H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Lun 5 Jan - 22:59

Victoires de la musique : les nommés
AFP
05/01/2009

Francis Cabrel, Alain Bashung, NTM, Abd Al Malik, Camille, Bénabar, Catherine Ringer, Anaïs et The Do font partie des 44 groupes ou artistes nommés pour les Victoires de la musique 2009, qui seront décernées le samedi 28 février, ont annoncé les organisateurs à l'AFP aujourd'hui.

Ils n'ont pas précisé le nombre de nominations reçues par chaque artiste ni les catégories dans lesquelles ils figurent. Ces éléments seront officiellement révélés lors d'une conférence de presse le 22 janvier.

Thomas Dutronc, Julien Doré, Arthur H, Jean-Louis Aubert, Cali, Manu Chao, Julien Clerc et Vincent Delerm figurent également dans la liste des nommés pour ces 24e Victoires de la musique, qui seront décernées au Zénith de Paris.

L'an passé, Vanessa Paradis (de nouveau nommée cette année) et Renan Luce avaient été les grands gagnants de la cérémonie retransmise sur France 2 et France Inter, avec deux trophées chacun.

La liste des nommés par ordre alphabétique:

Abd Al Malik, Anaïs, Arthur H, Jean-Louis Aubert, William Baldé, Alain Bashung, BB Brunes, Bénabar, Berry, Bumcello, Francis Cabrel, Cali, Camille, Caravan Palace, Manu Chao, Julien Clerc, Vincent Delerm, Julien Doré, Thomas Dutronc, Grand Corps Malade, Micky Green, Kery James, Seun Kuti, Mademoiselle K, Christophe Maé, Magic System, Moriarty, NTM, Yael Naim, Vanessa Paradis, Pep's, Catherine Ringer, Saez, Sefyu, Slaï, Martin Solveig, Stanislas, The Do, Rokia Traoré, Tunisiano, Christophe Willem, Laurent Wolf, Zaho, Zazie.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/01/05/01011-20090105FILWWW00579-victoires-de-la-musique-les-nommes.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Ven 23 Jan - 8:42




Les nommés :

Artiste(s) interprète(s) masculin
Alain Bashung
Francis Cabrel
Manu Chao
Julien Clerc
Christophe Mae

Artiste(s) interprète(s) féminine
Anaïs
Camille
Yael Naim
Catherine Ringer

Artiste(s) ou le Groupe Révélation du public
Julien DORE
PEP'S
SEFYU
THE DO

La Révélation scène de l’année
BB BRUNES
Micky GREEN
MORIARTY
THE DO

L’album Révélation de l’année
William BALDE
BERRY
Julien DORE
THE DO

L’album de Chansons / Variétés de l’année
Alain BASHUNG
BENABAR
CAMILLE
Vincent DELERM

L’album Pop / Rock de l’année
Arthur H
CALI
MADEMOISELLE K
SAEZ


L’album de Musiques Urbaines de l’année
ABD AL MALIK
GRAND CORPS MALADE
Kery JAMES
TUNISIANO


La Chanson originale de l’année
Alain BASHUNG
Francis CABREL
Thomas DUTRONC
STANISLAS


Le Spectacle musical, la Tournée ou le Concert de l’année
Alain BASHUNG
CAMILLE
Christophe MAE
NTM


Le Vidéo-clip de l’année
Julien DORE
Kery JAMES
ZAHO
ZAZIE


Le DVD musical de l’année
Jean-Louis AUBERT
Christophe MAE
Vanessa PARADIS
Christophe WILLEM


Dernière édition par liliane le Sam 28 Fév - 9:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9692
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Mar 27 Jan - 11:42

Mylène Farmer privée des Victoires de la Musique?
Publié le 26 janvier 2009 par Guillaume


Ce ne fut pas une grande surprise pour notre rédaction mais le Jury des Victoires de la Musique, dont la cérémonie se déroulera au Zénith de Paris le 28 février prochain, n'a pas inclu Mylène Farmer dans le tableau des nominés.

La chanteuse aurait pu se retrouver dans la compétition vu la sortie de son album, Point de Suture, de ses singles Dégénération, Appelle Mon Numéro et des clips qui illustrent ces deux premiers singles. Il n'en sera rien, Mylène comme d'autres artistes tels que Johnny Hallyday, Jennifer...n'a pas été retenue.

Faut-il voir dans ces nominations un choix artistique ou une mesure de rétorsion à l'encontre d'une chanteuse qui s'était permise de ne pas assister en 2005 à la remise du prix exceptionnel de la meilleure interprète féminine de ces 20 dernières années au même titre que Jean-Jacques Goldman, qui n'était pas venu chercher son prix? Difficile d'avoir une réponse honnête.

Il est dommage dans ce genre de récompense d'exclure les vedettes favorites du public et de ne pas permettre à celui-ci de se manifester dans les votes. le jury professionnel étant souvent en désaccord avec le choix du public. C'est probablement la raison pour laquelle Mylène préfère se déplacer pour recevoir des prix votés par le public que par des professionnels qui se prétendent souvent au-dessus des gens mais qui oublient que ce sont ces personnes qui achètent la musique et qui font durer un artiste et lorsqu'on dure depuis plus de 20 ans, c'est qu'on ne triche pas avec son public.

source :

http://www.paperblog.fr/1523412/mylene-farmer-privee-des-victoires-de-la-musique/


Etoile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Mar 24 Fév - 10:36

Une "Victoire de la musique" pour Johnny HallydaY

Publié par Julien Mielcarek
Mardi 24 Fevrier 2009 08h38

Samedi soir, Nagui présentera en direct sur France 2 la traditionnelle cérémonie des Victoires de la musique. Ce matin, le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France rapporte que Johnny Hallyday sera en vedette avec la remise d'une Victoire d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Avec pourtant 4 Victoires au cours de sa carrière, l'artiste n'est pas un habitué de la cérémonie où il n'a pas été couronné depuis 2001 et un trophée de « meilleur spectacle ».

A cette occasion, l'artiste fera la promotion de son dernier album en chantant son nouveau single, "Ça peut changer le monde".


http://www.ozap.com/actu/victoire-musique-johnny-hallyday-honneur/259672
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Mer 25 Fév - 8:39

Les comités artistiques sont composés de :

Pour les Victoires de la Musique (2008-2009) :


Olivier LACOUR, Benjamin BIOLAY, Olivier CAILLART,
Nicolas GALIBERT, Mathias GOUDEAU,
Olivier POUBELLE, Marc THONON.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Jeu 26 Fév - 14:43

CULTURE-MATCH | JEUDI 26 FÉVRIER 2009
A QUOI SERVENT LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE?



Vitrine musicale de l’année ou cérémonie truquée à la solde des maisons de disques ? Nous avons mené l’enquête.

Benjamin Locoge - Paris Match

1. QUI SONT
LES VOTANTS ?

C’est le principal problème des Victoires. Les grosses maisons de disques ont plus de poids que les petites. Quand Universal a une cinquantaine de voix, l’indépendant Fargo n’en possède que deux. « Chacun fait ce qu’il veut ensuite des consignes de vote, tempère Gilles Désangles, le directeur de l’association. Si l’attachée de presse d’Universal veut donner son suffrage à un album sorti chez Warner, c’est son droit. »

Mais le réflexe corporatiste est bien souvent légitime. Superbus (Universal) avait ainsi empoché la Victoire du meilleur album pop-rock en 2007 très loin devant Miossec (Pias).

2. COMMENT SE
DÉROULENT LES VOTES ?

« Les Victoires servent à distinguer ce qui a été le plus marquant de l’année écoulée, explique Gilles Désangles. Les maisons de disques nous envoient le nom de tous leurs projets parus. Nous établissons une liste exhaustive que nous envoyons ensuite à un collège de 1 300 votants. »

Le système comporte, hélas, quelques ratés. Par exemple, Emi a oublié de présenter l’album de Dick Rivers « L’homme sans âge ». D’où le mécontentement logique de celui-ci.

3. LES ARTISTES
CONNAISSENT-ILS LES RÉSULTATS À L’AVANCE ?

Seuls l’huissier de justice et le directeur des Victoires connaissent le verdict des urnes. « Même si certains aimeraient connaître l’issue du vote, ils ont tous un respect pour la cérémonie, poursuit Gilles ­Désangles. Cette année, Manu Chao, en vacances, ne sera pas là. Mais nous nous battons pour qu’ils soient tous présents. » D’autres ne se font guère d’illusions : Keren Ann, venue trois fois, est toujours repartie bredouille.

4. UNE VICTOIRE
CHANGE-T-ELLE LA VIE D’UN ARTISTE ?

En 1993, Rachel des Bois est sacrée « révélation féminine » de l’année. Depuis, elle n’a pas réapparu. La liste des éclopés est longue, mais certains ont su tirer leur épingle du jeu. Quand Anaïs est venue en 2006 sur le plateau de la cérémonie, elle n’avait vendu que 10 000 albums. Trois semaines après sa prestation – et sans être repartie avec un trophée – « The Cheap Show » s’était écoulé à 150 000 exemplaires. Vincent Delerm a connu la même accélération après sa première prestation aux Victoires. Il est passé de 20 000 à 400 000 ventes.

« De nombreux artistes se produisent pour la première fois à la télévision, reprend Gilles Désangles. C’est un coup de projecteur non négligeable. S’ils ne font pas carrière ensuite, ce n’est pas mon problème. » Cette année, Sefyu, Moriarty, BB Brunes ou Berry auront les honneurs du direct.

5. LA CÉRÉMONIE
EST-ELLE EN PLAY-BACK ?

Tous les artistes chantent avec l’orchestre, le play-back est interdit. C’est la règle d’or des Victoires depuis le début.

6. POURQUOI L’AUDIENCE
EST-ELLE SI FAIBLE ?

En 2007, les Victoires n’ont réuni en prime time que 3,5 millions de téléspectateurs. Elles en ont même perdu 200 000 l’année suivante. La faute à une programmation trop élitiste. Les NRJ Awards de TF1, avec leurs stars internationales, ont pour leur part réuni plus de 6 millions de téléspectateurs lors de leurs deux dernières éditions. Cette année, France 2 mise sur la présence hypothétique de Johnny Hallyday, histoire de faire grimper l’audience. Le tour de passe-passe ? Lui attribuer une Victoire d’honneur, et ce, même s’il n’est nommé dans aucune catégorie.

7. LES VICTOIRES,
C’EST RINGARD ?

«Les artistes de la nouvelle génération, comme Christophe Maé ou Diam’s, sont nés avec les Victoires, une émission qu’ils regardaient quand ils étaient gamins. Quand on leur apprend qu’ils sont nommés, ils sont enthousiastes ! », conclut Gilles Désangles.

http://www.parismatch.com/Culture-Match/Musique/Actu/A-quoi-servent-les-Victoires-de-la-musique-80663/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Ven 27 Fév - 12:29

Victoires de la Musique vues par VINCENT BAGUIAN

LES 24 èmes DÉFAITES DE LA MUSIQUE .

Bien sûr, il y avait Alain Bashung et son œuvre. Quelle dignité quand au bout du chemin, ses peut-être derniers mots, vont à son amour de la belle chanson et de l’audace qu’elle implique. Il y avait ce maître absolu du verbe, ce poète, son timbre incomparable, ses musiques ciselées, recherchées, originales, personnelles. Et dans son sillage, personne.
J’ai tenu jusqu’au bout de la soirée, par conscience professionnelle, sans doute et j’ai contemplé le désert. Je ne citerai pas le nom de ces déserts, on me traiterait d’aigri. Je ne suis pas aigri au contraire, je suis perdu. Je voudrais m’accrocher à des locomotives, elles me sont essentielles, je rêve de n’être qu’un wagon et de me laisser entraîner sur les voies de talents bouleversants. Mais, là, qui suivre ?
Pour être Rock, il faudrait tel un Cabri ( oui l’homonymie est proche ) parcourir la scène en sautant dans toutes les directions, hurler des propos vides de sens, dignes d’un élève de 3 ème ( et encore il y en a qui assurent en 3 ème) et haranguer la foule comme un gourou ( pas loin du kangourou). Tout le monde debout, faites du bruit, est-ce que vous êtes là ? Combien de fois ces banalités ineptes ont été répétées ? Et le public se lève par politesse, victime d’une standing ovation réclamée à corps et à cris par « l’artiste ». Si c’est cela avoir du charisme, je préfère regarder les parcs à huîtres du bassin d’Arcachon, ils m’inspirent plus de respect et m’émeuvent bien davantage. Ou écouter encore un album de Brassens, qui était bien plus Rock que ça, et sans bouger beaucoup. Une autre arrive sur scène à cheval ? Cette entrée originale peut à la rigueur dissimuler quelques secondes l’absence d’originalité de tout le reste qui concerne la chanson. Quelques-uns, de plus en plus nombreux, chantent en anglais, c’est moins risqué, au niveau du sens. Ils échappent du coup au ridicule de certains textes que l’on a pu entendre ce soir-là. Je ne comprends pas. Je ne comprends pas non plus ce qu’ils font dans des catégories de chansons françaises. Les heures passent lentement, je cherche les héritiers de Gainsbourg, Brel, Piaf, Barbara, Nougaro, Régiani, Trenet, Souchon … Je vois des fils de… Mais les héritiers, je ne les trouve pas. Ce ne sont quand même pas les BB Brunes en train de remporter la victoire de la « révélation scène » de l’année ? (eux je les cite, parce que c’est quand même trop comique). Alors pour me rassurer je me dis que ce sont des professionnels qui ont voté, et qu’ils doivent bien savoir ce qu’ils font. Mais soudain, je repense à ce proverbe :
N’oublions jamais que le Titanic a été conçu par des professionnels….Et l’arche de Noé par un amateur.
Oui, le marché du disque est en crise. J’hésite entre la crise de rire et la crise de larmes.

Vincent Baguian


Dernière édition par liliane le Lun 15 Juin - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Dim 1 Mar - 7:35

Palmarès des 24e Victoires de la musique, décernées samedi soir au Zénith de Paris:

. Artiste interprète masculin de l'année: Alain Bashung
. Artiste interprète féminine de l'année: Camille
. Album de chanson/variétés de l'année: "Bleu Pétrole" (Alain Bashung)
. Album pop/rock de l'année: "L'homme du monde" (Arthur H)
. Artiste/groupe révélation du public de l'année: Sefyu
. Artiste/groupe révélation scène de l'année: BB Brunes
. Album révélation de l'année: "Ersatz" (Julien Doré)
. Album de musiques urbaines de l'année: "Dante" (Abd Al Malik)
. Album de musiques du monde de l'année: "Tchamantché" (Rokia Traoré)
. Artiste de musiques électroniques ou dance de l'année: Martin Solveig
. Chanson originale de l'année: "Comme un manouche sans guitare" (Thomas Dutronc)
. Spectacle musical/tournée/concert: Alain Bashung
. Vidéoclip: "Les limites" (Julien Doré)
. DVD musical: "Divinidylle Tour" (Vanessa Paradis)

http://www.lefigaro.fr/musique/2009/03/01/03006-20090301ARTFIG00007-alain-bashung-triomphe-aux-victoires-de-la-musique-.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Dim 1 Mar - 8:04

Merci aux "professionnels" de la Musique d'avoir décerné une Victoire à Serge Gainsbourg au travers du clip de Julien Doré, qui est un plagiat intégral.

Et on parle de ''culture" ? pfffft
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 13171
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   Lun 2 Mar - 16:12

Après un fastidieux générique, qui confirme que "le neuf, aux Victoires, ce sera pour 2010", selon une interview accordée par leur tout nouveau président Olivier Lacourt (en exercice officiel depuis septembre 2008), Nagui donne le coup d'envoi de ces 24e Victoires de la Musique. Passée, donc, la première alerte qui nous a fait croire un moment que nous nous étions gourés de chaîne pour atterrir sur un spectacle de Michel Leeb, on a la satisfaction de constater qu'on démarre en trombe. Pas de place pour les causeries. Tant mieux. Car si, quatre heures plus tard, on en ressort tous gagnants, c'est que la chanson française aura été victorieuse.

Alors, épurons d'entrée de jeu le passif de ce programme fleuve. Liquidons d'emblée les griefs qui ont failli nous inciter à zapper à quelques reprises (flûte, encore Les Experts... Tô ! Les Simpson... Aïe, du catch...). Toutes affaires cessantes, il convient de détruire tout disque dur, toute bande ou tout... musicien ayant connaissance de ces infâmes jingles musicaux poussiéreux, qui nous auraient pour un peu fait désirer le retour de Charly Oleg et ont plombé la vocation à la modernité et à l'esthétisme mélomanes de cette cérémonie - dont la sélection, au demeurant, allait en ce sens d'une façon tout à fait appréciable.

Par ailleurs, si le conducteur de l'émission s'est avéré relativement efficace, parvenant à rendre digeste un rendez-vous de quatre heures (sans publicité, évidemment !), les intermèdes proposés, que nous n'irons pas jusqu'à qualifier d'interludes (parce qu'on ne s'est vraiment, vraiment pas amusés...) sont clairement de trop... Non pas qu'on ne goûte pas l'humour de Nagui - ou celui composé pour lui par des petites mains -, mais... c'est un peu cela quand même. Ce qu'on apprécie beaucoup plus, c'est le respect passionné dont il fait preuve à l'égard des artistes qu'il reçoit et de leur oeuvre - la marque Taratata, en somme. Ce qu'on apprécie, ce n'est pas l'audace dérisoire de faire une blague pourrie (un pari avec Tex ?), mais le courage de l'impudeur, comme lors de sa déclaration d'amour (il n'y a pas d'autre terme) à Alain Bashung. Ce qu'on apprécie enfin, ce n'est pas tant le sketch mou du genou accompagné de cirage de pompes sur la "Victoire de celui qui est là cette année mais ne sera plus là l'an prochain" (lauréat : Nagui... Une prémonition ?), que les performances live enchaînées par des artistes aussi éclectiques que Bashung, The Do , Camille, Vincent Delerm, Seyfu, Anaïs, Renan Luce, Arthur H, Abd Al Malik, Thomas Dutronc, Moriarty... Une vraie émission de variété qui est en même temps un panorama dynamique, de couleurs bigarrées et châtoyantes, de la chanson française. Du rythme, du son, de la fantaisie, de l'émotion. De la musique. Du grand art populaire.

Et justement, on débute avec un sacré kaléidoscope d'ambiances : nommé dans la catégorie Spectacle musical de l'année, Christophe Maé et ses choeurs d'Afrique viennent d'emblée faire vibrer la scène du Zénith et son public avec C'est ma terre ; puis, c'est au tour de Camille, avec l'expérimental-jazz contemporain Cats and dogs, extrait de Music Hole, d'emmener ces 28e victoires dans la création fantasque et irréductible, en miaulant (un peu comme Maé, donc) et aboyant, imitée par le public. La performance suivante fera frémir le public bien plus encore : Alain Bashung donne l'ahurissant Résidents de la République. Persécuté par le cancer du poumon qui l'a contraint à modifier son agenda de concerts, amaigri et bancal - et pourtant lumineux. Une aura. C'est à lui que va la première Victoire, la 9e de sa carrière.

Embouteillage sur l'autoroute des sensations fortes : à peine la séquence frisson s'achève-t-elle avec la sortie de scène de Bashung que résonne une monumentale séquence du plus pur... Johnny Hallyday. Alors que des sosies du rockeur squattent dans le public (initiative qui n'est pas au goût de tout le monde), des images d'anthologie (shows au Parc des Princes, au SdF, etc) défilent au son fracassant de L'Envie que lui avait composée Jean-Jacques Goldman. "C'est maintenant", lâche Christophe Maé d'un ton incertain : l'heure est venue de consacrer Johnny. Le rockeur, fatigué par ses trois mois de tournage à Hong-Kong, mais prêt à débuter les répétitions pour sa tournée d'adieu rallongée, dédie son trophée à sa famille, et à tous les éternels jeunes dont il est l'éternelle idole. Après avoir interprété en live son nouveau single, Ça ne peut pas changer le monde, accompagné, comme nous vous le faisons revivre en vidéo, par son fils David Hallyday, Christophe Maé ou encore Axel Bauer , il s'éclipse - et on sait pourquoi , hi hi hi !

Ouch ! Bashung et Jojo coup sur coup, ça fait beaucoup. Difficile d'enchaîner, et ce ne sont pas les agaçantes mais nécessaires (?) interruptions pour inviter le public au vote (pour élire la Chanson originale de l'année) qui y aideront...

Heureusement, Thomas Dutronc livre une version excitée de son Manouche sans guitare qui dégouline en swing uptempo sur la fin, tandis que Renan Luce fait son joli Repenti siciliano-alangui, guitare à la main. Gracieuse paresse.

On n'a pas encore atteint l'heure de spectacle quand Emma Daumas, Patrick Fiori, Martin Rappeneau, Elodie Frégé et Julien Clerc, interprétant respectivement Holidays, L'Italien, Dans la maison vide, J'ai le coeur trop grand pour moi et Partir, s'unissent dans un vibrant hommage (ou un dommage... collatéral, concernant Elodie Frégé) à Jean-Loup Dabadie. L'élégant monsieur, éminence notoire de la chanson française dont il est un des paroliers les plus émérites, remercie avec une élégance qui ne nous surprend absolument pas pour cette Victoire d'honneur qui ne l'empêche pas de cultiver... l'angoisse vitale du créateur : "C'est une victoire provisoire sur l'anxiété et l'incertitude. Ma seule certitude, c'est l'incertitude. J'aimerais dire à mes confrères paroliers qu'il ne faut jamais se décourager et remettre cent fois, mille fois l'ouvrage sur le métier pour une chanson. Le combat continue." C'est ce qui s'appelle ne pas se reposer sur ses lauriers.

The Do et son fameux On my shoulders (bien plus ravageur en live que dans la pub pour les cahiers Oxford) sèment ensuite la zizanie de leur rock atypique, suivi par la petite troupe internationale Moriarty (Jimmy) et sa merveille de folk bluesy, une superbe mélancolie musicale. Intermède : encore une blague loupée (Nagui demande à son envoyée spéciale en coulisses de lui donner la température. "C'est très très calme, je n'ai jamais vu Bercy aussi calme" - les Victoires se déroulent au Zénith...). Après un numéro suave et coloré de l'Australienne Micky Green (fabuleuse en robe Sonia Rykiel), les BB Brunes, qui n'ont toujours pas pété leur ultime corde vocale pré-pubère, deviennent la Révélation scène de l'année.

Pas le temps de souffler puisque c'est à nouveau... la panique ! Pour récompenser l'interprète masculin de l'année, Olivia Ruiz entre sur un extrait de son tout nouveau single : Bashung est invité à remonter sur scène pour un nouveau trophée et... un nouveau morceau de bravoure. "Est-ce que ça réchauffe le coeur ?", demande-t-il. "Oui", répond-il en reprenant ce que lui a soufflé le public.

Juste avant qu'on sombre dans un attendrissement irrémédiable, le plus fantasque des rock-crooners débarque : Arthur H livre un numéro tonitruant, avec la complicité de l'humoriste Cartouche dans le rôle de... Barack Obama ! Du pur délire, signé du H de toutes les onomatopées ! Mademoiselle K, un peu glauque, Saez, franchement pendable, et même le rassembleur Cali et sa power pop à la française vont se rhabiller : L'Homme du monde glane la Victoire de l'album pop-rock. Et Arthur H est l'homme de la situation - on s'en doutait, à vrai dire - et on lui décerne également la Palme du discours le plus marquant.

Après un vent frais de métissage insufflé par la Malienne Rokia Traoré, lauréate de la catégorie World music, c'est l'affrontement des révélations : coup sur coup, coup pour coup, Julien Doré, Berry et William Baldé se disputent le titre d'auteur du Meilleur album révélation du public. C'est pour le pitre à mèche Juju Doré.

On note une belle alternance de loufoqueries et d'émotions fortes, puisque c'est ensuite Camille, au bord de la syncope, qui vient se faire sacrer par l'élégant Alain Chamfort Interprète féminine de l'année. Moitié stone, moitié ultra bouleversée, 100% touchante, comme nous vous l'avons fait revivre en vidéo.

Minuit approche, et la fin de cette cérémonie plutôt allègre, par rapport à ce que l'on aurait pu redouter, approche. Une performance tiède et sympathique de Vincent Delerm (pour les amateurs), une pirouette de Julien Doré, un sensationnel numéro de musical signé... Martin Solveig (danseur-chanteur) sous les yeux de Cerrone, une montée en bande sur la scène de Seyfu, un live tire-larmes d'Abd Al Malik... Mention spéciale au Grenoblois Pep's, qui, à l'instar de sa "voisine" la Grenobloise Anaïs, a été l'artisan rafraîchissant d'un joli spectacle : tandis qu'Anaïs avait concocté un fabuleux numéro équestre, Pep's nous galvanisait d'énergie avec sa désormais fameuse Liberta.

Mais, au bout du compte, il devait être écrit, quelque part sur la partition de ces 24e Victoires de la Musique, qu'une vive émotion dominerait le tout et assurerait l'emballage final. "Toutes ces fleurs sont pour moi ? C'est magnifique...", se délecte Alain Bashung, recevant un troisième trophée en une soirée, la onzième Victoire de sa carrière, historique, sous les yeux de sa femme Chloé et du complice de l'album Bleu Pétrole Gaëtan Roussel. "J'y vais maintenant, parce que j'ai peur d'abuser", glissera-t-il coquettement pour s'éclipser.

Reste aujourd'hui et pour longtemps encore un Vertige de l'Amour collectif pour un de ces rares dandys magnifiques de la chanson...

Malgré tout ça, peu de monde au rendez-vous, ce ne sont que 3,06 millions de téléspectateurs, un peu moins que l'an passé, qui ont suivi les prestations des artistes...

Guillaume Joffroy

Plus d'infos et voir les photos sur Purepeople.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: ACTUALITES MUSICALES :: RECOMPENSES ET PALMARES ANNUELS :: ANNEE 2009-
Sauter vers: