H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MARC CHAGALL

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10502
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: MARC CHAGALL   Lun 27 Avr - 18:46


"Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d'amour et d'espoir." - Marc Chagall





MARC CHAGALL Vitebst (Biélorussie) 1887 - Saint Paul de Vence 1985 (Moyshe Shagal, dit) Né en 1887 dans le quartier juif de Vitebsk en Russie. Issu d’un milieu modeste, il grandit dans un shtetl de Biélorussie.

Son enfance est imprégnée de culture et de traditions religieuses. 1906, Malgré mille difficultés, il étudie la peinture dans sa ville natale à l’atelier de Yéhouda Penn, peintre juif qui lui inculque les premiers éléments de son art. En 1907, il part pour Saint Pétersbourg où il s’inscrit à l’Ecole Impériale d’Encouragement des Arts, qu’il quitte en 1908. En 1909, il fait la connaissance de Bella Rosenfeld, cadette d’une famille de bijoutiers et étudiante à Moscou. Aussitôt naît entre eux un amour profond et exclusif.


Les amants bleus

A Saint Pétersbourg, quelques amateurs d’art commencent à s’intéresser à son œuvre. Grâce au mécène Vinaver, Chagall arrive à Paris en 1911 et s’installe à la Ruche, où vivent déjà Jean-Paul Laurens, Fernand Léger et Modigliani. Il rencontre aussi Max Jacob, André Salmon, Guillaume Apollinaire et se lie d’une grande amitié avec Blaise Cendrars. Il fréquente les académies de la Palette et de la Grande Chaumière et expose pour la première fois en 1912 au Salon des Indépendants. 1913 - Chagall participe au Salon des Indépendants d’Amsterdam. 1914 - Première exposition personnelle à Berlin Il fait un voyage à Vitebsk pour rendre visite à sa famille et à sa fiancée, mais la guerre l’empêche de rentrer en France. 1915 - Il épouse Bella, leur fille naîtra un an plus tard. 1917 - Nommé Commissaire pour les Arts par Lounatcharsky, rencontré à Paris et ministre de la culture et des Arts de Russie. Chagall rêve alors de transformer sa ville natale en centre artistique.

Il dirige ensuite la nouvelle académie d’art de Vitebsk, inaugurée en 28 janvier 1919. 1920 - Chagall quitte définitivement Vitebsk et part s’installer à Moscou où il rencontre Alexeï Granovsky, directeur du théâtre juif Kamerny pour lequel il réalise des décors de théâtre. 1921 - Il est à Moscou avec sa famille et enseigne le dessin dans les colonies d’orphelins de guerre. 1922 - Au cours de l’été, il quitte la Russie et commence à écrire son récit autobiographique Ma vie, qui paraîtra en France en 1931. 1923 - il regagne Paris via Berlin où il s’initie aux techniques de la gravure. A Paris, avec Bella et Ida, Chagall retrouve son atelier à la Ruche mais les toiles qu’il avait laissées avant de partir ont disparu. Il y en avait plus de 150. Elles furent vendues pendant son absence. 1926 - Le marchand d’art Vollard lui demande d’illustrer Les Âmes mortes de Gogol, les Fables de La Fontaine puis la Bible, qui lui donne l’occasion de se rendre en Palestine en 1931. En 1933, a lieu une grande rétrospective de son œuvre.

Chagall séjourne en Hollande en 1932, en Espagne en 1934, en Pologne en 1935 et en Italie en 1937. En 1937, il devient citoyen français. La Seconde Guerre mondiale survient. Chagall et sa famille se réfugient à Blois avant de rejoindre André Lhote à Gordes en Provence. Au cours d’une visite à Marseille, il est pris dans une rafle, puis relâché sur l’ordre du Consul des Etats Unis. Conscient du danger, il quitte la France pour New York via l’Espagne le 7 mai 1941, grâce à l’intervention de Varian Fry, citoyen américain, qui avait pour mission de sauver les intellectuels et les artistes menacés par les nazis. Septembre 1944 - Bella meurt. Les deux années qui suivent sont difficiles. Chagall, solitaire, s’installe dans une petite ferme à quelques heures de New York. il se remet péniblement au travail et crée en 1945 les décors et costumes pour l’Oiseau de feu à l’Opéra de New York, commandés par Balanchine.

En 1946, il regagne Paris pour quelques mois, le temps d’assister à la première rétrospective de son œuvre au musée d’Art moderne, et repart aussitôt pour New York. En 1948, il revient définitivement en France, son atelier est dévasté. En 1952, il épouse Valentine Brodzky et s’installe dans le midi. Il répond à de nombreuses commandes d’Etat, notamment la décoration murale du Parlement de Jérusalem, le plafond de l’Opéra de Paris (1963) et les peintures murales de l’Opéra de New York, mais aussi les vitraux de la cathédrale de Metz, de la cathédrale de Reims et ceux de la synagogue de Hadassa à Jérusalem. En 1970, une rétrospective de son œuvre a lieu au Grand Palais à Paris. En 1973, l’inauguration du musée national Message biblique Marc Chagall à Nice consacre définitivement sa gloire. Chagall meurt à l’âge de 97 ans à Saint Paul de Vence.


Le cirque bleu " Mon cirque se joue dans le ciel. ”

Technique du pochoir

Le pochoir est une technique qui était en vogue au début du vingtième siècle, entre autre dans l'Art Déco. Pour achever des nuances, une méthode ingénieuse, quoique étendue et très compliquée, est découverte plus tard par Jacomet, avec des résultats spectaculaires.
Chagall a publié un recueil de treize pochoirs titré Couleur amour en 1957-58. Jacomet a dû travailler sans doute pendant des mois à ce tirage de 320 exemplaires. Le recueil est paru sur papier à forme créé spécialement à l'occasion.

Dima galerie d'art, 22 rue des Rosiers 75004 Paris


Dernière édition par Nine le Lun 27 Avr - 20:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10502
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MARC CHAGALL   Lun 27 Avr - 19:01

"La terre qui avait nourri les racines de mon art était Vitebsk mais mon art avait besoin de Paris comme un arbre a besoin d’eau." - Marc Chagall






Les expositions hors-les-murs du Centre Pompidou visent à mettre en valeur la collection du musée national d’Art moderne en l’exposant dans d’autres institutions.

A Grenoble, le Centre Pompidou présente pour la première fois dans cette ampleur les plus belles œuvres de sa collection d’art russe, dont les fleurons sont les ensembles Chagall et Kandinsky.

Plus particulièrement, l’exposition s’organise autour de Chagall, et met en évidence les rapports qu’il entretint avec le milieu artistique de l’avant-garde russe.

Issu d’un art populaire profondément enraciné dans la culture du pays, fruit d’une rupture avec l’académisme et d’échanges nombreux avec les avant-gardes européennes de Paris, Berlin ou Munich, cet art russe prend des formes très singulières.

Des peintures et des sculptures révèlent ce nouveau langage plastique mais aussi des dessins, des gravures, des photographies, des affiches, des projets de décors, des reliefs et des constructions.

L’exposition qui rassemble de manière tout à fait exceptionnelle plus de 150 pièces et réunit 24 artistes autour de Chagall met en perspective la naissance et l’épanouissement de cette avant-garde, du néo-primitivisme au constructivisme, en passant par les collaborations avec le monde du spectacle.


A l’occasion de cet événement, le musée de Grenoble a imaginé des modalités particulières d’accueil du public et sollicité ses partenaires culturels pour construire autour de la manifestation un programme de rencontres mêlant cinéma, musique, littérature et poésie.

Après sa présentation à Grenoble, l’exposition bénéficiera d’une itinérance au Canada, à la Art Gallery of Ontario de Toronto.



http://www.chagall-grenoble.com/





Découvrez Chagall et l'avant-garde russe, une exposition exceptionelle au musée de Grenoble sur Culturebox !







.
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14301
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: MARC CHAGALL   Dim 16 Déc - 0:14



du 13 Octobre 2012 au 13 Janvier 2013
La Piscine, musée d'Art et d'Industrie - Roubaix




La Piscine lève un coin de voile sur un aspect méconnu de l’œuvre de Marc Chagall (1887-1985) en proposant une lecture inédite de son œuvre puisque sera abordée la question du volume chez l’artiste, traditionnellement considéré comme un compositeur d'à-plats.


Double portrait au verre de vin, 1918, © Centre Pompidou

Ouverte par le célèbre chef d'oeuvre « Double portrait au verre de vin » (1917) du musée national du verre, cette exposition présente non moins de deux cents œuvres, issues de grandes collections publiques et privées - des dessins, des costumes, des céramiques , des sculptures, des collages - couvrant toute la carrière de l’artiste et les composantes indissociables de son œuvre.


Le nu au-dessus de Vitebsk, 1933,© Archives Marc et Ida Chagall. © ADAGP, Paris 2012

Cette réflexion s'est d'ailleurs poursuivie dans les années suivantes par le biais d'autres réalisations pour la scène.

Dès son retour en France, à Vallauris, il a entrepris d'associer, dans l'esprit du travail de la terre, la référence à Gauguin et la découverte de la céramique plastique pré-colombienne. A la même époque, l'oeuvre en pierre, réinventant les motifs identitaires de l'univers chagallien, pose précisément cette question lancinante de l'inscription d'un œuvre transgressif dans le temps et dans l'espace, mais également dans une référence affective forte à la question de la terre élue.

Cette exposition est réalisée en partenariat avec le Dallas museum of art, Etats-Unis et donne lieu à une publication aux éditions Gallimard réunissant des contributions originales de David Mc Neil, Itzhak Goldberg, Sylvie Forestier, Bella Meyer, Meret Meyer et Bruno Gaudichon.



Deux nus, 1953, sculpture en marbre, © Archives Marc et Ida Chagall © ADAGP, Paris 2012



Costume pour un coq, Ballet Aleko, © Archives Marc et Ida Chagall © ADAGP, Paris 2012

C'est en 1942, à l'occasion d'un séjour à Mexico pour fuir les lois antisémites du gouvernement de Vichy, que Marc Chagall a inauguré une réflexion sur l'art monumental avec le ballet « Aleko » pour lequel l'artiste a créé des costumes et des décors dont plusieurs seront montrés au cours de cette exposition.




Maquette définitive pour le plafond de l’Opéra Garnier, 1963, © Archives Marc et Ida Chagall © ADAGP, Paris 2012




Nu, 1949, © Archives Marc et Ida Chagall © ADAGP, Paris 2012


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14301
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: MARC CHAGALL   Sam 22 Déc - 16:50

MUSEE DU LUXEMBOURG (SENAT)
21 février - 21 juillet 2013





Marc Chagall (1887-1985) a traversé tout le XXe siècle, côtoyant quelques-uns des meilleurs artistes de son temps. il a produit une œuvre dans laquelle peut se lire le souvenir de ses rencontres, de ses voyages et de sa connaissance de ce que fut l art du XXe siècle. entre bonheur et malheur, entre paix et guerre, ses peintures racontent aussi son expérience parfois douloureuse de la vie, marquée par une révolution, deux guerres et deux exils.



Moi et le Village - 1911


Un Artiste à contre-courant surtout


Vue de la Fenêtre à Zaolchie - 1915 - Galerie Tetryakov Moscou

il a bâti un art à contre-courant, en dehors du « mainstream » moderniste. il aurait pu être un peintre cubiste en 1912, abstrait en 1917, surréaliste en 1924. A tous ces mouvements, il oppose une indépendance féconde et s il demeure à l écoute de son temps, il nourrit d abord sa création de ses souvenirs, expériences et émotions.



La Guerre - 1943 - Centre Georges Pompidou Paris

Le XXe siècle a, pour une large part, refoulé le narratif dans les œuvres d art. Refusant la tyrannie du moderne, Chagall a su conserver cette dimension du récit. Sa peinture porte l empreinte des drames et des souffrances vécus : la guerre, les persécutions dont ont été victimes les juifs, l exode. Mais il va également y mêler des images de paix et de bonheur, affirmant son optimisme et sa foi en l avenir.

Le bonheur : une réponse à La Guerre


Autour d'Elle 1945 Centre Goerges Pompidou Pairs

L exposition rend compte de cette double résistance, à la fois artistique et personnelle, que Chagall oppose aux épreuves douloureuses de sa vie. Son art lui permet à la fois d en témoigner et de les dépasser. Les images du bonheur qu il véhicule dans son œuvre semblent servir d exorcisme à celles de la guerre. Elles évoquent souvent l envolée (figures aériennes ou inversées, figures du rêve) ou l' amour (figures de couple ou de famille) comme des échappées hors d un monde cruel dont certains tableaux portent la trace discrète.

Une exposition et des thèmes Forts


L'Ame de la Ville - 1945 - Centre Georges Pompidou Paris

Peintures, dessins et gravures. Près de 80 œuvres retracent le parcours de Chagall à travers des thèmes fondateurs de son œuvre : les années russes, à Vitebsk et la première guerre mondiale ; le monde juif et ses persécutions ; le retour au religieux avec l illustration de La bible ; les drames de la seconde guerre mondiale. Les dernières oeuvres de l exposition évoquent la sérénité, les joies et les bonheurs de la paix enfin retrouvée. Le souvenir des temps difficiles les habitent et les lestent d une gravité, qui en font peut-être les plus belles représentations de l amour que Chagall ait jamais créées.



http://www.museeduluxembourg.fr/Flash/Mecenat/Chagall/#/4
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MARC CHAGALL   

Revenir en haut Aller en bas
 
MARC CHAGALL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marc Chagall
» MARC CHAGALL
» Marc Chagall 1887-1985
» Réclusion à perpétuité pour le bourreau du petit Marc
» Normandie : Jean-Marc Barr et Bruno Solo en tournage sur la côte aujourd'hui et demain...!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: A FLEUR DE TOILE :: LES PEINTRES-
Sauter vers: