H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ALELA DIANE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9727
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: ALELA DIANE   Lun 23 Fév - 10:48

Alela Diane Menig (née le 20 avril 1983 à Nevada City, Californie) est une chanteuse et une compositrice américaine, dont les chansons sont imprégnées d'un style psyché folk proche de celui de Nick Drake.



Récemment découverte sur la compilation Even Cowgirls Get Blues, Alela Diane Menig est une jeune Californienne d'une vingtaine d'années dont le folk hanté et incroyablement juste fait merveille tout au long de The Pirate's Gospel, son premier album.

Héritière de toute une lignée de chanteuses qui, à l'instar d'une Karen Dalton ou d'autres beaucoup plus anciennes, auront grandi dans l'ombre de l'histoire officielle, cette "siffleuse aux dents blanches" possède la grâce naturelle et le rayonnement étrange de ceux qu'on appelle les "vieilles âmes".



La rédaction des Inrockuptibles classe l'album "The Pirate's Gospel" comme l'un des 10 meilleurs albums de 2007 .

En 2008, Alela prête sa voix à un album de 10 reprises folk intitulé "The Silence of Love", du projet "Headless Heroes". Dans cet exercice la chanteuse reprend des titres de Nick Cave à Vashti Bunyan en passant par I am Kloot. Elle est donc incitée à quitter son registre habituel, pour cohabiter avec des compositions plus complexes et un fond sonore souvent bien plus riche et arrangé.

Son nouvel album sorti en février 2009 brillantissime, mêle allègrement des sonorités du folk américain et du folk anglo-irlandais.

Elle donne plusieurs concerts en Europe, de mars à mai, puis en novembre 2008 : (Royaume-Uni, Irlande, France, Suisse, Pays-Bas, Belgique et Allemagne), accompagnée de son père Tom Menig, Mariee Sioux (assurant quelques premières parties), Matt Bauer (banjo et basse), Benjamin Oak Goodman (batterie) et Alina Hardin (chant).

ECOUTEZ SON MYSPACE LE SON EST MEILLEUR coeur et vous aurez une belle découverte :

http://www.myspace.com/alelamusic


Biographie de Alela Diane
Voir son actualité
fermer

Les jours et les nuits
Le Figaro
Le jour, Alela Diane fait toute seule des albums tristes à pleurer. La nuit, elle enregistre, avec d'autres, des chansons merveilleuses. En solo, avec son nouvel album (1), c'est le suicide garanti, la bande-son idéale des maladies au long cours. ...



Les sorties de disques de la semaine
nouvelobs.com
Alela Diane: "To Be Still" (Fargo/Naïve). Son album "The Pirate's Gospel" paru en 2007 avait été l'une des révélations folk de l'année. La Californienne sort un troisième opus encore plus abouti que les précédents. Les onze titres dont certains ...



eparsa Magazine
Alela Diane - To be still - nouvel album
eparsa Magazine
Récemment découverte sur la compilation Even Cowgirls Get Blues, Alela Diane Menig est une jeune Californienne de 23 ans dont le folk hanté et incroyablement juste a fait merveille tout au long de "The Pirate’s Gospel", son premier album. ...



ToutLeCD.com
La folk toute en finesse de Matt Bauer
ToutLeCD.com
Il a d'ailleurs accompagné la star montante du mouvement néo-folk yankee, l'envoûtante Alela Diane, lors de ses prestations scéniques et sur son premier album. Celle-ci pose ici ses vocalises habitées et amplifie ainsi la beauté intemporelle distillée ...



Télérama.fr
Emily Jane White, le chant magnétique
Télérama.fr
L'avènement, l'an dernier, d'Alela Diane n'a pas, non plus, arrangé ses affaires. « Je crois plutôt qu'Alela a permis d'ouvrir des portes à plusieurs d'entre nous, en popularisant un certain dénuement musical », sourit, fair-play, cette Américaine de ...



Alela Diane affine son folk
20minutes.fr
Alela Diane revient avec un second album, To Be Still, et il faut se rendre à l'évidence : une reine du genre est née. Son premier opus, The Pirate's Gospel, touchait déjà à l'essence de la musique populaire américaine. Une voix chargée et angélique à ...
Chronique musique : Alela Diane 'To Be Still', Actualitté.com
Alela Diane, ambassadrice du nouveau folk Musique.Evous.fr
Le folk d'Alela Diane chante la Terre promise MediaPart
Nord Eclair.fr - Musique.Evous.fr
6 autres articles



Télérama.fr
Fleet Foxes et Alela Diane : bébés folk
Télérama.fr
On passe une partie de l’après-midi avec eux, avec, d’abord une analyse du “phénomène”, puis, dans quelques minutes, un entretien vidéo avec les Fleet Foxes, et pour finir (en beauté) trois chansons d’Alela Diane. Yep ! La suavité rustique des gars de ...



Artiste : Mariee Sioux Titre : Faces In The Rock
ConcertAndCo
Cette amie d'enfance et choriste d'Alela Diane sur sa dernière tournée cultive les ressemblances avec son aînée de deux ans : elle aussi est une auteur compositrice guitariste originaire de Nevada City et très attachée à ses racines ; elle aussi se ...



Alter1fo.com
Emiliana Torrini a charmé l’UBU hier soir
Alter1fo.com
on retrouve un soupçon d’Alela Diane dans la musique folk de Lovísa Elísabet Sigrúnardóttir, jolie découverte pour le public rennais. La très attendue Emiliana Torrini a fait salle comble hier soir à l’UBU. Attente du début du concert corps serrés et ...



Alela Diane en concert
viaFrance
Récemment découverte sur la compilation Even Cowgirls Get Blues, Alela Diane Menig est une jeune Californienne de 23 ans dont le folk hanté et incroyablement juste fait merveille tout au long de The Pirate’s Gospel, son premier album. ...
Date du calendrier à partir de laquelle réserver votre agenda : du ... viaFrance
2 autres articles


Albums auto-produits

* Forest Parade, auto-produit, 2003.
* The Pirate's Gospel, auto-produit, 2004.

albums studio

* The Pirate's Gospel, Holocene Music, 2006 (chansons retravaillées)
* To Be Still, 2009

Contributions, Compilations ou autres

* Dry Grass and Shadows, paru sur la compilation Family Album compilation, Grass Roots Records, 2006
* Songs Whistled Through White Teeth, Names Records (UK), 2006 (10” vinyl)
* The Pirate's Gospel, Names Records, avril 2007.
* The silence of love, Fargo, novembre 2008.



Alela Diane est la voix d'Headless Heroes

The Silence of Love, premier album de Headless Heroes, est un disque de reprises imaginé par les producteurs Eddie Bezalel et Hugo Nicolson. Pourquoi vous en parler en ces lieux ?

Parce que le duo a choisi Alela Diane et sa voix d'or pour donner un nouveau souffle à leurs réinventions de titres de Vasthi Bunyan, The Jesus & Mary Chain, Daniel Johnston ou encore Nick Cave. Le résultat, aérien et à mille lieux de l'univers folk de la belle au bois chantant, est d'une telle somptuosité que l'on ne pouvait décemment se croiser les bras en attendant la parution du recueil, attendue pour le 4 novembre prochain.

En vous rendant sur cette page, vous pourrez ainsi télécharger un titre de l'album et, surtout, en écouter chaque semaine un nouvel extrait. Une fois enchantés qu'Alela ait accepté de perdre la tête pour laisser son organe gagner de nouveaux horizons., il ne vous restera alors plus qu'à vous rendre sur le Fargo Store pour y précommander The Silence of Love.


Dernière édition par Nine le Lun 23 Fév - 11:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9727
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Lun 23 Fév - 10:51

QUI EST ELLE ?



Récemment découverte sur la compilation Even Cowgirls Get Blues, Alela Diane Menig est une jeune Californienne d'une vingtaine d'années dont le folk hanté et incroyablement juste fait merveille tout au long de The Pirate's Gospel, son premier album.

Héritière de toute une lignée de chanteuses qui, à l'instar d'une Karen Dalton ou d'autres beaucoup plus anciennes, auront grandi dans l'ombre de l'histoire officielle, cette "siffleuse aux dents blanches" possède la grâce naturelle et le rayonnement étrange de ceux qu'on appelle les "vieilles âmes". Etoile




Sa compatriote folkeuse de Nevada City, Joanna Newsom, l’invite à se produire sur scène à ses côtés. Le bouche-à-oreille fait effet. The Pirate’s Gospel intéresse le label Holocene Music, qui le publie en 2006. L’année suivante, c’est le Royaume-Uni qui est touché par la voix et la musique de cette jeune artiste qui semble venue de l’ancien monde. Celle-ci publie un maxi, uniquement disponible en vinyle, Songs Whistled Through White Teeth.

Le folk dépouillé aux accents ancestraux de The Pirate's Gospel fait connaître Alela Diane au monde entier. En France, c’est le label Fargo qui repère cette jeune folkeuse aux allures de squaw de l’Ancien Monde. Au printemps 2007, le morceau « The Pirate’s Gospel » apparaît sur la compilation Even Cowgirls Get Blues sur laquelle figurent enre autres les chanteuses de folk Sera Cahoone et Sarah White. La publication française de The Pirate’s Gospel suit de près, accompagné d’une longue tournée internationale.

Reprises à la sauce Alela


En 2008, les producteurs américains Eddie Bezalel (qui a travaillé avec Mark Ronson) et Hugo Nicolson (qui a Primal Scream et Radiohead à son actif) s’attellent au premier volume de leur projet Headless Heroes, qui consisterait en une série de disques de reprises. C’est Alela Diane, quasiment inconnue aux Etats-Unis, qu’ils repèrent par hasard sur Internet.

Ils l’nvitent à chanter sur The Silent of Love. Celle-ci impose sa facilité à épouser d’autres horizons que le folk des forêts californiennes, en réinterprétant « Nobody’s Baby Now » de Nick Cave, le très beau « Just Like Honey » de The Jesus and Mary Chain ou « True Love Will Find You in the End » de Daniel Johnston. The Silent of Love se révèle une belle occasion pour la jeune chanteuse de confirmer l’intemporalité de sa voix.

« Je crois que les chansons que j’écris me dépassent un peu. J’ai l’impression qu’elles viennent d’horizons plus lointains. La majorité d’entre elles parle du passé, d’histoires anciennes ou de l’enfance déchue… Dans un sens, je pense qu’à travers elles je fais circuler les histoires de personnes qui ont disparu depuis longtemps et qui ne sont plus là pour les raconter. Je suppose que c’est aussi comme ça que s’est toujours développée la tradition du folk ». En effet, le folk est une musique venue d’un autre âge, qui ressuscite les ancêtres, les coutumes et les paysages perdus…. Comme le suppose, à juste titre, le chant d’Alela Diane.


Sophie Rosemont MUSIC STORY



:malelovies:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9727
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Lun 23 Fév - 10:56

L'héritière
INTERVIEW D'ALELA DIANE






Considérée comme l'une des nouvelles voix importantes de la folk, Alela Diane défend son premier album 'The Pirate's Gospel' enregistré en 2004, aux couleurs profondes et enivrantes. Issue d'une famille de musiciens, la belle a récemment rempli la Cigale de Paris, avant de poursuivre sa tournée dans toute la France.


Alors que dehors la pluie refroidit la rue et l'humeur des passants, Alela Diane nous reçoit chaleureusement dans un appartement parisien, thé brûlant et sourire enchanteur compris. Récemment découverte sur la compilation 'Even Cowgirls Get the Blues', Alela Diane est une jeune Californienne de 23 ans dont la folk hantée et incroyablement juste fait merveille. Elle possède la grâce naturelle et le rayonnement étrange de ceux qu'on appelle les "vieilles âmes". Une plume attachée à sa botte, la guitare à portée de main, sa simplicité et son aura nous transportent vers le soleil de Californie, vers le pays de la folk music et des grands espaces…


Le public français est vraiment enthousiaste au sujet de 'The Pirate's Gospel', votre dernier concert parisien était complet... Votre musique est-elle reçue de la même manière en Europe qu'aux Etats-Unis, pays de la folk ?

Les gens sont définitivement plus enthousiastes en Europe, et j'en suis très contente. Venir ici me plaît énormément. Les Etats-Unis sont un vaste pays, c'est plus difficile pour s'y faire entendre. Ça demande beaucoup de tournées, de kilomètres à parcourir et de prières !

Lire la critique de 'The Pirate's Gospel'

Vos parents sont également musiciens. Jusqu'à quel point cela vous a-t-il influencée ?

Mon père est effectivement guitariste - bien meilleur que moi -, et ma mère a toujours chanté à la maison. Que ce soit des chants traditionnels mexicains ou le groupe de reprises du Grateful Dead dans lequel mon père a joué, j'ai toujours été entourée par la musique grâce à ma famille. J'ai donc naturellement chanté très tôt. J'étais dans une chorale quand j'étais petite, et puis j'ai commencé à composer des chansons à l'âge de 19-20 ans, pas avant. D'ailleurs, mon père joue de la guitare sur 'The Pirate's Gospel', il chante, il tape des mains, il fait un peu de tout… Nous avons enregistré l'album ensemble dans son petit studio au fond de son jardin à Nevada City.



Vos sources d'inspiration musicale sont-elles strictement issues de la folk traditionnelle ?

Je me rappelle avoir écouté beaucoup de vieux morceaux de country quand j'étais enfant, les albums de la chanteuse Patsy Cline et l'album 'Graceland' de Paul Simon. La musique de Kate Wolf m'inspire directement. La chanteuse Mariee Sioux, qui est une amie d'enfance, compte parmi mes sources d'inspiration également, tout comme mes parents, qui jouaient de la musique plutôt que d'écouter des disques.


Chacune de vos chansons raconte une histoire différente. Comment écrivez-vous vos paroles ?


Toutes mes chansons me sont chères car elles parlent de choses qui me sont arrivées, ou de rêves que j'ai eus. Le morceau 'The Rifle' m'a été inspiré par un cauchemar. Ça se passait dans une maison où j'ai vécu, et que mes parents ont vendu par la suite. Moi et ma famille devions protéger cette maison à tout prix de l'obscurité qui provenait des bois alentours. Quand je me suis réveillée, j'ai pris ma guitare et c'est comme si le morceau s'était écrit tout seul. Pour 'Pieces of String', je me suis inspirée d'un détail que ma mère m'a raconté. Après l'enterrement d'une dame âgée, elle a dû aider à ranger sa maison et a trouvé un sac en papier sur lequel était écrit "Bouts de ficelle trop petits pour servir". Cette chanson parle de ce qu'on laisse comme petits détails derrière nous quand on meurt.


Vos morceaux sont arrangés très simplement autour de votre voix et de votre guitare. Comment avez-vous construit cet univers intimiste ?

Je n'ai pas vraiment réfléchi à une direction particulière quand j'ai enregistré 'The Pirate's Gospel'. C'était très spontané. Je me disais "Pourquoi ne pas faire chanter des enfants sur ce morceau ?" ou bien "J'ai un ami qui joue du piano, ce serait merveilleux s'il jouait sur celui-là." Je dirais que l'album est une concentration de petits moments qui s'harmonisaient bien ensemble… (rires)


Comment avez-vous été repérée par votre label ?


Après avoir enregistré l'album, j'en ai fait 650 copies moi-même, ce qui m'a pris beaucoup de temps et d'énergie. J'ai déménagé à Portland dans l'Oregon et j'ai joué le plus possible. Pendant deux ans, j'ai saisi toutes les opportunités qu'on m'offrait pour jouer, sans distinction. Finalement, j'ai fini par intéresser les gens et les petits médias. Le label Grass Roots Records m'a proposé son soutien pour l'album et j'ai naturellement accepté.


Quels sont vos projets après la tournée en Europe ?

Je vais continuer à travailler sur mon nouvel album, qui est presque terminé. Je suis très contente de la direction du travail, même si ça a été dur. Il y a plus d'instruments sur les différents morceaux : des percussions, du banjo… C'est excitant pour moi d'amener de nouveaux éléments dans ma musique, en faisant en sorte que tout reste fidèle à ce que je fais. Et puis 'The Pirate's Gospel' est pour moi un vieil album maintenant, vu que je l'ai enregistré il y a 4 ans. Je suis heureuse de proposer de nouvelles chansons.

Propos recueillis par Minnie Benoliel pour Evene.fr - Avril 2008


Dernière édition par Nine le Lun 23 Fév - 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9727
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Lun 23 Fév - 10:57

To Be Still de Alela Diane
chronique d'album







Soyez le premier à réagir Le chant d’Alela Diane semble chargé de cent vies alors qu’il appartient à une femme encore jeune, qui dégage pureté et puissance, intensité émotionnelle contenue, petits décrochements à vous faire frisotter les poils. En bonus, elle possède un jeu de guitare en arpèges personnel, qui est profondément nourri des traditions américaines épurées.

Avoir le goût de tout ce qui est ancien, grandir dans un village investi par une communauté hippie de Californie du Nord, doit aider. Apprendre à chanter avec sa génitrice et se faire accompagner à la guitare par son père aussi. Son premier album de folk sans âge, The Pirate’s Gospel (2007), a connu un succès inespéré en France tandis que le projet de reprises Headless Heroes à laquelle elle a prêté sa voix prouve qu’Alela Diane serait une grande chanteuse de pop mélancolique. Son second Lp s’en tient au crédo folk, et on n’en demandait pas tant elle est renversante.

Toujours secondée par les chœurs de sa copine d’enfance Mariee Sioux, Alela Diane a néanmoins voulu élargir un rien l’espace sonore (lapsteel, violoncelle ou violon), tout en préservant les conditions essentielles à l’authenticité miraculeuse de sa musique. Si on l’a beaucoup comparée la troublée et fulgurante Karen Dalton, Alela Diane s’est volontairement et trop bien enracinée pour connaître le même funeste destin. À l’intérieur d’elle, couve la même passion élémentaire.

Philippe Richard
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9727
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Lun 23 Fév - 11:12

ENCORE UNE AUTRE VISION DE CETTE ARTISTE : Coup de coeur arts scènes

Pépite dénichée au fin fond du far-west, Alela Diane incarne un paysage folk d’une richesse et d’une singularité rare. Découverte par le toujours excellent label Fargo, qui l’aura placée sur sa compilation Even Cowgirls Get Blues, Alela Diane est une chanteuse qui, bien qu’âgée de 23 ans à peine, possède tout le talent nécessaire pour se faire une place aux côtés d’une certaine Karen Dalton.

Née dans une famille de musiciens de Nevada City, c’est là qu’elle compose, cette merveille de folk rudimentaire qu’est « The pirate’s gospel » son premier album. La voix claire et rayonnante d’Alela Diane sert les quelques sifflements, chœurs d’enfants ou clappements de mains discrets qui hantent l’univers musical incroyablement limpide de la chanteuse. Son album, sorte de brûlot d’indie folk offre une constellation de subtiles nuances simples et frissonnantes.

Après l’enregistrement, à l’été 2004, suivi de deux ans de concerts et de diffusion confidentielle de the Pirate’s Gospel, avec les pochettes faites à la maison, elle est signée aux Etats-Unis, puis en Grande-Bretagne et en France. C’est là, en Europe, qu’a lieu le déclic : les tournées et la parution du disque ont créé un emballement inédit, celui de découvrir la nouvelle pépite du folk américain.

Avec son folk atemporel et hanté, cette jeune Californienne au look indien (qu’elle doit en partie, selon elle, à sa meilleure amie Mariée Sioux) livre incontestablement un des meilleurs disques de l’année. D’un bout à l’autre de The Pirate’s Gospel, la voix d’Alela Diane qui, avec ses accents soul et gospel, se révèle très impressionnante.

Héritière de toute une lignée de chanteuses (Joan Baez, Buffie St Marie…) Alela Diane possède la grâce naturelle et le rayonnement étrange de ceux qu’on appelle les “vieilles âmes”.
La filiation lui plaît, notamment parce que c’est ainsi, en grande partie, qu’elle a composé ses treize chansons : en quittant San Francisco où elle étudiait, pour l’Europe, seule avec son sac à dos. Un mois de balades entre Londres, Paris et le sud de la France, où elle passait de longs moments dans les églises et les cathédrales, à la recherche du «calme après la furie des rues» ; en rentrant à l’hôtel, elle y prenait sa guitare.

La rédaction des Inrockuptibles classa l’album “The Pirate’s Gospel” comme l’un des 10 meilleurs albums de 2007.
Sur scène, Alela Diane a tout d’une folkeuse des années 60 : raie au milieu, cheveux longs, santiags.

Seule pour quelques morceaux doux et entêtants (Oh my mama) ou entourée de Mariée Sioux (choeurs), de son père Tom Menig à la guitare et madoline ainsi que de Matt Bauer au banjo et grosse caisse. coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13249
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Mar 3 Mar - 11:27

Belle session pour Alela Diane

Réalisée par Mark Hoffman, une très belle session acoustique d'Alela Diane est visible ici-même -elle y joue My Brumbles, accompagnée de son papa.





Dernière édition par liliane le Mer 2 Fév - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9727
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Ven 13 Mar - 21:57

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13249
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Jeu 26 Mar - 8:29

Découvrez la playlist alela diane avec Alela Diane

Ses paroles, simples, vont droit au coeur. Quand elle chante « My tired feet, my poor tired feet » (« Mes pieds usés, mes pauvres pieds usés »), vous avez l’impression qu’elle connaît tout de vos fatigues et de vos frustrations. Et il y a « Oh ! My Mama », le plus beau morceau jamais écrit sur les rapports entre une mère et sa fille. Lumineux. « Quand j’étais une enfant ma mère disait “Utilise ta voix, mon petit oiseau” Et elle me chantait des mélodies. Et à mon tour, quand je serai mère, Je chanterai des mélodies à ma fille… » Alors que la tempête souffle, que les temps sont durs, les esprits angoissés, une voix s’élève qui nous apaise. Alela, c’est bien la chanteuse de la Grande Dépression.
* Chez Fargo.


Dernière édition par liliane le Mer 2 Fév - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13249
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Mar 12 Mai - 23:47

Alela Diane : une folk magnifique au Montreux Jazz Festival... et à l'Olympia !
il y a 41 min
Purepeople.com

Nous vous annoncions au mois de février les premiers noms des prestigieux invités de la 43e édition du Montreux Jazz Festival : Grace Jones et Neil Young, entre autres, faisaient partie de la programmation. Lire la suite l'article

Alela Diane : une folk magnifique au Montreux Jazz Festival... et à l'Olympia !
Agrandir la photo
A présent que la liste des artistes qui se produiront au festival suisse du 3 au 18 juillet a été complétée, nous pouvons également parler d'une autre invitée de choix : la Californienne Alela Diane.

A 26 ans seulement, la chanteuse offre une folk habitée et spirituelle qu'elle accompagne d'une voix chaude qui rappelle celle de Rosemary Standley, la magnifique chanteuse du groupe Moriarty.

La renommée d'Alela Diane s'est construite un peu au hasard, lorsque son premier album autoproduit en 2004, The Pirate's Gospel, arrive en Europe et est réédité en 2006. Le public tombe immédiatement sous le charme de la native de Nevada City et son album est classé parmi les meilleurs de l'année 2007 par le magazine les Inrockuptibles.

Suit l'opus To Be Still en 2009, aux mêmes sonorités folk et qui envoûte tout autant le public. Il était donc tout à fait naturel qu'Alela Diane fasse partie de la prestigieuse distribution du Montreux Jazz Festival pour faire une nouvelle fois cadeau de son art en live.

Mais avant cela, les Français pourront également la découvrir sur scène, et notamment à l'Olympia le 2 juin ! Toutes les dates sont sur sa page Myspace. A ne pas manquer si elle passe près de chez vous !

CM

http://www.purepeople.com/article/alela-diane-une-folk-magnifique-au-montreux-jazz-festival-et-a-l-olympia_a31007/1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13249
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Mer 2 Fév - 10:04

Un nouvel Alela Diane au printemps



Le printemps sera, forcément, doux : Alela Diane a annoncé la parution de son troisième album pour avril.

On devrait toujours s'intéresser de près, et de manière continue, aux pages Facebook des artistes. Celle d'Alela Diane, par exemple. Si on semblait sans nouvelle de la belle Américaine depuis quelques longs mois, elle n'a pourtant pas avancé dans l'absolue discrétion : c'est ainsi qu'elle a elle-même, sur la page qu'elle fait vivre sur le réseau social, détaillé au fil des mois l'enregistrement d'un nouvel album, dont elle a confié le choix du titre à ses fans.

C'est ainsi, aussi, qu'elle y a annoncé en fin de semaine dernière la parution de ce troisième album, suite du To Be Still de 2009, sous le nom coopté d'Alela Diane & Wild Divine. Sous ce Wild Divine se cache, tout simplement, le groupe très familial qui l'entoure, composé de son papa Tom (Mening), de son mari Tom (Bevitori), du bassiste Jonas Haskins et du batteur Jason Merculief.

L'album a été écrit sur la route en 2009, puis enregistré à Venice en Californie avec l'aide du producteur Scott Litt (Liz Phair, REM, Juliana Hatfield...). Quant aux sonorités dans lesquelles baigne ce Alela Diane & Wild Divine, il faudra attendre encore quelques mois : il ne verra le jour que le 4 avril, via son nouveau label Rough Trade. Quelques dates ont également été annoncées, mais en Angleterre uniquement pour l'instant ; on gage que la France suivra d'ici peu.

http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/58752/date/2011-02-01/article/un-nouvel-alela-diane-au-printemps/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13249
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: ALELA DIANE   Sam 5 Nov - 14:36

ALELA DIANE AND WILD DIVINE



Trackist

1. To Begin
2. Elijah
3. Long Way Down
4. Suzanne
5. The Wind
6. Of Many Colors
7. Desire
8. Heartless Highway
9. White Horse
10. Rising Greatness


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ALELA DIANE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ALELA DIANE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALELA DIANE
» DIANE - S642 (1964-1993) : généralités
» DIANE (SM)
» [Octobre 2014] My Little Box "by Diane von Furstenberg"
» Pour mon amie Diane Lavoie Lareau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: BLUES AND FOLK :: FOLK - COUNTRY-
Sauter vers: