H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MEDITATION SUR LE TEMPS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: MEDITATION SUR LE TEMPS   Jeu 12 Mar - 10:59

« Qu’est-ce donc le temps ?



Si personne ne me le demande, je le sais;
mais si on me le demande et, que je veuille l’expliquer, je ne le sais plus.
Pourtant, je le déclare hardiment, je sais que si rien ne se passait,
il n’y aurait pas de temps passé;
que si rien n’arrivait, il n’y aurait pas de temps à venir;
que si rien n’était il n’y aurait pas de temps présent.

Comment donc, ces deux temps, le passé et l’avenir,
sont-ils, puisque le passé n’est plus et que l’avenir n’est pas encore ?

Quant au présent, s’il était toujours présent,
s’il n’allait pas rejoindre le passé, il ne serait pas du temps, il serait l’éternité.
Donc, si le présent, pour être du temps, doit rejoindre le passé,
comment pouvons-nous déclarer qu’il est aussi,
lui qui ne peut être qu’en cessant d’être ?

Si bien que ce qui nous autorise à affirmer que le temps est,
c’est qu’il tend à n’être plus. »

Saint Augustin
les Confessions, Livre XI, chap. XIV (397 - 401)



Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 3:03, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Jeu 12 Mar - 11:17

"Le temps est un grand maître.
Le malheur, c'est qu'il tue ses élèves."

Hector Berlioz




Dernière édition par Nine le Lun 14 Sep - 1:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Sam 21 Mar - 12:15

L'horloge



Horloge! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : "Souviens-toi !"
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d'effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible;

Le plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison

Trois mille six cents fois par heure la Seconde
Chuchote: Souviens-toi!- Rapide, avec sa voix
D'insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta vie avec ma trompe immonde!

Remember! Souviens-toi! Prodigue! Esto memor!
( Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu'il ne faut pas lâcher sans en extraire l'or!

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c'est la loi,
Le jour décroît; la nuit augmente; souviens-toi!
La gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide,

Tantôt sonnera l'heure où le divin Hasard,
Où l'auguste Vertu, ton épouse encore vierge,
Où le Repentir même ( oh! la dernière auberge! ),
Où tout te dira : Meurs vieux lâche! il est trop tard!

Charles Baudelaire
(1821- 1867)


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 3:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Sam 21 Mar - 12:36

LE TEMPS QUI PASSE



de Giuseppe Mignemi

Le tic tac d'une horloge
le temps qui passe
l'écoulement d'un fleuve
le temps qui passe
l'égouttement de la pluie
le temps qui passe.
Un nouveau-né crie à la vie
un vieux rugit à la mort
un coeur bat sous le coup
d'une attente infinie
et un front ridé
c'est le temps qui va glisser dans l'âme.
Personne ne peut arrêter
le temps qui passe
il faut faire bon usage
du temps qui passe
ne gaspillez pas en vain
le temps qui passe.
Déjà le temps est venu
c'est le temps qu'on a perdu
pendant le souvenir d'un silence bruyant
les voix ensorcelantes
du temps qui va glisser dans l'âme.
Partout de par le monde,
le temps qui passe
au plus profond de nous-même,
le temps qui passe.


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 3:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Sam 21 Mar - 12:41

ETERNEL LEO FERRE ... Avec le temps !



Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 3:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12823
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Sam 21 Mar - 14:17

Alphonse de Lamartine



Ô temps! Suspends ton vol, et vous, heures propices!
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours!

Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent,
Oubliez les heureux.

Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m’échappe et fuit;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente; et l’aurore
Va dissiper la nuit.

Aimons donc, aimons donc! De l’heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons!
L’homme n’a point de port, le temps n’a point de rive;
Il coule, et nous passons


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Dim 22 Mar - 1:28

THE SANDMAN
OU LE MARCHAND DE SABLE

"Don't say a word
Here comes the break of the day
In while clouds of sand raised by the wind of the end."


Keren Ann ` End Of May` ~ Relax par Jeny1976

Les gares ou les aéroports sont des endroits où l'on prend conscience du temps ..
avance ou retard le temps qui passe et qui s'immobilise,
le temps d'un voyage, jusqu'à destination ou, magistral,
il reprend son cours, le temps est aussi un voyage avec ou sans bagages ..
Il y a toujours quelqu'un qui attend un retour
pendant que l'autre s'impatiente sur un départ.

Le temps c 'est aussi de l'amour, de la détresse et quelquefois les deux en même temps,
quand le temps est clément et que son aiguille se pose sur le bon chiffre,
alors c 'est une rencontre.
Quand il est impatient et capricieux alors le temps est assassin,
il s'emballe et tourne vite c'est alors la rupture ou la fuite.

Les années passent alors lentement, tristement, et on ne compte plus le temps,
il s'écoule dans l'indifférence.
Qu' importe alors d'être à l'heure puisque le temps est perdu
et pendant qu'il se gâche il marque des rides et creuse des sillons,
il y a comme çà des voyages qui durent longtemps pour arriver enfin à destination.

Le temps est aussi une leçon de patience, d introspection,
il n'est pas maîtrisable on sait le quantifier en secondes, en minutes,
en heures, en jours, en mois en années ..
il fait même office d'état civil;
on appelle cela l'âge et quand l'indicible arrive il se réduit à deux dates
qui symbolisent le début et la fin d'une vie,
voilà comment on compte le temps.

Le seul temps qui compte vraiment c'est celui de l'écoute de l'autre,
le seul temps valable c'est celui qui est partagé c'est le temps de l'amour ou de l'amitié,
le temps est précieux il faut le donner à ceux qu'on aime sans le compter,
mais pour comprendre il faut le traverser comme un désert;
ce n'est pas un hasard si dans les temps anciens on laissait le sable du désert
s'écouler du sablier, bien avant la montre électronique et le chronographe intégré.

Voilà j'ai composé ce texte, ne trouvant pas l'équivalent de mon ressenti ici ou là !
la qualification "jeune ou vieux" c 'est un effet pervers du temps.
Depuis qu'on nous a appris à compter on a peut être oublié à nous apprendre à aimer.

Et ce même si les bons comptes font les bons amis,
moi je ne compte pas le temps, il m'arrive juste de vouloir le retenir,
le saisir sans encore savoir l'apprécier quelquefois,
je l'ai même laissé filer comme une poudre d'or entre mes doigts,
il y a mille et une paillettes sur mon chemin
et c'est la nuit qu'elles brillent comme une poudre de lune,
mon sommeil je l'offre en cadeau au marchand de sable
pour qu'il en fasse une rose dans une vague,
ou un poisson sous un rocher de sable mouvant.

Nin@rtmony


Dernière édition par Nine le Lun 19 Sep - 19:59, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Dim 22 Mar - 12:44



L'eau verte du Canal du Midi qui reste immuable à regarder passer ...
le temps et les saisons.

Tout s'anéantit, tout périt, tout passe; il n'y a que le monde qui reste.
Il n'y a que le temps qui dure.

Diderot (Denis)


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 3:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Dim 22 Mar - 22:35

Le theme de Camille de Georges delerue ..
qui musicalement symbolise bien la fuite du temps



Ils se contentent de tuer le temps en attendant que le temps les tue.
Beauvoir (Simone de)

et le temps...
comme le parfum s'évapore dés la première ouverture du flacon,
mais qu'importe le flacon il faut garder l'ivresse.


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Dim 22 Mar - 22:53

TARD DANS LA VIE



Je suis dur
je suis tendre
Et j'ai perdu mon temps
A rêver sans dormir
A dormir en marchant
Partout où j'ai passé
J'ai trouvé mon absence
je ne suis nulle part
Excepté le néant.
Je porte accroché au plus haut des entrailles
A la place où la foudre a frappé trop souvent
Un coeur où chaque mot a laissé son entaille
Et d'où ma vie s'égoutte au moindre mouvement.

Pierre Reverdy


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Lun 23 Mar - 0:47

PERSISTANCE DE LA MEMOIRE



Tout le monde croit savoir ce qu’est le temps.
Pourtant, qui serait en mesure d'en donner une définition précise ?
Tableau de Dali : Persistance de la mémoire.

La preuve, nous sommes tous capables de distinguer, sans aucune ambiguïté,
le passé du présent ou le présent du futur.
Et aucun de nous n’ignore la succession des saisons,
ni ce que l’on nomme le cycle de la vie,
celle-ci s’achevant irrémédiablement par la mort.

Pourtant, qui serait en mesure de donner une définition précise du temps ?
Essayons donc de nous faire aider, par le Petit Robert par exemple :
"milieu indéfini où paraissent se dérouler irréversiblement
les existences dans leur changement,
les événements et les phénomènes dans leur succession".

Ou encore par le dictionnaire encyclopédique Hachette :
"celle des dimensions de l’Univers selon laquelle semble s’ordonner
la succession irréversible des phénomènes".

Ces définitions nous disent certes quelque chose de la manière dont nous vivons le temps,
mais l’on reste clairement sur sa faim.
Comme si toute notre expérience quotidienne se déployait
dans une dimension apparemment perceptible du temps,
sans que nous sachions dire ce que c’est vraiment,
à l’instar du Bourgeois gentilhomme qui faisait de la prose sans le savoir.

Le plus étrange est que pour les physiciens eux-mêmes,
dont l’on aurait attendu qu’ils nous sortent de cette impasse,
le temps reste une énigme.


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Lun 23 Mar - 1:17

LE TEMPS S'IMMOBILISE AUX MARQUISES
JACQUES BREL



Jacques Brel - Les Marquises



Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 2:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Lun 23 Mar - 1:23



Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Lun 23 Mar - 1:33

Et si c'etait çà la valeur du temps ?

Voila ce que m'a ÉCRIT quelqu'un un jour,
pour calmer mon impatience !



Pour réaliser la valeur d' UNE ANNÉE,
demandez à un étudiant qui a doublé son ANNÉE.

Pour prendre conscience de la valeur d’UN MOIS,
demandez à une mère qui a accouché prématurément.

Pour connaître la valeur d’UNE SEMAINE,
demandez à l’éditeur d’un hebdomadaire.

Pour connaître la valeur d’UNE HEURE,
demandez aux amoureux qui sont temporairement séparés.

Pour comprendre la valeur d’UNE MINUTE,
demandez à une personne qui a manqué son train.

Pour réaliser la valeur d’UNE SECONDE,
demandez qui vient juste d’éviter un accident.

Pour comprendre la valeur d’UNE MILLISECONDE,
demandez à celui ou celle
qui a gagné une médaille d’argent aux Olympiques.


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Mer 25 Mar - 9:54

Michel Fugain
je n'aurai pas le temps




Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Mer 25 Mar - 9:59

Le conte de l’amour et du temps

Les temps sont courts à celui qui pense,
et interminables à celui qui désire.
Histoire de mes pensées (1936)
Citations de Emile-Auguste Chartier, dit Alain



Il était une fois, une île où tous les différents sentiments vivaient :

le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l’Amour y compris.

Un jour on annonça aux sentiments que l’île allait couler.
Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent.

Seul l’Amour resta.
L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment.
Quand l’île fut sur le point de sombrer, l’Amour décida d’appeler à l’aide.

La Richesse passait à côté de l’Amour dans un luxueux bateau.
L’Amour lui dit, "Richesse, peux-tu m’emmener ?" "
Non car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau.
Je n’ai pas de place pour toi."

L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil,
qui passait aussi dans un magnifique vaisseau,
"Orgueil, aide moi je t’en prie !"
"Je ne puis t’aider, Amour.
Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau."

La Tristesse étant à côté, l’Amour lui demanda,
"Tristesse, laisse moi venir avec toi.".
"Ooh... Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule !"

Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour,
mais il était si heureux qu’il n’entendit même pas l’Amour l’appeler !

Soudain, une voix dit, "Viens Amour, je te prends avec moi."

C’était un vieillard qui avait parlé.
L’Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie
qu’il en oublia de demander son nom au vieillard.

Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla.
L’Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir "Qui m’a aidé ?"

"C’était le Temps" répondit le Savoir. "Le Temps ?"
s’interrogea l’Amour. "Mais pourquoi le Temps m’a-t-il aidé ?"

Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit :

"C’est parce que Seul le Temps est capable de comprendre combien
l’Amour est important dans la Vie."


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12823
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Ven 19 Juin - 11:14





Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel :

un temps pour naître,
et un temps pour mourir ;
un temps pour planter,
et un temps pour arracher le plant ;

un temps pour tuer,
et un temps pour guérir ;
un temps pour abattre,
et un temps pour bâtir ;

un temps pour pleurer,
et un temps pour rire;
un temps pour gémir,
et un temps pour danser;

un temps pour lancer des pierres,
et un temps pour en ramasser ;
un temps pour embrasser,
et un temps pour s'abstenir ;

un temps pour chercher,
et un temps pour perdre ;
un temps pour garder,
et un temps pour jeter ;

un temps pour déchirer,
et un temps pour coudre ;
un temps pour se taire,
et un temps pour parler ;

un temps pour aimer,
et un temps pour haïr ;
un temps pour la guerre,
et un temps pour la paix.

L'ECCLESIASTE 3


Dernière édition par liliane le Ven 16 Nov - 18:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Ven 6 Aoû - 2:21

Le ballet des heures



Les heures sont des fleurs l’une après l’autre écloses
Dans l’éternel hymen de la nuit et du jour ;
Il faut donc les cueillir comme on cueille les roses
Et ne les donner qu’à l’amour.

Ainsi que de l’éclair, rien ne reste de l’heure,
Qu’au néant destructeur le temps vient de donner ;
Dans son rapide vol embrassez la meilleure,
Toujours celle qui va sonner.

Et retenez-la bien au gré de votre envie,
Comme le seul instant que votre âme rêva ;
Comme si le bonheur de la plus longue vie
Était dans l’heure qui s’en va.

Vous trouverez toujours, depuis l’heure première
Jusqu’à l’heure de nuit qui parle douze fois,
Les vignes, sur les monts, inondés de lumière,
Les myrtes à l’ombre des bois.

Aimez, buvez, le reste est plein de choses vaines ;
Le vin, ce sang nouveau, sur la lèvre versé,
Rajeunit l’autre sang qui vieillit dans vos veines
Et donne l’oubli du passé.

Que l’heure de l’amour d’une autre soit suivie,
Savourez le regard qui vient de la beauté ;
Être seul, c’est la mort ! Être deux, c’est la vie !
L’amour c’est l’immortalité !

Gérard de Nerval


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Ven 6 Aoû - 14:28

LA VALSE A 1000 TEMPS


JACQUES BREL LA VALSE A MILLE TEMPS ARCHIVES ORTF 1959 HQ

Jacques Brel

Au premier temps de la valse
Toute seule tu souris déjà
Au premier temps de la valse
Je suis seul, mais je t'aperçois
Et Paris qui bat la mesure
Paris qui mesure notre émoi
Et Paris qui bat la mesure
Me murmure murmure tout bas

Une valse à trois temps
Qui s'offre encore le temps
Qui s'offre encore le temps
De s'offrir des détours
Du côté de l'amour
Comme c'est charmant
Une valse à quatre temps
C'est beaucoup moins dansant
C'est beaucoup moins dansant
Mais tout aussi charmant
Qu'une valse à trois temps
Une valse à quatre temps
Une valse à vingt ans
C'est beaucoup plus troublant
C'est beaucoup plus troublant
Mais beaucoup plus charmant
Qu'une valse à trois temps
Une valse à vingt ans
Une valse à cent temps
Une valse à cent ans
Une valse ça s'entend
A chaque carrefour
Dans Paris que l'amour
Rafraîchit au printemps
Une valse à mille temps
Une valse à mille temps
Une valse a mis l'temps
De patienter vingt ans
Pour que tu aies vingt ans
Et pour que j'aie vingt ans
Une valse à mille temps
Une valse à mille temps
Une valse à mille temps
Offre seule aux amants
Trois cent trente-trois fois l'temps
De bâtir un roman

Au deuxième temps de la valse
On est deux, tu es dans mes bras
Au deuxième temps de la valse
Nous comptons tous les deux : une deux trois
Et Paris qui bat la mesure
Paris qui mesure notre émoi
Et Paris qui bat la mesure
Nous fredonne, fredonne déjà

Au troisième temps de la valse
Nous valsons enfin tous les trois
Au troisième temps de la valse
Il y a toi, y a l'amour et y a moi
Et Paris qui bat la mesure
Paris qui mesure notre émoi
Et Paris qui bat la mesure
Laisse enfin éclater sa joie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Ven 6 Aoû - 14:35

"Il faut laisser le temps au temps ..."
François Miterrand



Chronos portant une sphére armillaire.
collection Yves Saint Laurent / Pierre Berger.

Le mot « temps » provient du latin tempus
lui-même dérivé du grec temnein, couper,
qui fait référence à une division du flot du temps en éléments finis.
Il est à noter que temples (templum) dérive également de cette racine
et en est la correspondance spatiale
(le templum initial est la division de l’espace du ciel ou du sol en secteurs par les augures).
Enfin, « atome » (insécable) dérive également de temnein.

Dans la mythologie grecque,
Chronos
en grec ancien
Χρόνος
est un dieu primordial personnifiant le temps.
Il apparaît essentiellement dans les traditions orphiques,
et est confondu avec Cronos, le roi des Titans dans les traditions tardives.

C'est un être immatériel, apparu à la création du monde.
Il est représenté sous les traits d'un serpent à trois têtes
(une d'homme, une de lion et une de taureau)
enlacé avec son épouse Ananké déesse de la Nécessité, de la Fatalité
autour du monde-œuf.
Ils sont censés entraîner le monde céleste dans sa rotation éternelle.
Selon la cosmogonie orphique, ils seraient les géniteurs de Chaos et Éther.

Dans la culture contemporaine,
il est surtout connu pour être représenté sous les traits d'un vieil homme sage
avec une longue barbe grise. En anglais,
il est souvent surnommé sous cette forme Father Time "Père Temps".

Le Chronos est un concept qui, adjoint à l’Aiôn et au Kairos,
permet de définir le temps.
Ces concepts sont apparus chez les Grecs.

Le Chronos est le tout du temps, relatif au présent :

« Hier était le jour précédent et demain sera le jour suivant
parce que je suis aujourd’hui. »

Il est un point mouvant sur la flèche du temps qui définit les infinis à ses deux bornes.

La notion de temps est un corollaire de la notion de mouvement :
le mouvement se fait dans la durée et si le temps venait à s’arrêter plus rien ne bougerait.
Ainsi, selon Aristote,
le temps est le nombre du mouvement selon l’antérieur et le postérieur.
A contrario le temps semble ne plus faire sens quand l’idée de mouvement disparaît,
car le temps suppose la variation.

Perceptions culturelles du temps

Toutes les cultures ont apporté des réponses nombreuses au questionnement sur le temps,
et la plupart d’entre elles tournent autour des mêmes thèmes,
dictés par la condition humaine :
l’immortalité des dieux ou l’éternité de Dieu,
la permanence du cosmos et la vie fugace de l’homme,
sont autant de dimensions temporelles partagées
par la plupart des peuples de la Terre.
Elles s’expriment dans le langage, dans les arts …

Le temps est un concept développé par l'être humain
pour appréhender le changement dans le monde.


Un questionnement profond s’est porté sur la « nature intime » du temps :
est-ce une propriété fondamentale de notre Univers,
ou plus simplement le produit de notre observation intellectuelle,
de notre perception ?

ETERNITE ET ECHEANCE

En Occident,
précisément le temps suit un ordre tout autre et témoigne
d’une vision du monde bien différente.
La tradition judéo-chrétienne hérite elle-même de vues mystiques plus anciennes,
où le temps pur est celui des dieux et divinités.

Les hommes connaissent une vie éphémère, limitée,
un véritable « néant » au regard de l’immortalité.
La Bible présente ainsi le temps comme une révélation,
car c’est Dieu qui le crée et en offre l’« usage » aux hommes.
Bien qu’en dehors du temps,
Dieu se joue des temps historiques pour intervenir dans la destinée des hommes,
au moins par ses actions de grâces.

La volonté de Dieu s’exprime ainsi dans une dualité
toute différente des croyances indiennes :

le temps est complètement borné par la Création et l’Apocalypse,
et il est en même temps considéré comme universel, car d’origine divine.

Aussi comprend on que le temps chrétien, du point de vue de l’homme,
est un temps d’espérance, de promesse, de délivrance attendue :
sa fin même est un retour vers le divin.
À l’inverse, le temps intime de la culture hindouiste
est un temps de la permanence et de l’introspection,
où l’homme à un autre rôle à jouer dans sa destinée :
il y subit en quelque sorte moins les affres du temps.

À une moindre échelle,
chaque individu s’appuie sur sa culture historique du temps
pour se définir son propre temps psychologique.
Nul doute que le pêcheur, l’artisan et le cadre supérieur
ne partagent pas exactement la même notion de temps quotidien,
car chaque perception est le fruit de ses exigences propres.

Toutefois, les bases culturelles jouent un rôle très important
dans la perception globale du temps, en tant que rythme de vie.

En toutes ces approches le temps ne se comprend que en référence
ou par contraste à l’éternité (cf. Les Énnéades de Plotin).
Woody Allen ironise dans le même sens quand il dit :
L’éternité c’est long... surtout sur la fin !”


Dernière édition par Nine le Ven 6 Aoû - 17:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Ven 6 Aoû - 15:20

LE COMMENCEMENT
בְּרֵאשִׁית
"Que la lumière soit et la lumière fut."



Au commencement, Dieu créa les Cieux et la Terre.
La Terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme,
et l'Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

Dieu dit :
"Que la Lumière soit !"
Et la Lumière fut.
Dieu vit que la Lumière était bonne;
et Dieu sépara la Lumière d'avec les Ténèbres.
Dieu appela la Lumière jour, et il appela les Ténèbres nuit.

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin :
ce fut le premier jour.

Dieu dit :
"Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux".
Et Dieu fit l'étendue,
et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux
qui sont au-dessus de l'étendue.
Et cela fut ainsi. Dieu appela l'étendue ciel.

Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin :
ce fut le second jour ...


La Genèse
Le Livre de la Genèse du grec
Γένεσις
« naissance », « commencement », « source », « origine », « cause »)
est le premier livre de la Torah (Pentateuque),
donc du Tanakh (la Bible hébraïque) ou de l'ancien Testament.
En hébreu, son intitulé est Bereshit (« au début de …»)
בְּרֵאשִׁית
La Genèse raconte à la fois l'évolution dans le temps et la création dans l'éternité.

Ainsi commença le décompte du Temps !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Ven 6 Aoû - 16:56

AU COIN DU MONDE
KEREN ANN


Tombent les nuits à la lueurs de bougies qui fondent
Et que la lumière soit
Passent les heures que s'écoulent à jamais les secondes
Et que la lumière soit
comme au premier jour du premier mois ...



Keren Ann - Au Coin Du Monde

Album :
La disparition


Tombent les nuits à la lueurs de bougies qui fondent
Et que la lumière soit
Passent les heures que s'écoulent à jamais les secondes
Et que la lumière soit

Au loin entends-tu le bruit qui court ?
Au point juste au point du jour
A deux pas de chez toi
A deux pas de chez moi

Tombent les feuilles et les larmes sur tes joues qui roulent
Et que la lumière soit
Passent les anges et les orages au dessus des foules
Et que la lumière soit

Au loin entends-tu le bruit qui court ?
Au point juste au point du jour
A deux pas de chez toi
A deux pas de chez moi

Et que la lumière soit
Comme au premier jour du premier mois
De nos corps à corps
Et que la lumière soit

Dans la cité qui n'en finit pas
Que vienne l'aurore
A deux pas de chez toi
A deux pas de chez moi

Au loin on voit les neiges qui fondent
Au coin juste au coin du monde
A deux pas de chez toi
A deux pas de chez moi
Que la lumière soit
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Ven 6 Aoû - 17:15

LE TEMPS EST ASSASSIN
VERONIQUE SANSON


... J'veux plus d'amour, Monsieur,
J'ai brûlé mes Maîtres
Et amoureuse, j'ai peur de l'être
Pour avoir vu, sombre et cruelle
Fâner ces merveilleux faiseurs de rêves
Et mourir mes tendresses déçues ...


Sanson & Muvrini - Le Temps est assassin
V.Sanson/I Muvruni

Quelquefois je sens les mystères
De toutes les choses que je comprends mal
Comme si j'étais toute seule sur Terre
A rechercher un idéal.
Quand l'amour le plus fou de la terre
Se débat dans une odeur de fin
Je dis qu'c'est ça la vraie misère
Je dis qu'le temps est assassin.
Et j'veux plus rien...
J'veux plus rien...

J'veux plus d'amour, même fidèle.
J'veux plus d'amour, même si j'étais celle
Qui regardait, tendre et cruelle
Fâner les amoureux quand j'étais belle.
J'veux plus d'amour, monsieur,
J'ai brûlé mes maîtres
Et amoureuse, j'ai peur de l'être
Pour avoir vu, sombre et cruelle
Fâner ces merveilleux faiseurs de rêves
Et mourir mes tendresses déçues.

Quand je vois toutes les colères
Que l'on encaisse et que l'on subit
Pour moi l'amour, c'est comme l'enfer :
Je dis qu'sa force est dans sa lie.
Et j'aurai beau tout faire et refaire,
Je serai seule et sans repères :
Pour moi c'est ça la vraie misère
Je dis qu'le temps est assassin.
Et j'veux plus rien...
Non : j'veux plus rien du tout...

J'veux plus d'amour, même fidèle.
J'veux plus d'amour, même si j'étais celle
Qui regardait, tendre et cruelle
Fâner les amoureux quand j'étais belle.
J'veux plus d'amour, monsieur,
J'ai brûlé mes maîtres
Et amoureuse, j'ai peur de l'être
Pour avoir vu, sombre et cruelle
Fâner ces merveilleux faiseurs de rêves
Et mourir mes tendresses déçues.

Et pourtant, comme toujours, j'me dis "Allez, allez !
Je suis bien trop forte pour en avoir assez."
Et encore et toujours je veux vouloir aimer,
Je veux vouloir aimer.

Quand l'amour le plus fou de la terre
Se débat dans une odeur de fin
Je dis qu'c'est ça la vraie misère
Je dis que tout le monde est assassin.
Et j'veux plus rien...
Non : j'veux plus rien du tout...

J'veux plus d'amour, même rebelle.
J'veux plus d'amour, même si j'étais celle
Qui regardait, tendre et cruelle
Fâner les amoureux quand j'étais belle.
J'veux plus d'amour, monsieur,
J'ai brûlé mes maîtres
Et amoureuse, j'ai peur de l'être
Pour avoir vu, sombre et cruelle
Fâner ces merveilleux faiseurs de rêves
Et mourir mes tendresses déçues...
Et mourir mes tendresses déçues.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Mar 1 Fév - 0:17

EMILY JANE WHITE
NEVER DEAD


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   Mar 15 Mar - 10:07


(...) Quand le pas du marcheur sur le cadran qui compte
Règle le mouvement et pousse l'horizon
Tous les cris sont passés tous les temps se rencontrent

Et moi je marche au ciel les yeux dans les rayons
Il y a du bruit pour rien et des noms dans ma tête
Des visages vivants
Tout ce qui s'est passé au monde
Et cette fête
Où j'ai perdu mon temps (...)

Pierre Reverdy (1889-1960)
- Sources du vent -
Chemin tournant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MEDITATION SUR LE TEMPS   

Revenir en haut Aller en bas
 
MEDITATION SUR LE TEMPS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» MEDITATION SUR LE TEMPS
» Temps partiel et nounou
» siege RF dos a la route apres 4 ans combien de temps ?
» Echelle du temps
» C'est le temps des Fêtes...On décore!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ESSAIS, CONTES ET LEGENDES-
Sauter vers: