H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Mer 8 Avr - 19:54

LA LUNE PARLE AUSSI AUX ENFANTS :



Une petite fille rêve d'Harmonie : la fée des sentiments, vit sur la lune pour protéger les rêves des enfants.

Elle récolte leurs émotions et leur envoie dans leur sommeil des secrets de fée pour les aider à grandir. Harmonie chante et danse sur le rythme des émotions : un tourbillon de colère, de joie et de chagrin. Elle leur raconte la magie de la vie, des désirs, des défaites et l'imperturbable recommencement des cycles lunaires.

Comme une boîte à musique qui s'ouvre, elle apparaît gracieuse et lunaire !
Accompagnée d'une musique féerique, elle entraîne les enfants à vivre, à comprendre les sentiments humains qui sont autant de pulsions de vie que de mort.

Son costume est son terrain de jeu, elle peut s'y cacher, se métamorphoser ou faire peur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Jeu 9 Avr - 10:03

EFFETS DE LA LUNE SUR UN POETE .... qui écrit dans l'espoir d'être lu ou entendu par une inconnue, est ce que la lune a fait passer son messsage ? blême ou rousse la lumière de cette complainte est belle comme la lune.




La complainte de la butte


En haut de la rue St-Vincent
Un poète et une inconnue
S'aimèrent l'espace d'un instant
Mais il ne l'a jamais revue

Cette chanson il composa
Espérant que son inconnue
Un matin d'printemps l'entendra
Quelque part au coin d'une rue

La lune trop blême
Pose un diadème
Sur tes cheveux roux
La lune trop rousse
De gloire éclabousse
Ton jupon plein d'trous

La lune trop pâle
Caresse l'opale
De tes yeux blasés
Princesse de la rue
Soit la bienvenue
Dans mon cœur blessé

Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux
Les ailes des moulins protègent les amoureux

Petite mandigote
Je sens ta menotte
Qui cherche ma main
Je sens ta poitrine
Et ta taille fine
J'oublie mon chagrin

Je sens sur tes lèvres
Une odeur de fièvre
De gosse mal nourri
Et sous ta caresse
Je sens une ivresse
Qui m'anéantit

Les escaliers de la butte sont durs aux miséreux
Les ailes des moulins protègent les amoureux

Mais voilà qu'il flotte
La lune se trotte
La princesse aussi
Sous le ciel sans lune
Je pleure à la brune
Mon rêve évanoui


Dernière édition par Nine le Lun 20 Juil - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Ven 10 Avr - 0:27

QUELQUES CITATIONS SUR LA LUNE




La preuve que la lune est habitée, c'est qu'il y a de la lumière
Francis Blanche

Qui est le plus utile, le soleil ou la lune ?
La lune, bien entendu, elle brille quand il fait noir, alors que le soleil brille uniquement quand il fait clair.
Georg Christoph Lichtenberg, écrivain et physicien allemand

Ne demandez jamais la lune. Elle pourrait vous être donnée. Et alors, qu'en feriez-vous ?
Jean Chalon, écrivain et journaliste français
Journal d'Espagne

Un rêveur est celui qui ne trouve son chemin qu'au clair de lune et qui, comme punition, aperçoit l'aurore avant les autres hommes.
Oscar Wilde, écrivain irlandais

J'aime penser que la lune est là même si je ne la regarde pas.
Albert Einstein

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Jeu 16 Avr - 22:19

mythe hindou sur la lune

soma - un pont vers l'infini



le nectar des dieux

Soma est à l'origine le nom d'une boisson "céleste". Tirée d'une plante aux vertus psychotropes, cette boisson était considérée comme le nectar des Dieux. Le Soma leur offrait en effet l'immortalité, la force, la splendeur, le rajeunissement... Bu par les Hommes, cette boisson agissait sur la pensée et le corps, comme le ferait un élixir de Vie. Les phases de la Lune sont ainsi expliquées par l'absorption du Soma. La Lune décroît en effet à mesure que les Dieux boivent cette boisson céleste.

Dieu Lunaire

Progressivement c’est le dieu Soma lui-même qui devient l’incarnation de la Lune. Ce Dieu lunaire, était alors représenté dans un chariot, tiré par des chevaux blancs, et traversant le ciel. Il devient alors le Dieu Lunaire qui rythme l'écoulement du Temps. Source d'inspiration, le Soma représente finalement l'union entre les Hommes et les Dieux, ainsi que la communion avec l'Univers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Ven 17 Avr - 11:09

Le lapin sur la lune

Une ancienne légende indienne raconte qu’il y a bien longtemps, vivaient un lapin, un renard et un singe. C'était de très bons amis et ils étaient inséparables. Un jour qu'ils se promenaient dans la forêt, ils virent soudain au détour d'un sentier un mendiant allongé sur le sol. Après un instant d'hésitation, les trois amis s'approchèrent prudemment de lui. Mais l'homme restait allongé et immobile. Arrivés près de lui, le singe , le plus téméraire des trois animaux, s'adressa à lui: "Que fais-tu ainsi couché sur le sol, au beau milieu de la forêt"? Le mendiant ouvrit péniblement un oeil et bredouilla quelques paroles: "... celà fait des jours et des jours que je n'ai plus rien avalé... je suis à bout de force...aidez-moi...s'il vous plaît..."

Après s'être concertés, les trois amis décidèrent de partir à la recherche de nourriture afin de venir en aide au mendiant. Le singe partit prestemment dans les arbres et revint vite les bras chargés de baies et de fruits fraîchement cueillis. Le renard partit chasser des oiseaux et pêcher des poissons qu’il fit cuire avant de les donner au mendiant. Mais le pauvre lapin, ne sachant ni grimper aux arbres, ni cueillir de fruits, ni chasser ou pêcher, revint bredouille auprès du mendiant et de ses deux amis. Attristé de ne rien pouvoir donner au mendiant, il décida de lui offrir sa propre chair et se jetta dans le feu qu'avait allumé son ami le renard. Voyant celà, le mendiant leur révéla alors sa vraie nature: il était le dieu Indra, dieu de l’Étendue Illimitée du Ciel, Maître de la pluie et des saisons. Emu par ce don de soi, il adopta le lapin et le ramèna avec lui sur la lune.

Depuis cette époque, en regardant attentivement la lune, il est possible d'apercevoir ce lapin. Il rappelle aux hommes ces notions trop souvent oubliées de don de soi et de générosité. Alors la prochaine fois que vous verrez la lune, arrêtez-vous un instant, contemplez-la et souvenez-vous de cette magnifique leçon de générosité. Et qui sait, peut-être apercevrez-vous le lapin...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Ven 17 Avr - 11:11

la légende de la lune



Voici une autre jolie légende hindoue sur la lune.

"Tout là haut, dans le ciel, là où Daksha l'a placé pour qu'il l'assiste dans la si délicate gestion du Monde, le Seigneur Lune veille. Daksha est plus spécialement chargé de veiller sur les Jours: Lune règne sur la Nuit... Tâche trop monotone hélas: pas la moindre voix, pas la moindre lueur, une accablante solitude, une terrible obscurité... « Je reconnais mon bonheur, dit-il un jour à Daksha, je sais que les humains m'aiment, qu'ils craignent l'écrasante chaleur du Soleil et préfèrent ma douce lumière. Je sais que ma lueur les invite à la danse, à la musique et à l'amour... mais je suis seul et je m'ennuie... » Daksha, compréhensif et bon, propose donc un marché: « Je vais t'offrir quelques unes de mes filles pour égayer tes longues veilles ». C'est ainsi que le ciel se trouva peuplé par vingt-huit nouvelles venues, toutes plus belles et chatoyantes les unes que les autres. Le Seigneur Lune fut émerveillé lorsqu'il les vit se prendre par la main pour danser une gigantesque ronde tout autour de la voûte céleste.

Mais ce qui devait arriver arriva: l'une d'elles conquit son coeur ; celle dont l'épaule scintillait de tous les feux de l'étoile rougeâtre que nous nommons Aldébaran. - « Qui es-tu ? » demanda-t-il fasciné. - « Rohini , la rouge », répondit-elle sobrement, avec un discret petit rire qui le fit fondre de désir. - « Tu es très belle, Rohini, souple et élancée comme un roseau, ton parfum est celui du bois de santal... » et il resta sans voix. Mais dès ce jour, il ne la quitta plus, délaissant les vingt-sept autres filles de Daksha qui ne tardèrent pas à s'en plaindre à leur père.

« Je ne t'ai pas donné mes filles pour que tu les méprises. Partage tes faveurs entre toutes également. Si tu n'obéis pas, malheur à toi ! » On dit souvent que l'amour rend aveugle. Il rendit sans doute Lune sourd, qui ne prit pas la peine d'obtempérer aux ordres de Daksha. Et le châtiment fut terrible: Lune tomba aussitôt malade et se mit à s'affaiblir de jour en jour. Et sur la Terre une période de désolation commença: on vit les plantes se dessécher, les fleurs perdre leur parfum, les animaux dépérir et quelques hommes succomber... Les Devas, inquiets coururent chez Daksha, pour le supplier de rendre sa santé au Seigneur Lune pour sauver les créatures terrestres... Ils surent convaincre Daksha qui consentit à atténuer le châtiment, sans pour autant revenir sur sa décision de punir le Seigneur de la Nuit. « D'accord, annonça-t-il. Sa maladie ne le fera souffrir que quinze jours. Quand il approchera de sa fin, il devra se plonger dans le fleuve Sarasvati, pour y retrouver ses forces. Pendant les quinze jours suivants, il recouvrira sa santé ».

Le Seigneur Lune n'était déjà qu'un fil d'argent dans le firmament, prêt à s'éteindre... La nuit suivante, personne ne le vit: il prenait son bain dans le Sarasvati. Le surlendemain, il fit une timide apparition, puis de jour en jour se montra plus vigoureux, pour retrouver au bout de quinze jours toute sa vigueur d'antan. Certes, sa maladie revient périodiquement pour lui rappeler les exigences de Daksha. Aussi ne manque-t-il plus jamais de passer une nuit entière avec chacune des vingt-huit soeurs. Il ne peut rendre visite à Rohini qu'une fois par mois, et cette attente est bien souvent trop longue.

Alors, soyez attentifs, toutes les nuits, à la place qu'occupe Lune dans le ciel. Le Seigneur de la Nuit a chaque soir une nouvelle étoile pour compagne, tantôt celle-ci, Régulus, à l'extrémité de la patte avant du Lion, ou celle-là, qui forme l'Epi, dans la main de la Vierge. Plus tard, ce sera Antarès, l'étoile rouge du Scorpion... ou la tendre Aldébaran, sur la douce épaule de Rohini. Regardez attentivement le ciel: certains soirs sont favorables. Vous pourrez parfois observer un bien curieux spectacle. Lune est tantôt un tout nouveau petit croissant, filet d'or dans le firmament, tantôt une boule rubiconde. Mais sa face est illuminée de joie quand Rohini est dans ses bras. Alors, Aldébaran se cache derrière les deux amoureux. Ignorant ce que diraient les poètes, les astronomes parlent d'une « occultation »... Après quoi, Lune reprendra sa route, pour un long mois, loin de sa belle.

Ne vous inquiétez pas trop pour Rohini ! Elle saura reconquérir son élu: n'est-elle pas devenue, la protectrice des amoureux, et n'est-ce pas vers elle qu'ils tournent leurs regards lorsqu'ils se prennent tendrement la main dans l'obscurité ?"


Dernière édition par Nine le Ven 2 Oct - 2:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Mar 21 Avr - 14:07

mythe grecque



Séléné

une beauté lumineuse

Décrite comme une femme d’une grande beauté, Séléné possédait un visage éclatant de lumière. Dès qu'Hélios finissait sa course dans le Ciel, la Déesse de la Lune s'élançait à son tour, illuminant les ténèbres de ses chevaux argentés. "La divine Séléné-aux-larges-ailes, après avoir baigné son blanc corps dans l'Océan, revêtait des vêtements splendides, et s'élevait vers le Ciel, emportée sur son char par de brillants coursiers".

une femme amoureuse

Séléné eut également de nombreux amants dont Zeus ou Pan, mais le plus célèbre d'entres eux fut un Homme, un berger nommée Endymion qui, désirant l'immortalité, s'était endormi pour l'éternité. Chaque nuit, et durant son passage dans le ciel, Séléné vient silencieusement contempler son amant endormi, en le caressant de ses doux rayons.


Dernière édition par Nine le Ven 2 Oct - 2:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Mer 22 Avr - 2:43

Le rêve de la lune



Si la lune brille
Quand tu dors ,
C'est pour planter
Des milliers de soleils pour demain.
Si tout devient silence
Quand tu dors ,
C'est pour préparer
Le chant des milliers d'oiseaux
Et dorer les ailes des libellules.
Si la lune tombe dans tes bras
Quand tu dors ,
C'est pour rêver avec toi
Des milliers d'étoiles.

Marie Botturi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Dim 6 Sep - 15:04

Cecilia Bartoli
- Vaga luna che inargenti




Composer: Vincenzo Bellini (1801 - 1835)
Performer: Cecilia Bartoli (Mezzo Soprano)
James Levine (Piano)
Album: An Italian Songbook
Genre: Arietta / Romantic Period
Period: Romantic
Language: Italian
Recording Date: 8/1996
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Dim 6 Sep - 15:06

MESSAGE A LA LUNE

Petite lune si haute dans le ciel,
Ta lumière transperce le lointain,
Tu vas de par le vaste monde,
Tu vas jusque chez les humains.
Arrête-toi un instant,
Dis-moi, où est mon amour ?
Dis-lui, lune argentée,
Que pour moi tu l'entoures de tes bras,
Tu luis pour qu'au moins un instant,
Il se souvienne de moi en songe.
Et dis-lui que je l'attends,
Éclaire- le là-bas, très loin,
Et si j'apparais en songe à cette âme humaine,
Fasse qu'elle s'éveille avec ce souvenir,
Lune, ne te cache pas, ne te cache pas,
Lune, ne te cache pas !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Ven 2 Oct - 2:29

AMOUR DE LUNE



Il était une fois une jolie princesse appelée Lune, qui se maria au prince Soleil.

Ils vécurent longtemps heureux et eurent de nombreuses petites étoiles.
Mais le temps passant ils se rendirent compte qu’il était difficile d’accorder le jour et la nuit. Lune n’aimait rien tant que de danser sur les vagues argentées et fraîches de l’océan,
ou écrire des poèmes en regardant la voie lactée et Soleil considérait comme son devoir
de visiter chaque jour les déserts arides et les forêts équatoriales.

Ils se voyaient de moins en moins et Lune s’en inquiétait mais Soleil refusait de négliger ses tâches.

Un jour Lune rencontra Nuage, un vieux nuage épais, gris, aux bords déchiquetés, un nuage qui avait abrité des anges et des éclairs, un nuage usé qui avait bourlingué aux quatre coins des cieux, …

mais un nuage qui prenait le temps de lui parler et de jouer à cache-cache avec elle.

Ils prirent l’habitude de se promener ensemble dans la nuit
et Lune se rendit compte qu’elle était tombée amoureuse.

Amoureuse au point de songer à quitter Soleil toujours ailleurs
et les étoiles qui n’avaient plus besoin d’elle.

Elle aurait aimé s’installer avec Nuage sur une île perdue au milieu de la mer,
elle aurait passé sa vie à l’écouter et à l’aimer.

Si Soleil, tout à ses occupations ne voyait rien, il en est un à qui rien n’échappait, c’était le roi Ciel, père de la princesse Lune.
Il la convoqua et lui apprit qu’il connaissait son idylle et exigea qu’elle renvoie Nuage, qu’il traita de vieux vagabond, de charlatan, de faiseur de vent, de pauvre hère indigne d’une princesse, et autres joyeusetés.
Il rappela à Lune sa naissance royale et ses devoirs.
Elle se défendit de façon véhémente ou plutôt elle défendit son amour.

Nuage était peut être vieux, sans beauté et sans aucune noblesse céleste, mais personne ne l’avait jamais aimée comme lui et jamais son propre cœur n’avait connu telle passion.

Lune s’enfuit du palais paternel et courut se lover dans les volutes de Nuage.

C’était l’endroit au monde où elle se sentait le mieux.
Elle posait sa tête dans le creux de son cou et se fondait dans son infinie tendresse.

Nuage, aussi triste qu’elle, essayait pourtant de la persuader que la séparation était la solution qui ferait le moins de dégâts et un matin à l’aurore il se dirigea vers les contrées chaudes,
résolu à disparaître en gouttes bienfaisantes sur une terre desséchée que son eau ferait revivre.

Désespérée Lune partit se réfugier sur l’île où elle avait espéré vivre avec Nuage.
Elle faillit se déliter.
Sans l’amitié de l’Océan, elle serait morte,
d’ailleurs une part d’elle-même était morte.

Elle reprit sa vie de princesse céleste, mais presque en automate.

Elle ne s’autorisait de faiblesse que quand elle revenait sur l’île, pour y pleurer, parfois pour essayer de mettre sa tristesse en mots dans des poèmes mélancoliques et arachnéens que le vent emportait dans la nuit.

Alors elle s’asseyait au bord des vagues et appelait inlassablement son amour.

Un soir la mer vint à sa rencontre quand elle appela Nuage et revint à chaque fois qu’elle répétait tendrement son nom.
Elle eut l’impression de voir des volutes fantomatiques se former devant son regard.

De toute la force de son amour, Nuage s’était laissé pleuvoir, avait couru dans la terre pour rejoindre une rivière, puis l’océan, s’était battu contre courants et tempêtes pour revenir lentement vers l’île, porté par des milliers de vagues.

Depuis, assise toutes les nuits sur la plage, Lune rêve de se lover dans les volutes de Nuage, et quand elle l’appelle, toute la mer monte vers elle.

Et Lune veille tendrement sur les marées que son amour pour Nuage a créées car tous les jours, par deux fois, Nuage sous sa forme marine vient rendre visite à sa bienaimée,
l’embrassant de milliers d’embruns …


Dernière édition par Nine le Ven 2 Oct - 2:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Ven 2 Oct - 2:40

PLEINE LUNE SUR LA RUE BLEUE
FRANCOIS BERNHEIM
1995



Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 1:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Dim 27 Déc - 18:03

Pleine lune sur la neige



Lune sur neige, neige sur lune
Il peut neiger sur l’autre – ou l’une –
Il peut luner dessur la neige
Il peut neiger dessur la lune
Après tout. Vous ou moi, qu’en sais je ?

Oui, mais pour moi, il n’en est qu’une
Aux bras de lune, aux seins de neige.
Il peut neiger dessur la lune,
Il peut aluner dans la nuit :
Contre elle est ma seule fortune !

Montent les jours du fond des nuits,
Monte la lune sur la neige
Pourvu qu’entre ses bras je suis,
Sur la nuit la lune s’allège
Et je dors comme au frais d’un puits.

Il n’est qu’une lune, une neige,
Une femme au creux de mes nuits,
Et je ne crains plus aucun piège,
C’est fait ; je suis comme je suis,
Jusqu’à la mort. Après, que sais je ?


Neige sous lune, lune sur neige :
La lune éclate au fonds des puits ;
Des ombres s’en vont en cortège
Devers des messes de minuit :
Moi, je vais devant. Je les suis.

Près de ma femme aux bras de neige,
Près de ma femme aux yeux de nuit
(O seins de lune, o bras de nuit !)
Il peut luner dessur la neige,
Il peut neiger au fond du puits.

Maurice Fombeure
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Dim 3 Jan - 13:02

Et la Lune bleue mit à mal la cryonie de l'avion centenaire


Des explorateurs polaires australiens ont découvert, par un extraordinaire coup de chance, la carcasse d'un avion bloqué dans les glaces de l'Antarctique depuis 1911, un appareil qui a été l'un des premiers à voler dans le monde. Le monoplace, premier appareil fabriqué par la société britannique Vickers, huit ans après le premier vol des frères Wright, les pionniers de l'aviation, avait été amené en Antarctique par l'explorateur australien Douglas Mawson en 1911, ont expliqué les explorateurs.



AP/Frank Hurley
En 1912, un homme pose à côté du Vickers de Douglas Mawson au cours d'une expédition australienne en Antarctique.

M. Mawson avait d'abord nourri l'espoir d'effectuer le premier vol au-dessus de la calotte polaire de l'Antarctique. Mais ses espoirs s'étaient effondrés quand le pilote venu de Londres aux commandes du Vickers s'était écrasé en Australie pendant un vol d'essai. Les ailes étaient tellement endommagées qu'on avait dû les séparer du fuselage. Douglas Mawson avait pourtant insisté pour l'utiliser en Antarctique comme "tracteur des neiges" pour tirer ses luges, explique l'explorateur australien David Jensen. "Ils l'avaient équipé de skis adaptés et d'un gouvernail spécial placé sur la queue" mais "cela n'avait pas terriblement bien réussi" précise-t-il. Le moteur avait été victime d'une avarie en raison de la température polaire et Douglas Mawson avait laissé l'avion au Cap Denison en 1914, selon David Jensen. Mawson avait abandonné définitivement l'avion en Antarctique en 1931 après une dernière visite à la carcasse du Vickers en 1929.

Equipés notamment d'appareil à résonnance magnétique, trois équipes de spécialistes de la Mawson's Huts Foundation ont successivement fouillé le fuselage de l'épave, qui avait été pour la dernière fois vu en 1975 au Cap Denison complètement pris dans les glaces du continent blanc. Grâce à d'exceptionnelles marées basses, provoquées par la pleine lune, et à la fonte des glaces, les explorateurs australiens ont réussi à découvrir la carcasse de l'appareil le jour de l'an, a précisé M. Jensen. "Nous avions probablement une chance sur un million de réunir toutes ces conditions pour le découvrir", s'exclame-t-il.

"LA DERNIÈRE PARTIE D'UNE PETITE PARTIE DE L'HISTOIRE DE L'AVIATION"

L'équipe se préparait à forer la glace pour retrouver l'avion dans des conditions météo très dures, avec des vents de 80 km/h et des températures au-dessous de zéro, ajoute-t-il. "L'un des charpentiers de la fondation Mawson était en train de se promener près du port (...) au moment où il a repéré par un véritable coup de chance le fuselage métallique au milieu des rochers".

"On dit que ce type de coup de chance n'arrive qu'avec la 'Lune bleue', cela s'est avéré", se réjouit-il. La nuit de la Saint Sylvestre a été marquée par une pleine lune, la deuxième du mois, un phénomène appelé "Lune bleue". L'origine du terme viendrait de l'expression anglaise "once in a blue moon" (quelque chose qui survient très rarement).

Selon Jensen, l'équipe d'explorateurs "en délire" a récupéré ensuite les morceaux du fuselage et devrait les ramener en Australie fin janvier. "Les pièces que nous avons trouvées viennent vraiment du tracteur des airs. Ils ne peuvent venir de rien d'autre. C'est la dernière partie d'une petite partie de l'histoire de l'aviation".

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/01/03/et-la-lune-bleue-mit-a-mal-la-cryonie-de-l-avion-centenaire_1286977_3244.html#xtor=RSS-3208
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Mer 2 Juin - 1:40

Il était une fois



D'anciennes légendes nous racontent qu'un jour
La déesse des songes pleura de bonheur
Une larme glissa de ses yeux de velours
Et fut emportée par des anges-créateurs
Pour en faire un joyau ces faiseurs d'univers
sculptèrent cette perle ainsi la Lune est née
Et chaque soir s'étend sur la voisine terre
La divine lueur de la grâce beauté
Agenouillé et humble j'ai levé les yeux
Un intense moment d'adoration totale
J'ai prié élevant mon âme vers les cieux
Le monde se révèle à la lumière pâle
De la magie lunaire ma muse adorée
Ma plus fidèle amie ma plus fidèle alliée

Thierry Lorho
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   Sam 1 Aoû - 18:40

La lune bleue aperçue dans le monde entier


À Rome


A New York

Dans la nuit de vendredi à samedi, une lune bleue s'est élevée dans le ciel pour la première fois depuis 3 ans.

L'événement se produit lorsqu'il y a deux pleines lunes au cours d'un même mois, soit environ tous les deux à trois ans. Cet été, le phénomène était particulièrement surprenant, car la lune était située à son point le plus proche avec la terre, elle est ainsi apparue très lumineuse et proéminente.

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/80523-150801-la-lune-bleue-apercue-dans-le-monde-entier
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES   

Revenir en haut Aller en bas
 
PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» PLEINE LUNE ORACLES ET MIRAGES
» A RETENIR : pierres de pleine lune
» Pleine Lune et Eclipse
» Pleine lune
» pleine lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: TRIBUNES LIBRES :: ARTS ET TRADITIONS-
Sauter vers: