Sep - 13:23

VENT D'ANGE

Il y a une harmonie
Pendant l'automne, et un éclat en son ciel,
Ce qui par l'été n'est pas entendu ou n'est pas vu,
Comme si il ne pourrait pas être, comme si il n'avait pas été !
Percy Bysshe Shelley



… la vie se déplace dans des cycles de faire et défaire,
que des sentiments se refroidissent,
que des brûlantes passions se refroidissent,
que toute gloire est éphémère…
mais que les cycles favorisent le renaître de l'espérance
et celui-là, oui, c’est durable…
c’est éternel dans tous les coeurs humains…

Oriza Martins
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Lun 7 Sep - 1:35

CHANSON D'AUTOMNE


LEO FERRE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   Mar 8 Sep - 3:15

"En septembre, si trois jours il tonne,
c'est un nouveau bail pour l'automne. "



Canal du Midi en Automne
L'AUTOMNE DE MIEL

C'est vrai qu'il n'y a plus de printemps, l'hiver se traîne jusqu'à l'été bien vague.
En octobre tout se ressemble un peu.
Sur les allées de pin, c'est l'été qui recommence à plein ciel bleu,
mais sur les chênes, les bouleaux,
de miel et d'ambre la lumière flambe longue,
belle doucement comme une femme de trente ans qui n'en finit pas de mourir et te ressemble.
Couleur saison, tu es l'automne,
et sous le plein ciel bleu l'ambre et le miel s'endorment.

La cinquième saison paru aux éditions du rocher
Philippe delerm


Dernière édition par Nine le Sam 12 Sep - 2:20, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'AUTOMNE   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'AUTOMNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ESSAIS, CONTES ET LEGENDES-
Sauter vers: