H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GILLES VERLANT A L ECOUTE DE LA TELE ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: GILLES VERLANT A L ECOUTE DE LA TELE ..   Mar 27 Jan - 11:47

A l'écoute de la télé


INTERVIEW DE GILLES VERLANT
Propos recueillis par Julien Demets pour Evene.fr - Mai 2008

Auteur de nombreux livres sur la musique, chroniqueur régulier à la télévision, animateur sur France Bleu et Ouï Fm, voix off des Victoires de la musique… Gilles Verlant est la voix pop du PAF. Qui d'autre mieux que lui pouvait nous parler de la place et du traitement de la musique dans les médias ?


On se demande toujours si les animateurs qui, à l'antenne, ont l'air sympathique, le sont aussi en vrai. Dans le cas de Gilles Verlant, la réponse est oui. Bavard, intéressant et bourré d'autodérision, le journaliste nous accueille au siège de Ouï Fm, la radio parisienne sur laquelle il anime 'L'Odyssée du rock' depuis 2000. C'est à se demander comment un présentateur qui possède autant de casquettes arrive à toutes les porter sans avoir la grosse tête…


Radio, télé, bouquins… Au fait, par quoi avez-vous commencé ?

Mon premier amour, c'est la radio. Ce que j'aimais par-dessus tout, à une époque où il n'y avait pas beaucoup de stations en Belgique, c'était écouter 'Poste restante' de Jean-Bernard Hebey ou les émissions de Marc Moulin. Je m'endormais avec le transistor sous l'oreiller, c'est comme ça que s'est construite mon éducation musicale. Mais j'ai mis des années avant de faire de la radio. A l'âge de 15 ans, j'ai commencé à la télé belge en tant qu'animateur et intervieweur dans un magazine pour adolescents qui s'appelait Tempo. C'était en 1972, cela fait donc trente-six ans que je fais de la télé !


Laquelle de ces disciplines vous plaît le plus ?


J'aime bien faire des choses totalement différentes, tout ça m'amuse autant. Le plaisir de sortir un livre reste intact. J'en ai sorti des dizaines mais j'aime toujours contempler un bouquin, sentir l'odeur de l'encre… J'aime également faire des émissions sur Ouï Fm parce que je bénéficie d'une liberté quasi totale. D'autant que je dispose désormais de "ma" webradio, Ouï Fm 3. C'est également un plaisir de participer à de grosses émissions de télé, que ce soit un prime-time sur Vivolta, la chaîne de Philippe Gildas, ou une spéciale disco avec Amanda Lear sur France 3. J'ai le sentiment de pouvoir apporter quelque chose à ce genre de programme. Les émissions de variété méritent qu'il y ait de la substance. Trop souvent, il n'y a rien.


Votre marque de fabrique, c'est votre éclectisme. Il n'existe pas beaucoup d'animateurs capables d'enchaîner un classique de Polnareff avec un obscur morceau des Buzzcocks…

J'aime la musique, mais je n'y connais rien : je ne sais jouer d'aucun instrument et ses aspects musicologiques ne m'interpellent absolument pas. Une chanson me parle ou non. C'est pourquoi je peux aimer des trucs qui sont considérés comme ringards par des puristes du rock ou de la chanson française. En ce moment, je fais des chroniques sur France Bleu, sous l'habile pseudonyme de DJ Pop, autour des tubes des années 1980. Il m'est arrivé de diffuser 'La Danse des canards' ! Evidemment, c'est la honte. Mais il y a une histoire rigolote autour du morceau.



Voir la vidéo de Gilles Verlant

C'est donc d'autant plus regrettable que les radios soient de plus en plus ciblées : il y a les radios rock, les radios rap, les radios jeunes, les radios nostalgiques…

Ça ne veut rien dire. Le public est plus intelligent que ça. Ce n'est pas parce que les bouffons du marketing ont décidé un jour qu'il fallait cibler le public que celui-ci n'est pas capable d'avoir chez lui des disques de MC Solaar, de Cabrel, de Brassens et des Sex Pistols. Pourquoi pas ? Michel Drucker a dit des choses définitives à ce sujet. Ses émissions sont considérées comme lisses et consensuelles mais il va toujours inclure quelque chose de différent et d'intelligent dans sa programmation. J'essaie de faire pareil : dans l'émission sur le disco, j'ai fait un montage avec des daubes infâmes mais j'ai réussi à glisser des artistes qui ont une vraie valeur artistique. S'il y a bien un truc qui m'horripile dans le monde des médias, ce sont les gens qui considèrent le public de façon condescendante, supérieure et raciste, finalement. Il ne faut pas oublier que parmi les radios les plus écoutées, il y a RTL et Europe 1, qui passent de tout.


Et les webradios, c'est un plus pour les auditeurs ?

Les webradios ont souvent tendance à répercuter le formatage des radios hertziennes. C'est un peu idiot parce qu'elles jouissent d'une plus grande liberté. Mais après tout, si on est fan de heavy metal et qu'on a envie de n'écouter que ça, autant se servir. Par contre, ça ne vaut pas les sites comme Deezer ou Radioblog. Selon la programmation sur laquelle je vais tomber, un titre des Ramones va m'amener vers un morceau des Buzzcocks, qui va lui-même me faire connaître une chanson des Kinks. Ça, c'est intelligent !


Les webradios ressemblent un peu, dans leur principe, aux chaînes de clips. N'y a-t-il pas un risque de voir les animateurs disparaître ?

J'ai approché MTV pour faire une Odyssée du rock en images et avec du contenu. Ça ne suffit pas d'enchaîner les clips, ce serait bien de raconter quelque chose en plus, ne serait-ce que pendant quinze secondes. Mais même pour ça, ils n'avaient pas de budget. Aujourd'hui, il faut faire le moins de dépenses et rapporter le plus d'argent possible aux actionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: GILLES VERLANT A L ECOUTE DE LA TELE ..   Mar 27 Jan - 11:49

Cela a-t-il changé depuis vos débuts ?


A la fin des années 1980, Antoine de Caunes et moi faisions une émission qui s'appelait 'Rapido', sur TF1. On pouvait très bien enchaîner un reportage sur Sting et un autre sur Blur à l'époque où ils débutaient. S'il fallait partir en Australie ou en Islande, on y allait. On avait un correspondant à Los Angeles, un autre à New York, à Londres… Tout ça a un coût. Ce genre d'émissions, économiquement, ne peut plus exister.


Les petites chaînes, celles de la TNT ou des bouquets satellites, peuvent-elles se permettre de prendre plus de risques ?

Seulement si elles en ont les moyens. Paris Première est une chouette chaîne qui réunit des gens très compétents. Mais elle n'a pas les moyens de ses ambitions. Ils viennent de consacrer une nuit aux Rolling Stones. Pour l'occasion, ils avaient acheté un document exceptionnel : le concert du groupe à Hyde Park en 1969. Et avec le reste de l'argent dont ils disposaient, c'est-à-dire rien, ils ont pris une enquête people sur le couple Mick Jagger-Jerry Hall et un documentaire de cinquante minutes dans lequel on voit les musiciens monter et descendre de leur avion sans jamais entendre une seule note de musique. L'actionnaire de Paris Première, M6 en l'occurrence, devrait donner plus d'argent. Sinon, trop de chaînes musicales se contenteront d'être des robinets à clips.


Il y a quelques années, vous aviez secondé Alain de Greef pour son bouquin 'Vous regardez trop la publicité'. La possible suppression de la pub sur France 2, qu'est-ce que cela vous inspire ?


Ça part d'une bonne idée mais ça s'est fait dans une totale improvisation. Christine Albanel, ministre de la Culture, n'était même pas au courant, Fillon non plus ! Dans son livre, Alain de Greef expliquait que, pour contrer la toute-puissance de TF1, il fallait privatiser France 2, puisqu'elle applique déjà une politique dans la lignée de celle de TF1 et qu'il s'agit de la seule chaîne capable de lui tailler des croupières. Hélas, je crains que les arrière-pensées politiques consistent en réalité à privatiser France 3 pour le vendre par morceaux à la presse quotidienne régionale. Je ne pense pas que ce soit une bonne solution. Mais à l'évidence, il faut supprimer la pub et augmenter la redevance. Comparée à celle que paient les Anglais, elle est ridiculement basse. Et globalement, le niveau de la télé publique en Angleterre est infiniment plus élevé qu'ici. Mais avec le prix de l'essence qui augmente, le pouvoir d'achat qui baisse, ce n'est pas le bon moment, aucun politique n'osera le faire.


Constatez-vous une différence entre l'offre culturelle de TF1 et celle des chaînes publiques ?

Oui, avec 'Tararata' ou les émissions de Drucker. Mais elles sont tellement esclaves de l'audience… On sait très bien que si les gens n'accrochent pas à une chanson, ils zappent. Tandis que Cauet qui raconte une blague de cul, c'est moins risqué parce qu'on sait qu'il en racontera une autre quinze secondes plus tard.


Vous suivez les émissions comme 'Star Academy' ou 'La Nouvelle Star' ?


Je n'en ai jamais regardé aucune, c'est même peut-être une faute professionnelle. Je vais enfoncer des portes ouvertes, mais ces programmes entraînent de gros dégâts humains, tous ces apprentis chanteurs qui jouent devant 15.000 personnes dans des Zénith avant de retomber dans l'anonymat. On crée des victimes en quantité industrielle. Pour me tenir au courant, j'écoute Jean-Marc Morandini sur Europe 1 et Lio m'en parle, c'est tout. Un ami m'a envoyé des liens YouTube pour que j'admire les prestations d'Amandine. Franchement, aux Etats-Unis, il y en a dix-sept millions comme elle.


Il y a donc peu de chances que vous fassiez partie du prochain jury…

Si, à condition qu'ils me lâchent un gros paquet d'argent ! (rires) J'ai 50 ans passés, j'ai l'intention de travailler encore trois ou quatre ans à Paris. Après, je me retirerai dans mes terres où je continuerai juste à écrire des bouquins…

Propos recueillis par Julien Demets pour Evene.fr - Mai 2008
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
 
GILLES VERLANT A L ECOUTE DE LA TELE ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GILLES VERLANT
» Gilles Peyrin (présentation)
» Symdrome Gilles de la Tourette
» anniversaire Gilles Peyrin
» Ecoute bébé video

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: TRIBUNES LIBRES :: LA PETITE LUCARNE-
Sauter vers: