H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MADELEINE PEYROUX

Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10433
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: MADELEINE PEYROUX   Sam 28 Mar - 11:34

MADELEINE PEYROUX



"J’exècre l’ignorance.
Elle est à la base des préjugés, du vide, de la misère, de la violence.
Malheureusement, l’ignorance est toujours prête à s’admirer ..."
citation de Madeleine Peyroux.


http://www.madeleinepeyroux.com/news.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10433
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MADELEINE PEYROUX   Jeu 26 Mai - 20:47

Madeleine Peyroux au Trianon



la chan­teuse Ma­de­leine Pey­roux mon­tera sur la scène pa­ri­sienne du Tri­anon
pour un concert ex­clu­sif le 5 juillet.


Dates : du 5 juillet 2011 au 5 juillet 2011
Région : Île-de-France
Ville : Paris

Lors de son unique concert pa­ri­sien, le 5 juillet au Tri­anon,
Ma­de­leine Pey­roux pré­sen­tera son nou­vel album Stan­ding On The Roof­tops,
at­tendu pour le 6 juin pro­chain.

Pro­duit par Craig Street (Norah Jones, Cas­san­dra Wil­son),
il bé­né­fi­cie no­tam­ment des contri­bu­tions de Marc Ribot à la gui­tare et au banjo,
Me’shell Nde­geo­cello à la basse, Allen Tous­saint au piano,
Char­ley Dray­ton (Neil Young, Johnny Cash) à la bat­te­rie
et Chris Bruce (Seal, John Le­gend) à la gui­tare.
Stan­ding On The Roof­tops sym­bo­li­se­rait pour la chan­teuse un vi­rage roots.

L’es­sen­tiel des titres sont des com­po­si­tions ori­gi­nales à l’ex­cep­tion
de quelques re­prises dont une ma­gni­fique in­ter­pré­ta­tion folk de Mar­tha,
My Dear des Beatles, pré­sen­tée en avant-pre­mière dans un EP sorti en mars.

Née en 1974 à Athens en Géor­gie,
Ma­de­leine Pey­roux passe son en­fance entre New York et Paris.
Elle dé­crit ses pa­rents comme des « hip­pies » et des « édu­ca­teurs ex­cen­triques »,
et gran­dit donc dans un mi­lieu pro­pice pour pour­suivre une car­rière mu­si­cale.
Elle com­mence à chan­ter à l’âge de 15 ans après avoir dé­cou­vert des mu­si­ciens
de rue dans le Quar­tier Latin à Paris.

Après avoir par­couru l’Eu­rope pen­dant quelques an­nées
en re­pre­nant des stan­dards du jazz avec la for­ma­tion
The Lost Wan­de­ring Blues and Jazz Band, elle sort un pre­mier album,
Dream­land, déjà re­mar­qué en 1996.

Le suc­cès dé­colle vrai­ment avec Ca­re­less Love paru en 2004,
disque d’or au Etats-Unis et ven­dus à plus de 2 mil­lions d’exem­plaires dans le monde!
Suivent Half The Per­fect World et Bare Bones en 2006 et 2009 qui fi­nissent
d’éri­ger Ma­de­leine Pey­roux au rang d’ar­tiste in­con­tour­nable de la scène jazz nord-amé­ri­caine. Une ar­tiste sou­vent com­pa­rée à la grande Billie Ho­li­day pour son grain de voix par­ti­cu­lier.

http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/CONCERTS-ET-TOURNEES/Madeleine-Peyroux-au-Trianon56665
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14234
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: MADELEINE PEYROUX - STANDING ON THE ROOFTOP   Lun 6 Juin - 13:00

MADELEINE PEYROUX - STANDING ON THE ROOFTOP
Sortie le 6 JUIN 2011




1. Martha, My Dear (reprise des Beatles)
2. The Kind You Can't Afford
3. The Things I've Seen Today
4. Fickle Dove
5. Lay Your Sleeping Head, My Love
6. Standing On the Rooftop
7. I Threw It All Away (reprise de Bob Dylan)
8. Love In Vain (reprise Robert Johnson)
9. Don't Pick A Fight With a Poet
10. Meet Me In Rio
11. Ophelia
12. The Way of All Things

Le nouvel album de Madeleine, Standing on the Rooftop, contient une reprise des Beatles Martha My Dear, ainsi que de nouvelles compositions, dont le titre à la sonorité sombre et intimiste The Things I’ve Seen Today, que la chanteuse a co-écrit avec le chanteur/violoniste Jenny Scheinman. En plus des contributions de la part de Ribot et Ndegeocello, le batteur Charley Drayton (Neil Young, Johnny Cash) participe à quelques chansons, ainsi que le guitariste Chris Bruce (Seal, John Legend).


La fascinante singer-songwriter a d’ores et déjà révélé deux chansons issues de son nouvel album. Avec le producteur Craig Street à la barre (Norah Jones, KD Lang, Cassandra Wilson) et une apparition de Marc Ribot à la guitare et au banjo, ainsi que Me’shell Ndegeocello à la basse, les dernières sessions de Peyroux annoncent un changement de style tandis que la musicienne emmène ses sensibilités jazz vers un territoire plus roots...

http://www.artmony.biz/t2326-madeleine-peyroux
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10433
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MADELEINE PEYROUX   Dim 12 Juin - 9:35

Lors de son unique concert pa­ri­sien
le 5 juillet au Tri­anon
Ma­de­leine Pey­roux pré­sen­tera son nou­vel album
Stan­ding On The Roof­tops,
at­tendu pour le 6 juin pro­chain.




Madeleine Peyroux, du sens et du style

Un sixième opus plus personnel enregistré durant l'hiver new-yorkais.

Constamment à la recherche du mot "juste", Madeleine
(qui doit son nom à sa mère, passionnée de l'œuvre de Marcel Proust)
a toujours pris son temps: cinq albums en quinze ans...

Spécialiste des reprises bien tempérées - de Billie Holiday à Edith Piaf -,
la songwriter Franco-Américaine a décidé de porter son dévolu
sur un répertoire personnel.
Dans ce sixième opus, enregistré durant le dernier hivers new-yorkais,
Madeleine Peyroux aligne des ballades âpres dont la poésie
convient parfaitement à sa voix d'écorchée vive.
Quinze titres dans lesquels on retrouve le parcours de cette chanteuse
toujours sur le fil:
celui de la jeune femme débarquée à Paris à 15 ans,
vivant et apprenant la guitare avec des musiciens de rue dans le quartier Latin
ou à Montmartre.
Celui aussi de la passionnée de littérature,
habitée par les Vingts poèmes d'amour et une chanson désespérée de Pablo Neruda.

Sa voix passe d'un timbre sombre, éraillée à des aigus lancinants.
Son phrasé s'entremêle aux effets wah-wah de la basse électrique
de Me'shell Ndegeocello, reste suspendu sur les corde d'un banjo.
Et quand, d'une humeur vagabonde,
elle reprend Threw it All Away de Bob Dylan ou Love in Vain de Robert Johnson,
on essuie une larme devant tant de beauté.

Sept ans après son album de la consécration, Careless Love,
qui s'était écoulé à plus de deux millions d'albums dans le monde
et deux après son dernier Bareless Bones,
Madeleine Peyroux s'apprête à sortir son nouvel album « Standing on the Rooftop ».

Produit par Craig Street (Norah Jones, Cassandra Wilson…),
ce cinquième album studio voit Madeleine Peyroux s'écarter un peu de ses habitudes.
Avec des featurings de Marc Ribot (guitare), Me'Shell Ndegeocello (basse)
ou d’Allen Toussaint (piano),
autour d'habitués des studios comme le batteur Charley Drayton
(Neil Young, Johnny Cash) ou le guitariste Chris Bruce (Seal, John Legend),
ce nouvel opus s’avère en effet être plus roots qu'à l'accoutumée.

L’essentiel du répertoire à été composé par Peyroux à l’exception
de quelques reprises (Bob Dylan « Threw It All Away »,
Robert Johnson « Love in Vain », et The Beatles « Martha, My Dear »).

Réservations ici :
http://www.mestickets.com/Madeleine-Peyroux.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10433
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MADELEINE PEYROUX   Mar 28 Juin - 19:42

Madeleine Peyroux a le blues et a le jazz



Madeleine Peyroux, 37 ans, en pleine maturité de son art.

Mary Ellen MarkBlues.
C'est le meilleur album de l'Américaine. Entourée de guitares inventives,
une voix fantastique qui atteint sa maturité sur des compositions envoûtantes.
Madeleine Peyroux ne la joue pas glamour.
Madeleine Peyroux n'a pas qu'une voix.
Madeleine Peyroux se pousse pour avancer.

Sixième album, le deuxième pour lequel elle compose la majorité des titres,
et un climat unique, à dominante blues avec des couleurs jazz.

Le boulot des guitaristes Marc Ribot et Christopher Bruce est remarquable,
par leur façon de combiner jeu conventionnel et étrangetés bienvenues.
La légende de la Nouvelle Orléans, Allen Toussaint, joue du piano.
On entend quelques cordes.

Mais l'oreille est absorbée par le chant de Madeleine qui atteint sa pleine maturité.
Par moments, elle sonne comme une Billie Holliday qui aurait appris à être heureuse.
Le plus souvent elle laisse chaque son s'épanouir comme s'il naissait d'une graine
avant d'envahir tout l'espace.

A part Cassandra Wilson (dernièrement moins convaincante),
on ne voit pas qui d'autre aurait cette puissance d'interprétation,
cette maîtrise émotionnelle.
Sans démonstration, toute au service de la chanson,
Madeleine pose quelques futurs classiques.
En tout premier lieu, le morceau titre Standing at the Rooftop,
où sa voix survole un essaim concentré de guitares bourdonnantes.
Quelques morceaux sont plus légers, comme le funky The King You Can't Afford,
écrit avec Bill Wyman, ex-bassiste des Stones, et fan de la dame.

Quand elle s'attaque à des classiques, Madeleine les réinvente.
Matha My Dear, des Beatles, devient une ballade à la fois flottante et terrienne.
Love in Vain de Robert Johnson, l'une des fondations du blues, est joué très lent,
comme un requiem.

Violon, cordes, guitare élégiaques et un chant en suspension.
On est sous l'emprise de cette voix.

Philippe RICHARD.

http://www.ouest-france.fr/actu/disques_detail_-Madeleine-Peyroux-a-le-blues-et-a-le-jazz-_3724-1850315_actu.Htm
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10433
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MADELEINE PEYROUX   Mer 3 Aoû - 13:59

J'avais déjà écrit que Madeleine c'était le PEROU ...
voilà de quoi se rassurer !!



Madeleine Peyroux semble aimer les parties de cache-cache.
Après chaque disque, l’Américaine disparaît dans la nature – en 2004,
sa maison de disques avait engagé un détective privé de peur de perdre sa trace.
La position géographique de la chanteuse est pourtant simple :
entre Billie Holiday et Judy Garland, Joni Mitchell et Norah Jones.

Son nouvel album s’ouvre sur une époustouflante réinterprétation de Martha My Dear,
la chanson que McCartney avait composée pour sa chienne.

Madeleine Peyroux y chante comme Feist, flirtant plus que jamais avec le format pop.
Celle qui avait revisité Fred Neil ou Elliott Smith sur Careless Love


Son nouvel album s’ouvre sur une époustouflante réinterprétation
de Martha My Dear, la chanson que McCartney avait composée pour sa chienne.
Madeleine Peyroux y chante comme Feist,
flirtant plus que jamais avec le format pop.
Celle qui avait revisité Fred Neil ou Elliott Smith sur Careless Love
s’attaque brillamment au Love in Vain de Robert Johnson.
Epaulée par Marc Ribot et Me’Shell Ndegeocello,
elle signe un disque gracieux, dont les quelques lourdeurs (The Kind You Can’t Afford)
sont pardonnées par son timbre, plus léger qu’une plume.

Plus le droit de dire que c’est pas le Peyroux – Madeleine vaut de l’or.
s’attaque brillamment au Love in Vain de Robert Johnson.

Epaulée par Marc Ribot et Me’Shell Ndegeocello,
elle signe un disque gracieux, dont les quelques lourdeurs (The Kind You Can’t Afford)
sont pardonnées par son timbre, plus léger qu’une plume.

Plus le droit de dire que c’est pas le Peyroux
– Madeleine vaut de l’or.

c'etait un article des Inrocks 'perdus de vus" je les retrouve !!!
http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/67823/date/2011-07-18/article/delicate-madeleine-peyroux/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14234
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: MADELEINE PEYROUX   Lun 7 Nov - 18:07

Madeleine Peyroux en concert au Bataclan le 7 Novembre 2011


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MADELEINE PEYROUX   

Revenir en haut Aller en bas
 
MADELEINE PEYROUX
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MADELEINE PEYROUX
» Galettes à la melasse de Tante Madeleine - Zezet
» UNE JOURNEE DANS LA VIE DE MARIE-MADELEINE. Film intégral en ligne”
» Pleurer comme une madeleine
» Les sortilèges d'Alinore (Madeleine Crubellier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: