H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA MACHINE A CHANTER JUSTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13157
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: LA MACHINE A CHANTER JUSTE   Mar 10 Fév - 8:42

La machine à chanter juste?

Par Eric MANDEL
Le Journal du Dimanche
Chanter sans fausse note, avec la justesse d'une diva pop, jazz ou classique ? C'est à la portée de tous. Ou presque. Et ce, grâce à l'Auto-tune. Ce logiciel professionnel réussit le petit miracle de gommer les erreurs de chant et de fausses notes commises durant l'enregistrement d'un disque. Accessible à tous pour environ 600 euros, il est devenu, depuis dix ans, monnaie courante dans l'industrie du disque.


"De Mylène Farmer à Madonna, tout le monde l'utilise, même les bons chanteurs", assure un producteur soucieux de garder l'anonymat pour mieux ménager les susceptibilités. "Seuls Céline Dion ou Charles Aznavour peuvent s'en passer", assure Gonzales, chanteur, pianiste et coproducteur avec Renaud Letang des albums de Jane Birkin, Philippe Katerine, Feist ou Dani. Même la musique classique y aurait recours pour corriger une fausse note dans un concerto de violon enregistré en live.

Un effet Photoshop appliqué à la musique

Grâce à l'Auto-tune, également utilisé en concert, Britney Spears ou Paris Hilton peuvent ainsi donner l'illusion de chanter juste. Une petite tricherie? "L'Auto-tune ne transformera jamais un mauvais chanteur en virtuose. Il officie simplement comme un correcteur, mais il n'agit pas sur d'autres paramètres essentiels comme l'intention, l'expressivité, le charisme ou la prononciation du chanteur", précise Gonzales, lui-même adepte de l'Auto-tune pour ses albums. Un point de vue partagé par Jean Lahcène, ingénieur du son réputé: "Sacha Distel refusait d'entendre sa voix traitée par l'Auto-tune. Quand je lui ai dit que Dionne Warwick et Barbra Streisand recouraient à ce logiciel, il a vite changé d'avis. La plupart du temps, ça se fait sans que l'artiste le sache. Il se fout de savoir si sa voix a été "auto-tunée" ou non. Seul le résultat compte."

Pour d'autres, l'Auto-tune serait synonyme d'uniformisation et de standardisation de la production discographique. "Les maisons de disques le préconisent de plus en plus du fait de la pression des radios commerciales... Mais il s'agit surtout des projets commerciaux où le marketing et le formatage dominent", souligne Franck Redlich, ingénieur du son pour Louise Attaque ou Louis Chedid. Bertrand Burgalat, chanteur, compositeur et producteur (notamment pour Valérie Lemercier), refuse mordicus le recours à l'Auto-tune: "Du coup, on trouve mes productions approximatives, mais je l'assume totalement." Selon lui, l'Auto-tune aurait le même effet "néfaste" que le logiciel Photoshop sur l'image, la physionomie, donc notre perception du corps et de la beauté: "Les pubs et les magazines de mode nous ont habitués à des visages et des corps de rêve, mais totalement retouchés. De la même façon que Photoshop fausse notre regard sur la beauté, l'Auto-tune fausse et change notre écoute de la voix humaine. La perfection devient la norme. Or l'émotion passe aussi par les aspérités, les dissonances et les fausses notes." Un point de vue partagé par Franck Eldrich: "La preuve vivante, c'est Dylan, avec sa voix nasillarde et ses fausses notes. Je ne suis pas certain que le charme aurait opéré de la même façon si sa voix avait été retouchée par l'Auto-tune."

Cher, avant Britney Spears

Mais l'Auto-tune possède également un potentiel créatif quand il est détourné de sa vocation "uniformisante". Conçu pour être imperceptible, l'Auto-tune avait été utilisé de façon déformante par la chanteuse Cher dans son morceau Believe (1998). Résultat: une voix, devenue mutante, distordue et synthétique, dans la tradition du Vocoder et du Talk Box, deux instruments de traitement de la voix respectivement utilisés dans l'électro et la funk. Spécialistes du détournement de la technologique à des fins artistiques, les rappeurs ont exploré cette possibilité pour faire de l'Auto-tune un instrument à part entière. Sous l'influence de rappeurs comme T-Pain, considéré comme un virtuose dans ce domaine, le recours à l'Auto-tune devient synonyme de parti pris esthétique: déformer et agir sur le timbre de la voix, sa texture sonore... "Un peu comme un robot qui pleure", précise Gonzales. Désormais, l'Auto-tune s'impose comme la tendance des musiques hip-hop et pop. Il figure dans la majorité des tubes du moment. De Britney Spears (Kill the Lights) au rappeur français Booba (Illégal). Au risque de la saturation. Même si certains tirent leur épingle du jeu comme le rappeur Kanye West qui, dans son dernier album, 808's and Heartbreak, apporte un supplément d'âme à ses compositions grâce à un usage pertinent et inspiré de l'Auto-tune. Là encore, tout est question de dosage et de talent.

http://www.lejdd.fr/cmc/culture/200906/la-machine-a-chanter-juste_185691.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13157
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LA MACHINE A CHANTER JUSTE   Dim 28 Juin - 15:27

La fabrique de la culture
Auto-Tune, le logiciel qui gomme les couacs et les ratés
LE MONDE | 27.06.09 | 18h56 • Mis à jour le 27.06.09 | 18h57


Qel point commun y a-t-il entre la pop star Britney Spears, le rappeur chic Kanye West et son antithèse au visage tatoué Lil'Wayne ? Ces Américains donnent des concerts en France au début de juillet, ils figurent en continu dans les hit parades mondiaux. Ils sont surtout des champions d'Auto-Tune.



Retrouvez l'intégralité du Monde en HTML
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts
Ce nom barbare cache un logiciel de traitement du son qui transforme la voix, lui donne une sonorité métallique et réverbérée, à la façon d'un robot qui pleure. Ce logiciel a même fait des petits, comme Melodyne, utilisés dans presque tous les tubes récents.

Auto-Tune a été inventé en 1997 par la société Antares : il fait alors penser au vocoder, un traitement électronique utilisé dans les années 1970 par Kraftwerk ou Stevie Wonder, et plus récemment par Daft Punk. Auto-Tune permet des effets sonores, mais trouve d'emblée une autre utilité : corriger les fausses notes, explique Kore, producteur et DJ spécialisé dans le rap, le R'n'B et le raï (on lui doit le dernier tube de Magic System avec Khaled, Même pas fatigué). "Quand un artiste a du mal à franchir un registre, on peut monter ou descendre sa voix d'une octave grâce à la machine", précise Kore. L'industrie du disque a très vite compris qu'elle pourrait encore plus fabriquer des chanteurs, même s'ils chantent mal.

C'est l'avis de Philippe Tessier du Cros, producteur et ingénieur du son de référence dans le jazz et la chanson française. "Ce logiciel va bien à une époque qui met en avant des chanteuses plus sexy que compétentes." L'ordinateur répare alors les dégâts, comme on supprime sur une photo les rides d'une star ou l'acné d'un mannequin à peine majeur. Certains très bons chanteurs l'utilisent, mais pour des ajustements. Sting, par exemple, qui aime enregistrer dans les conditions du direct en compagnie d'autres musiciens. L'exercice est périlleux vocalement. Désireux de préserver la qualité émotive de l'enregistrement, Sting avoue recourir à Auto-Tune en cas d'accroc.

L'industrie musicale n'a pas toujours ces scrupules. Des artistes moins doués s'enregistrent systématiquement à travers Melodyne. "Cela lisse la voix, la prive d'une part de sa vie", déplore Philippe Tessier du Cros. Mais le gain de temps est précieux. D'autres l'utilisent aussi en concert, afin de pouvoir chanter juste tout en dansant beaucoup - une béquille aussi précieuse que le play-back. C'est le cas de Britney Spears, Madonna ou Beyoncé.

La musique classique n'est pas épargnée. "Ce n'est ni tabou ni nouveau, explique le musicologue Denis Morrier, enseignant au Conservatoire de Paris. Depuis les années 1950, les enregistrements classiques n'ont plus rien à voir avec le son réel. Le numérique n'a fait que démultiplier les possibilités. Karajan était un passionné de toutes ces technologies."

VOIX MÉCONNAISSABLE

Auto-Tune a encore gagné en notoriété grâce à un détournement artistique. Le logiciel servait à chanter mieux tout en le cachant. Il sert à présent à chanter autrement sans le cacher... "Lorsqu'on pousse la machine, on peut déformer la voix, explique Kore. Il ne s'agit plus de correction, mais de signature sonore."

Dès 1998, la chanteuse américaine Cher inaugure l'effet avec son titre Believe. Sa voix est méconnaissable, elle semble dérailler à chaque instant. Le succès est immense. Le Franco-Afghan Mirwais lui emboîte le pas avec son album solo Production (2000) et Music, qu'il a composé pour Madonna. Puis c'est le raï, en Algérie, qui fait un usage massif d'Auto-Tune.

Aujourd'hui, c'est le rap qui est le principal utilisateur du logiciel - Auto-Tune déforme plus la voix rappée que chantée. En France, les rappeurs Booba et Rohff l'ont beaucoup utilisé à la suite des pionniers américains T-Pain ou Lil'Wayne. Mais, en 2009, c'est Kanye West qui franchit la ligne jaune, en utilisant de bout en bout Audio-Tune dans son dernier album, 808s & Heartbreak, quitte à irriter ses confrères. Jusqu'à pousser Jay-Z, star du rap de la Côte est, à réclamer la mort du système dans Death of Auto-Tune. Le morceau, premier extrait de l'album The Blueprint 3, à paraître en septembre 2009, pastiche un chanteur déraillant et prône un retour aux vraies valeurs du rap : "Ceci est contre Auto-Tune, ceci n'est pas pour iTunes, ceci n'est pas une sonnerie de téléphone. (...) Hé les mecs vous chantez trop, remettez-vous à rapper."

Pour Kore, "les défis ont changé. Quand j'entends le dernier album de Britney Spears, je me dis que l'art de travailler la voix devient aussi important que chanter." Mais tout cela ne va-t-il pas trop loin ? Si, répond la télévision algérienne, qui a décidé d'interdire les morceaux avec Auto-Tune, au motif qu'ils mettent en danger le patrimoine du raï.


http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/06/27/auto-tune-le-logiciel-qui-gomme-les-couacs-et-les-rates_1212508_3246.html#ens_id=1212592
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
LA MACHINE A CHANTER JUSTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA MACHINE A CHANTER JUSTE
» Quelle machine à pain choisir ?
» Recettes pour votre machine à pain
» [résolu] Des bruits de vieille machine à écrire
» Ma machine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: LES MYSTERES DE LA VOIX-
Sauter vers: