H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PRETTY WOMAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13091
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: PRETTY WOMAN   Ven 13 Mar - 18:07


PRETTY WOMAN


Date de sortie : 28 Novembre 1990
Réalisé par Garry Marshall

Film américain. Genre : Comédie, Romance
Durée : 1h 59min. Année de production : 1990
Distribué par Warner Bros. France




Avec Richard Gere, Julia Roberts, Ralph Bellamy, Philip Stuckey, Kit De Luca, David Morse



L'HISTOIRE

Edward Lewis, un homme d'affaires désabusé qui porte avec une suprême élégance ses cheveux gris et ses yeux tristes, s'occupe du rachat d'entreprises en faillite et de leur revente.



De passage à Los Angeles, il quitte une soirée mondaine où il s'ennuie à mourir et se perd dans un quartier chaud en se rendant à son hôtel. Il fait alors la connaissance de Vivian, une jeune et ravissante prostituée qui opère sur Hollywood Boulevard.



La belle aux sublimes jambes raccompagne le milliardaire à son hôtel et passe la nuit avec lui, non sans monnayer ses charmes au prix fort. Séduit par la spontanéité, le charme et la fraîcheur de la jeune femme, Lewis l'engage comme accompagnatrice pour le reste de son séjour.



Guidée par le directeur de l'hôtel, la jeune fille, spontanée et provocante, se métamorphose en femme du monde élégante.



Après ces quelques jours de rêve, le requin pygmalion, égoïste et indélicat, doit repartir pour ses affaires, tout doit rentrer dans l'ordre..........





Extrait du film



Playlist du film
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13091
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: PRETTY WOMAN   Ven 13 Mar - 18:16

CRITIQUE DU FILM





Pretty Woman appartient à la rare, mais exceptionnelle, catégorie des "petits films" qui, touchés par la grâce, rencontrent le public et plaisent à la critique. Financé sans grande conviction par Touchtstone, il semble, en effet, voué, à sa sortie, à un tout petit tour en salles et une recette à la hauteur de la mise de départ, assurément minimaliste. Pourtant, déjouant tous les pronostics, Pretty Woman cartonne instantanément au box-office et accède bien vite au statut envié des films "culte". A y regarder de plus prés, il avait pourtant tous les signes annonciateurs de son succès ! Les bonnes fées du 7e art se sont en effet visiblement penchées sur son berceau, offrant à Garry Marshall, la réalisation de sa plus belle comédie romantique, loin devant ses deux autres productions pour le label Disney : Princesse malgré elle et Un mariage de princesse.



Le casting, d'abord, est tout simplement enthousiasmant. Pretty Woman se paye, il est vrai; le luxe de mettre à l'affiche une star d'Hollywood qui attire, sur son seul nom, les foules. Richard Gere, en parfait gentleman milliardaire, campe ainsi un rôle taillé sur mesure et impressionne par sa capacité à faire chavirer le cœur des actrices... et des spectatrices. Julia Roberts, révélation du film, crève, quant à elle, littéralement l'écran et rayonne de bout en bout. A la fois touchante de vérité, de fraîcheur, de spontanée, de charme et de beauté, elle endosse, en effet, à un rythme impressionnant, toutes les facettes de son personnage.



Le scénario, ensuite, est véritablement emballant. Comédie romantique qui ne tombe jamais dans les affres de la niaiserie propre au genre, l'histoire nous livre, avec bonheur, un conte de fée moderne qui étonne aussi bien par son ton, résolument ancré dans l'époque, que par son propos, tourmenté et violent à bien des titres.



La bande-son, enfin, est fort brillamment composée. Reprenant des tubes rétro en les revisitant, elle marque assurément les esprits en offrant au film une signature désormais intemporelle, avec Pretty Woman de Roy Orbison.

Pretty Woman est un chef d'oeuvre dans le genre des comédies romantiques, à déguster sans modération.


http://www.zuzudisney.com/filiale/1990-pretty.htm


CITATIONS DU FILM


"Dis moi un nom d’une personne qui soit partie de rien et qui ait trouvé le grand Amour ?
- Un nom, elle veut un nom, mais j’en sais rien moi... Cette salope de Cendrillon ?!"
Pretty Woman, (Vivian Ward et sa colocataire)


Vous devez être avocat : vous dégagez quelque chose de malin et d’inutile.



Dame, collet monté, voisine de loge à l'Opéra - Comment avez vous trouvé cet opéra très chère ?
Julia R - C’était merveilleux, j’ai failli faire pipi dans ma culotte.
Dame - Pardon ?
Richard G - Elle dit qu’elle a préféré ça à Don Quichotte.







Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
PRETTY WOMAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rambo et Pretty woman en Alsacien.
» Pretty Woman
» PRETTY WOMAN
» Wonder Woman - MSF Golden Lariat
» Craquage WONDER WOMAN !!!!! *^_^*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LE CINEMA : UN OEIL OUVERT SUR LE MONDE :: COUPS DE COEUR :: FILMS-
Sauter vers: