H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CATHERINE LARA ... UNE VRAIE MUSICIENNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: CATHERINE LARA ... UNE VRAIE MUSICIENNE   Lun 16 Mar - 13:12

CATHERINE LARA

A la genèse de ce spectacle, un album instrumental écrit et composé par Catherine Lara et co-réalisé par Eric Mouquet (Le créateur de Deep forest...). "Au-delà des Murs" puise son inspiration aux sources de la musique des Balkans et laisse la part belle au violon, l'instrument fétiche de Catherine Lara. L'originalité de ce projet réside tout particulièrement dans la sortie simultanée d'un double DVD "Au-delà des Murs" disponible le 16 mars 2009 incluant le DVD du spectacle et le CD audio.

A la fois spectacle musical, spectacle de danse contemporaine ou hip-hop, concert de Catherine Lara, ce spectacle réunit tout à la fois, et est mis en scène par le célèbre et talentueux Chorégraphe Giuliano Peparini et sous la direction artistique de Franco Dragone (Le Cirque du soleil, Celine Dion à Las Vegas etc)



"Au-delà des Murs" sera à l'affiche du Palais des Sports de Paris le 23 juin 2009.

*******************

Vu la qualité de cette artiste de renom çà sera un beau spectacle nul doute là dessus.

ou le site univesal :
http://catherinelara.artistes.universalmusic.fr/

un sujet complet sera développé dans la catégorie comédie musicale prochainement !


Rolling Eyes


Dernière édition par Nine le Lun 16 Mar - 18:44, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: CATHERINE LARA ... UNE VRAIE MUSICIENNE   Lun 16 Mar - 18:34



Catherine lara " au dela des murs "
Lara, Peparini Giuliano

Salle/Lieu : Palais des sports
Ville : Paris 15 (Porte de versailles)
Pays : France
Prix FNAC : 23.00 € au lieu de 43.00 € !
Dates : 23-06-2009
:star:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12973
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CATHERINE LARA ... UNE VRAIE MUSICIENNE   Mer 7 Oct - 17:12

BIOGRAPHIE


De son vrai nom, Catherine Bodet, Catherine Lara est une illustre compositrice de musique française qui assume également les fonctions de chanteuse, auteur et violoniste de renom. En effet, certains ne la connaissent qu'à travers certains titres-phares qu'elle a elle-même composés et interprétés, tel que « Nuit Magique », qui a d'ailleurs donné son nom à l'album sorti en 1986. Catherine Lara est née à Poissy, chef-lieu de canton des Yvelines, sur la Seine, le 29 mai 1945.



La passion du violon lui vient très tôt car elle s'initie à cet instrument de musique alors qu'elle n'est âgée que de 5 ans. Et ce n'est pas un hasard si elle devient violoniste et musicienne à succès car cette passion lui vient de son père qui pratiquait le violon en amateur. Pendant son enfance, les événements ont été propices à son plein épanouissement dans le secteur artistique et elle a eu la chance de ne rencontrer aucune entrave de la part de ses parents qui l'ont d'ailleurs fortement soutenue.

Elle a choisi Catherine Lara comme nom de scène, en hommage à sa grand-mère espagnole du côté de son père, avec laquelle elle a entretenu des liens privilégiés et qui l'a vivement encouragée dans sa future carrière d'artiste. C'est ainsi qu'elle marquera de son empreinte indélébile les années 1970 avec des albums de renom tels que « Nil » en 1975, « Babylone » en 1977... Ses tendances musicales s'orientent très vite vers le répertoire classique et excelle dans l'art du violon. A seulement 11 ans, Catherine Lara intègre le Conservatoire de Versailles. L'année 1958 sera l'année de sa première consécration car elle remporte cette année-là le premier prix du violon.



Mais cette artiste pluridisciplinaire ne s'arrête pas au violon et entame en même temps l'apprentissage de la trompette et prend régulièrement des cours de danse. Propulsée dans son élan grâce au premier prix remporté au Conservatoire de Versailles, l'auteur-compositeur et violoniste de talent ne tarde pas à intégrer le Conservatoire de Paris. C'est là que se révéleront ses talents scéniques et son ouverture artistique.

En effet, son sens inné de la créativité artistique ainsi que son côté excentrique la poussent très vite à dépasser le cadre de la musique classique ordinaire et c'est ainsi qu'elle fera preuve au Conservatoire de Paris d'une « rébellion artistique » qui portera ses fruits puisqu'elle décroche la deuxième place en 1965. Toutefois, cette audace artistique jugée parfois inopportune et en dehors de l'orthodoxie de l'époque lui aura valu de passer à côté du premier prix. Mais, cela ne suffira pas à stopper ses ardeurs et son envie d'explorer de nouvelles pistes musicales, de recréer l'univers de la musique classique et d'y ajouter une touche plus fantaisiste, plus moderne et résolument plus jeune. C'est ainsi qu'elle entend combiner musique classique et répertoire de musique électrique, avec des hauts et des bas, des succès mais aussi des échecs. Toutefois, l'année 1966 verra de nouveau la consécration de Catherine Lara puisqu'elle remportera le premier prix dans la catégorie Musique de chambre et violon. Les prix et récompenses se cumulent alors en un laps de temps très court puisqu'en 1968 où elle remporte le Prix de la Vocation.

Au début des années 70, Catherine multiplie les représentations aux côtés des plus grands, notamment Nana Mouskouri, Juliette Gréco, Nougaro ou encore la légendaire Mireille Mathieu. Accompagnant ces légendes de la musique française au violon, elle se fait un nom et très rapidement, elle s'essaie à la composition en y mêlant classique et modernité. Grâce à Jean Ferrat et la troupe des Musiciens de Paris qu'elle a fondée, elle acquiert plus d'autonomie musicale, si bien qu'elle s'illustrera à l'Olympia en première partie de Gilles Vigneault en 1969. La médiatisation se fait alors grandissante pour la musicienne qui est invitée dans l'émission à succès « Discorama » présentée par Denise Glaser.



En 1974, le titre « La craie dans l'encrier » est une franche réussite et Gilbert Montagné en personne collabore sur le titre en l'interprétant en duo avec elle. « Coup d'feel » est l'album qui consacrera en 1979 la tendance rock de l'artiste, et beaucoup le considèrent comme l'une de ses oeuvres-phares, grâce notamment à la collaboration de Luc Plamondon, Claude Engel et Daniel Boublil à l'écriture.

En 1984, l’album « Flamenrock », écrit en deux semaines, tape dans le même répertoire rock et énergique. Souvent revêtue de cuir, Lara joue sur une image de femme forte façon espionne et film noir. Le titre « Don Juane », signé Anaïs, enfonce un peu le clou quant à ses goût en matière de séduction. Mais son travail est toujours enveloppé d’une grande pudeur et d’une grande tendresse.

Beaucoup de franchise mais pas de provocation. Catherine Lara assume ses choix sans jamais les imposer. Elle sort l’album « Nuit Magique » dont la chanson titre (signée Plamondon) est le tube de se carrière. Sur ce disque, elle travaille pour la première fois avec un jeune musicien chilien, Sébastien Santa Maria, qui l’accompagnera sur ses prochains albums. Après 15 ans de carrière dans la chanson, Catherine Lara reçoit en 86 la Victoire de la Musique de la Meilleurs interprétation féminine de l’année.




En 1991 Catherine délaisse quelque temps les grandes scènes en se lançant dans une tournée de 100 dates à travers les petites salles de France. Accompagnée de trois musiciens, une guitare, un clavier et une choriste, elle nomme cette tournée « Rock en chambre 91 ». La même année, sort l'album Sand et les romantiques, où Catherine Lara s'est investie pendant de long mois, a constitué une production hors du commun au plan français (on parle de deux millions de francs).

L'adaptation scénique de ce Musical Rock Symphonique (composé notamment par Catherine Lara et Eddy Rosemond) faisait figure de gageure. Alfredo Arias ( le très prisé metteur en scène Tse) a choisi de dédoubler les personnages de l'histoire, chacun étant incarné à la fois par un chanteur et un comédien. George Sand est ainsi campée par Catherine Lara et Marilu Marini, Marie Dorval par Geneviève Paris et Marie-Laure Dougnac, Delacroix par Klaus Balsquiz et Bernard Bollet, Chopin par Erik Karol et Sava Lolov, Musset par Daniel Lévy et Jan Fantys. La scène se déroule sur le vaste plateau du Théâtre du Châtelet, entre l'orchestre symphonique Orkestra dirigé par Georges Rabol et son interlocuteur rock à cinq têtes (Dominique Bertram à la basse, Thierry Chauvet Peillex à a batterie, Thierry Eliez au clavier et au piano, Victor Emerson au second clavier, John Wooloff à la guitare), chacun dissimulé derrière des tubes de couleur.

1993 « Maldonne », un album de remise en question sur des textes d’un nouvel auteur, Jean-Jacques Thibaud. Une tournée suit. Cette même année est joué un spectacle musical créé et mis en scène par Roger Louret " La Java des mémoires", Catherine Lara en sera la conseillère artistique. La même année on voit aussi Catherine Lara participer au concert exceptionnel donné au profit de l’association Sol En Si. Elle est entourée pour l’occasion d’une brochette d’artistes hors pair : Michel Jonasz, Alain Souchon, Maurane, Maxime Le Forestier et Francis Cabrel. Elle rééditera l’expérience en 1995 et 1997 pour la même cause. On la voit aussi souvent au côtés des artistes engagés pour les Restaurants du cœur. En mai 1994, Catherine fête ses 20 ans de carrière, pour l’occasion le festival de Montauban « Alors chante » lui est consacré.

Catherine Lara1998/1999/2000, Catherine propose et présente plusieurs émissions de télévision ; « Si on s’aimait, la fête de l’amour » qui est diffusée le 1er mai 1998 sur TF1 et « Nuit magique » première diffusion le 20 mars 1999 sur France 2 à 20h55 et une fois par trimestre.

En 2000 sort un opus consacré à son ami, son violon, pas de voix juste des cœurs et un instrument merveilleux qui lui est tout spécialement fabriqué pour l’occasion, cet album c’est ARAL, LARA à l’envers. Un très grand succès qui s’importera jusqu’au Japon, des clips merveilleux passeront sur TF1, mais les concerts annoncés au Canada et à Paris en janvier seront reportés en juin et ne verront jamais le jour...

En 2002, elle co-écrit la chanson officielle de l’équipe de France de foot à l’occasion de la coupe du monde. Le titre « Tous ensemble », est interprété par Johnny Hallyday.

Puis en janvier 2003, du 25 au 27, elle accompagne au violon le spectacle des cavaliers du Cadre Noir de Saumur à Bercy, cette même année, Catherine est invitée par Maurane à Alès pour chanter en sa compagnie avec les 1000 chanteurs des fous chantant. Pendant ce temps là, Catherine compose une légende musicale le « Graal » et en même temps un album solo chanté « Passe-moi l’ciel » qui sortent tous deux dans le premier semestre 2005.

Parallèlement Catherine arrange, réalise et joue du violon sur trois chansons de Mario Pelchat pour l’album « Le monde où je vais » qui sort au Canada au printemps 2006, elle intervient aussi sur l’album d’Isabelle Aubret, qui sortira en septembre 2006, la chanson « Le dernier aveu » (elle co-écrit la chanson et écrit la musique).

A La Louvière son ami Franco Dragone l’invite pour participer à son spectacle « Décrocher la Lune » le 16 septembre, Catherine se produit devant 15 000 spectateurs, elle nous joue Aral, c’est la fête!!!

Catherine qui se fait très rare sur scène ces dernières années, nous revient pour une tournée intime, 12 dates fin 2007 début 2008, 12 concerts magiques à travers la France. Va suivre une autre tournée, "Age tendre et tête de bois", qui emportera Catherine pour une année de spectacles. Son prochain album, qui sera un DVD musical, est annoncé pour 2008... Aral2... ou Behind The Wall, la finalisation de ce DVD s'est faite à Mons le 4 mars 2008.

Suite de la tournée "Trio" avec quelques dates dont deux très particulières à Bruxelles pour "Les Solistes" dans la domaine du bois de la Cambre les 13 et 14 septembre.

Sortie du DVD/CD "Au-delà des murs" le 16 mars 2009. A la genèse de ce projet, un album instrumental écrit et composé par Catherine Lara et co-réalisé par Eric Mouquet . "Au-delà des Murs" puise son inspiration aux sources de la musique des Balkans et bien entendu laisse la part belle au violon, l’instrument fétiche de Catherine Lara. Des tableaux, plus sensuels les uns que les autres, se succèdent. Catherine au violon, est entourée de danseurs, des hommes, des femmes, un enfant, un viel homme, qui évoluent au son de sa musique sur des chorégraphies de Giuliano Peparini. Un spectacle exceptionnel est donné au Palais des Sports de Paris le 23 juin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CATHERINE LARA ... UNE VRAIE MUSICIENNE   

Revenir en haut Aller en bas
 
CATHERINE LARA ... UNE VRAIE MUSICIENNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CATHERINE LARA ... UNE VRAIE MUSICIENNE
» CATERINE LARA
» Dorothee et ses amours
» les objets nécessaires à l'homme....et dans la vraie vie
» Vraie fausse manif de droite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: