H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ELLA FITZGERALD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12903
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: ELLA FITZGERALD   Jeu 15 Mai - 12:31

ELLA FITZGERALD
" J'ai pris tout ce que j'ai entendu. Mais j'ai surtout beaucoup volé du son des cuivres."


BIOGRAPHIE

FIN DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE - 25 avril 1918
Naissance d'Ella Fitzgerald à Newport News dans l'état de Virginie aux Etats-Unis.
Sa mère travaille dans une blanchisserie et élève seule sa fille, dont le père les a très vite abandonné. Quelques temps plus tard, elle part s'installer avec sa mère, dans la ville de Yonkers.

1ÈRE ÉMISSION DE TÉLÉVISION - 1931
Elle grandit sagement, entourée de sa mère et de sa tante. Durant son adolescence, elle passe un certain temps à écouter la radio ainsi que les disques de sa mère, et en particuliers les titres des "Boswell Sisters". Elle se rend souvent à Harlem pour écouter les orchestres dans les clubs et les dancings. Elle souhaite devenir danseuse.Elle participe alors à plusieurs spectacles organisés par son école. Elle gagne même quelques cents en jouant des claquettes dans les rues de Yonkers.

MORT DE BONNIE AND CLYDE - 1934
Elle n'a pas encore fêté ses 17 ans, que, poussée par ses amies, elle s'inscrit au "Harlem Opera House" qui organise une des premières "Amateurs Night". Le concours se déroule a l'Apollo theater d'Harlem.
Arrivée sur scène, le trac la rend incapable de danser, elle se met alors d'accord avec l'orchestre et chante "Judy" et "The Object Of My Affection" des "Boswell Sisters".
Le public l'acclame, elle remporte le concours ainsi que le prix de 25$.



1935
Ella est remarquée par CBS. Elle va signer un contrat avec cette maison de disque, quand sa mère décède, laissant Ella seule à elle-même. Elle doit alors se contenter de participer à des concours. Après avoir remporté une nouvelle audition, elle est remarquée par Bardu Ali, membre de l'orchestre vedette du "Savoy Ballroom", dancing fort réputé. Chick Webb, le chef d'orchestre accepte de la prendre à l'essai. Il est si vite conquis qu'il l'engage et devient même son tuteur légal.

CONGÉS PAYÉS ET SEMAINE DE 40 HEURES - 1936
Ella est donc la chanteuse du big-band de Chick Webb. La jeune chanteuse est plutôt forte et ne sait pas vraiment s'habiller. le chef de l’orchestre souffre lui d’une tuberculose osseuse, il est nain et bossu. Leur collaboration donne lieu à une complémentarité absolument parfaite. L’orchestre est très populaire et commence à enregistrer des disques chez le label Decca. Entres autres, leurs chansons « You Can’t Sing It », « My Last Affair » et « A-Tisket, A-Tasket » deviennent très rapidement des tubes.

DEBUT DE LA LA SECONDE GUERRE MONDIALE - 16 juin 1939
Chick Webb décède. C’est la première fois depuis la mort de sa mère qu’Ella se retrouve seule. Perdue et noyée de chagrin, elle épouse Bennie Carnegie, mais leur mariage ne dure pas. Sa vie, c’est le jazz. À 21 ans, elle reprend en main l’avenir de l’orchestre, qui est alors connu comme « Ella Fitzgerald and Her Famous Orchestra ». Elle est la « First Lady Of Swing » et, durant deux ans, elle continue de suivre le chemin tracé par Chick Webb.

PEARL HARBOR - 1941
Les big-bands sont de moins en moins à la mode, les affaires marchent moins bien. Ella choisit de dissoudre l’orchestre et de commencer une carrière solo. Après le swing, elle touche au be-bop, au scat, au blues, à la samba et au gospel. Quelques années plus tard, elle rencontre Norman Granz. Cet avocat antiraciste passionné de jazz est le fondateur du fameux label Verve. Il devient très vite le manager d’Ella. Grâce à lui, elle se fait connaître dans le monde entier.

FIN DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE EN EUROPE - 1945
Elle rencontre les deux trompettistes surdoués avec qui elle réalisera de nombreux enregistrements : Louis Armstrong et Dizzy Gillespie.

1946
À partir de cette année et jusqu’en 1951, Ella enregistre de nombreux disques avec Louis Armstrong. Certaines chansons comme « Porgy And Bess » font partie des meilleurs morceaux que le jazz ait connus. Durant la même période, elle donne des concerts et enregistre des disques avec Dizzy Gillespie. Grâce aux concerts et tournées organisés par Norma Granz, Ella brille au-delà des frontières américaines. Elle prouve qu’il est possible de passer par le middle jazz et de réussir à s’adapter à la musique moderne.

ASSASSINAT DE GANDHI - 1948
Ella s’adapte aux nouvelles techniques de chant. Elle apprend énormément et acquiert une agilité vocale extrêmement développée. C’est aussi l’année où elle épouse le contrebassiste bopper Ray Brown. Leur mariage ne dure que jusqu’en 1952, mais ils resteront des complices musicaux pour toujours.

MORT DE JAMES DEAN - 1955
Ella participe à plusieurs duos sur des chansons de George Gershwin avec Ellis Larkins. Elle signe avec le label Verve créé par son manager Norman Granz. Elle entretient des relations amicales avec tous ses partenaires musicaux. Elle enregistre des chansons qui s’échelonnent sur tout le répertoire américain. Elle devient alors la « First Lady Of Song ».

NAISSANCE DE LA V° RÉPUBLIQUE - 1958
Ella est sélectionnée pour les « Grammy Awards ». Elle reçoit deux récompenses, celle de « Meilleure Chanteuse » et celle de « Meilleur Artiste Jazz ». Suivront onze autres grammy tout au long de sa carrière.

LE PREMIER HOMME DANS L'ESPACE - 1961
Ella part en tournée dans toute l’Amérique du Nord, et en Europe. Elle se produit à Berlin. Et ouvre ses concerts avec la fameuse chanson de Duke Ellington « Take The ‘A’ Train ».

ASSASSINAT DE MALCOM X - 1965
Alors que sa carrière rayonne, Ella n’est pas heureuse. Sa vie sentimentale est pour elle un échec. Gravement atteinte par le diabète, qui lui inflige d’importants troubles de la vue, elle doit subir de nombreuses interventions chirurgicales. Ella sombre alors dans la dépression pendant quelques temps.

GUERRE DU KIPPOUR - 1973
Après sa tournée en Europe qui l’a conduite à Londres, Paris, Berlin, Oslo… Ella participe au festival de Newport.

UNE FEMME À L'ACADÉMIE FRANÇAISE - 1980
Ella s’est hissée au sommet de son art malgré sa maladie. Mais à partir des années 80, ses problèmes de santé s’aggravent et elle doit se forcer à ralentir ses activités afin de prendre soin d’elle-même.

1987
Le président des Etats-Unis, Ronald Reagan, décore Ella de la « Médaille Nationale des Arts ». En France, la chanteuse France Gall chante « Ella, elle l’a » en hommage à l’artiste.

LIBÉRATION DE NELSON MANDELA - 1990
Ella reçoit son treizième « Grammy Award », ce prix récompense son album « All The Jazz ». La reconnaissance d’Ella transcende les frontières, puisque cette même année, elle reçoit de Jack Lang, ministre français de la culture, la « Médaille de Commandeur des Arts et des Lettres ».

MANDELA PRÉSIDENT - 1994
Fortement atteinte par sa maladie, Ella est obligée de se retirer de la scène. Durant toutes ses années de souffrance, elle ne s’est pas laissée abattre et a continué de vivre de sa passion, le chant.

LES CENDRES DE MALRAUX TRANSFÉRÉES AU PANTHÉON - 15 juin 1996
Ella décède des suites de sa maladie à Berverly Hills, un quartier Los Angeles. Elle reste dans les mémoires comme la « First Lady Of Song », partenaire des plus grands musiciens, celle qui ne fit jamais une fausse note, et qui est le symbole d’une musicalité extrême malgré sa formation non académique. Son parcours musical lui a permis de développer son art aux côtés des plus grands.



Dernière édition par liliane le Ven 10 Sep - 17:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Jeu 15 Mai - 15:31

ELLA FITZGERALD

The First Lady of Song , soit La Grande Dame du Jazz a remporté de nombreuses récompenses, dont 13 Grammy Awards au cours d'une carrière qui a accompagné tout le XXème siècle. Née en 1917 à Newport News, décédée en 1996 à Beverly Hills, Ella Fitzgerald est l'une des plus importantes chanteuses de jazz, remarquable pour la pureté de sa voix, portée par une tessiture de trois octaves, dont elle se servait comme d'un instrument, comme Benny Goodman pouvait jouer de la clarinette ou Charlie Parker du saxophone. Elle avait également une exceptionnelle capacité d'improvisation, particulièrement en scat. Ella Fitzgerald a obtenu d'immenses succès avec des standards comme "Lady be Good" ou "I Get a Kick Out of You".



GEORGIA ON MY MIND


Dernière édition par Nine le Ven 11 Juin - 11:12, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Mer 26 Aoû - 11:17

ELLA FITZGERALD & LOUIS ARMSTRONG


CHEEK TO CHEEK
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Mer 26 Aoû - 11:41

La grande chanteuse de jazz, que l’on appelait



« The First Lady of Song »


Ella Fitzgerald, c'était de sa véritable identité Ella Jane Fitzgerald, elle était née à Newport, dans l'Etat de Virginie, le 25 avril 1917, elle est morte à Beverly Hills, un quartier de Los Angeles, dans l'Etat deCalifornie, le 15 juin 1996.

Elle passa son enfance auprès de sa mère qui était blanchisseuse et de sa tante, à New York, son père ayant abandonné le foyer familial peu de temps après la naissance d'Ella. Ella Fitzgerald, voulait devenir danseuse. Ella Fitzgerald se mit à chanter, à l'âge de 16 ans, en 1934, au Théâtre Apollo, situé dans le quartier d' Harlem de New York, où elle gagna le concours de chanteurs amateurs. Le batteur Check Webb l'engagea de suite dans son orchestre, conquis par Ella, il deviendra son tuteur légal à la mort de la maman d'Ella, elle devient la chanteuse du big-band de Chick Webb et enregistre les chansons « You Can't Sing It », « My Last Affair » et « A-Tisket, A-Tasket » qui deviennent très vite des tubes.

A la mort de Chick Webb, en 1939, elle reprendra pendant un temps la direction de l'orchestre, mais elle préférera mener une carrière de soliste.
Sans sa maman et son « père » de coeur qu'était Chick Webb, elle se sent abandonnée, seule, elle sombre dans le chagrin, c'est à ce moment de sa vie, qu'elle fit connaissance et se maria avec Bennie Carnegie, le mariage ne durera pas longtemps par le fait de l'immaturité d'Ella et du manque de compréhension dont fait preuve Bennie Carnegie.

Amoureuse plus que jamais de la musique de jazz, Ella, se réfugie et suit les conseils et le chemin de que lui avait tracé Chick Webb.
En 1941, elle va dissoudre l'orchestre, et va commencer sa carrière en solo. Ella Fitzgerald, chantera alors du swing, du be-bop, du blues, de la samba, du gospel, du scat, elle chante même des chants de Noël. Elle recontrera alors Norman Granz, un avocat qui est un passionné de jazz, qui est aussi antiraciste, ce dernier devint alors le manager, impresario, d'Ella Fitzgerald, c'est grâce à lui qu'elle deviendra une chanteuse connue dans le monde entier. Elle fera des concerts, en chantant des chansons des grands compositeurs comme Cole Porter, George Gershwin , Duke Ellington, avec ce dernier Ella fait des tournées en Europe et en Amérique du Nord. A la fin de la seconde guerre mondiale 1939-1945, Ella réalisera de nombreux enregistrements en compagnie de 2 trompettistes prestigieux, comme Dizzy Gillespie et Louis Armstrong avec qui elle enregistre le célèbre titre « « Porgy And Bess ».

Ella Fitzgerald, épousera en 1948, le contrebassiste bopper Ray Brown, mais leur mariage ne dura que 4 ans !!! ils restèrent néanmoins, par la suite, très bons amis. En 1958, Ella reçut, deux récompenses, aux « Grammy Awards », celle de « Meilleure Chanteuse » et celle de « Meilleur Artiste Jazz », elle en recevra encore 11 autres !!!.

Une anecdote, Ella Fitzgerald participa au festival d'Antibes, Juan-les-Pins en 1964. Tandis qu'elle interprètait « Mack The Knife », le chant des cigales couvra bientôt sa voix.
Elle se mettra alors à improviser, entamant un fabuleux dialogue avec les cigales. Le morceau passera à la postérité sous le nom de « Cricket Song ».

Vers 1965, la grande Ella se mit à souffrir de diabète, elle subit d'importants troubles de la vue, qui l'obligent à subir plusieurs interventions chirurgicales, période pendant laquelle elle souffre aussi d'une dépression nerveuse. Elle se ressaisira et reviendra, elle repartira en tournée, en 1973, à Londres, Paris, Berlin, Oslo, fera le festival de jazz de Newport aux USA. Vers les années 1980, ses problèmes de santé vont s'aggraver, elle doit alors ralentir la scène, les tournées, les enregistrements.

A savoir que le Président des USA, Ronald Reagan, a décoré en 1987, Ella Fitzgerald, de la « Médaille Nationale des Arts », elle reçut en 1990, de la France et de Jack Lang,
la « Médaille de Commandeur des Arts et des Lettres ».

En 1993, elle se retira, du monde artistique, trop fatiguée par cette longue maladie, en effet elle était devenue aveugle et avait été amputée des jambes. En 1980, la chanteuse française, France Gall, avait chanté une chanson, en hommage à cette grande chanteuse, qu'était Ella Fitzgerald, « Ella, elle l'a ».

Ella Fitzgerald a chanté avec les plus grands instrumentistes connus, Dizzy Gillespie, Benny Goodman, Oscar Peterson, Joe Pass, Tommy Flanagan, d'autres chanteurs comme Franck Sinatra, Nat King Cole, etc...

Ce qui a toujours été étonnant, chez Ella, c'est la justesse de sa voix, jamais la moindre fausse note Cette grande dame du jazz est toujours restée très humble, tout au long de sa carrière, elle s'est imposée, au plus haut rang de la gloire, dans le monde du jazz, par son amour, sa passion, son travail.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Mer 26 Aoû - 12:09

THE MAN I LOVE


version ELLA FITZGERALD
la version Billie Holiday est a apprécier ici
http://www.artmony.biz/jazz-jazzy-f39/billie-holiday-t192.htm


Dernière édition par Nine le Ven 28 Aoû - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Mer 26 Aoû - 12:15

ELLA ... ELLE L'A


C'est comme une gaieté
Comme un sourire
Quelque chose dans la voix
Qui paraît nous dire "viens"
Qui nous fait sentir étrangement bien

C'est comme toute l'histoire
Du peuple noir
Qui se balance
Entre l'amour et l'désespoir
Quelque chose qui danse en toi
Si tu l'as, tu l'as

Ella, elle l'a
Ce je n'sais quoi
Que d'autres n'ont pas
Qui nous met dans un drôle d'état
Ella, elle l'a
Ella, elle l'a
cette drôle de voix
cette drôle de joie
Ce don du ciel qui la rend belle

Ella, elle l'a
Ella, elle l'a

Elle a ce tout petit supplément d'âme
Cet indéfinissable charme
Cette petite flamme

Tape sur des tonneaux
Sur des pianos
Sur tout ce que dieu peut te mettre entre les mains
Montre ton rire ou ton chagrin
Mais que tu n'aies rien, que tu sois roi
Que tu cherches encore les pouvoirs qui dorment en toi
Tu vois ça ne s'achète pas
Quand tu l'as tu l'as

Ella, elle l'a
Ce je n'sais quoi
Que d'autres n'ont pas
Qui nous met dans un drôle d'état
Ella, elle l'a
Ella, elle l'a ...

AUTEUR MICHEL BERGER


Dernière édition par Nine le Ven 28 Aoû - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Ven 28 Aoû - 2:00

LA PERFECTION SUR MACK THE KNIFE



Dire qu’Ella Fitzgerald est avec Billie Holiday la chanteuse de Jazz par excellence et certainement l'une des plus grandes chanteuses du 20ème siècle n’a pas grand intérêt tant la chose est convenue.

http://www.artmony.biz/jazz-jazzy-f39/billie-holiday-t192.htm

Cet album enregistré en 1960 à Berlin, où elle est accompagnée par le quartette de Paul Smith, comprenant notamment la guitare de Jim Hall, est une parfaite représentation de l’art de celle qu’on surnomma the The First Lady of Jazz.

Reine incontestée du Scat et de l’improvisation, la chanteuse atteint des sommets lorsqu’elle oublie les paroles d’un ébouriffant "Mack the Knife" et poursuit néanmoins sans hésitation en alternant scat et paroles improvisées.

Pétillante de swing, irradiant de force et de bonne humeur elle sait aussi se faire rêveuse et cotonneuse. Limpide, précise, à l’intonation juste et au timing impeccable, la chanteuse atteint des sommets sans doute jamais égalés depuis.

Que dire de plus sinon se joindre au tonnerre d’applaudissements saluant une prestation qui écoute après écoute nous laisse sur les genoux ?

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Ven 28 Aoû - 2:16

"La grande dame du Jazz"


A tisket a tasket.

fut donc l'une des rares "jazzman" à être aussi une star planétaire comme le fut Louis Armstrong.

Loin des musiciens tourmentés, elle acquis une popularité qui dépasse largement le monde du Jazz. Dans cette musique, c'est en tout cas la seule femme à avoir vendu des millions de disques, et s'être produite devant presque autant de spectateurs.

Certains disent même que c'est tout simplement la plus grande chanteuse américaine tous genres et toutes périodes confondus.
*************************
LE FILM :
ELLA FITZGERALD
SOMETHING TO LIVE FOR / PARTIE 1
SOMETHING TO LIVE FOR / PARTIE 1
© Frank Driggs Coll°
Réalisateur Charlotte ZWERIN
Producteurs EX NIHILO
THIRTEEN/WNET
Durée 42min
Année 1999
Catégorie Programme Unitaire
Genre Documentaire
Programme pre-achete par ARTE France

http://www.artepro.com/programmes/43084/presentation.htm

Ella Fitzgerald reste la plus grande chanteuse américaine du XXe siècle.

Charlotte Zwerin signe un portrait aussi riche en archives qu'en musique, de celle qui fit aimer le jazz au monde entier.
(Portrait en deux parties).

Charlotte Zwerin - auteur du légendaire film sur Thelonius Monk "Straight No Chaser" -

signe ici le premier grand portrait d'Ella Fitzgerald (1918-1996), qui restera toujours la First Lady du jazz, la plus grande chanteuse américaine du XXe siècle...
Depuis ses débuts en 1938 à l'âge de seize ans, jusqu'en 1992, après treize "Grammy Awards" et plus de 40 millions de disques vendus :

c'est probablement la plus longue, sinon la plus glorieuse carrière musicale que l'Amérique ait connue.
De ses débuts avec le groupe du batteur Chick Webb, ébloui par sa voix à la fois chaude et cristalline, généreuse et précise, jusqu'à son dernier concert en passant par la mémorable année 1938 (quand son titre "A-Tisket A-Tasket" reste en tête du hit-parade pendant dix-neuf semaines) ou par ces moments de complicité avec les plus grands jazzmen, Ella n'a jamais cessé de swinguer.

Après avoir visionné plus de soixante heures de films, Charlotte Zwerin a sélectionné les moments les plus émouvants où l'on entend Ella dans des standards incontournables, comme "It Don't Mean a Thing" ou "Sweet Georgia Brown". Mais on la voit aussi en duo avec Bing Cosby, en studio avec Louis Armstrong, s'amusant avec Nat King Cole ou swinguant avec Frank Sinatra.

Un pur régal, complété par des interviews avec ses proches et, surtout, par des extraits d'un entretien poignant d'Ella avec André Prévin en 1979.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Ven 28 Aoû - 2:32

Il ne faut jamais sortir du chemin qu'on s'est fixé, même s'il est redoutable.
Là où il y a de l'amour et de la passion, il est impossible de se tromper.
" Ella Fitzgerald ”



“Je ne savais pas combien nos chansons étaient bonnes,
jusqu’à ce que j’entende Ella Fitzgerald les chanter”.


Ira Gerschwin auteur de The man I love (entres autres)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Lun 31 Aoû - 11:50



Une technique impressionnante, une émotion rare,
un timbre reconnaissable entre mille et une capacité d'improvisation époustouflante.
Bon j'arrête la car les adjectifs me manquent.
ELLA,
elle a un diamant au fond de la gorge !


1956
« The Fisrt lady of song » coopère avec « Satchmo »
dans un album à leur nom qui devient un immense succès.
Ella Fitzgerald et Louis Armstrong sont en effet en pleine gloire.
Le succès est tel que Verve, l’éditeur,
leur demandera d’enregistrer un deuxième opus selon le même principe.
Ce dernier, paru un plus tard, prendra le nom de
« Ella and Louis again »


Dernière édition par Nine le Ven 11 Juin - 11:25, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Ven 11 Juin - 10:47

BLACK COFFEE

... I'm feeling mighty lonesome, I haven't slept a wink…
I walk the floor and watch the door, and in-between I drink…



Avec cinquante-sept ans de carrière, la « Grande Dame du jazz »
pouvait s’enorgueillir du plus long mandat de toutes les « First Ladies ».
Monument de la chanson américaine (et de la chanson tout court),
Ella Fitzgerald incarne une certaine image des grandes voix du XXème siècle.

Cette chanteuse d'exception est considérée par plusieurs
comme la plus grande vocaliste de jazz de l'histoire.
Seules Sarah Vaughan et Billie Holiday ont pu atteindre les mêmes sommets.
Au fil de sa longue et brillante carrière,
elle a travaillé avec tout ce que le jazz compte de légendes,
de Louis Armstrong à Duke Ellington en passant par Frank Sinatra.
Grâce à polyvalence vocale,
à son sens de l'improvisation redoutable et à sa présence scénique remarquable,
Ella Fitzgerald a séduit la planète entière.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9609
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   Dim 18 Juil - 2:09

BODY & SOUL

C’était mieux avant en fait, à l’époque où les femmes étaient des Divas.
Des vraies ...
En s’offrant body and soul à la musique,
en vibrant d’Amour transi, tragique ou trahi.
La preuve avec Elle :
Ella.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ELLA FITZGERALD   

Revenir en haut Aller en bas
 
ELLA FITZGERALD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marilyn Monroe
» ELLA FITZGERALD
» pour les nourrissons ?
» Ever After High
» Bon Vendredi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: