H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DONOVAN ... LE RETOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9685
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: DONOVAN ... LE RETOUR   Jeu 22 Jan - 12:57

Héros des 60’s côte à côte avec Dylan et les Beatles, Donovan Leitch a tout vu, tout vécu, tout expérimenté de l’aube des 60’s jusqu’à nos jours.

Et le plus extraordinaire, c’est qu’il est encore là pour nous le raconter, tout en merveilleuses images d’archives et iTVs inédites dans le vertigineux DVD intitulé « Sunshine Superman » qui nous entraine trois heures durant dans un superbe trip spatio-temporel à travers quatre décennies et cinq continents.

Pour présenter ce film documentaire plus planant qu’une « lava lamp », le troubadour psyché de « Mellow Yellow » était à Paris.

en attendant un sujet sur DONOVAN vous pouvez aussi le decouvrir ici Etoile

coté FOLK

http://www.artmony.biz/la-musique-adoucit-les-moeurs-f8/histoire-de-la-musique-folk-t2000.htm

ET si vous voulez raviver un bon souvenir musical ?


Découvrez Donovan!



voilà je suis sure que çà vous dit "quelque chose" dans les oreilles :malelovies:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13150
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: DONOVAN ... LE RETOUR   Jeu 22 Jan - 16:26

Je me souviens de la chanson :

Dis nous, dis nous Dylan
Dis nous Donovan




« Dis-nous Dylan, dis-nous Donovan (...) » (EP 60th des 5 gentlemen), « Dylan is Dylan, viva Donovan (...) » (SP M. Delpech)

Ces deux folk-singers étaient et restent associés dans nos souvenirs aux débuts du folk-rock. En témoignent notamment les chansons qui les évoquent comme ci-dessus. Dylan fut incontestablement le chef de file, le défricheur, bien qu'il se soit largement inspiré de gens comme Woodie Guthrie, etc. Donovan, en quelque sorte le fils spirituel européen créa lui aussi quelques classiques de cette musique même s'ils sont moins incontournables que ceux de Zimmerman... Dylan apporta en quelque sorte au courant pop-rock un aspect "intellectuel" voire philosophique et politique qui lui valut à ses débuts de nombreuses attaques du style « Comme il se dit de gauche il s'asseoit dans sa Rolls à côté de son chauffeur ». Il déclarait souvent qu'il ne comprenait pas les européens qui aimaient ses chansons sans en comprendre les paroles... On évoque l'insconscient collectif qui transforma ce chanteur à la voix nasillarde en quelque sorte en maître de penser de toute une génération...

http://www.vinylmaniaque.com/repertoire4/lps-dylan-donovan.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2414
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: DONOVAN ... LE RETOUR   Ven 30 Jan - 22:57




.

Donovan est prêt à repartir sur les routes défendre son nouveau répertoire. Crédits photo : Gamma


Le chanteur, révélé dans les années 1960, fourmille de projets et médite sur sa carrière, pas commune.

La veille, il posait aux côtés de la ministre française de la Culture, Christine Albanel, fier d'être reconnu pour son travail de poète. Nommé chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres, M. Donovan Leitch porte beau ses 62 ans, remercie sa muse Linda, à ses côtés depuis 1970, et adresse de grands sourires aux photographes. «Cette décoration valide tout ce que j'ai fait avec la langue anglaise, j'en suis très fier.» S'il est venu au Midem - qui se tenait la semaine dernière à Cannes -, c'est à l'initiative de son éditeur Pier Music, qui détient les droits sur son catalogue depuis ses enregistrements historiques des sixties.

Season of the Witch, Sunshine Superman, Barabajagal, Hurdy Gurdy Man, Mellow Yellow… En une poignée de saisons, ce barde a aligné les classiques, dans une veine pop-folk originale. Qualifié un peu hâtivement de Dylan britannique, proche des Beatles, célébré par les Français Michel Delpech et Christophe, Donovan est un pur produit de son époque.

En plus de continuer d'écrire des chansons, il est resté un fervent adepte de la méditation transcendentale depuis les leçons du Maharishi Mahesh Yogi, gourou des Beatles. « Je m'occupe de la branche musicale de la Fondation David Lynch, ce qui me fait voyager du Brésil à l'Italie, en passant par la Thaïlande », explique-t-il. « Des personnalités comme Clint Eastwood ou Jim Carrey nous ont rejoints. Il ne s'agit pas d'une religion ou d'un culte. Vous savez, les philosophies orientales font partie de la culture beat », explique cet admirateur de Kerouac et de Ginsberg, de jazz et de poésie.

Après le grand boom des années 1960, Donovan traversera un désert qui durera deux bonnes décennies. Il en profite pour faire du cinéma - on l'a vu dans Le Joueur de flûte de Hamelin, de Jacques Demy, en 1972 - et fonder une famille. « Quand les années 1980 sont arrivées, j'avais le sentiment d'avoir accompli beaucoup de choses, mais le paysage s'est soudain assombri. »

C'est au génial Rick Rubin qu'il devra sa résurrection, au milieu des années 1990. Après avoir sauvé la carrière de Johnny Cash, le producteur insiste pour faire enregistrer à Donovan un disque à la mode des années 1960. Il leur faudra trois ans pour compléter le superbe Sutras, qui ne connaîtra hélas qu'un succès d'estime. « J'ai écrit plus de cent chansons pendant ce temps, que je garde dans des coffres, chez moi en Irlande. »

À la différence de ses confrères Neil Young ou Tom Waits, Donovan n'a aucun scrupule à entendre ses chansons utilisées dans des publicités ou au cinéma. «Toutes les trois semaines environ, on me propose quelque chose. Je n'ai pas l'impression de me vendre en acceptant. Il s'agit d'une nouvelle manière de promouvoir la musique, elle n'est pas pire que les clips vidéo.» affirme-t-il, citant par exemple une campagne Gap utilisant sa chanson Mellow Yellow. Même chose pour ce qui concerne sa présence sur la bande-son de plusieurs films. « J'adore le cinéma, et je suis flatté que les gens qui en supervisent la musique aiment mes titres. »

Dernièrement, Donovan a prêté sa voix à Variety Lab, un groupe emmené par le Nancéien Thierry Bellia, auteur du sympathique album de pop électronique Team Up !«J'aime beaucoup ce que nous avons fait ensemble. J'ai essayé d'y apporter des vibrations positives.»

Après avoir dressé le bilan de sa carrière à travers une autobiographie (Hurdy Gurdy Man), un coffret multi-CD (Try for the Sun) et un DVD rétrospectif (Sunshine Superman), Donovan est prêt à repartir sur les routes défendre son nouveau répertoire. « Je compte publier le double albumRitual Groove, puis partir sur les routes l'année prochaine pour un tour du monde. » Fidèle à ses manières de troubadour, il le fera seul avec sa guitare, recrutant ses accompagnateurs au gré des étapes.

Olivier Nuc

http://www.lefigaro.fr/musique/2009/01/30/03006-20090130ARTFIG00244-l-utopiste-donovan-revient-en-piste-.php
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DONOVAN ... LE RETOUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
DONOVAN ... LE RETOUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DONOVAN ... LE RETOUR
» Un soldat français de retour d'Afghanistan témoigne sur RTL
» y a-t-il un point de non retour ?
» retour du Sénégal...voyage initiatique
» Retour du BCG ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: BLUES AND FOLK :: FOLK - COUNTRY-
Sauter vers: