H A R M O N Y

MUSIQUE ET ARTS
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CESAR 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12806
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: CESAR 2009   Ven 23 Jan - 11:19

23/01/2009 - 11:00
34e César: La liste des nominés en 2009

L'Académie des arts et techniques du cinéma a dévoilé vendredi la liste des nominés en lice pour la 34e édition.
Meilleur film
1. Mesrine
Carton plein pour le biopic de Jean-François Richet, avec dix nominations. Epatant dans le rôle de "l'ennemi public numéro 1\", Vincent Cassel est justement nominé pour le César du meilleur acteur. Les autres nominations: Meilleur adaptation. Meilleure musique. Meilleurs costumes. Meilleure photo. Meilleur réalisateur. Meilleur film. Meilleur décor. Meilleur son. Meilleur montage.

2. Entre les murs
Rien n'arrête donc Entre les Murs! Déjà nominé pour les Oscars, le fim de Laurent Cantet sera également présent pour la cérémonie des César. Les nominations: meilleure adaptation. Meilleur réalisateur. Meilleur film. Meilleur son. Meilleur montage.

3. Il y a longtemps que je t'aime
Pour son premier film, Philippe Claudel ne pouvait rêver mieux! Jean-Louis Aubert est nommé dans la catégorie meilleure musique. Le film peut également être césarisé dans les catégories meilleur premier film, meilleur scénario original, meilleure actrice, pour Kristin Scott Thomas, et meilleur actrice dans un second rôle, pour Elsa Zylberstein. Sans oublier la plus prestigieuse des récompenses, celle du meilleur film.

4. Paris
Réalisé par Cédric Klapisch, sorti en février 2008, avec Juliette Binoche, Romain Duris, Fabrice Luchini, Albert Dupontel, François Cluzet, Karin Viard, Gilles Lellouche, Mélanie Laurent, Zinedine Soualem, ...


5. Le premier jour du reste de ta vie
Meilleur acteur, Jacques Gamblin. Meilleur espoir masculin, pour Marc-André Grondin. Meilleure espoir féminin, pour Déborah François. Meilleur scénario original. Meilleur réalisateur. Meilleur film. Meilleur montage.

6. Séraphine
Yolande Moreau, que le grand public a connu grâce aux Deschiens, est nominée pour le César de la meilleure actrice. Le film de Martin Provost recueille également sept autres nominations: Meilleur scénario original. Meilleure musique. Meilleurs costumes. Meilleur réalisateur. Meilleur film. Meilleurs décors. Meilleur son.

7. Un conte de Noël
Avec pas moins de neuf nominations, Le Conte de Noël d'Arnaud Desplechin fait figure de grand favori, au même titre que Mesrine. Les nominations: Meilleur acteur dans un second rôle, Jean-Paul Roussillon. Meilleure actrice dans un second rôle, pour Anne Consigny. Meilleur espoir masculin, pour Laurent Capelluto. Meilleur scénario original. Meilleur réalisateur. Meilleur film. Meilleur son. Meilleur montage. Meilleure photo.



Meilleur acteur

- Vincent Cassel, pour Mesrine

- François-Xavier Demaison, pour Coluche, l'histoire d'un mec

- Guillaume Depardieu, pour Versailles

- Albert Dupontel, pour 2 jours à tuer

- Jacques Gamblin, pour Le premier jour du reste de ta vie

Meilleure actrice

- Yolande Moreau pour Seraphine

- Catherine Frot pour Le Crime est notre affaire

- Kristin Scott Thomas pour Il y a longtemps que je t'aime

- Tilda Swinton pour Julia

- Sylvie Testud pour Sagan

Meilleur réalisateur

- Arnaud Desplechins pour Un conte de Noël

- Jean-François Richet pour Mesrine

- Martin Provost pour Seraphine

- Laurent Cantet pour Entre les murs

- Rémi Bezançon pour Le premier jour du reste de ta vie

Meilleur film étranger

- Gomorra de Matteo Garrone

- Le silence de Lorna des frères Dardenne

- Two lovers de James Gray

- Valse avec Bachir d'Ari Folman

- Eldorado de Bouli Lanners

- There will be blood de Paul Thomas Anderson

- Into the wild de Sean Penn

Meilleur acteur dans un second rôle

- Claude Rich pour Aide-toi, le ciel t'aidera

- Pierre Vaneck pour 2 jours à tuer

- Roschdy Zem pour La Fille de Monaco

- Benjamin Biolay pour Stella

- Jean-Paul Roussillon pour Un conte de Noël

Meilleure actrice dans un second rôle

- Elsa Zylberstein pour Il y a longtemps que je t'aime

- Edith Scob pour L'Heure d'été

- Karin Viard pour Paris

- Jeanne Balibar pour Sagan

- Anne Consigny pour Un conte de Noël

Meilleur jeune espoir masculin

- Ralph Amoussou pour Aide-toi, le ciel t'aidera

- Grégoire Leprince-Ringuet pour La Belle personne

- Marc-André Grondin pour Le premier jour du reste de ta vie-

- Pio Marmai pour Le premier jour du reste de ta vie

- Laurent Capelluto pour Un conte de Noël

Meilleur jeune espoir féminin

- Léa Seydoux pour La Belle personne

- Louise Bourgoin pour La Fille de Monaco

- Déborah François pour Le premier jour du reste de ta vie

- Anaïs Demoustier pour Les grandes personnes

- Marilou Berry pour Vilaine

Meilleur scénario original

- Bienvenue chez les Ch'tis (Dany Boon, Alexandre Charlot, Franck Magnier)

- Il y a longtemps que je t'aime (Philippe Claudel)

- Le premier jour du reste de ta vie (Rémi Bezançon)

- Séraphine (Marc Abdelnour, Martin Provost)

- Un conte de Noël (Emmanuel Bourdieu, Arnaud Desplechin)

Meilleure adaptation

-2 jours à tuer (Eric Assous, Jean Becker, François D'Epenoux)

-Entre les murs (François Bégaudeau, Robin Campillo, Laurent Cantet)

- La Belle personne (Gilles Taurand, Christophe Honoré)

-Le Crime est notre affaire (François Caviglioli, Clémence De Biéville, Victoria Lafaurie)

- Mesrine : L'Instinct de mort (Abdel Raouf Dafri, Jean-Francois Richet)

La cérémonie se déroulera le 27 février et sera présidée par Charlotte Gainsbourg.


Dernière édition par liliane le Sam 24 Jan - 9:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: CESAR 2009   Ven 23 Jan - 12:32

ah oui Charlotte for ever !

"petit papa rêveur, à jamais dans son coeur"


Découvrez Serge Gainsbourg!


c'est pour le moment tout ce que m'inspire cette selection !

Charlotte for ever

by Serge Gainsbourg

Album: Charlotte for ever

Charlotte
Charlotte for ever
Petit papa rêveur
Charlotte
Charlotte for ever
A jamais dans mon cœur

Charlotte
Charlotte for ever
Recherche d'un never
More yes for ever
Tous les amours se meurent
Sans toi
Je n'suis plus moi
J'dérive à l'infini
Sens moi
Approche-toi
Amour de ma vie

Charlotte
Charlotte for ever
No leader no dealer

Charlotte
Charlotte for ever
De moi tu es l'auteur
Charlotte
Charlotte for ever
Es-tu à la hauteur
Je n'suis plus moi
J'dérive à l'infini
Sens moi
Approche-toi
Amour de ma vie

Charlotte
Charlotte for ever
Pitié pour moi mon cœur
Charlotte
Charlotte for ever
Tu as gagné je pleure

Charlotte
Charlotte for ever
Papa papa j'ai peur
Charlotte
Charlotte for ever
De goûter ta saveur

Charlotte
Charlotte for ever
Vu ni vu ni couleur
Charlotte
Charlotte for ever
Détournement d'mineure



coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: CESAR 2009   Mer 28 Jan - 13:23

Charlotte Gainsbourg présidera la cérémonie des César du cinéma 2009. Elle succède ainsi à Jean Rochefort, Claude Brasseur et Carole Bouquet.

Deux nouveautés pour cette édition 2009 : les nominations pour le César du Meilleur Film passent de cinq films à sept. De la même manière, les nominations pour le César du Meilleur Film Etranger passent à sept films contre cinq auparavant.Avec dix nominations dont celles du meilleur film, du meilleur acteur et du meilleur réalisateur, "Mesrine" de Jean-François Richet, avec Vincent Cassel, est le favori de cette cérémonie.

En revanche, "Bienvenue chez les Ch'tis" est boudé par les professionnels. La comédie de Dany Boon qui a attiré en salles plus de 20 millions de spectateurs, n'est nommée que dans une seule catégorie : celle du meilleur scénario original

.La 34e Cérémonie des César aura lieu le 27 février à 21h.

Hélène Favier EUROPE 1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: CESAR 2009   Mer 4 Fév - 8:53

Pour la deuxième année consécutive, Antoine de Caunes reprend son rôle de maître de cérémonie pour la soirée des Césars.

L’acteur reprend donc son rôle après l’avoir déjà tenue de 1996 à 1999.

La 34ème Cérémonie des Césars sera retransmise sur Canal+ en clair et en direct depuis le Théâtre du Châtelet le 27 février à partir de 21h.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2359
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: OSCARS ET CESARS , RIEN A VOIR ?   Mer 25 Fév - 20:10

.



Quel âge ont les Oscars ? Qui vote pour les César ? Quel impact pour les films ?
Quelques heures avant le clap de début de la cérémonie américaine, à quelques jours de son “remake” français, passage au crible des deux grand-messes du septième art. Et le vainqueur est…



Même glamour, même culture de l'entre-soi, mêmes soliloques sanglotants. Pourtant, entre les César, qui célèbrent leurs 33 ans, et les Oscars, 81 cérémonies au compteur, les ressemblances s'arrêtent là. En 1975, Georges Cravenne avait conçu la séance d'autocélébration française comme une copie de sa grande sœur hollywoodienne. Mais du mode d'attribution des récompenses à leur impact sur le sort des films, en passant par les mille et une manières de les obtenir, tout ou presque sépare le nain hexagonal du géant américain. Au petit jeu des différences structurelles et culturelles, le gagnant est...


Comment devient-on électeur ?

Aux Etats-Unis. Strictement professionnelle, mais ouverte aux étrangers, la prestigieuse Academy of ­motion picture arts and sciences (Ampas) compte 5 810 votants, répartis en quinze branches (1). L'Academy elle-même invite de nouvelles personnalités à adhérer – seule une élite est théoriquement admise à pénétrer dans le saint des saints. Cette année, 150 recrues ont eu ce privilège, dont Sacha Baron Cohen (Borat), Judd Apatow et Jean-Claude Carrière. Marion Cotillard, oscar 2008 de la meilleure actrice dans La Môme, et de ce fait membre à vie, vient aussi de voter pour la première fois.

En France. « Les professionnels de la profession. » Signé Jean-Luc Godard, ce trait féroce résume à merveille l'esprit des César, grand-messe célébrée en famille. Répartis en douze collèges de métiers (2), environ 3 500 travailleurs de l'industrie du cinéma français sont aujourd'hui membres de l'Académie des arts et techniques du cinéma. Pour cela, ils ont subi un calvaire administratif : demande écrite, justificatifs professionnels, double parrainage obligatoire. Exemptés de formulaires : les anciens nominés, qui bénéficient d'un adoubement automatique.


Petits arrangements entre amis

Aux Etats-Unis. Pas sûr que Marion Cotillard comprenne la complexité du mode de scrutin, un système de vote préférentiel à côté duquel une encyclique papale a tout d'une lecture de plage. Traditionnellement, les votants sont soumis à de délicieuses tentations : petits arrangements entre amis, esprit de chapelle et conflits d'intérêt le disputent aux critères esthétiques. Représentant près de 25 % des votants, les acteurs pèsent sur les résultats. Ce qui en fait, pour quelques mois au moins, la corporation la plus courtisée de Hollywood. Douloureuse expérience parfois que celle de voter pour soi-même. Favorite pour l'oscar 2007 de la meilleure actrice dans The Queen, l'actrice Helen Mirren l'a décrite comme « un moment terrible, un dilemme moral épouvantable ».

En France. Le règlement est ici d'une simplicité biblique : au premier tour, les votants désignent les nominés parmi une liste de films ­admis à concourir, au second, ils les départagent. En revanche, si les pro­cédures divergent, les pratiques se ressemblent. Au mieux, le scrutin peut être l'occasion de promouvoir une vision du cinéma contre une autre, La Graine et le Mulet versus La Môme en 2008. Au pis, certains règlent leurs comptes, d'autres distribuent des prix de camaraderie.


Comment gagne-t-on ?

Aux Etats-Unis. Dès l'automne, les studios sortent la grosse artillerie : budgets publicitaires pharaoniques, légion d'attachés de presse surentraînés et autres professionnels du lobbying. La course aux statuettes se mue en marathon électoral dont la phase intensive coïncide avec la saison des prix, lancée début janvier par les Golden Globes.

Selon Harvey Weinstein, fondateur de Miramax, voici les trois clés d'une campagne des Oscars digne de ce nom : la projection des films tous azimuts, l'obtention d'un Golden Globe et le harcèlement systématique du milieu du cinéma et de la presse, à Los Angeles comme à New York. Les films sont promus comme des paquets de lessive. Des centaines de publicités, repérables à la mention « For your consideration », envahissent les journaux. Pour vanter les atouts de son poulain, The Dark ­Knight, la Warner a ainsi publié une vingtaine d'annonces publicitaires différentes. Occuper le terrain, créer des buzz, squatter les mémoires, tels sont les passages obligés.

Le choix de la date de sortie est également déterminant. Kate Winslet et Cate Blanchett seraient-elles multinominées cette année si leurs films n'étaient pas sortis en décembre – assez tôt pour leur permettre de concourir, assez tard pour prévenir tout phénomène d'oubli ? Au grand jeu de la promotion, les acteurs sont un atout maître. Pressés de se vendre, ils courent dès l'automne de talk-shows en interviews à la chaîne. « Toute cette histoire de campagne est indécente, estime Meryl Streep, nominée pour la quinzième fois cette année. Les Oscars devraient être une affaire de reconnaissance et non de gros sous. » Peut-on pour autant ache­ter un oscar ? Rien n'est moins sûr. Les sept pages de pub que la Paramount s'est offertes dans le New York Times n'ont pas empêché Les Noces rebelles de rater les nominations les plus importantes. Pour les producteurs, le plus sûr moyen de glaner des statuettes reste encore de flairer en amont le film « oscarisable ».

En France. La quête du Graal com­mence tard et ne semble pas troubler les nuits des producteurs français. Il faut dire que notre saison des prix n'agite guère que le landerneau des critiques et des cinéphiles. La campagne relève plus de l'événement mondain que du plan de bataille marketing. Ici, pas question d'assimiler ouvertement les œuvres à des produits. Les méthodes de persuasion sont discrètes, opaques diront certains. Chacun pousse ses pions dans les dîners en ville, les attachés de presse redoublent de zèle... Mais tout cela se passe en coulisse, dans le décor feutré du milieu, loin des yeux du public. Pour les producteurs, la principale arme tient dans une grosse boîte : celle du coffret DVD que l'Académie des César envoie dès le mois de décembre aux votants. Y figurent cette année une centaine de films. Conçu en 2005 pour rétablir un semblant d'égalité des chances entre les films, tous visibles dans les mêmes conditions, ce coffret est pourtant loin d'être la panacée. Car y placer son œuvre a un prix, que les productions les plus fragiles ne peuvent pas toujours se permettre, à l'instar des Plages d'Agnès, le dernier film d'Agnès Varda.


Ce que rapportent les trophées

Aux Etats-Unis. D'après une étude de l'Institute of economic researches, c'est le fait d'être nominé, pas celui d'être gagnant, qui engendre des revenus supplémentaires. Pour le spectateur, peu importe qui va rafler la mise : le mot « oscar » sur l'affiche d'un film candidat constitue déjà une sorte de label de qualité, un appât infaillible.
Pamela McClintock, du magazine Variety, enfonce le clou : « Certains films nommés peuvent même faire leurs meilleurs résultats durant les quatre semaines qui précèdent la cérémonie. » Le film Slum­dog Millionaire paraît être de ceux-là : nommé dans la course du meilleur film le 22 janvier, ses entrées ont illico fait un bond d'environ 80 %, franchissant début février la barre de 100 millions de dollars de recettes dans le monde.

La manne continue évidemment de pleuvoir après une récompense ­effective : selon une étude publiée en 2000 par des universitaires du Colby College, aux Etats-Unis, rem­porter l'oscar du meilleur film octroierait 12,7 millions de dollars de recettes supplémentaires, et celui du meilleur acteur ou de la meil­leure actrice, 4 millions de dollars. En termes de DVD aussi, « c'est le jackpot, estime Jeff Bock, spécialiste du box-office. Un oscar sur la ja­quette engendre jusqu'à 30 millions de dollars de recettes en plus ».

En France. On a rarement vu le public français se ruer dans les salles dès l'annonce des nominations. Ici, les César ne font pas l'objet d'un lobbying frénétique (en tout cas, pas ouvertement), ni d'une offensive marketing comparable.

Tout le ­monde retient donc son souffle jusqu'à la cérémonie. Parce que, en­suite, les chiffres prouvent qu'il existe bel et bien un effet « meilleur film » : sacré l'an dernier (quatre césars en tout), La Graine et le Mulet, d'Abdellatif Kechiche, en a bénéficié. Le week-end suivant la soirée des César, le nombre d'entrées parisiennes a bondi de 800 à 2 000 par jour. En tout, sur les 800 000 entrées du film, 300 000 sont probablement dues aux statuettes magiques. Kechiche est d'ailleurs un habitué des « cadeaux de César », puisque L'Esquive, sacré meilleur film en 2005, y avait déjà gagné 300 000 spectateurs.
Dans les deux cas, ces films étaient en train de se construire un beau succès que les prix ont amplifié. Plus spectacu­laire : cantonné à 190 000 entrées avant son césar du meilleur film, Lady Chatterley, de Pascale Ferran, a ensuite connu un véritable second souffle jusqu'aux 400 000 entrées.

Mais, parfois, c'est le succès lui-­même qui attire les récompenses. Avant de rafler quatre césars et deux oscars, La Môme, d'Olivier Dahan, avait déjà réalisé un parcours ex­ceptionnel en France. Un exploit que renouvellera peut-être Entre les murs, Palme d'or 2008, en lice à la fois aux César et aux Oscars...
.
Mathilde Blottière et Cécile Mury
Télérama n° 3084
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12806
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CESAR 2009   Sam 28 Fév - 9:29

Séraphine de Martin Provost est le grand vainqueur de cette Nuit des César avec sept récompenses au total, dont les prestigieux César du Meilleur film et de la Meilleure Actrice pour Yolande Moreau. Le film a également remporté plusieurs César techniques (musique, costume, photo).
Deuxième gagnant de cette Cérémonie, le Mesrine de Jean-françois Richet repart avec deux César dit « principaux », à savoir ceux du meilleur réalisateur pour Jean-françois Richet et du meilleur acteur pour Vincent Cassel.
Trois récompenses enfin pour Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie dont les deux meilleurs espoirs de l’année pour Déborah François et Marc-andré Grondin.

Le palmarès complet

Meilleur film : Séraphine de Martin Provost
Meilleure actrice : Yolande Moreau pour Séraphine de Martin Provost
Meilleur acteur : Vincent Cassel pour Mesrine de Jean-françois Richet
Meilleur réalisateur : Jean-françois Richet, Mesrine

Meilleur Espoir Féminin : Déborah François pour Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie
Meilleur Espoir Masculin : Marc-andré Grondin pour Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie
Meilleure actrice dans un second rôle : Elsa Zylberstein dans Il Y A Longtemps Que Je T'Aime
Meilleur acteur dans un second rôle : Jean-paul Roussillon dans Un Conte De Noël

Meilleur film étranger : Valse Avec Bachir d’Ari Folman (Israël)
Meilleur Premier Film : Il Y A Longtemps Que Je T'Aime de Philippe Claudel
Meilleur Film Documentaire : Les Plages D'Agnès réalisé par Agnès Varda
Meilleure Adaptation : François Bégaudeau, Laurent Cantet, Robin Campillo pour Entre Les Murs de Laurent Cantet
Meilleur Scénario Original : Martin Provost, Marc Abdelnour pour Séraphine de Martin Provost
Meilleur Court-Métrage : Les Miettes réalisé par Pierre Pinaud
Meilleur Montage : Sophie Reine pour Le Premier Jour Du Reste De Ta Vie
Meilleur Son : Jean Minodo, Gérard Hardy, Alexandre Widmer, Loïc Prian, François Groult et Hervé Buirette pour Mesrine
Meilleurs Costumes : Madeline Fontaine pour Séraphine
Meilleure Photo : Laurent Brunet pour Séraphine
Meilleure Musique Ecrite pour Un Film : Michael Galasso pour Séraphine
Meilleurs Décors : Thierry François pour Séraphine

César d'honneur : Dustin Hoffman

http://www.commeaucinema.com/showbiz=le-palmares-des-cesar-en-direct,145117.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2359
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: CESAR 2009   Sam 28 Fév - 17:38

.


Séraphine

Film français de Martin Provost

En 1912, le collectionneur allemand Wilhelm Uhde, premier acheteur de Picasso et découvreur du douanier Rousseau, loue un appartement à Senlis pour écrire et se reposer de sa vie parisienne.
Il prend à son service une femme de ménage, Séraphine, 48 ans. Quelque temps plus tard, il remarque chez des notables locaux une petite toile peinte sur bois. Sa stupéfaction est grande d’apprendre que l'auteur n'est autre que Séraphine. S'instaure alors une relation improbable entre le marchand d'art visionnaire et l'humble femme de ménage dont tout le monde se moque......





Dans certains films, on voit des comédiens interpréter des peintres en se demandant s'ils savent seulement tenir un pinceau. Dans d'autres, rares, on ne se pose même pas la question : Dutronc dans Van Gogh, de Pialat. Piccoli dans La Belle Noiseuse, de Rivette. Pareil pour Yolande Moreau, ici. Quand elle se réveille, un matin, allongée sur la toile qu'elle a terminée dans la nuit, sans presque en avoir conscience, on est là à partager son hébétude et son étonnement d'y être parvenue.

D'où lui viennent ces pommes qui ne ressemblent pas à des pommes, comme disent les imbéciles, mais qui sont plus pommes que les vraies pommes aux yeux de ceux qui savent percer le réel ?
Ou ces grappes de raisin d'un rouge unique, couleur qu'elle fabrique elle-même, d'ailleurs, et en grand secret, grappes presque noyées dans une luxuriance multicolore, flamboyante, tel un arbre irréel qui tendrait au ciel ?

Du Ciel, précisément, et ça, Séraphine en est sûre. C'est parce qu'elle en a reçu l'ordre de son ange gardien - et les cyniques peuvent se moquer d'elle, elle s'en fout ! - qu'elle peint sans cesse et sans retenue, dès qu'elle a réussi à gagner, en accumulant les ménages et les lessives dans les maisons bourgeoises de Senlis, les quelques sous qui lui permettent d'acheter du vernis chez le marchand local. L'huile, non : c'est trop cher ; alors elle l'« emprunte », avec des petites mines confites, aux veilleuses de sa chère cathédrale. Puisqu'Il lui a ordonné de peindre, Dieu ne saurait lui reprocher de Le satisfaire comme elle peut.




Séraphine a existé, née en 1864, morte (et enterrée dans une fosse commune) en 1942. Seuls les spécialistes aujourd'hui - mais ça ne saurait durer la connaissent, sous le nom de Séraphine de Senlis...

De sa vie, Martin Provost a privilégié sa rencontre avec son mécène - celui qui avait, déjà, repéré le Douanier Rousseau. Venu à Senlis quelque temps avant la Première Guerre mondiale, le collectionneur allemand Wilhelm Uhde découvre, par hasard, les dons de la femme presque mutique qui, plusieurs fois par semaine, lui fait son ménage et son thé. Il l'encourage, avant de regagner l'Allemagne durant la guerre, puis, curieusement, de l'oublier totalement. « Ah, Monsieur est de retour ! » lui dira seulement Séraphine, dans un sourire, lorsqu'il frappera à sa porte des années plus tard. Comme si, entre eux, les obstacles ne comptaient pas, et surtout pas le temps.

Le film détaille, donc, ces liens apparemment étranges, mais secrètement évidents, entre ces deux déclassés. Elle, à peine consi­dérée comme un être vivant par ceux qui la côtoient, mais mue par une passion qui la libère. Lui, reconnu dans son métier de « passeur » artistique, mais ployant sous une double culpabilité : être allemand dans la France de l'après-guerre et homosexuel dans une société qui ne le tolère pas. Minutieusement, le cinéaste contemple ces deux solitaires qui tentent de s'épauler, sans pouvoir s'aider vraiment, perdus qu'ils sont à se trouver eux-mêmes.





Le film est sobre, épuré à l'extrême, un rien trop long (dommage !), mais tendu, humble, à l'écoute. Dénué de pathos, de sensiblerie, d'émotion facile. Tout baigné de couleurs neutres où éclatent, de temps à autre, les teintes vives des toiles de Séraphine (et, dans une moindre mesure, celles du jeune amant de Wilhelm Uhde). Avec l'idée que, pour certains, l'art, compris ou incompris, est le seul salut possible face au désastre de leur vie.

Pierre Murat

Télérama, Samedi 04 octobre 2008
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12806
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: CESAR 2009   Jeu 1 Oct - 19:20

Séraphine pourrait se voir retirer son César
L’écrivain Alain Vircondelet assigne en justice le réalisateur et les producteurs du film pour plagiat.

Les histoires de plagiat sont monnaie courante. Pour autant, les plaintes aboutissent rarement. Beaucoup de gros succès d’édition (ou de cinéma) voient régulièrement leur paternité contestée, le plus souvent par d’obscurs anonymes plus ou moins de bonne foi. Le hic dans le cas du procès en contrefaçon fait au réalisateur et aux producteurs (TS Productions) de Séraphine est que le plaignant est tout sauf un "obscur": Alain Vircondelet, exégète de Duras et auteur de livres de références sur Saint-Exupéry ou Balthus, traduits dans une vingtaine de langues.

Albin Michel s’est associé à la plainte de l’auteur en qualité d’éditeur de la biographie que Vircondelet a consacré il y a quelques années à la peintre Séraphine de Senlis. L’écrivain a recensé plus d’une trentaine d’emprunts à son livre dans le film réalisé par Martin Provost, qui nie pourtant avoir pris quoi que ce soit. Difficile à soutenir, puisque même son avocat a reconnu à l’AFP "quelques phrases regrettables" qui pour autant ne signifient pas pour lui "contrefaçon". Et Yolande Moreau qui a si bien interprété l’artiste? Elle même a reconnu dans une interview à Madame Figaro cet hiver combien "pour mieux l’approcher [Séraphine], j’ai lu le livre d’Alain Vircondelet".

"Réminiscences de lecture"
Qu’a provoqué chez ce dernier le fait de retrouver une partie de son travail reproduit de manière si ostensible? "Un vertige. On se dit que ce n’est pas vrai, que c’est un effet de son imagination et puis on se rend à la réalité. Quand par exemple, dans la belle scène où Séraphine invite ses voisines à voir ses tableaux, il faut se rendre à l’évidence: ça, c’est dans mon livre, scène et paroles comprises, au mot près… L’avocat du réalisateur a balayé l’argument d’un revers de manche: “réminiscences de lecture”. Ça fait quand même mal… On a beau dire qu’on n’est pas Flaubert, que Séraphine ce n’est pas moi, il n’empêche… C’est quand même moi qui ai inventé la scène et qui l’ai écrite…"

Si la justice donne raison à Albin Michel et à son auteur, le film pourrait se voir retirer l’un des sept trophées remportés. Celui, ça va de soi, du meilleur scénario "original". Alain Terzian, président de l’académie des César se retranche derrière une élémentaire prudence et dit que "les faits n’étant ni avérés ni établis, le président se gardera d’avoir un avis". Pour l’instant. Car il admet "que le conseil aurait à y réfléchir" si le procès donne tort au réalisateur de Séraphine…

http://www.lejdd.fr/Culture/Cinema/Actualite/Seraphine-pourrait-se-voir-retirer-son-Cesar-138077/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CESAR 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
CESAR 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMANDO reportage du 28 janvier 2009- en six parties-
» PRÉDICTION POUR 2009...SELON GINETTE BLAIS ASTROLOGUE
» test TCS 2009
» Nouveaux tests TCS 2009
» collection 2009?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LE CINEMA : UN OEIL OUVERT SUR LE MONDE :: LES NEWS :: PALMARES ANNUELS ET RECOMPENSES-
Sauter vers: