H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES TROIS CHATS (méditations felines)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mar 13 Jan - 19:54

Histoire des trois chats



Un samouraï avait chez lui un rat dont il ne parvenait pas à se débarrasser.
Il fit alors l'acquisition d'un magnifique chat, robuste et vaillant.
Mais le rat, plus rapide, se joua de lui.

Le samouraï prit alors un autre chat, très malin et astucieux.
Mais le rat se méfia et ne se montra plus que quand le chat dormait.

Un moine zen du temple voisin prêta alors au samouraï son chat :
celui-ci avait l'air on ne peut plus quelconque,
il sommeillait tout le temps, indifférent à l'environnement.
Le samouraï haussa les épaules, mais le moine insista pour le lui laisser.
Le chat passait son temps à dormir et, bientôt, le rat s'enhardit à nouveau :
il passait et repassait devant le chat, visiblement indifférent.
Et, un jour, subitement, d'un seul coup de patte, le chat l'attrapa et le terrassa.

Puissance du corps, habileté de la technique ne sont rien sans la vigilance de l'esprit !
Une conscience juste est essentielle au mouvement juste du corps.

Références :
Taisen Deshimaru, Zen et Arts Martiaux,
Albin Michel, Collection "Spiritualités vivantes", 1983.


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 3:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 14 Jan - 9:51

Histoires de chat



Inspirant tour à tour terreur et passion, symbole de liberté ou incarnation de démon, le chat n'a jamais laissé l'homme indifférent.
Le chat est aujourd'hui l'animal de compagnie préféré des Français, mais étonne toujours par son côté mystérieux.


Le chat, meilleur ami de l'homme ?

Le premier félin, le proailurus, vivait il y a plus de 30 millions d'années avant notre ère en Eurasie. Selon des découvertes d'ossements sur le site chypriote de Shillourokambos en 2001, le chat aurait été domestiqué depuis près de 7000 ans avant J-C. Aujourd'hui, on compte plus de chats que de chiens dans les foyers français, c'est-à-dire plus de 9 millions de petits félins.

Vénéré dans l'Egypte antique, diabolisé au Moyen-Age
Le chat a longtemps été sacralisé :



les Egyptiens l'ont divinisé sous les traits de la déesse protectrice Bastet, et le meurtre d'un chat était puni de mort. Il a été adoré à Rome comme au Japon, et n'a cessé de passionner l'imaginaire populaire.

Souvent utilisé pour ses talents de chasseur afin de protéger les récoltes des petits rongeurs, il a cependant souffert de nombreuses superstitions, surtout au Moyen-Age :

le chat noir était associé aux sorcières et persécuté. Son extermination aggrava les épidémies de peste noire qui ravagea l'Occident.

Le siècle des Aristochats

C'est au XVIIIe siècle, dans les salons anglais, qu'il devient un véritable animal de compagnie, incarnant grâce et indépendance. A la cour de France, Louis XV se passionna pour cet animal élégant, son enthousiasme étant sans doute lié à l'introduction progressive des chats persans en Europe. La beauté du "prince des chats" attirait la noblesse de Versailles.

L'inspiration féline

Ami fidèle des écrivains, comme Colette, héros de cinéma, de "L'espion aux pattes de velours", produit par Walt Disney en 1965, à la femme-chat Catwoman, en 2004, de nombreux chats célèbres, réels ou fictifs, incarnent cette personnalité intelligente, froide et mystérieuse, souvent avec humour :

Garfield, le chat teigneux de Jim Davis, le Chat penseur de Philippe Geluck, ou encore Félix le chat, taquin et joueur, qui a fêté ses 90 ans de bande dessinée !

En savoir plus : http://www.artezia.net

L'encyclopédie des chats de L'Internaute



Dernière édition par Nine le Jeu 15 Jan - 19:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 14 Jan - 9:54

LE CHAT MUSE DES POETES !

Je souhaite dans ma maison
Une femme ayant sa raison,
Un chat passant parmi mes livres,
Sans lesquels je ne peux vivre.


Guillaume Apollinaire, Le poète assassiné

L'Antiquité classique ignore le chat ou n'y trouve aucun sujet d'inspiration; les Romains et les Grecs ne semblent pas non plus être ses complices. Le Moyen Âge le maltraite en l'associant aux puissances du mal. C'est au temps de Plutarque, au XIVe siècle, de Du Bellay et de Montaigne au XVIe siècle, que le chat entre dans la poésie. Les chats sont alors des gardiens tout autant que des muses pour les poètes et les écrivains.

En effet, les chats gardaient jalousement les manuscrits de leurs maîtres et les protégeaient de la curiosité des rongeurs. Il paraît que Dante aurait appris à son chat noir à tenir chaque nuit une bougie allumée entre ses pattes... Le chat devient donc indispensable à l'écrivain, il sert à la fois de muse et d'essuie-plume!

Ce n'est toutefois pas avant le siècle de Voltaire et de Rousseau que le chat va connaître son heure de gloire en poésie. Dans les salons littéraires, les femmes chantent ses louanges. Cent ans plus tard, l'engouement du chat grandissant, il fait son entrée dans le cercles des grands poètes, de Victor Hugo à Lamartine et Alfred de Musset à Verlaine et Guillaume Apolinaire en passant par Baudelaire.
Au XIXe siècle, Théophile Gauthier invite son chat Dom Pierrot de Navarre à participer, par petits cris, aux conversations littéraires. Stéphane Mallarmé ne cesse d'embrasser le nez rose de son chat Neige qui "efface ses vers avec sa queue!" Pierre Loti fait imprimer des cartes de visites ainsi libellées: "Mme Moumoutte blanche, première chatte chez M. Pierre Loti".

Le XXe siècle lui connaît aussi des protagonistes : Jacques Prévert, Maurice Carême, Jean Cocteau, François Coppée et bien sûr, celle qui disait qu'il n'y avait pas de "chat ordinaire", Colette.
Le chat et le soleil, Maurice Carême
Le chat ouvrit les yeux
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux
Le soleil y resta.
Voilà pourquoi le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.


La fleur, Chats de Paris,
Oh! La jolie fleur dans la vitrine!
Oui c'est un petit pavot blanc.
Je ne vous parle pas des petits pavots,
je vous montre la fleur d'en bas,
tachetée de clair et de sombre,
veloutée, avec deux gouttes de rosée qui brillent,
et de grandes étamines blanches pointues...
Tiens je me trompais, ce n'est pas une fleur, c'est un chat...
Colette

En poésie, la magie du chat imprègne de nombreux thèmes. Ou encore, le corps "élastique" du chat que l'on caresse à loisir suggère l'image de la sensualité. Dans l'esprit des poètes, chat et femme sont associés, et la vue de l'un comme de l'autre suscite émotion et lyrisme.

Cette ressemblance entre le chat et les femmes est présente dans de nombreux ouvrages. La fable de La Fontaine intitulée "La Chatte métamorphosée en femme" manifeste la profonde admiration d'un homme pour sa chatte : "il la trouvait mignonne, et belle, et délicate"… si bien qu'un beau matin, la chatte devient femme!

Dualité, intuition, mystère, sensualité, douceur sont des thèmes qui nourrissent le rapprochement entre femme et chat dans l'imaginaire des poètes. Nul mieux que Baudelaire n'a su illustrer ce rapprochement dans l'un de ses poèmes des Fleurs du mal.

Le Chat, Baudelaire

Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux ;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d’agate.
Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s’enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,
Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête,
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,
Et des pieds jusqu'à la tête
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun.

Et puisque félinité se confond avec féminité, certains auteurs, comme Paul Verlaine, se délecte du spectacle qu'offre la complicité entre le chat et la femme.
Femme et chatte, Verlaine (extrait)
Elle jouait avec sa chatte,
Et c'était merveille de voir
La main blanche et la blanche patte
S'ébattre dans l'ombre du soir.
Toutefois, le chat, doté de qualités féminines n'apparaît pas forcément comme tel dans l'esprit des femmes…
Au contraire, il peut refléter le visage du mari. Ainsi, dans "Peines de coeur d'une chatte anglaise", Honoré de Balzac écrit que "beaucoup de femmes, et des plus aristocratiques, disaient toujours "Mon petit chat" à leurs maris, même quand elle ne les aimaient pas." (!!)
Mis à part les poètes, il est vrai qu'au cours des siècles le chat et la femme ont toujours été des amis. De Mme d'Armentières qui fit arrêter la coutume des bûchers de Metz, à Mme de Staël qui, incarcérée sur ordre de Napoléon, se consolait dans sa cellule avec une chatte: les exemples abondent! Ce n'est pas un hasard si l'élevage félin rassemble une majorité de femmes…



LE CHAT ET LA PETITE FILLE j'aime

Un village écoute désolé
Le chant d'un oiseau blessé
C'est le seul oiseau du village
Et c'est le seul chat du village
Qui l'a à moitié dévoré
Et l'oiseau cesse de chanter
Le chat cesse de ronronner
Et de se lécher le museau
Et le village fait à l'oiseau
De merveilleuses funérailles
Et le chat qui est invité
Marche derrière le petit cercueil de paille
Où l'oiseau mort est allongé
Porté par une petite fille
Qui n'arrête pas de pleurer
Si j'avais su que cela te fasse tant de peine
Lui dit le chat
Je l'aurais mangé tout entier
Et puis je t'aurais raconté
Que je l'avais vu s'envoler
S'envoler jusqu'au bout du monde
Là-bas c'est tellement loin
Que jamais on n'en revient
Tu aurais eu moins de chagrin
Simplement de la tristesse et des regrets
Il ne faut jamais faire les choses à moitié
Jacques Prévert


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 2:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 14 Jan - 10:08

LA LEGENDE



Il était une fois une jeune fée espiègle qui,
voulant s’amuser aux dépens des hommes,
s’ingénia à créer l’ivraie et l’introduisit dans les champs de blé.

Ses aînées furieuses,
lui enleva ses pouvoirs à l’exception d’un seul dont elle devait se servir
pour apporter à l’homme un bienfait.
La petit fée, passa des jours à réfléchir.

Un beau matin, assise au pied d’un arbre,
elle observa un oiseau qui sautillait de branche en branche
et s’émerveilla de son agilité.
Puis, elle croisa une rose, et fut fascinée par sa grande beauté.
Et du coup, l'idée lui vint! Cueillant la rose et la tenant d’une main,
elle souhaita qu’une créature aussi agile que l’oiseau
et aussi belle et gracieuse que la rose fut donnée à l’homme....

et un chat apparût !
N'est-ce pas que "tout comme les roses,
le chat ne griffe que ceux qui ne savent le prendre".

Une autre légende tente d'expliquer l'origine du ronronnement.
En fait, le bruit du "ronron" est souvent comparé à celui du rouet
d'où cette très jolie légende.

L'origine légendaire du ronron

Une princesse fut, un jour, condamnée, pour sauver son amant,
à une tâche surhumaine

- filer dix milles écheveaux de lin en trente jours.

Elle demanda alors à ses trois chats de l'aider.
Ceux-ci se mirent à l'ouvrage

. Travaillant sans relâche, ils achevèrent cette tâche dans les délais.
Pour les récompenser, la princesse, qui était aussi une fée,
leur donna la faculté d'imiter le bruit du rouet qu'ils avaient manié si efficacement.
C'est depuis lors que les chats ronronnent !


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 3:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 14 Jan - 10:23

LE CHAT ET UN VIEUX RAT



J’ai lu chez un conteur de fables,
Qu’un second Rodilard, l’Alexandre des Chats,
L’Attila, le fléau des Rats,
Rendait ces derniers misérables :
J’ai lu, dis-je, en certain auteur,
Que ce Chat exterminateur,
Vrai Cerbère, était craint une lieue à la ronde :
Il voulait de souris dépeupler tout le monde.
Les planches qu’on suspend sur un léger appui,
La mort-aux-rats, les souricières,
N’étaient que jeux auprès de lui.

Comme il voit que dans leurs tanières
Les souris étaient prisonnières,
Qu’elles n’osaient sortir, qu’il avait beau chercher,
Le galant fait le mort, et du haut d’un plancher
Se pend la tête en bas : la bête scélérate
A de certains cordons se tenait par la patte.
Le peuple des souris croit que c’est châtiment,
Qu’il a fait un larcin de rôt ou de fromage,
Egratigné quelqu’un, causé quelque dommage,
Enfin, qu’on a pendu le mauvais garnement.

Toutes, dis-je unanimement,
Se promettent de rire à son enterrement,
Mettent le nez en l’air, montrent un peu la tête,
Puis rentrent dans leurs nids à rats,
Puis ressortant font quatre pas,
Puis enfin se mettent en quête.
Mais voici bien une autre fête :
Le pendu ressuscite ; et, sur ses pieds tombant,
Attrape les plus paresseuses.
Nous en savons plus d’un, dit-il, en les gobant :
C’est tour de vieille guerre, et vos cavernes creuses
Ne vous sauveront pas, je vous en avertis :
Vous viendrez toutes au logis. ”

Il prophétisait vrai : notre maître Mitis,
Pour la seconde fois, les trompe et les affine,
Blanchit sa robe et s’enfarine ;
Et, de la sorte déguisé,
Se niche et se blottit dans une huche ouverte.
Ce fut à lui bien avisé :
La gent trotte-menu s’en vient chercher sa perte.
Un Rat, sans plus, s’abstient d’aller flairer autour :
C’était un vieux routier, il savait plus d’un tour ;
Même il avait perdu sa queue à la bataille.
“ Ce bloc enfariné ne me dit rien qui vaille,
S’écria-t-il de loin au général des chats :
Je soupçonne dessous encor quelque machine
Rien ne te sert d’être farine ;
Car, quand tu serais sac, je n’approcherais pas. ”

C’était bien dit à lui ; j’approuve sa prudence :
Il était expérimenté,
Et savait que la méfiance
Est mère de la sûreté

LA FONTAINE



Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 4:42, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 14 Jan - 11:25

CHATS ET CHANSONS

Chat et chant, deux mots qu'une seule consonne distingue…

Le chat est prédestiné à la chanson !
Troubadours et ménestrels fredonnent le mot chat sur tous les tons.
Et bien sûr, c'est la femme qui l'accompagne le plus souvent.

Nos chansonniers n'ont pas dérogé à cette tradition.

C'est Brassens qui chante
"Quand Margot dégrafait son corsage / Pour donner gougoutte à son chat".
Non seulement le chat tient une place dans la chanson
mais n'est-il pas lui-même un musicien avec ses ronrons et ses miaulements ?


Jacques Vainunska

Georges Brassens
BRAVE MARGOT


Margonton la jeune bergère
Trouvant dans l'herbe un petit chat
Qui venait de perdre sa mère
L'adopta
Elle entrouvre sa collerette
Et le couche contre son sein
C'était tout ce quelle avait pauvrette
Comme coussin
Le chat la prenant pour sa mère
Se mit à téter tout de go
Émue, Margot le laissa faire
Brave Margot
Un croquant passant à la ronde
Trouvant le tableau peu commun
S'en alla le dire à tout le monde
Et le lendemain

Quand Margot dégrafait son corsage
Pour donner la gougoutte à son chat
Tous les gars, tous les gars du village
Étaient là, la la la la la la
Étaient là, la la la la la
Et Margot qu'était simple et très sage
Présumait que c'était pour voir son chat
Que tous les gars, tous les gars du village
Étaient là, la la la la la la
Étaient là, la la la la la

Le maître d'école et ses potaches
Le maire, le bedeau, le bougnat
Négligeaient carrément leur tâche
Pour voir ça
Le facteur d'ordinaire si preste
Pour voir ça, ne distribuait plus
Les lettres que personne au reste
N'aurait lues
Pour voir ça, Dieu le leur pardonne
Les enfants de cњur au milieu
Du Saint Sacrifice abandonnent
Le saint lieu
Les gendarmes, même mes gendarmes
Qui sont par nature si ballots
Se laissaient toucher par les charmes
Du joli tableau

Quand Margot dégrafait son corsage
Pour donner la gougoutte à son chat
Tous les gars, tous les gars du village
Étaient là, la la la la la la
Étaient là, la la la la la
Et Margot qu'était simple et très sage
Présumait que c'était pour voir son chat
Que tous les gars, tous les gars du village
Étaient là, la la la la la la
Étaient là, la la la la la

Mais les autres femmes de la commune
Privées de leurs époux, de leurs galants
Accumulèrent la rancune
Patiemment
Puis un jour ivres de colère
Elles s'armèrent de bâtons
Et farouches elles immolèrent
Le chaton
La bergère après bien des larmes
Pour se consoler prit un mari
Et ne dévoila plus ses charmes
Que pour lui
Le temps passa sur les mémoires
On oublia l'événement
Seul des vieux racontent encore
A leurs petits enfants

Quand Margot dégrafait son corsage
Pour donner la gougoutte à son chat
Tous les gars, tous les gars du village
Étaient là, la la la la la la
Étaient là, la la la la la
Et Margot qu'était simple et très sage
Présumait que c'était pour voir son chat
Que tous les gars, tous les gars du village
Étaient là, la la la la la la
Étaient là, la la la la la



Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 4:13, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 14 Jan - 11:44

UNE CHATTE TRES CELEBRE DANS LE 7e ART :
La sublime POMPONETTE ......


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

film de Marcel Pagnol: "La femme du Boulanger",
réalisé en 1938 d'après un conte de Jean Giono intitulé "Jean le Bleu".

Un film qui lorsqu'il est repris à la télé, n'a pas pris une ride.

-- Raimu y tient le rôle du boulanger Aimable,
un brave et vieux bonhomme marié à une jeune et jolie femme,
qui un beau jour est partie avec un robuste et beau berger de passage.

Plongeant le boulanger dans un désespoir tel, qu'il refuse de faire son pain,
au grand dam des villageois d'un petite bourgade de Provence.
La suite, vous la connaissez sûrement.
La belle revient en même temps que Pomponnette,
la chatte de la maison qui elle aussi était partie courir le guilledou au clair de lune.

Aimable n'ose pas faire des reproches à l'épouse repentante
de crainte de la voir s'enfuir vers de nouvelles aventures.
Il s'en prend alors à Pomponnette!
J'ai voulu relire le passage qui sous la plume de Pagnol est poignant:

<< Ah? Te voilà toi (A sa femme.)

Regarde, la voilà, la Pomponnette.....Garce, salope, ordure,
c'est maintenant que tu reviens ?
Et le pauvre Pompon, dis, qui s'est fait un mauvais sang d'encre
pendant ces trois jours! Il tournait, il virait, il cherchait dans tous les coins....
Plus malheureux qu'une pierre, il était...(A sa femme.)

Et elle pendant ce temps-là, avec son chat de gouttières....
Un inconnu, un bon à rien, Un passant au clair de lune...
Qu'est-ce qu'il avait de plus que lui?...>>

Et plus loin, toujours s'adressant à Pomponnette, il poursuit:

<< Et la tendresse, alors, qu'est-ce que tu en fais ?
Dis, ton berger de gouttières,
est-ce qu'i se reveillait la nuit pour te regarder dormir ?
Est-ce que si tu étais partie,
il aurait laissé refroidir son four, s'il avait été boulanger?......

Voilà. Elle a vu l'assiette de lait, l'assiette du pauvre Pompon.
Dis, c'est pour çà que tu reviens ?
Tu as eu faim et tu as eu froid?...Va, bois-lui son lait, çà lui fera plaisir....
Dis est-ce que tu repartiras encore?..>>.....

Citations :

Vois-tu, avec les femmes il faut toujours penser à une chose:
ce n'est pas autant le nécessaire qu'elles veulent,
mais le dérangement; tu ne peux pas savoir comme ça leur plaît.
[ La Femme du Boulanger ]
Citations de Jean Giono

Une allumette sale ça fait le même feu qu'une allumette propre!
[ La Femme du Boulanger ]
Citations de Jean Giono

Marcel Pagnol lui en parlant d'allumettes disait :

"L'honneur c est comme les allumettes .. çà ne sert qu'une fois"


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 3:57, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 14 Jan - 20:06

Chat d'amour, chat d'argent,
chat fétiche, chat maléfique…


aucun animal domestique n'a engendré autant de superstitions
et de mythes que le chat.

Léonard de Vinci proclama :
«Chaque chat est un chef-d’œuvre!»

Heureusement, la plupart de ces superstitions ont aujourd'hui disparu,
mais certaines, comme la peur du chat noir, sont encore tenaces!

Par exemple, dans le Vosges le simple fait de rencontrer un chat était lourd de conséquences. Il fallait d'ailleurs à tout prix éviter d'en croiser un le premier de l'An sous peine de vivre 365 jours de malheur. En Normandie, on préférait s'en retourner chez soi plutôt que de traiter une affaire s'il on avait croisé un chat en chemin. En Provence, on craignait le spectacle matinal de chats en train de jouer car c'était l'annonce d'une journée perdue. On se méfiait également d'un chat inconnu qui venait se faire caresser : il annonçait une trahison!
a mort d'un chat est aussi l'objet de superstitions. En France et en Italie on disait que la disparition d'un chat appelait celle d'une des personnes vivant sous le même toit.


Dans certaines campagnes, on se gardait bien de donner un chat car c'était le meilleur moyen de se brouiller avec celui ou celle à qui on en faisait cadeau. Et que dire de cette superstition angevine qui voulait qu'un chat, entrant dans un boulangerie alors que la pâte était encore dans les paniers, empêchât le pain de lever! de là à lui prêter le don de la parole, le pas est vite franchi! Un superstition voulait qu'on évite de confier un secret devant un chat, même endormi, sous peine de voir ledit secret ébruité.



Certaines parties de l'anatomie du chat sont également liées à des superstitions. En Bretagne, on coupait la moitié de la queue de son chat pour l'empêcher d'aller au sabbat (cette pratique existait encore il y a dix ans!). Au Japon, les chats possédant de longues queues avaient semble-t-il le pouvoir de prendre forme humaine. N'est-ce pas ironique que le Bobtail japonais possède une queue si courte!


Par le biais d'une métaphore érotique la queue du chat a également inspiré d'autres légendes. On prétendait qu'une jeune fille qui marchait sur la queue d'un chat ne trouverait pas de mari dans l'année. Dans certaines régions, on allait jusqu'à compter les miaulements du chat dont la queue venait d'être piétinée: pour chaque cri, un an de célibat supplémentaire pour la coupable !

Dans le même ordre d'idées, on croyait que lorsqu'un chat éternuait à côté de la mariée le matin de ses noces, le mariage serait heureux.


Une autre superstition voulait qu'il existe un "chat d'amour" qui aidait les jeunes filles à trouver un mari (si elles ne lui pilaient pas sur la queue!). Pour cela, il fallait bien caresser le chat en pensant à son "futur". En outre, si le galant n'était pas à leur goût, il fallait lui donner un chat pour lui signifier son refus. Si le "beau" insistait, on lui demandait alors de se représenter qu'après avoir trouvé le nombre exact de poils du chat (Belgique).
En France, le Matagot est un chat de légende qui a la réputation d'apporter la richesse à ceux qui le nourrissent. Pour amadouer le chat, on le leurre avec une belle poule et on lui donne toujours la première bouchée de son repas. En Suède et en Finlande, les chats étaient des lutins capables de vous enrichir ou encore, en Allemagne, ils remplissaient le garde-manger ou le cellier.

En Orient, les chats sont des animaux fétiches. Dans les boutiques, les marchands chinois enchaînaient un chat pour la chance. Plus le chat était vieux et laid, plus il portait chance. Si le chat s'enfuyait, la prospérité et la chance disparaissaient avec lui.

Issu d'une vieille légende japonaise, le "maneki-neko", qui lève sa patte en guise de salut selon la tradition japonaise, est un talisman très répandu. La superstition veut que le chat lève la patte et invite ainsi le bonheur et l'harmonie pour ceux qui possèdent son effigie. A l'intérieure de son temple (Go-To-Ku-Ji) ce sacré minet nippon, reproduit en un nombre incalculable d'exemplaires, attend vos prières. Si vous le priez avec ferveur, vous avez toutes les chances d'accéder au bonheur! Le "maneki-neko" veille aussi sur l'âme des défunts voués au chat dans le cimetière entourant le temple. Drôle de cimetière car sur les pierres tombales sont inscrits, non pas les noms des humains, mais ceux de leurs chats disparus qu'ils espèrent retrouver au paradis du Bouddha!

EN occident, c'est le chat blanc qui est synonyme de bonheur, d'harmonie, de pureté et de chance. Il est aussi associé à la lune et à la magie (blanche, bien sûr!). Certaines légendes bretonnes veulent en outre que les chattes blanches soient des reines victimes de maléfices. On leur attribuait également des vertus médicinales, c'est ainsi que trois gouttes de sang tirées de l'oreille d'une chatte blanche guérissaient de la pneumonie.
n cette fin du XXe siècle nous ne croyons plus guère à toutes ces superstitions mais tout de même, notre petit compagnon conserve encore un peu de son aura mystérieuse dans l'inconscient collectif.


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 2:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Lun 2 Mar - 12:46

Chat compositeur ... au Piano


chat pianiste

a t'il deposé son oeuvre a la Sacem ?


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 2:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mar 24 Mar - 19:30



Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 2:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Ven 17 Avr - 11:03

les neuf vies du chat



"Un vieux matou, mathématicien émérite
mais fort distrait et incroyablement paresseux, somnolait à l'entrée d'un temple.
De temps à autres,
il entrouvrait un oeil pour compter les mouches du voisinage
et replongeait presque aussitôt dans sa douce léthargie.

Shiva vint à passer par là.
Émerveillé par la grâce naturelle, toute féline, que l'animal avait conservée,
malgré un embonpoint considérable dû à son oisiveté,
le Seigneur des Monde lui demanda: "Qui es-tu et que sais-tu faire?"

L'autre, sans même entrebailler les paupières, marmonna:

-Je suis un vieux chat très savant, et je sais parfaitement compter.
-Magnifique! Et jusqu'où peux-tu compter?
-Mais voyons, je peux compter jusqu'à l'infini!
-Dans ce cas, fais-moi plaisir. Compte pour moi, l'ami, compte...

Le chat s'étira, bailla profondément,
puis, avec une petite moue de dédain amusée, se mit à réciter:
-Un...deux...trois...quatre...

Chaque chiffre était prononcé d'une voix plus murmurante et vague.
A sept, le chat était à moitié endormi. A
neuf, il ronflait carrément, abîmé dans un sommeil béat.

"Puisque tu sais seulement compter jusqu'à neuf",
décréta le grand Shiva, Souverain des Sphères,
"je t'accorde neuf vies".

C'est ainsi que les chats disposèrent de neuf existences.

Mais Shiva, qui était aussi un subtil philosophe, médita longuement.
Le matou lui avait assuré qu'il pouvait compter jusqu'à l'infini.
Certes, il s'était arrêté au chiffre neuf, puis s'était endormi.
Or, le sommeil, sans nom, sans forme, sans pensée,
n'est-il pas une fidèle préfiguration de l'infini ?



Alors Shiva compléta son décret :
"Au bout de ses neuf vies,
le chat accéderait directement à la Félicité Sûpreme."


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 14:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Jeu 7 Mai - 22:37

LA PRIÈRE DU CHAT



Mon maître, mon ami
Quand je naîtrai, tu me choisiras
Et pour la vie, tu me garderas
Et si parfois dans la maison je m'oublie
Pardonne-moi, je suis encore petit.
Tu verras, quand je grandirai,
Propre et sage je deviendrai.
Ne cherche pas à deviner mes pensées
J'ai gardé le goût sauvage du secret.
Ne trouble pas mon sommeil,
Il est nécessaire à mon équilibre.
Et lorsqu'à toi je viens
Donne moi abondance de caresses.
Pour mon péché de gourmandise pardonné
Te sera acquise toute mon amitié.

Mon amour et ma fidélité grandiront pour toi.
Tu seras mon univers, mon avenir et ma joie.
Tu seras mon seigneur et maître.
Sans hésiter, je te donnerais ma vie.
Mais s'il te plaît, je t'en supplie,
Ne m'abandonne pas ,
Ne m'abandonne pas ...



Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 3:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 2 Juin - 2:11

Jacques Sternberg
(Contes Glacés)




Au commencement, Dieu créa le chat à son image.
Et bien entendu, il trouva que c'était bien.

Et c'était bien, d'ailleurs.
Mais le chat était paresseux. Il ne voulait rien faire.

Alors, plus tard, après quelques millénaires, Dieu créa l'homme.
Uniquement dans le but de servir le chat,

De lui servir d'esclave jusqu'à la fin des temps.

Au chat, il avait donné l'indolence et la lucidité;

A l'homme, il donna la névrose, le don du bricolage et la passion du travail.
L'homme s'en donna a coeur joie !

Au cours des siècles, il édifia toute une civilisation basée sur l'invention,
la production et la consommation intensive.

Civilisation qui n'avait en réalité qu'un seul but secret :
offrir au chat le confort, le gîte et le couvert.
C'est dire que l'homme inventa des millions d'objets inutiles,
généralement absurdes,
tout cela pour produire parallèlement les quelques objets indispensables
au bien-être du chat :
Le radiateur, le coussin, le bol, le plat à sciure, le pêcheur breton,
le tapis, la moquette, le panier d'osier,

Et peut-être aussi la radio puisque les chats aiment la musique.

Mais, de tout cela, les hommes ne savent rien.
A leurs souhaits.
Bénis soient-ils.
Et ils croient l'être,

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes ........
des chats !


Dernière édition par Nine le Mer 2 Juin - 4:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 2 Juin - 3:11

LE CHAT
POW WOW




Moi vouloir être chat
Me frotter contre tes bas
Je me ferai angora
Pour me blottir dans tes bras
Je te jure j'boirai plus
Que du lait je n'aime plus
La vodka
Moi vouloir être chat
Tous les soirs quand je te vois

Moi vouloir être chat
Retrouver sur les gouttières
Mes copines de litière
Mais toujours rester à toi
Prendre des mines chafouines
Me lécher les babines
Quand viennent tes copines
Moi vouloir être chat
Et ne risquer de tes doigts
Que leurs caresses sur moi

Moi vouloir être chat
Quand dehors il fait froid
Attendre mon repas
Tapi au creux de tes draps
Si un jour tu préfères
A mes félines caresses
Les canines d'un chien en laisse
Tu ne comptes pas sur moi
Pour dormir sur le sofa
Je te montrerai de quoi
Est capable un gros chat
A ce jeu là je suis roi
Et la souris ce sera toi
Et la souris ce sera toi
Et la souris ce sera...

Gilles Peram
alias François Bernheim


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9669
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   Mer 2 Juin - 14:37

REGARD BLEU



Les chats ressemblent aux Dieux,
Car il aiment les caresses et n’en rendent pas ;
Il y a en eux je ne sais quoi de céleste et de mystérieux,
Ils voient la nuit comme le jour,
Et leurs yeux clairs semblent le reflet des astres.

(H. Cammas et Lefèvre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES TROIS CHATS (méditations felines)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES TROIS CHATS (méditations felines)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES TROIS CHATS (méditations felines)
» PEINTURES CHATS
» soucis avec mes chats
» Soupe aux trois légumineuses -Louise
» Se bricoler un composteur avec trois fois rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA PLUME EST LA LANGUE DE L'AME :: ESSAIS, CONTES ET LEGENDES-
Sauter vers: