Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RAY CHARLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: RAY CHARLES   Jeu 15 Mai - 15:45

THE GENIUS
RAY CHARLES


ray charles georgia
envoyé par oublierleracismeskyblog. - Regardez plus de clips, en HD !

Artiste, Chanteur, Musicien et Pianiste (Américain)
Né le 23 septembre 1930
Décédé le 10 juin 2004 (à l'âge de 73 ans)

Ray Charles (né le 23 septembre 1930 et décédé le 10 juin 2004) était un chanteur et pianiste américain de jazz, country, de rhythm and blues (origines du R&B) et du style qu'il créa : la soul. Ray Charles Robinson est né dans une famille très pauvre d'Albany, en Géorgie; et a été élevé par sa mère à Greenville en Floride. Il eut une enfance difficile; en effet, après avoir assisté impuissant à la noyade de son jeune frère, il contracte un glaucome à l'âge de quatre ans. À sept ans, sa cécité est complète et il doit être placé dans un établissement spécialisé. C'est dans cette école que durant neuf ans, il va apprendre la composition, ainsi que la pratique de plusieurs instruments dont le piano et le saxophone alto. Bien que l'enseignement musical qu'il y reçoit soit essentiellement classique, ses préférences vont dès cette époque vers les musiques de son enfance : Le gospel, le blues et le jazz.

Âgé de quinze ans, il perd sa mère et décide de quitter l'institution. Il se fait héberger par une amie de sa mère à Jacksonville, où il commence à travailler comme musicien. Il tente ensuite sa chance à Orlando, puis à Tampa, gagnant à grand peine de quoi survivre en jouant du piano dans des orchestres de danse. Ce n'est qu'en 1947, après avoir traversé tout le pays pour s'installer à Seattle, qu'il commence à se produire dans les clubs comme chanteur, avec sa propre formation. C'est là qu'il rencontre Quincy Jones, avec qui il se lie d'amitié. Après plusieurs disques sans succès, il enregistre «Baby, Let Me Hold Your Hand», qui se place dans les premières places des R&B charts en 1951. Il commence alors à forger sa personnalité musicale, s'éloignant peu à peu de ses premières influences, Nat King Cole et Charles Brown.

Aidé par Atlantic, sa maison de disques, qui lui laisse toute liberté de création, Ray Charles va connaître une décennie de succès. Son premier gros hit est «I Got a Woman». Viennent ensuite «Hallelujah I Love Her So», «Drown in My Own Tears», «This Little Girl of Mine», «The Right Time», qui se placent très bien dans les R&B charts. Il faut attendre la sortie de «What'd I Say» en 1959 pour que le succès soit complet : c'est en effet son premier hit dans les pop charts.



Fermement décidé à continuer sa percée en direction du marché pop, le chanteur quitte Atlantic pour ABC Paramount en 1959, plus à même de lui offrir une passerelle vers le public blanc. C'est ainsi que «Georgia On My Mind», «Hit the Road Jack» et «I Can’t Stop Loving You» vont se succéder entre 1960 et 1962 à la première place des pop charts, alors que d'autres titres comme «One Mint Julep», «Unchain My Heart» ou «You Are My Sunshine» continuent de culminer dans les R&B charts. Ray Charles réussit ce dont beaucoup d'artistes soul rêvaient : Le « crossover », toucher à la fois le public blanc et le public noir.

Les affaires marchent alors tellement bien pour Ray Charles que, associé à son manager Joe Adams, il monte sa propre société, Ray Charles Enterprises. C'est aussi malheureusement une période où il doit faire face à de sérieux problèmes de drogue. Malgré un petit passage à vide, Ray Charles revient en force en 1966, avec «Let's Go Get Stoned». Après quelques chansons aux résultats encore honorables (dont ses reprises de «Yesterday» et «Eleonor Rigby» des Beatles), Ray Charles disparaît peu à peu des charts.

Au cours des années 1980, Ray Charles fait quelques apparitions sporadiques, à l'occasion d'évènements tels que le film «The Blues Brothers» ou la chanson «We Are The World» au bénéfice de USA For Africa. Mais malgré de nombreux changements de maison de disque, il n'obtient plus que de petits succès. Seule exception, son duo avec Chaka Khan en 1989, «I'll Be Good to You», le réconcilie brièvement avec les pop charts. Alors qu'il avait atteint un âge assez avancé, et qu'il souffrait d'une désaffection du grand public, Ray Charles continuait pourtant inlassablement de tourner dans le monde entier. Parmi les très nombreuses récompenses et distinctions dont il a été honoré au cours de sa carrière, il a reçu douze Grammy Awards. Il a été l'un des premiers à entrer au Rock'n'Roll Hall of Fame en 1986. Il a été fait Chevalier des Arts et Lettres en 1986. Sans oublier bien sûr que la chanson «Georgia On My Mind» a été consacrée hymne officiel de l'État de Géorgie en 1979.

Il meurt à l'âge de 73 ans d'une maladie du foie dans sa maison de Beverly Hills. Il est enterré au cimetière d'Inglewood (Inglewood Park Cemetery), en Californie. Marié deux fois, il a eu douze enfants.


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Jan - 1:27, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin


Féminin Nombre de messages : 12733
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Mar 20 Mai - 10:15

« Je suis aveugle,
mais on trouve toujours plus malheureux que soi.
J'aurais pu être noir ! »

Ray Charles

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Mer 11 Mar - 19:21




C’est un pic, une éminence, une légende : on le présente habituellement comme l’artiste qui a offert la Soul music au monde. Mais Ray Charles est surtout un carrefour, le lieu où s’entrecroisent Jazz, Rhythm ‘n’ Blues, Pop, Blues et Country. Etincelant de mille compositions deux décennies durant (les années 1950 et 60), et porté par un indéniable talent à édifier son propre mythe, ce merveilleux vocaliste, excellent pianiste et chef d’orchestre, reste, à l’instar de Nat King Cole, Frank Sinatra ou Elvis Presley, l’une des grandes voix de la musique populaire. Il a durablement influencé des artistes majeurs comme les Beatles ou les Rolling Stones


Dernière édition par Nine le Mer 11 Mar - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Mer 11 Mar - 19:28

Fabuleux hommage à Ray Charles à l'occasion de la sortie du DVD et du CD de son dernier concert à l’Olympia en 2000. Cet enregistrement inédit nous permet de garder un souvenir vivant et émouvant d'un musicien, chanteur, à l’humour désopilant. Il marque l’apogée d’une carrière de plus de soixante ans.



Ray Charles, le 22 novembre 2000 à l'Olympia

"Ce concert du 22 novembre 2000 à l'Olympia est un événement historique dans l'histoire de la musique", raconte Jean-Pierre Crosz, producteur et ami de Ray Charles.

L'histoire est désormais connue : Ray Charles est en pleine tournée européenne et enchaîne les dates. Le concert de Paris est programmé après celui du Portugal. Coup de malchance, les musiciens et les choristes du Big Bang du "Genius" restent bloqués à l'aéroport de Lisbonne pour cause de grève.

"Imaginez la catastrophe !", se souvient Jean-Pierre Gosz, "Ray Charles n'avait pas joué en public sans sa formation depuis des dizaines et des dizaines d'années. Il faut savoir qu'il a démarré tout petit, tout seul et dans la misère à trois dollars le concert comme claviste dans des orchestres. Puis, peu à peu, "step by step", il a monté son trio, puis embauché une choriste, puis deux, puis trois… Jouer sans son band était inconcevable. Être sur scène avec sa formation était pour Ray un éternel accomplissement et une immense satisfaction. Jouer sans eux, avec un simple trio comme à ses débuts, était difficile à concevoir. En plus, c'était un véritable effort car il devait jouer cinq fois plus que lorsqu'il était avec son orchestre ! Il a été très sport d'accepter !"

Mais bien lui en a pris, le concert de l'Olympia a été un vrai succès. Et pour preuve, Ray Charles a ensuite tourné quatre fois avec ce fameux trio improvisé. "Et jusqu'en Australie en 2003 !", s'enflamme Jean-Pierre Grosz. Le DVD et le CD de ce fameux concert sont salués dans le monde entier par le public et tous les professionnels. "On a déjà vendu les 5 000 Collectors !" Jean-Pierre Crosz est comblé. Et pourtant…. "Cet enregistrement n'était pas prévu initialement. Puis, il y a eu différents facteurs qui m'ont poussé à le proposer à Ray. D'abord la magie des chiffres : c'était sa première tournée en Europe depuis quarante ans, il venait de fêter ses soixante-dix ans et c'était l'An 2000. Et puis, l'Olympia était une salle mythique pour lui. Lors de sa première venue en Europe en 1960, il avait une date et une seule à l'Olympia. Le concert a été un tel succès que le directeur de la salle lui a demandé de rester un soir de plus. Au final, Ray a joué quinze soirs de plus. Il s'en est toujours souvenu… Dès lors, l'enregistrement s'imposait. Après, il y a eu la grève au Portugal… On s'est dit tant pis, on va mettre en boîte un concert foiré…"

Ray Charles Robinson est né le 23 septembre 1930 à Albany, en Georgie, à l'époque où la ségrégation raciale régnait encore dans le Sud des États-Unis. Les débuts de sa vie ne sont pas faciles. À l'âge de cinq ans, son frère se noie ; à sept ans, il perd la vue à la suite d’un glaucome. Il en parlera toujours avec ironie et humour : "Je suis aveugle, mais on trouve toujours plus malheureux que soi… J’aurais pu être noir".

Il sera orphelin à l’âge de quinze ans, mais c'est alors qu'il commence à vivre de la musique.
Dans les années cinquante, il impose son style associant gospel et paroles profanes. Son premier succès - et premier disque - sort en 1948. En 1960, "Georgia" devient l’une de ses chansons les plus célèbres et l’hymne de son état natal. Ray Charles mène alors une vie dissolue où se mêlent drogues, sexe et musique qui vont le plonger dans l’oubli pendant quelques années. Il fait son grand retour en 1990, au Festival de jazz d’Antibes.

Ray Charles s’est produit en public pour la dernière fois le 30 avril 2004, lorsque la ville de Los Angeles avait décidé de classer monument historique ses studios d’enregistrement. Il a rejoint le cercle très fermé des grandes voix noir-américaines qui auront marqué ce siècle.



Etoile


Dernière édition par Nine le Mer 11 Mar - 23:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Mer 11 Mar - 19:34

Ray Charles, l'incontournable Génie de la Soul

******** LE FILM ********



par Frédérica R.
Ray Charles, l'incontournable Génie de la Soul

Le film Ray de Taylor Hackford sort pratiquement un an après la mort du génie Ray Charles. Coup du destin lorsque l'on sait que le projet du film a débuté 15 ans auparavant et qu'il a failli ne jamais voir le jour. Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'un coup commercial, mais d'un vrai long métrage concocté par de vrais amoureux du jazz, voir tout simplement de l'histoire de la musique. Taylor Hackford est à l'origine de plusieurs films musicaux. On lui doit notamment dans le genre Le temps du rock'n'roll, Chuck Berry ! Hail ! Hail !, ainsi que La Bamba.

Ray est un film entre la fiction et le documentaire. On peut dire de façon abrupte qu'il s'agit d'un mixte entre La Couleur Pourpre et Bird.


La première référence est due à l'atmosphère du film dans les flashsbacks, on retrouve des couleurs et des textures magnifiques, tout en retrouvant le contexte de l'époque pauvre des afro-américains. Les noirs travaillant pour les blancs.

La deuxième référence se fait naturellement par l'aspect autobiographique. Le film raconte l'histoire et l'œuvre de Ray Charles de façon chronologique. On retrouve tous l'univers des musiciens des années 50. Le film fait référence à toute une époque où des grands noms de l'histoire du jazz ont percé et se sont croisés. Le cinéaste fait des clins d'œil en mettant en second rôle entre autres Ahmet Ertegun et Jerry Wexler, producteurs du label Atlantic Records, ainsi que le musicien producteur Quincy Jones.

Ray Charles, de son vrai nom Ray Charles Robinson, incarne complètement le rêve américain. Un musicien noir, qui plus est aveugle, qui par son génie musical a su toucher et marquer toute une génération.

Le film nous dévoile l'intimité de Ray : son enfance coupable, la cécité qui le touche à l' âge de 7 ans, son faible pour les jolies femmes, l'absence au côté de sa famille à l'image de son propre père, sa lucidité et perspicacité en affaires, sa perversion pour les drogues dures.

Tout au long du film, on découvre ainsi l'histoire d'un homme qui fit déplacer les foules, les rendit hystériques, et reçu tout l'amour et la dévotion de milliers de femmes et de fans. Pourtant, Ray dévoile que son enfance difficile n'a jamais cessé de le hanter. Et c'est cette source qui a fait jaillir de lui cette force de création et d'ambition ainsi que sa dévotion entière à « LA » Musique.

Ray Charles est bien plus qu'un musicien du passé, il a réellement bousculé les mœurs musicales en créant des styles de musique jamais entendus, qui ne cessent encore aujourd'hui d'influencer les musiciens. Par sa ténacité, il a su imposer son style en passant par le jazz, le gospel, le blues, la variété et le classique en créant un nouveau son. C'est avec plaisir qu'on découvre et que l'on écoute les plus grands standards de l'œuvre de Ray Charles.

En effet, le film se base sur le fil conducteur des compositions du « Genius ». Le cinéaste nous propose des versions de certaines sources d'inspiration sur lesquelles Ray Charles s'appuyait : le titre « Mary Ann » qui fut son amante, « I've got a woman », premier morceau qu'il composa en mélangeant ses propres paroles sur de la musique sacrée qu'était le Gospel. Et l'on apprend aussi pourquoi le morceau « What'd I say » est divisé en deux.

Ce film est un réel chef d'œuvre. Le scénario relate ce qu'était la vie de Ray Charles de façon très large, mais aussi l'excellente interprétation de Jamie Foxxnous nous laisse complètement nous prendre au jeu. On a réellement l'impression que c'est Ray Charles qui se déplace, chante, joue du piano.

Au delà du film, n'oublions pas que Ray Charles est un des piliers de L'histoire du jazz qui a commencé de rien pour atteindre des sommets. Par sa musique il a su transcender l'histoire et défendre la communauté afro-américaine. On notera le morceau « Georgia on my mind », devenu le symbole et l'hymne de la fin de la ségrégation en Georgie, et l'incontournable tube « We are the World » dans le mouvement « USA for Africa ».

La bande originale du film est à se procurer d'urgence. Elle est déjà disponible chez tous les bons disquaires, chez le label « Universal ». Autre alternative, vous plonger 2h30 dans le livre « Le blues dans la peau » de Ray Charles et David Ritz.

Site officiel du film : http://www.raymovie.com
Site officiel de Ray Charles : http://www.raycharles.com
[/center]


Dernière édition par Nine le Lun 18 Oct - 2:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Sam 17 Oct - 10:54



Dernière édition par Nine le Lun 18 Oct - 2:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Lun 18 Oct - 2:01

Ouverture du musée Ray Charles


Un musée dédié à Ray Charles est maintenant ouvert à Los Angeles.

Le Ray Charles Memorial Library,
qui comprend sept galeries dans un building qu'il avait fait construire
dans le quartier d'Harvard Heights,
a officiellement ouvert ses portes la semaine dernière (23sep10),
le jour où il aurait eu 80 ans.

Le musée est rempli d'enregistrements sonores
et de souvenirs personnels de Ray Charles.
Le génie Ray Charles a rendu l'âme
dans sa maison de Beverly Hills, à l'âge de 73 ans.
C'est dans ce studio qu'il avait enregistré son dernier album
« Genius loves Company ».
la ville a déclaré le site monument historique.

Le musée est géré par l'organisation à but non lucratif,
Charles, fondée en 1986, pour aider les enfants issus de milieux défavorisés.
Le musée est actuellement ouvert pour les groupes scolaires.
Le public y sera admis à partir de 2011.

(World Entertainment News Network)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Lun 18 Oct - 2:09

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Jeu 20 Jan - 0:33

RARE GENIUS

À l'occasion du 80ème anniversaire posthume de Ray Charles,
Concord Group et Universal vont publier le 17 janvier Rare Genius
- The Undiscovered Masters




Si l’on ne pouvait posséder qu’un seul CD, ce devrait être celui-là.
Intitulé Rare Genius, Ray Charles aurait eu 80 ans.
Sa musique, bien sûr, continue à (bien) vivre sans lui.
Preuve en est ce nouvel album.

Intitulé “Rare Genius :
The Undiscovered Masters”, ce disque propose des trouvailles faites
dans les coffres et autres sauvegardes des studios d’enregistrement et maisons de disques.

Parmi les 10 chansons proposées, toutes enregistrées entre les années 70 et 90,
une reprise d’un titre Gospel de Kris Kristofferson “Why Me, Lord”,
en duo avec Johnny Cash, retrouvé dans les caves de Sony,
enregistré par le producteur légendaire Billy Sherrill à Nashville en 1981
et jamais distribué …

Cet album parcourt ainsi environ 40 années de démos et autres supports,
couvrant tous les genres du R&B/Soul, à la Pop, à la Country et au Gospel,
reflétant tout à fait le savoir-faire de Ray Charles.



Certains des titres, comme “I’m Gonna Keep on Singin’”
ont été retrouvés dans la cave des studios que Ray Charles avait créé à Los Angeles.

Bien sûr, pour compléter les titres parfois très incomplets,
une équipe de super-musiciens a été appelée en renfort :
les guitaristes Keb’ Mo’ et George Doering, l’organiste Bobby Sparks …

EXTRAITS EN ECOUTE ICI :
http://www.virginmega.fr/musique/album/rare-genius-the-undiscovered-masters-ray-charles-110168768,page1.htm


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Jan - 0:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Jeu 20 Jan - 0:41

WHY ME LORD
JOHNNY CASH/RAY CHARLES


À l'occasion du 80ème anniversaire posthume de Ray Charles,
Concord Group et Universal vont publier le 17 janvier Rare Genius
- The Undiscovered Masters




une reprise d’un titre Gospel de Kris Kristofferson “Why Me, Lord”,
en duo avec Johnny Cash, retrouvé dans les caves de Sony,
enregistré par le producteur légendaire Billy Sherrill à Nashville en 1981
et jamais distribué …


Dernière édition par Nine le Jeu 20 Jan - 1:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Jeu 20 Jan - 0:44

RAY CHARLES & JOHNNY CASH

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Jeu 20 Jan - 0:58

RARE GENIUS



Ray Charles, le légendaire pianiste américain surnommé « The Genius »
n'avait pas dévoilé l'intégralité de son oeuvre :
Universal a en effet annoncé la sortie prochaine d’un album
contenant des titres inédits du chanteur.
Le 17 Janvier 2011, la maison de disques Universal devrait sortir
un album inédit de l’artiste Ray Charles.

Pour réaliser « Rare Genius : The Undiscovered Masters »,
Ray Charles a sorti des inédits. Vous y retrouverez une version blues de
« A Little Bitty tear » de Hank Cochran, ou encore « It Hurts to Be in Love ».
On retrouvera également des morceaux tels que « Love’s Gonna Bite You Back »
ou encore « I’m Gonna Keep On Singin ».

Tracklist:

01 – Love’s Gonna Bite You Back
02 – It Hurts To Be In Love
03 – Wheel Of Fortune
04 – I’m Gonna Keep On Singin’
05 – There’ll Be Some Changes Made
06 – Isn’t It Wonderful
07 – I Don’t Want No One But You
08 – A Little Bitty Tear
09 – She’s Gone
10 – Why Me Lord (featuring Johnny Cash)


Why me lord ?


I'm gonna keep on singing


There’ll Be Some Changes Made

3 TITRES EN ECOUTE INTEGRALE ICI :
http://funkumagazine.blogspot.com/2010/10/ray-charles-en-duo-avec-johnny-cash.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin


Nombre de messages : 9596
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: RAY CHARLES   Ven 21 Jan - 0:17

Ray Charles et Johnny Cash
le duo disparu enfin retrouvé !




La collaboration entre ces deux légendes de la musique a été découverte 30 ans après.
Ray Charles et Johnny Cash avaient interprété
"Why Me, Lord ?",
écrit par Kris Kristofferson, en 1981.

Le duo a été enregistré mais n'est jamais sorti.
Il apparait enfin sur le disque "Rare Genius: The Undiscovered Masters",
une nouvelle compile de chansons de Ray Charles RARE GENIUS.

La découverte de cet enregistrement historique fut possible
grâce à des lettres de Johnny Cash.

"Je suis si fier de dire aux gens que j'ai enregistré une chanson avec toi"
ainsi commence sa lettre envoyée à Ray Charles le 11 décembre 1981.
Johnny Cash poursuit:
"J'espère que tu aimeras l'enregistrement.
L'orchestration n'est pas énorme et je ne chante pas très bien.
Mais je pense que le résultat possède un feeling et une qualité qui fera plaisir aux fans.
Je voudrais en faire un single à CBS avec ta permission
et un partage égal des royalties. Serait-ce acceptable pour toi?".


Ce duo est resté dans l'ombre pour des raisons mystérieuses.
Même le président du Ray Charles Marketing Group, T
ony Gumina n'en avait aucune connaissance. Ce dernier a déclaré:
"Je n'ai jamais entendu parler d'enregistrement avec Johnny Cash et Ray Charles
avant l'album Friendship (1984) sur le titre 'Crazy Old Soldier'."

Le même Gumina vient d'annoncer :
"Cette chanson voit enfin jour...
Et le monde de la musique ne s'en portera que mieux !".

why me lord ?
what have i ever done,
to deserve even one,
of the pleasure i've known,
tell me lord,
what did i ever do,
that was worth lovin' you,
for the kindness you've shown,

lord help me Jesus,
i've wasted it so help me Jesus,
i know what i am,
but now that i know,
that i needed you so help me Jesus,
my souls in your hand,

try me lord,
if you think there's a way,
i can try to repay,
all i've takin' from you,
maybe lord,
i can show someone else,
what i've been through myself,
on my way back to you,

Jesus, my soul's in your hands
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RAY CHARLES   

Revenir en haut Aller en bas
 
RAY CHARLES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande à Charles CHEVALIER - AD Rouen - x Anvéville & Cliponville
» Charles Théophile FERET
» Charles Frémine
» Lintot - Message à Charles Chevallier
» Sur le pont du "Charles de Gaulle"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HARMONY :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: BLUES AND FOLK :: BLUES - SOUL MUSIC-
Sauter vers: