H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CASSANDRA WILSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9622
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: CASSANDRA WILSON   Ven 30 Jan - 11:38


Découvrez Cassandra Wilson!


UNE ARTISTE DU CELEBRE LABEL JAZZ BLUE NOTE musique11

Cassandra Wilson
Chanteuse de jazz américaine
Née à Jackson, Mississippi le 04 décembre 1955



Née dans une famille de musiciens et de chanteurs, Cassandra Wilson grandit avec la passion du jazz. Elle étudie le piano dès l'âge de six ans, puis la guitare et commence à écrire ses propres chansons. Cassandra Wilson chante dans un trio folk au lycée puis entre à la Jackson State University. Diplômée, elle part à New York pour commencer une carrière de chanteuse, elle est choriste dans différents groupes de jazz et se fait rapidement remarquer.

Son premier album sort en 1986. Dotée d'une voix puissante hors du commun et d'une technique sans pareil, elle rencontre un large succès et enchaîne les albums qui continuent de séduire le public.

Produit chez Bluenote, son dernier album 'Thunderbird' est sorti récemment.

Après des débuts de chanteuse-guitariste de blues et de folk song dans les années 75, Cassandra Wilson se tourne ensuite vers le jazz, à la Nouvelle-Orléans où elle rencontre Ellis Marsalis, puis à New York où elle se produit avec des musiciens de style très divers.

Dans le premier album qu'elle signe de son nom, "Point of View" (1985), elle est associée à Steve Coleman qu'elle retrouvera par la suite au sein du collectif M-Base dont l'ambition est d'embrasser tout le spectre de la musique noire des Etats-Unis.

A l'écart de tout enfermement et de tout étiquetage, elle sait mettre sa voix puissante, son énergie et sa maîtrise rythmique au service de genres qui englobent aussi bien la musique commerciale que les recherches avant-gardistes.
elle est associée à Steve Coleman qu'elle retrouvera par la suite au sein du collectif M-Base dont l'ambition est d'embrasser tout le spectre de la musique noire des Etats-Unis

coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9622
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: CASSANDRA WILSON   Ven 30 Jan - 11:50


Découvrez Cassandra Wilson!


Dans “Thunderbird”, son dernier album paru chez Blue Note en 2006, la chanteuse Cassandra Wilson explorait les confins du jazz sous la houlette du producteur T Bone Burnett et avec le soutien de musiciens exemplaires parmi lesquels Marc Ribot à la guitare et le batteur Jim Keltner.

Cette fois, Cassandra Wilson s’aventure dans une autre direction, tout aussi fascinante, avec “Loverly”, une troublante collection de standards du jazz plutôt enlevés qu’elle a revisités avec des musiciens triés sur le volet tels que Marvin Sewell à la guitare, le pianiste Jason Moran, Herlin Riley à la batterie, le percussionniste Lekan Babaola et Lonnie Plaxico à la basse. L’album se distingue également par des participations amicales de Reginald Veal à la basse et du trompettiste Nicholas Payton. “J’ai voulu enregistrer avec des arrangements plus sobres cette fois, déclare Cassandra Wilson à propos de “Loverly”, son premier album de standards depuis “Blue Skies” paru chez JMT en 1988. J’ai donc fait le choix d’explorer ces classiques avec un orchestre plus compact. Je n’enregistre que très rarement des standards du jazz, mais je les aime vraiment et c’est avec eux que j’ai trouvé mon style en grandissant. Je les ai écoutés et j’ai étudié comment les autres chanteurs y insufflaient leur swing.

Mais ce n’est pas évident de reprendre des classiques. On ne peut pas se les approprier avant de les avoir compris.” Cassandra Wilson illustre son raisonnement avec “Spring Can Really Hang You Up The Most”, dont elle chante ici une version particulièrement poignante accompagnée seulement par Marvin Sewell. “Je n’avais jamais vraiment compris les paroles car je n’avais rien vécu de tel, dit Cassandra Wilson. J’ai toujours admiré cette chanson, et j’ai un album de Betty Carter sur lequel elle l’interprète avec panache. Mais je n’arrivais pas à m’approcher de cette version jusqu’à ce que je vive quelque chose de similaire au plan émotionnel.” “Caravan”, “Gone With the Wind”, “Black Orpheus”, “Wouldn’t It Be Loverly”, “Till There Was You”, “A Sleeping Bee”, “The Very Thought Of You” et “St. James Infirmary” comptent parmi les autres standards revisités sur l’album. Cassandra Wilson et son orchestre cosignent la chanson originale “Arere” et livrent également une version assassine de “Dust My Broom”, un titre original de Robert Johnson popularisé par le guitariste slide Elmore James.

Cassandra Wilson a réuni Plaxico, Sewell et Babalola dans sa maison de Woodstock pour démarrer “Loverly” en “regroupant des titres susceptibles de convenir au projet et de mettre en forme quelques idées”. Babalola, le maître des percussions originaire de Lagos (Nigeria), qui habite désormais à Londres, a joué un rôle crucial lors de cette phase préparatoire. “Je connais Lekan depuis quinze ans, mais c’est la première fois qu’il enregistre avec moi, explique Cassandra Wilson. C’est un prêtre de la religion Yoruba et il a une très grande connaissance des rythmes africains et de la façon dont ces figures rythmiques n’ont pas été oubliées malgré la diaspora africaine.

On partage cette soif de découvrir les connexions entre les rythmes ouest-africains et le reste de l’Occident. C’est la raison pour laquelle j’ai invité Lekan à participer à ce disque.” “Dust My Broom”, que Cassandra Wilson a appris lorsqu’elle jouait avec le groupe Bluejohn vers l’âge de 25 ans, illustre ce propos. Elle grattait des accords sur sa guitare, le premier jour de studio, et Babalola a aussitôt identifié le battement comme étant le rythme de tambour sakara, celui que les propriétaires bannissaient des plantations. “Lekan est une encyclopédie des rythmes, dit Cassandra Wilson. Il entend des rythmes que nous ne sommes pas encore en mesure d’appréhender. Lorsque Herlin et lui se sont rencontrés, le courant est passé aussitôt. Avant de commencer chaque titre, ils s’encourageaient comme des joueurs de football et toutes les rythmiques de l’album sont le fruit de leur complicité.” Pour enregistrer “Loverly”, Cassandra Wilson a loué une maison chez elle, à Jackson (Mississippi) qu’elle a transformée en studio, et a travaillé avec son orchestre, de midi à minuit, pendant six jours.

Elle a tenu à ce que le disque reflète la nature relax des séances. C’est plus particulièrement le cas dans la version funky de “St. James Infirmary”. Un autre musicien avec qui Cassandra Wilson n’avait jamais enregistré est son compagnon d’écurie Jason Moran qui a fait partie de son orchestre au début de la décennie. “J’aime Jason, confie Cassandra Wilson. C’est mon pianiste préféré. J’aime son jeu à la fois intrépide et réfléchi. Il donne l’impression de tomber d’une falaise lorsqu’il joue, mais il retombe toujours sur ses pieds.” Quelques titres de “Loverly” ont été suggérés par Bruce Lundvall, l’homme à la tête de Blue Note. “Lorsque Bruce a su que je voulais enregistrer un album de reprises, il m’a proposé des chansons que je n’avais jamais entendues, dit Cassandra Wilson. Il connaît plus de classiques que quiconque et m’a donné une liste.” Parmi ces titres, figurent “Caravan”, dont Cassandra Wilson livre une version rapide avec des solos de Sewell et Moran, et le ravissant “Gone With The Wind”, au groove subtil.

C’est le morceau par lequel l’enregistrement a commencé, et il comporte une partie de piano “complètement dingue” selon Cassandra Wilson. Des titres moins connus ont également été enregistrés parmi lesquels “Lover Come Back”, dont Cassandra Wilson a tenu à livrer une version dynamique dans l’esprit de la musique de la fin des années 40 et du début des années 50. Lorsque Cassandra mixait l’album à la Nouvelle-Orléans, Payton lui a rendu visite et a improvisé sur une partie. Sur “Loverly”, on trouve également “Black Orpheus” (qui bénéficie d’un accompagnement de guitare slide joué par Sewell et de lignes de basse hypnotiques signées Plaxico), le très cool “A Sleeping Bee” (extrait de la comédie musicale “House Of Flowers”, de Truman Capote et Harold Arlern), “Wouldn’t It Be Lovely” (extrait de “My Fair lady”, une des comédies musicales préférées de Cassandra Wilson) et le sublime “Till There Was You” (extrait de la comédie musicale “The Music Man”, également repris par les Fab Four sur “Meet The Beatles”). “C’est une idée de Lonnie, précise Cassandra Wilson. Il m’a demandé si je connaissais cette chanson, puis il a suggéré de la reprendre ainsi, avec un rythme step dance de Chicago.” Veal fait une apparition sur “Loverly” où il accompagne Cassandra Wilson dans sa version particulièrement douce de “The Very Thought Of You”. “C’est une chanson que j’ai toujours voulu enregistrer, dit-elle. J’aime son texte et sa splendide mélodie. C’est la dernière chose qu’on a mise en boîte après le départ du reste de l’orchestre.”

Cassandra Wilson a beau être créditée en tant que productrice sur “Loverly”, elle considère que les chansons sont nées de sa complicité avec l’orchestre : “Je suis la non-productrice, confirme-t-elle en riant. J’ai écouté ce que chacun avait à dire sur ces chansons.

Certains estiment que c’est une erreur, mais j’aime cette approche démocratique et le fait que les musiciens s’investissent. Après quoi, en jouant la chanson, on peut mieux choper l’énergie et les velléités d’improvisation de chacun.”

excellente presentation de :

http://www.looproductions.com/loop/index.php?page=artiste&artiste=30
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9622
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: CASSANDRA WILSON   Ven 30 Jan - 21:16


Découvrez Cassandra Wilson!


hommage a Joni Mitchell
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CASSANDRA WILSON   

Revenir en haut Aller en bas
 
CASSANDRA WILSON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wade Wilson alias Deadpool (fiche terminé)
» (M) Wilson Bethel ? PRIS
» Le guide des cristaux de Cassandra Eason
» Blocage du port de Zeebrugge en mai 1940
» Tout le monde en parle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: