H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HUGH COLTMAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9776
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: HUGH COLTMAN   Lun 16 Mar - 13:31

Hugh Coltman



Hugh Coltman
Olivier Nuc
(Figaroscope)
11/03/2009

Originaire d'un petit village anglais,
Hugh Coltman s'est tout d'abord illustré au sein du groupe de blues The Hoax.
En sept ans et trois albums,
l'aventure collective permettra au garçon d'affirmer sa présence scénique
tout en côtoyant des légendes des douze mesures,
comme Buddy Guy ou BB King.

À la séparation du groupe, il s'installe à Paris,
ville où il ne connaît personne et peut à loisir
se consacrer à l'écriture d'un album solo.
Publié à l'automne dernier chez Universal,
Stories from the Safe House consacre l'écriture
et la voix d'un songwriter bourré d'idées, bien entouré
par les jeunes musiciens français Thomas Naim et Aurélien Calvel.
Le voici dans son exercice préféré :

donner des concerts.

Faut-il y aller ?
Pas encore aussi célébré que son compatriote Charlie Winston,
autre Anglais installé à Paris,
Hugh Coltman diffuse un charme et une présence
qui rendent chacune de ses dates mémorables.

Hugh Coltman , à l'Alhambra , 21 rue Yves-Toudic (Xe). Date : le 11 mars à 19 h 30. Places : 25,30 €. Loc. : 01 40 20 40 25.

MYSPACE A VOIR :
http://www.myspace.com/hughcoltman

**** Encore un bel artiste venu d'outre Manche
qui ne passera pas inaperçu ici ***



Dernière édition par Nine le Sam 10 Avr - 10:43, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9776
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: HUGH COLTMAN   Lun 16 Mar - 13:37


Hugh Coltman - Could You Be Trusted
envoyé par HughColtman. - Regardez la dernière sélection musicale.

Voici le premier clip de Hugh Coltman 'Could you be trusted',
extrait de son album 'Stories from the safe house' déjà disponible.

HUGH COLTMAN
Folk man


Ancien membre de The Hoax et Heez Bus,
Hugh Coltman, fort d'une maturité accrocheuse et nerveuse flirte entre soul,
folk et blues. Son premier album révèle son amour du jazz,
sans oublier les poètes de la musique anglophone,
tels que Jeff Buckley et Leonard Cohen.

Devizes, petit bled de la campagne de Bristol au Royaume-Uni.
On est alors au début des années 90,
Hugh a fini de digérer l’écoute de la collection fournie des disques de jazz de sa mère,
il est temps de passer aux choses sérieuses,
même si à ce moment là rien ne l’était vraiment.

Lorsqu’il a fallu se tourner vers l’avenir,
Hugh Coltman ne se voyait pas retourner dans son village natal,
peur de revenir en arrière; il n’envisageait pas non plus partir pour Londres,
solution de facilité; il opta alors pour une option plus radicale:
partir dans une ville où il ne connaissait rien ni personne, Paris.

Il trouve alors son bonheur et une évolution à travers les rencontres
qu’il fait sur les scènes ouvertes de la capitale,
que ce soit celle de la Flèche d’Or ou celles des quais de métro.
Il en procure alors beaucoup aux autres.
C’est sur l’une de ces scènes qu’il rencontre deux jeunes parisiens
également bourrés de talents et qui, à leur première rencontre,
lui proposent un projet tant ils eurent la sensation d’avoir déniché la perle rare,
la voix qui leur manquait.

Ben Molinaro, Spleen et Hugh Coltman formeront HeezBus,
et feront leur petit buzz en un minimum de temps..
Fin de l’aventure HeezBus qui se mute en un collectif d’artistes qui sévit toujours :
Le Black & White Skins.
Le présent commence en 2004 pour Hugh,
année ou il écrit les premières chansons de son premier album,
année où il assume enfin l’idée d’avancer en solo.

Quatre ans, c’est le temps qui lui a fallu pour écrire son premier album,
Stories from the safe house sorti sur le label ULM en 2008.


Dernière édition par Nine le Sam 10 Avr - 10:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9776
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: HUGH COLTMAN   Sam 10 Avr - 10:27

CAFE DE LA DANCE

Nouvel album en préparation courant 2010

le 9 juin 2010, le songwriter britannique Hugh Coltman
et ses drôles de dames (Krystle Warren, Thea Hjelemeland et Alyson Young).
Café de la Danse à Paris.
Pas encore aussi célébré que son compatriote Charlie Winston,
autre Anglais installé à Paris,
Hugh Coltman diffuse un charme et une présence qui rendent
chacune de ses dates mémorables.



PARTICIPATION à l'album de Benjamin SIKSOU
ici pour les infos :

http://www.artmony.biz/chanteurs-francophones-f79/benjamin-siksou-t2407.htm?highlight=benjamin+soksou


Dernière édition par Nine le Sam 10 Avr - 10:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9776
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: HUGH COLTMAN   Sam 10 Avr - 10:50

Hugh Coltman
Interview au Paléo Festival



Artiste Universal

Interview exclusive de Hugh Coltman dans sa loge,
juste derrière le Club Tent.
Un auteur compositeur-chanteur affirmé qui a quitté son groupe
The Hoax pour un projet personnel.
Il y a de ça 9 ans, Hugh Coltman a laissé son pays natal, l’Angleterre,
pour rejoindre Paris et recommencer à zéro musicalement parlant.
Après avoir joué au Jazz Café de Montreux la semaine dernière,
ce chanteur barbu nous fait son show au Club Tent du Paléo.

Lords of Rock:
Pourquoi l'aventure The Hoax s’est-elle terminée?
Et parlez-moi un peu de votre album STORIES FROM THE SAFE HOUSE...

Hugh Coltman: STORIES FROM THE SAFE HOUSE
veut dire en français "l’histoire de la planque".
Et, pour moi, je me suis planqué en France.
Exprès dans le but de devenir auteur-compositeur,
parce que dans le groupe je ne composais pas,
je chantais et j’écrivais parfois quelques paroles.
C'est la raison pour laquelle j’ai quitté le groupe,
parce que les rôles étaient déjà pris et le genre de morceaux
que j’écrivais n’allaient pas avec ce groupe.

Depuis combien de temps vivez-vous en France?

J’ai fait quelques allers-retours entre ici et l’Angleterre mais ça fait neuf ans.

Arrivez-vous à vivre maintenant de votre musique?

Depuis un petit moment oui, mais pas depuis très longtemps,
j’ai fait beaucoup de petits boulots.

Est-ce la première fois que vous jouez au Paléo?

Oui, tout à fait, et c’est la deuxième fois que je joue en Suisse.
Il y a une semaine, on jouait à Montreux juste avant Herman Düne.
Une belle soirée...

De quel pays est votre public préféré?

Ça dépend en fait. C’est drôle parce qu’en Angleterre,
il y a quatre ans, je suis retourné avec mon projet,
ce n’était pas du tout avec The Hoax.
Le public anglais est très dur… très très dur…
On dit que le public Parisiens est dur mais pas du tout en comparaison...
Les gens ne tapent pas des mains. Ce n’est pas du tout leur truc,
le public normal dans un concert reste les bras croisés…
Et franchement t’as l’impression que les gens se font un peu chier.
Ca m’est arrivé plusieurs fois qu’un mec qui donnait l'impression
de ne pas aimer le concert vienne me dire:
« ouais c’est chouette, j’ai adoré, t’as pas un CD? ».
Donc ça c’est un peu chiant mais en même temps tu sais que si ça passe bien
leur réaction n'est pas superficielle.

« J’ai adoré, t’as pas un CD? »

Parfois, avec le public français,
j’ai l’impression qu’il sont très ouverts et qu'ils veulent aller à un concert
qui est chouette mais, quand je vois les gens qui frappent des mains,
j’ai l’impression qu’il font ça un peu par automatisme.
Dès qu’il y a un rythme et quelques personnes qui tapent des mains, ils suivent.
Mais en même temps c’est très positif,
ça t’encourage à mieux faire dans le morceau.
En Angleterre, si tu ne te sens pas bien, on ne va pas t’encourager.
Sinon j’ai bien aimé le public aux Etats-Unis quand j’ai joué là bas…

Et le concert au Jazz Café alors? Ca c’est passé comment?

C’était hyper cool.
Bon c’est vrai que j’avais quand même des a priori parce que
c’est monumental de jouer à Montreux, c’est mythique.
Et quand je suis arrivé, j’ai vu le lieu, j’ai vu le groupe qui a joué avant nous,
il y avait beaucoup de blablatage.
Comme l’entrée est gratuite, les gens ne sont pas forcément là pour la musique.
Il y en a beaucoup qui sont là pour la soirée, pour boire, pour tchatcher.
Donc c’était vraiment l’ambiance festive qui faisait que les morceaux
plus posés passaient moins et ça m’a un peu déçu.
Mis à part ça j’ai bien aimé le concert.

Photos: Anne Furlur pour le Paléo Festival
Propos recueillis par Sophie Heurtault - Le 26 juillet 2009
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HUGH COLTMAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
HUGH COLTMAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M/LIBRE) HUGH JACKMAN
» pamela anderson nue a l'anniversaire de hugh hefner +18 ans
» Bons anniversaires hugh, Plume, supergege
» Ship of Shame : MFV Atlantic Dawn
» OGM / Pesticides / Monsanto / bayer / Pionneer / Syngenta...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: BLUES AND FOLK :: FOLK - COUNTRY-
Sauter vers: