H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NORAH JONES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: NORAH JONES   Jeu 12 Fév - 10:04

SUNRISE ... Sunrise




née Geetali Norah Jones-Shankar

Norah Jones baigne très tôt dans le monde de la musique, grâce à sa maman, Sue Jones, passionnée de jazz, et un papa musicien, joueur de sitar, Ravi Shankar, la demi-sœur de la joueuse de sitar Anoushka Shankar.

Née à New York mais ayant grandi à Dallas, la jeune Norah se montre très rapidement douée et intéressée par la musique. Attirée par le jazz, elle se spécialise dans le piano et remporte de très nombreux prix musicaux et artistiques dans son lycée.

Elle partage cette passion de la musique avec l’amour de la scène, intégrant les arts scéniques et visuels. Son diplôme en poche, Norah Jones revient dans sa ville natale de New York en 1999, pour tenter sa chance poussée par la volonté de percer dans le Big Apple.

Elle y intègre le groupe funk des Wax Poetic et se produit sur quelques scènes new-yorkaises avant de s’entourer elle-même de trois musiciens Jesse Harris, Lee Alexander et Dan Rieser pour voler de ses propres ailes. Le groupe envoie une démo à la célèbre maison de disques Blue Note en 2000. Celle-ci tombe sous le charme des compositions et de la voix de Norah Jones.

Très rapidement, Blue Note fait signer la prodige qui à 22 ans verra son premier album sortir
Come Away With Me.



Succès international, commercial et critique, le premier album de la toute jeune Norah Jones est plébiscité recevant de très nombreux prix, et le vendant à des millions d’exemplaires à travers le monde.
Son second album Feels Like Home sort en 2003 est reçu avec un accueil chaleureux malgré sa qualité en-deça de Come Away With Me. Norah Jones se fait attendre pour son troisième album, qu’elle va travailler pendant quatre ans pour finalement le faire sortir en 2007. Not Too Late renoue avec la lascivité des débuts, le classicisme d’un jazz qu’elle retrouve.

En parallèle de sa fructueuse carrière de chanteuse, Norah Jones a fait ses débuts au cinéma en 2006 sous la tutelle du réalisateur Wong Kar-Wai. Intitulé My Blueberry Nights, ce film romantique offre à la chanteuse new-yorkaise son premier premier rôle au cinéma. Elle partage l’affiche avec Jude Law et Natalie Portman. Le film est sorti en France en novembre 2007.

Elle est l’une des musiciennes et chanteuses de jazz ou d’influence jazz les plus populaires des années 2000.

Elle a su s’appuyer sur un style très sobre et doux pour créer ou revisiter les classiques. Les mélodies sont souvent simples, guitare et piano, soutenues par une basse et une batterie sans fioritures mais c’est véritablement sa voix à la saveur si sucrée qui ajoute le supplément de grâce.

Le succès fut au rendez-vous dès le premier album:
Come Away With Me, vendu à plusieurs millions d’exemplaires et couronné de 8 Grammy en 2003.


Norah Jones - Come Away with me

un site officiel très original ici :
http://www.norahjones.com/


Dernière édition par Nine le Ven 11 Déc - 3:31, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Jeu 12 Fév - 10:22

NORAH JONES UNE AME DU JAZZ


Norah Jones / Not too late
Par Paola Genone l'Express


Attendu fiévreusement, son troisième disque, Not Too Late, est enfin dans les bacs :
un bijou à la beauté acoustique, country, jazz et soul.
Pour la première fois, Norah Jones compose elle-même ses morceaux
et crée un disque très différent de ses précédents.
Rencontre
Enregistré dans son appartement new-yorkais de l'East Village avec son compagnon,
le bassiste Lee Alexander et sa bande de musiciens de toujours,
Not Too Late est un subtile assemblage de plusieurs genres musicaux
et d'ambiances sonores en clair-obscur.

Une nuit, sur une plage d'Australie, Norah Jones écrit sa ballade Rosie's Lullabie :
la chanteuse est allongée sur le sable, les yeux au ciel,
avec comme compagnes sa guitare et une amie.
Elle regarde la jeune femme ôter ses habits, s'éloigner sur le sable, disparaître dans la mer,
puis rejaillir des vagues.
Au lieu de s'inquiéter, elle commence à fredonner une mélodie douce et noire.
Ses doigts courent sur les cordes. Les mots affluent :
" J'imaginais cette femme s'éclipser dans l'océan, attirée par les abysses",
raconte-t-elle. C'est ainsi que naît la berceuse "ténébreuse" de Rosie.

Ludique, Norah Jones étonne aussi par des morceaux bruts à la Tom Waits,
tel un Sinkin' Soon, enregistré entre les quatre murs de son home-studio,
après avoir bu quelques bières avec son groupe et d'autres musiciens invités au dernier moment.
La chanson explose dans une improvisation libre et maîtrisée :
des guitares slide semblent se damner, une mandoline accompagne un trombone qui gémit,
la basse de Lee Alexander fait trembler le parquet et la voix de la chanteuse est éraillée,
provocante et charnelle, comme jamais :
"C'était drôle et intense, raconte-t-elle. Dommage pour ma théière, tombée en morceaux,
après avoir servi de percussion !".

Au fil des treize titres, on retrouve aussi la chanteuse de Come Away with Me (son premier album), entonnant de sa voix feutré et douce des mélodies country jazz.
Mais encore une fois, Jones surprend en jouant de la guitare acoustique et électrique,
en revisitant des atmosphères à la Kurt Weill,
en atteignant des aigus aigres et dissonants comme ceux de Billie Holiday
ou en faisant appel à Jeff Zeigler, le violoncelliste du Kronos Quartet.
Mûre, fraîche, joueuse, profonde, Norah Jones semble avoir fait, avec ce disque, l
es fameux Giants Steps (pas de géants) de John Coltrane :

sa beauté facile s'est transformée en charme mystérieux.

Not Too Late (Blue Note)
*** Elle a aussi enregistré un album "Tribute to Dolly Parton", avec laquelle elle chantera en duo. ***


Dernière édition par Nine le Dim 15 Nov - 1:12, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Jeu 12 Fév - 10:30

Norah Jones revient avec un nouveau projet rock


© Danny Clinch

La chanteuse et pianiste de jazz Norah Jones revient sur le devant de la scène avec un nouveau groupe intitulé El Madmo. Sous le pseudonyme de Maddie, Jones chante et joue de la guitare aux côtés de ses deux comparses : la bassiste et chanteuse Daru Oda alias "El" et le batteur Andrew Borger alias "Mo", anciens membres de Handsome Hand.

Le trio livre des titres indie rock regroupés dans un opus baptisé El Madmo qui paraîtra le 20 mai prochain via le label indépendant Team Love. Trois morceaux de cet album sont d'ores et déjà disponibles à l'écoute sur la page Myspace du groupe.

Norah Jones a décroché pour la troisième fois de sa carrière la première place des charts américains avec son dernier opus, Not Too Late (Blue Note), sorti en janvier 2007. La chanteuse a vendu plus de 20 millions d'albums de Come Away with me en 2002 et plus de 10 millions d'exemplaires de Feels Like Home en 2004.

De son vrai nom Geetali Norah Jones-Shankar, la chanteuse de jazz a remporté en 2003 huit Grammy Awards dont ceux du meilleur disque, du meilleur album, de la meilleure chanson et le prix de la révélation de l'année pour son album Come Away With Me. En 2005, elle a aussi reçu trois Grammy Awards pour Feels Like Home.

Tracklisting :
1. Carlo!
2. Head in a Vise
3. Vampire Guy
4. GGW
5. Sweet Adrenaline
6. Attack of the Rock People
7. The Best Part
8. Fantasy Guy
9. I Like it Low
10. Scary Lady
11. Nonny Goat Mon
12. Rock Yer Balls Off

Page Myspace : www.myspace.com/elmadmo


Dernière édition par Nine le Ven 11 Déc - 3:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Jeu 12 Fév - 10:36

Rosie's lullabys

Come away with me
Shoot the Moon
A écouter plus particulièrement quand la nuit est tombée,
et si vous allumez une ou deux chandelles devant une fenêtre sur un ciel étoilé,
ambiance garantie !

en attendant un coup d'oeil sur Myspace de Miss Jones :
http://www.myspace.com/norahjones




Dernière édition par Nine le Dim 15 Nov - 1:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Jeu 12 Fév - 10:50



Dernière édition par Nine le Mar 15 Sep - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Mar 15 Sep - 1:44

Norah Jones en novembre 2009

On en sait un peu plus sur le nouvel album de Norah Jones qui sera lancé cet automne.
Ce quatrième effort studio de l'artiste s'intitulera «The Fall» et il sera lancé le
17 novembre prochain via l'étiquette Blue Note.

L'album sera également offert sur iTunes dans le nouveau format iTunes LP.

«The Fall» proposera 13 nouvelles chansons.

L'auteure-compositrice-interprète a notamment collaboré avec Ryan Adams, Jesse Harris et Will Sheff de la formation Okkervil River.

Lors de la conférence «It's Only Rock And Roll» d'Apple, mercredi, à San Francisco, Norah Jones a conclu celle-ci par une performance de sa nouvelle chanson «Young Blood» qui apparaîtra sur «The Fall».

Quant à la pochette de l'album, elle a été conçue par Autumn De Wilde.

La pochette de l'album:



Les pièces de l'album «The Fall»:

01 "Chasing Pirates" (Norah Jones)
02 "Even Though" (Norah Jones/Jesse Harris)
03 "Light As A Feather" (Norah Jones/Ryan Adams)
04 "Young Blood" (Norah Jones/Mike Martin)
05 "I Wouldn't Need You" (Norah Jones)
06 "Waiting" (Norah Jones)
07 "It's Gonna Be" (Norah Jones)
08 "You've Ruined Me" (Norah Jones)
09 "Back To Manhattan" (Norah Jones)
10 "Stuck" (Norah Jones/Will Sheff)
11 "December" (Norah Jones)
12 "Tell Yer Mama" (Norah Jones/Jesse Harris/Richard Julian)
13 "Man Of The Hour" (Norah Jones)

Norah Jones interprète «Young Blood» à la conférence d'Apple:
le son est pas génial mais çà donne une idée ..




Dernière édition par Nine le Ven 11 Déc - 3:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13050
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Ven 13 Nov - 23:53

Norah Jones: écoutez l'album «The Fall» dans son intégralité





Les internautes peuvent découvrir dès maintenant «The Fall», le nouvel album de Norah Jones.

Ce quatrième effort studio de l'artiste sera lancé le 17 novembre prochain via l'étiquette Blue Note. L'album sera également offert sur iTunes dans le nouveau format iTunes LP.

«The Fall» proposera 13 nouvelles chansons. L'auteure-compositrice-interprète a notamment collaboré avec Ryan Adams, Jesse Harris et Will Sheff de la formation Okkervil River.

Des musiciens comme les batteurs Joey Waronker (Beck,R.E.M.) et James Gadson (Bill Withers), le claviériste James Poyser (Erykah Badu, Al Green) et les guitaristes Marc Ribot (Tom Waits, Elvis Costello) et Smokey Hormel (Johnny Cash, Joe Strummer) ont également participle à l'enregistrement de l'album qui a été produit par Jacquire King (Tom Waits, Modest Mouse, Kings of Leon)

http://www.showbizz.net/articles/20091112143743/norah_jones_ecoutez_lalbum_the_fall_dans_son_integralite.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Sam 14 Nov - 10:26

Norah Jones prend le risque de « groover »
et c’est de toute beauté




Avec The Fall, Norah Jones réussit le pari de mêler
«la beauté et un côté brut de décoffrage».

Le quatrième album de Norah Jones, « The Fall », sort lundi.
Après avoir vendu plus de 36 millions de disques à travers le monde,
la plus pop des chanteuses jazz décide d’explorer de nouveaux horizons musicaux.
Ici tout est « groove » et électricité.
Norah Jones a changé. En bien.

PAR DAVID MONNERY
saintomer@lavoixdunord.fr

Cela avait été un choc. D’entendre cette contrebasse feutrée,
cette batterie lascive jouée aux balais et surtout cette voix.
Celle d’une diva jazz sortie d’une époque qu’on croyait désespérément révolue.
Norah Jones secouait déjà les ondes radiophoniques avec son premier album
Come Away With Me. C’était en 2002.
« C’était il y a seulement sept ou huit ans, mais j’ai l’impression que c’était il y a un siècle »,
commente Norah Jones.

Ses deux albums suivants avaient décliné la formule magique avec autant de succès.
Plus de 36 millions de disques vendus dans le monde au total.
Comment survivre artistiquement à ça ? En prenant le risque d’évoluer.
Norah Jones a soufflé trente bougies cette année. Elle a coupé ses cheveux.
Et ça s’entend.

« Pour cet album je n’avais qu’une sonorité en tête, explique-t-elle.
Je voulais qu’il groove davantage, que le son soit différent. »


C’est réussi. Le single Chasing Pirates en est la parfaite illustration.
Ça groove, incontestablement. C’est électrique. Et toujours terriblement sensuel.

« Je suis plus âgée désormais et ça se ressent dans mon écriture.
Avant je m’inquiétais toujours lorsqu’il s’agissait d’écrire des chansons
car j’étais novice dans ce métier. À présent, je n’ai pas peur d’essayer des choses nouvelles.
J’ai assez confiance en moi pour les laisser jaillir afin de pouvoir les entendre.

» Avec même une certaine audace comme sur It’s Gonna Be et sa rythmique primitive qui lorgne du côté des White Stripes.
Il se trouvera bien quelques puristes pour assurer que la jolie fille du cultissime Ravi Shanka
r a vendu son âme au diable pour charmer les sirènes de l’air du temps.
Et les récompenses aux Grammy Award déjà promises à The Fall
les conforteront sans doute dans leurs convictions étriquées.
Tant pis pour eux.
Car Norah Jones prouve que sa voix sans égale se nourrit d’une oreille experte
et d’une culture musicale certaine.
Quand elle décide de changer de son,
l’interprète compositrice fait appel à Jacquire King orfèvre notamment
du savoureux Mule Variations de Tom Waits.

« Je ne sonnerai jamais comme Tom Waits,
mais il y a des éléments de ce disque que je voulais pour le mien,
notamment cet équilibre entre la beauté et un côté brut de décoffrage,
ainsi que ce son si naturel. »


Les très épurés Tell yer Mama et Man of the Hour,
en fin d’album, sont des concentrés de cette recette.
Ainsi que l’impeccable balade country December que Norah Jones chante
comme si l’ange d’Elvis Presley reposait sur son épaule.
Une beauté intemporelle. Faite pour durer. •

Norah Jones, « The Fall » (Blue Note, EMI, environ 15 E), sortie le 16 novembre.


Dernière édition par Nine le Dim 15 Nov - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Dim 15 Nov - 0:25

CHASING PIRATES
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Dim 15 Nov - 0:34

Le retour de Norah Jones



La chanteuse à la voix enjôleuse revient avec un quatrième album

Pour "The Fall", qui sortira à nouveau chez Blue Note, Norah Jones,
qui est aussi musicienne et compositrice, a voulu tenter de nouvelles choses
et s'entourer de nouveaux musiciens.

Le producteur de son nouvel album, Jacquire King, connu pour son travail avec
Kings of Leon et Tom Waits, l'a aidée à concrétiser ses nouvelles aspirations.

"J'ai longtemps travaillé avec les mêmes musiciens", a-t-elle expliqué à la presse.
"Nous sommes toujours amis et j'espère jouer avec eux à nouveau,
mais j'ai apprécié de travailler avec de nouvelles personnes
et d'expérimenter avec différents sons".


Jacquire King l'a aidée a trouver de nouveaux musiciens pour l'album, et pas des moindres:
le (merveilleux) clavier James Poyser qui a officié notamment chez les Roots, Al Green,
Erykah Badu et Jill Scott;
le guitariste Marc Ribot réputé pour son travail exigeant chez Tom Waits, Elvis Costello
et John Zorn; ainsi que le batteur Joey Waronker ,
qui a travaillé auparavant avec Beck et REM.

Norah Jones a travaillé durant deux ans à l'élaboration de son quatrième disque studio
et a été épaulée à la composition par Ryan Adams, le fidèle Jesse Harris
et Will Sheff de Okkervil River.

The Fall de Norah JonesNorah Jones et les avantages du téléchargement illégal
Par ailleurs, il y a quelques semaines, alors que le débat faisait rage outre-Manche
sur le téléchargement de musique illégal,
Norah Jones avait pris avec Shakira et Nelly Furtado le contrepied de Lilly Allen
qui réclamait un coup d'arrêt au piratage.

"Quand les gens écoutent (ma musique) je suis heureuse",
avait-elle expliqué sur Sky News. "Je ne vais pas dire allez voler mon album
mais je pense que c'est super que des jeunes désargentés puissent écouter de la musique
et soient exposés à de nouvelles choses."
"Je comprends aussi que ce ne soit pas idéal pour l'industrie du disque
et pour de nombreux jeunes artistes qui ne feront pas d'argent
avec leurs ventes de disques, mais au moins ils peuvent partir en tournée."


En septembre, l'auteur de "Come away with me" avait inauguré
avec son premier album best-seller sorti en 2002 le nouveau format dédié aux albums proposé
sur le site de téléchargement iTunes.
Ce format tente de recréer l'expérience visuelle des albums vinyles en offrant paroles,
visuels et notes de pochettes, interviews, photos et vidéos.

par Laure NARLIAN
France 2
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Dim 22 Nov - 1:55

Plus femme, plus sexy, Norah Jones revient au top
Avec The Fall, la chanteuse qui avait sauvé Blue Note
vampe à merveille.




La jolie fée country-jazz, revient aux affaires sérieuses avec un album
où elle déploie des séductions d’une belle maturité.

BORIS SENFF
24H

Un quatrième album pour les 30 ans de Norah Jones…
Les grands enfants qui ne croient plus au Père Noël peuvent se raccrocher à l’histoire
de cette jeune chanteuse, preuve vivante de la réalité des contes de fées.
A 22 ans, l’Américaine ne se contentait pas de signer son premier album chez Blue Note.
Elle sauvait du même coup le fameux – mais un peu à la peine – label de jazz,
en vendant plus de 18 millions d’exemplaires de Come Away With Me.

Evidemment, sa voix angélique ne tombait pas du ciel.
Le magazine Downbeat avait déjà repéré à deux reprises l’étudiante en jazz,
en 1996 et en 1997.
La jouvencelle s’était aussi chauffé le timbre dans les bars de Greenwich Village à New York,
ville où elle était revenue après avoir vécu ses tendres années au Texas.
On signalait aussi la fille illégitime du grand maître du sitar indien Ravi Shankar
comme vocaliste pour Wax Poetic, collectif trip-hop.

Douceurs vocales

Mais cela n’expliquait pas encore l’ampleur de son succès.
Sauf à considérer les vertus consolatrices de ses douceurs vocales
dans une Amérique post-11 septembre, le triomphe de Come Away With Me
s’expliquait par sa manière décomplexée d’empoigner l’héritage musical de son pays.
Berceuses country sur pente jazzy,
ses chansons aux atours très pop ne s’embarrassent d’aucun purisme.
L’album, s’il ne manqua pas de s’attirer les foudres des intégristes du jazz,
ouvrit la porte à des approches similaires, comme celles de Madeleine Peyroux
ou Melody Gardot.

Depuis cette accession inattendue au trône des meilleures vendeuses de disques,
Norah Jones ne s’est pas laissée embrigader par les vautours de l’industrie musicale,
toujours prompts à surformater les artistes plébiscités.

Au contraire, la musicienne
– en plus de la voix,elle manie la guitare et le piano –
a sorti deux albums (Feels Like Home en 2004 et Not Too Late en 2007)
qui pêchaient plutôt par leur facture échevelée et s’est payée,
sous le nom de The Little Willies, une fraîche embardée dans le répertoire country.
La belle brunette a aussi fait l’actrice aux côtés de Jude Law dans Blueberry Nights,
le film américain de Wong Kar-Wai. Le conte de fées n’en est pas encore au mot fin.

La belle s’éprend de la bête Tom Waits

Le charme de son disque inaugural, le multiplatiné Come Away With Me,
devait beaucoup à sa voix de bergère post-adolescente, tout en inflexions candides.
Avec son nouvel album,
The Fall, Norah Jones ne perd pas son timbre flûté et frotté à l’herbe de fourrage,
mais prend des accents plus profonds qui soulignent mieux les paroles
plus poignantes ou sexy. La jouvencelle s’est transformée en femme et quand elle souffle
«If I touched myself the way you touched me» (I Wouldn’t Need You),
elle sait donner du corps au propos.
Pour gagner en force d’évocation, la chanteuse semble avoir écouté quelques consœurs car,
sur Chasing Pirates ou Waiting par exemple, il semble qu’une Feist soit passée par là…

Mais la grande révolution est surtout musicale.
Après deux albums aux minimalismes un brin fautif,
la jeune star accouche à nouveau d’un album à la mesure de ses moyens,
importants il va sans dire.
Débauchés par la chanteuse, les guitaristes Smokey Hormel et Marc Ribot
ont tous deux de riches états de service,
mais ils ont en commun d’avoir joué pour Tom Waits.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, le chanteur à la voix d’ours en rut
a servi de modèle à la belle.
Plus particulièrement son album Mule Variations de 1999 dont elle a débauché
le producteur Jacquire King. «Je ne sonnerai jamais comme Tom Waits,
mais il y a des éléments de cet enregistrement que je voulais
– cette manière de garder l’équilibre entre la beauté et la rudesse,
et aussi sonner très naturel.»
Plus rythmé, orné de quelques incisions rock,
The Fall taille toujours dans l’étoffe country-jazz des débuts.
Mais une étoffe qui aurait pris du poids, de la texture. Un tapis d’automne…


Norah Jones, The Fall, Blue Note (distr. EMI). Sortie le 13 novembre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Jeu 26 Nov - 20:45

Norah Jones, artiste de la rupture



Olivier Nuc
LE FIGARO

La chanteuse américaine publie «The Fall «, un album qui la voit s'éloigner un peu plus
des ballades au piano qui ont fait sa réputation et son succès.

The Fall . Littéralement, la chute. L'automne aussi…
Ne comptez pas sur Norah Jones pour dissiper l'aura de mystère derrière ce titre.
Tout juste consentira-t-elle à avouer que ce quatrième album est un disque de rupture.
Dans les deux sens du terme, encore une fois.
Avant d'en aborder la confection, la jeune femme
s'est en effet séparée de son compagnon de longue date.
«Je suis sortie d'une longue relation. Ça a été un moment très difficile.
Mais cela m'a au moins permis d'écrire encore plus de chansons » ,
déclare- t-elle avec un petit sourire.

Mais la rupture la plus apparente est décelable dans le son de l'album.

«J'avais écrit environ 17 chansons, que j'avais enregistrées dans mon studio personnel,
lorsque j'ai contacté Jacquire King.
C'est lui qui m'a permis de sortir de ma zone de confort»,
explique Jones, assise en tailleur sur un moelleux canapé du Meurice.
Ce producteur habitué à travailler avec des groupes de rock (Kings of Leon, Modest Mouse)
a aidé Norah Jones à bouleverser ses habitudes.
En douceur. On ne trouve ni riffs de guitare hard rock,
ni rythmiques de gangsta rap sur ces nouvelles chansons,
mais l'ambiance en est résolument différente de ses disques précédents.
«J'avais besoin d'un nouveau son, je souhaitais travailler avec des gens nouveaux,
après avoir été accompagnée par les mêmes musiciens pendant huit ans.
Je n'avais pas vraiment d'idée précise, mais Jacquire m'a aidée. »

En 2002, Come Away With Me révélait Norah Jones.
Ce triomphe artistique ressuscitait le label Blue Note
et faisait d'elle une des plus importantes vendeuses de disques de la décennie.
Avec ses accents délicats et les arrangements soignés d'Arif Mardin,
il imposa la chanteuse en héritière des grandes vocalistes jazz,
tout en séduisant bien au-delà des amateurs du genre.
Agée de 23 ans seulement, Jones se voyait propulsée dans la lumière assez soudainement.
«Le succès de ce disque m'a apporté une grande liberté.
Je ne sais pas si j'ai digéré ça, mais peut-être ne vaut-il mieux pas,
afin de pouvoir aller de l'avant. J'étais si jeune à cette époque.
Mais ce disque venait vraiment du cœur, c'est peut-être pour cela qu'il a autant plu.»

Ses maîtres : Neil Young, Willie Nelson ou Tom Waits

The Fall déplaira sans doute à certains amateurs de la Norah Jones d'alors,
mais la chanteuse n'en a cure.
«Les puristes ne m'ont jamais aimée : je ne suis pas assez pure pour eux !
Mais je considère qu'il n'est pas sain pour un artiste de rester enfermé dans une petite boîte.»
Alors qu'elle vient d'avoir trente ans,
comment vit-elle l'émergence d'une nouvelle scène de chanteuses jazz plus jeunes ?
« Je ne les écoute pas vraiment, ça ne m'intéresse pas beaucoup. J
e trouve toujours cela injuste qu'on les compare à moi :
soit parce que je ne le mérite pas ou l'inverse, en fonction que je les apprécie ou pas »,
explique-t-elle dans un éclat de rire.

Si elle s'est rapprochée du rock et de la country,
c'est aussi au hasard des rencontres, notamment avec le chanteur folk-rock Ryan Adams,
qui cosigne un titre avec elle.
Même si elle a grandi avec la discothèque jazz de sa mère,
ses maîtres se nomment Joni Mitchell, Neil Young, Willie Nelson ou Tom Waits.
«Si j'ai engagé un nouveau producteur,
c'est d'abord parce qu'il a travaillé sur des morceaux de Tom Waits.
Je suis loin d'être au niveau de ces artistes, mais j'aimerais m'approcher de leur génie.»

Lorsqu'on lui demande si elle s'imagine continuer d'arpenter les scènes à l'âge de 75 ans,
comme Nelson, elle fait une rare allusion à Ravi Shankar.
«Mon père continue de se produire, à l'âge de 89 ans, c'est peut-être dans les gènes.»
Découverte au cinéma dans le My Blueberry Nights de Wong Kar-wai,
elle avoue préférer se consacrer à la cuisine qu'à l'écriture de scénarios,
lorsque son emploi du temps le lui permet.
«Jouer dans ce film a été une expérience importante dans ma vie,
mais je n'ai pas l'ambition de devenir une actrice. C'est beaucoup trop de travail.
Mais je ne reçois pas énormément de propositions non plus.»

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Ven 11 Déc - 3:23

Norah Jones en concert à l'Olympia pour "The Fall"



S'éloignant des ballades jazzy qui ont fait sa renommée,
la chanteuse Norah Jones montrera son côté rock'n'roll
lors d'un concert à l'Olympia (Paris) le 24 juin 2010.

Récemment de passage à Paris pour la promotion de son quatrième opus baptisé
"The Fall", Norah Jones en a profité pour faire saliver ses fans français
en promettant un retour sur scène en France en 2010.
La grande dame a tenu parole:
elle donnera un concert à l'Olympia à Paris le 24 juin 2010.

Préparant actuellement sa tournée mondiale (démarrage en mars aux Etats-Unis),
la diva du jazz américain viendra distiller à l'Olympia ses nouvelles chansons
aux accents de rock indé, loin du son feutré de son répertoire habituel.
"The Fall", dans les bacs depuis le 16 novembre,
tranche en effet avec les trois précédents albums par la vivacité des mélodies
et le jeu de guitare de l'artiste, désormais au centre de ses morceaux.

Pour cette nouvelle odyssée,
Norah Jones s'est entourée d'un backing band de premier plan.
Sur scène, elle accompagnée des batteurs Joey Waronker (Beck, REM)
et James Gadson (Bill Withers), du pianiste James Poyser (Erykah Badu, Al Green)
et des guitaristes Marc Ribot (Tom Waits, Elvis Costello)
et Smokey Hormel (Johnny Cash, Joe Strummer).
L'immersion de Norah Jones dans le rock'n'roll s'annonce donc sous les meilleurs auspices.

Les places seront prochainement en vente dans les billetteries.
Les plus pressés peuvent réserver leur place dès ce jeudi 10 décembre 2009 à 10h
sur le site du producteur Gérard Drouot: www.gdp.com.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Sam 10 Avr - 12:02

La diva du jazz livre un mini-court métrage pour
Young Blood


Young Blood est le troisième morceau extrait de son album The Fall,
sorti en France en février.
Pour fêter le printemps, la gracieuse Norah garde sa cagoule
mais nous offre un clip comme une mini-histoire de vie.

Sa nouvelle livraison est un assemblage loufoque et un peu surréaliste de gens,
de gosses, de monuments, squelettes :
autant d'images évoquant le monde qui tourne et le temps qui passe,
comme le refrain de ce troisième titre de l'album The Fall:
young blood/ young bones/old ghosts/ go home.
Reviens, Norah !
(La belle sera à l'Olympia fin juin pour trois dates déjà complètes).


(Très belle réalisation du clip, çà mériterait presque un "prix" tellement
l'approche subliminal est parlante .. on est loin de l'imagerie banale et récurente,
"à la mode", à suivre)


Le fil conducteur de l'album ?
La voix mi miel mi velours de Norah Jones qui transporte toujours
autant l'oreille au gré des 13 titres qui composent "The Fall".

"Young Blood" a été co-écrit par Mike Martin,
membre du groupe All That Remains
et reprend le thème de prédilection de Norah Jones :
--- la rupture ---
Avec ce morceau, on prend bien conscience que le piano a été troqué
contre une guitare et une batterie aux sonorités très légères.
Le clip a quant à lui un avantage certain :
pas besoin de comprendre l'anglais pour le saisir.
Chaque image illustre parfaitement les paroles de "Young Blood".
Tout comme Justin Nozuka, qui foulait la scène de l'Olympia
il n'y a pas si longtemps, Norah Jones sera en concert dans la salle mythique
les 24 et 25 et 26 juin.
Vous aurez enfin l’occasion de découvrir en live les nouveaux sons
que Norah Jones a expérimentés avec Ryan Tedder, Jesse Harris et Will Sheff.

*Si il reste des places !

Pour cette Artiste à la dimension de l'Olympia
qui est devenu accessible et presque facile,
mais avec elle, tout comme avec Melody Gardot,
le mythe persiste.
Et çà fait du bien un peu de "perfection",
pour cet endroit chargé de l'empreinte de Brel, Barbara, Piaf .. etc
la liste serait trop longue !
programmations bien inspirées de Mr Coquatrix un homme de l'Art.

Et si il fallait raconter un jour l'histoire d'un Théâtre du Music Hall
çà serait celle de l'Olympia ...
et de ses prestigieux "fantômes"
avec ses lumineux feux de la rampe et ceux qui savaient les allumer,
.. un jour ...
peut être !

Nin@rtmony
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Sam 10 Avr - 12:47

Norah Jones
Young Blood



Album: The Fall

I'll pretend my heart's not on fire
If you steal my true love's name
Broke down subway in this city of spires
Tape your picture over his in the frame

We'll imagine we're sleeping revolvers
Shotgun wedding in a strange SoHo
Our chambers hold silvery collars
Gun down werewolves wherever we go
We gun down werewolves wherever we go

Midnight phone calls in the back of a Mustang
Creased white pages torn right from the spine
Kissed my neck with a crooked, cracked fang
You always hoped one day you'd be mine

Threw our fathers on funeral pyres
I'm not sure that we were playing a game
Busted gasket in a field full of liars
No one noticed we set five boroughs aflame
No one noticed we set five boroughs aflame

Young blood
Young bone
Old ghosts
Go home

Band of gold with a diamond implied
You wrote letters that you never sent
I made promises I'll always deny
Now we'll never know what the other meant

Watch is ticking like a heartbeat gone berserk
Lost the chance to wind the key
Roosters are nothing but clucking clockwork
Our fears are only what we tell them to be
Our fears are only what we tell them to be

Drown the last of our matches
Burn the rest of each other
You were strongest when I ached for breath
Through the thick of smoke we'll finally smother

Young blood
Young bone
Old ghosts
Go home

SONGWRITER
NORAH JONES
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9637
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NORAH JONES   Mer 8 Déc - 1:22

Norah Jones:
"Featuring" avec Ray Charles




Une ambiance « smolt » et délicate,
voici le décor de fin d'année que nous propose Norah Jones
avec un nouvel album inédit. « Featuring »
est le nom de ce superbe opus que Norah Jones a publié le 12 novembre dernier.

Après son précédent album « The Fall » sortie en 2009,
Norah Jones invite sur une compilation de reprises,
des artistes venus d'horizons aussi variés les uns que les autres.

Cet album exceptionnel ne laisse vraiment rien au hasard
et comblera toutes les attentes des fans de la chanteuse.
Il n'y a pas meilleure façon de démontrer quelle classe exceptionnelle
et quel remarquable talent anime Norah Jones.
La chanteuse au charme si délicat, a réuni sur « Featuring »
des artistes aux passions musicales les plus diverses.

Avec « Featuring », Norah Jones nous propose un voyage à travers
les collaborations incroyablement nombreuses et variées
qu'elle a initiées tout au long de sa carrière.

« Featuring » est une impressionnante collection de chansons réunissant
des stars avec qui, Norah Jones a enregistrées.
Parmi les nombreuses chansons de Norah Jones retenues pour figurer sur « Featuring »,
on peut retenir le duo « Here We Go Again » enregistré avec le légendaire Ray Charles,
le surprenant « Virginia Moon » avec le groupe Foo Fighters ou encore
« Take Off Your Cool » réalisé avec le groupe Outkast.

« Featuring » est donc un remarquable recueil musical de 18 musiques de Norah Jones.
Après avoir commencé sa carrière en 2002
avec la sortie de son premier album « Come Away With Me »,
vendu à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde,
récolté cinq Grammy Awards dont celui de la « Meilleur Nouvelle Artiste »,
trois album plus tard Norah Jones nous propose
un album particulièrement hauts en couleurs.

Voici le tracklisting de l'album « Featuring » de Norah Jones :

01- "Love Me" avec The Little Willies
02- "Virginia Moon" avec Foo Fighters
03- "Turn Them" avec Sean Bones
04- "Baby It's Cold Outside" avec Willie Nelson
05- "Bull Rider" avec Sasha Dobson
06- "Ruler of My Heart" avec Dirty Dozen Brass Band
07- "The Best Part" avec El Madmo
08- "Take Off Your Cool" avec Outkast
09- "Life Is Better" avec Q-Tip
10- "Soon the New Day" avec Talib Kweli
11- "Little Lou, Prophet Jack, Ugly John" avec Belle & Sebastian
12- "Here We Go Again" avec Ray Charles
13- "Loretta" avec Gillian Welch & David Rawlings
14- "Dear John" avec Ryan Adams
15- "Creepin' In" avec Dolly Parton
16- "Court & Spark" avec Herbie Hancock
17- "More Than This" avec Charlie Hunter
18- "Blue Bayou" avec M. Ward
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NORAH JONES   

Revenir en haut Aller en bas
 
NORAH JONES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NORAH JONES
» Patrick Simpson Jones
» Pour vous mesdames ?
» les histoires de Prune
» Magène à Jersey.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: