H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NICOLAS CANTELOUP

Aller en bas 
AuteurMessage
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14292
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: NICOLAS CANTELOUP   Mar 2 Déc - 16:10



NICOLAS CANTELOUP




Brève histoire d'une montée en scène.

Nicolas Canteloup triomphe sur scène,
à la radio et à la télévision. Ben quoi ?

C'était pourtant prévisible…

Merci papa, merci maman !

Pour l'avoir conçu (non il n'a pas tout le temps été chauve) et pour avoir éveillé son intérêt aux spectacles comiques en particulier ceux de Bernard Haller et d'Alex Métayer. Le petit Nicolas riait, mais il était surtout fasciné par le fait qu'une seule personne parvienne, pendant plus d'une heure à captiver l'attention de 300 autres. Promis juré, il allait lui aussi se lancer dans l'aventure. D'abord devant le public tout acquis de ses camarades de classe qui applaudissaient lorsqu'il imitait ses profs, puis dans une radio-crochet locale.

De la selle à la scène

Mais vous savez, sa grande passion, c'est le cheval. Alors, pendant un court instant, Nicolas rêve d'une carrière de champion hippique et perd de vue le spectacle. Le Club Med' lui remet le pied à l'étrier : en 1991, il est recruté comme moniteur d'équitation de jour. En nocturne, il anime le Monitor's Show. François Bernheim le remarque, en fait son poulain, et le pousse vers les cabarets parisiens.

Nicolas fait son « Show »

Son succès à la télé lui attire les faveurs de Michel Drucker. Et Nicolas persiste et signe puisqu'on le retrouve presque toutes les semaines dans Vivement Dimanche.

La radio aussi, apprécie Nicolas. Europe 1 se paie chaque jour, depuis 3 ans, une tranche de Canteloup en grande écoute !

Sur scène, Nicolas a plusieurs cordes vocales à son arc et tient à le démontrer : il enchaîne les succès (Palais des Glaces, Olympia, Casino de Paris) et une tournée de 3 ans. Et c'est au tour de Deuxième Couche de remplir l'Olympia pour 3 semaines consécutives en avril 2008 avant de partir sur les routes de France jusqu'en juin 2009.

Pour autant, ce n'est pas seulement ses voix qui ravissent le public… mais sa capacité à faire vivre une foule de personnages dont il croque les manies et les faiblesses avec une précision jubilatoire. Comique irrésistible, oui ! Mais subtil comédien aussi !




http://www.scenesdentreprise.com/nc/biographie.htm


Dernière édition par liliane le Mar 2 Déc - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14292
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Mar 2 Déc - 16:17

Nicolas Canteloup,
l'art de manier l'étrille
Annie Grandjanin (31/10/2008)







Nicolas Canteloup, avec des imitations qui vont de Fabien Barthez à François Bayrou, pratique un humour œcuménique. (François Bouchon/Le Figaro)
L'imitateur est devenu le chouchou des Français. Après le succès de son spectacle à l'Olympia, en avril dernier, il revient pour une « deuxième couche ».

Côté cour, on dirait un sale môme qui s'excuserait presque de faire rire les copains de récré aux dépens de ses aînés. Mais côté scène, Nicolas Canteloup est un redoutable imitateur, passant l'actualité au crible, recherchant inlassablement la moindre faille… On ne s'étonnera qu'à moitié qu'il ait envisagé un jour de devenir commissaire de police ! « C'est mon côté gendarme et voleurs, confesse-t-il. C'est vrai que c'était mon objectif lorsque j'étais en licence de droit. J'étais attiré par le fait de découvrir la face obscure des choses, le côté enquête, l'observation. Un problème auditif m'a forcé à renoncer et je suis parti au Club Med ! » On connaît la suite : les cabarets, les « Guignols » de Canal +, sa fameuse « revue de presque » sur Europe 1, des chroniques régulières dans l'émission de Michel Drucker « Vivement dimanche »…

Ce drôle de caméléon est partout et n'a pas son pareil pour faire rire la France entière avec des imitations qui vont de Fabien Barthez à François Bayrou en passant par Ségolène Royal, Philippe Douste-Blazy, Mylène Farmer ou Christophe Willem. Ce cavalier accompli qui se rêvait champion d'équitation manie habilement l'art de l'étrille mais veille à ne jamais blesser. Pas question de céder à la méchanceté ou la vulgarité. « Cela fait partie de mon éducation, je n'ai pas de ­mérite ! » avoue-t-il. Ce qui ne veut pas dire qu'il brosse toujours dans le sens du poil ! « Il ne faut pas que les gens sachent de quel bord je suis. Je pense que la neutralité est essentielle pour faire rire. »

« Éviter la connivence »
On l'aura compris, Nicolas Canteloup pratique un humour œcuménique. Ce qui ne l'empêche pas de confesser une certaine gêne, lorsqu'il se retrouve devant ceux qu'il imite, comme ce fut le cas au cours d'un prime time chez Drucker. « Je suis d'un naturel plutôt bon et j'ai toujours peur d'éprouver de la sympathie pour les gens. Il faut éviter la connivence. Lorsque j'ai su que Gérard Schivardi vivait assez mal le fait que je le fasse passer pour un alcoolique, je me suis senti mal à l'aise. Avec son visage du terroir, buriné, on lui a collé cette étiquette de mauvaise foi. Mais il est arrivé en me disant qu'il m'avait apporté deux bonnes bouteilles ! Il a compris que ce n'était pas bien méchant. » Très à l'aise en revanche lorsqu'il s'agit d'imiter les femmes, Canteloup confie. « Même s'il m'arrive d'être un peu juste dans le timbre, je compense en jouant sur le phrasé, les postures. Un peu comme une petite fille qui brandit sa baguette magique en affirmant qu'elle est une fée. On est bien forcé d'y croire ! » Il a pourtant renoncé à imiter Jacques Chirac. « Même ma grand-mère le fait mieux que moi ! »

Avec ses camarades de jeux Philippe Caverivière, Stéphane Joly, Jean-Lou Chaffre et Christophe Duthuron, il s'attache à coller au plus près de l'actualité. « Notre laboratoire, c'est la radio. Nous écrivons de manière artisanale, au jour le jour. Nous ne proposons que du produit frais qui alimente aussi la scène. » Une scène qu'il appréhende. « Je traîne encore la patte (il s'est récemment cassé la jambe) et le spectacle est assez rythmé. Je compte beaucoup sur le public. Je ne veux pas décevoir. »

Malgré cette mauvaise chute, Canteloup n'entend pas renoncer à son autre passion. « L'équitation me ressource et m'apaise. Je n'ai jamais eu la rage de réussir à tout prix et je sais que, quoi qu'il arrive, je peux retourner à mes chevaux. » Un vrai hussard, droit dans ses bottes !


En tournée dans toute la France du 11 novembre au 2 juin 2009.

http://www.lefigaro.fr/theatre/2008/10/31/03003-20081031ARTFIG00340-nicolas-canteloup-l-art-de-manier-l-etrille-.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14292
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Mar 2 Déc - 17:35

EMISSIONS TELEVISUELLES


LES GUIGNOLS DE L'INFO
Du lundi au vendredi
sur Canal + à 19 h 55




Depuis septembre 2007, Nicolas est une semaine sur deux (en alternance avec Anne Roumanoff) dans Vivement Dimanche Prochain (France 2 : 18 h 55) aux côtés de Michel Drucker pour évoquer l'actualité revue et corrigée à sa façon aidée de ses complices : Philippe Caverivière, Jean-Lou Chaffre, Christophe Duthuron, Stéphane Joly, Eric Lavaine et Yvan Longuet

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14292
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Ven 6 Fév - 16:38

http://www.ozap.com/actu/audiobuzz-canteloup-moque-laurence-ferrari/256018
Audiobuzz : Canteloup se moque de Laurence Ferrari !



Nicolas Canteloup

Vendredi 6 Fevrier 2009 13h28
ier soir, pour mener l'interview de Nicolas Sarkozy dans l'émission exceptionnelle Face à la crise, David Pujadas était accompagné de sa consœur de TF1, Laurence Ferrari.

Et de l'avis des internautes, la présentatrice du 20 Heures de TF1 n'a pas été très présente lors de cet exercice. Et parmi les remarques d'observateurs faites ce matin à ce sujet, Nicolas Canteloup a décidé de parodier la journaliste dans sa traditionnelle "revue de presque" sur Europe 1.

Ozap.com vous propose d'écouter cet extrait diffusé ce matin sur Europe 1 :
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14292
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Sam 14 Fév - 17:49

Nicolas Canteloup... sa dernière année sur Europe 1 ?

Nicolas Canteloup est un homme surbooké. Déjà, après son accident de cheval, il s'était posé la question de réduire ses activités : entre radio, télévision et spectacle, l'humoriste n'a plus une seconde à lui et il est de plus en plus question qu'il renonce à reconduire son émission du matin sur Europe 1.


Il faut dire qu'en plus de son travail d'humoriste, Nicolas Canteloup anime, depuis quinze ans, des conventions. A ce propos, il confie au Figaro Magazine : "Après mon spectacle, je fais la surprise d'imiter les responsables de l'entreprise comme dernièrement le président de Total, Christophe de Margerie. Le sketch naît et meurt le soir même."

Imiter les patrons au débotté, le comique fait cela très bien.Il s'était déjà entraîné sur Alexandre Bompard peu après la nomination de ce dernier à la tête d'Europe 1. Cependant, la nouvelle d'une possible disparition de son antenne de son joker du matin (deux millions d'auditeurs chaque jour !) risque de ne plus faire rire du tout le patron d'Europe 1...

http://www.purepeople.com/article/nicolas-canteloup-sa-derniere-annee-sur-europe-1_a25091/1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10487
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Dim 15 Fév - 15:43

Nicolas Canteloup :

«Le rire évacue les angoisses
et le stress»
Propos recueillis par L. H.
13/02/2009

Deux millions d'auditeurs quotidiens sur Europe 1, sept millions de téléspectateurs chaque semaine sur France 2 : ce n'est plus un imitateur, c'est un phénomène de société ! Rencontre avec l'homme qui remonte le moral des Français et leur rend le sourire.

En quelques mois, il a dopé l'audience d'Eu-rope 1 avec son hilarante « Revue de presque ». Chez Michel Drucker, il fait un tabac tous les dimanches. Alors qu'il vient tout juste de reprendre la tournée de son spectacle Deuxième couche, les salles affichent déjà complet. Nicolas Canteloup a la cote. Il est même une valeur sûre que la crise fait monter en flèche. Féroce mais jamais méchant, drôle sans être vulgaire, son style impertinent plaît à tout le monde, de l'instituteur de gauche au dentiste de droite. Ce qu'on aime chez cet ancien GO du Club Med passé par l'animation, les cabarets et « Les Guignols » sur Canal+ ? Sa perception très juste des travers de notre époque, sa façon bien à lui de croquer les politiques. L'actualité l'inspire au quotidien. Rien ne lui échappe. Nul n'est épargné par ce pamphlétaire dont les imitations sont toujours soutenues par des textes de qualité. Nicolas Canteloup ou le rire artisanal érigé au rang d'art magistral. Entretien.

Le Figaro Magazine - Avec la crise, les Français n'ont pas le moral. Et vous?

Nicolas Canteloup - Ça va, mais je comprends que les gens aient besoin de trouver un peu d'oxygène. L'actualité est sombre, les bonnes nouvelles rares, ils ont envie de se changer les idées, d'aller voir des spectacles vivants avec des artistes en chair et en os. A la télévision, beaucoup d'émissions sont enregistrées, formatées. Le public est très sensible à ce qu'on lui donne en direct.

Y a-t-il un humour de crise comme il y a des cabinets de crise?

En France, la crise est permanente. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas : les grèves, le pouvoir d'achat, l'immobilier, la Bourse... La seule vraie différence avec cette crise financière, c'est qu'elle touche tout le monde, même les plus riches. Cela ouvre de nouveaux champs de réflexion.

Comment expliquez-vous votre succès sur Europe1?

Avec toute l'équipe, Julie et Marc-Olivier Fogiel, on sert tous les matins un produit frais. Les textes ne sont pas préparés à l'avance. Avec Philippe Caverivière, on rebondit sur l'actualité, on essaye d'être le plus réactifs possible. C'est un exercice de funambule, délicat, souvent gonflé, parfois un peu gauche, mais les gens sont reconnaissants des risques qu'on prend.

Vous arrive-t-il parfois de vous censurer?

Alexandre Bompard, le président d'Europe 1, nous a dit «Allez-y!» On s'autorise tous les sujets, même ceux qui fâchent. Peut-être que cela dérange certains, mais je n'ai jamais reçu aucun coup de téléphone, aucune lettre... C'est parfois moi qui me censure ! Il m'arrive d'être tenté par un bon mot, mais si le malaise l'emporte sur la drôlerie, je n'y vais pas. Je n'aimerais pas voir s'esclaffer une salle après un sketch ou une imitation qui me laisserait un goût amer dans la bouche.

Quels sont les personnages qui plaisent en période de crise?

Notre Président... On le voit beaucoup, il est très volontariste, suractif. «Avec moi, à chaque solution, il y a un problème!» : cette phrase que j'ai trouvée en écoutant un de ses discours fait beaucoup rire le public. Sur scène, j'ai peaufiné sa gestuelle : quand il transpire, il se passe l'index au-dessus du sourcil, puis le secoue. Ça amuse. Dès qu'un personnage est identifié, les gens ont une perception instinctive de tout ce qu'on leur dit. Ils saisissent très vite les subtilités d'une attitude ou d'un propos. Etre imitateur, c'est surtout l'œil. Mes voix ne sont pas parfaites, mais j'essaye de déceler chez chaque personnage ses caractéristiques, son ADN médiatique, son originalité. C'est le cas de Gérard Schivardi qui a un discours très atypique, authentique, avec un certain bon sens. Espérons qu'il se présentera à la prochaine élection présidentielle !

Vous animez des conventions d'entreprise. En pleine récession économique, la demande doit être explosive...

Cela fait quinze ans que j'anime des conventions : je me mets au fond de la salle, je prends des notes que je synthétise, puis, après mon spectacle, je leur fais la surprise d'imiter les responsables de l'entreprise comme dernièrement le président de Total, Christophe de Margerie. Le sketch naît et meurt le soir même. C'est d'autant plus apprécié qu'en ce moment, la crise crée des tensions très fortes : les salariés sont inquiets, la direction ne sait pas toujours où elle va. Tout ce stress, toutes ces angoisses, le rire l'évacue.

Votre principale arme anti-crise?

Mon complice Philippe Caverivière.... Et le talent d'autres humoristes comme Laurent Gerra, Stéphane Guillon, Didier Porte, Moustic, Guy Carlier, etc. En France, on a encore la chance de pouvoir faire rire librement. Je suis heureux de vivre dans ce pays. Même en crise...

FIGARO MAGAZINE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 14292
Age : 68
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Lun 20 Avr - 13:14

NICOLAS CANTELOUP CHEZ DRUCKER LE 19/04/2009




Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10487
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Sam 20 Juin - 12:58

CANTELOUP IMITE M FARMER émission du 31/12/2006



Dernière édition par Nine le Ven 11 Déc - 4:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10487
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NICOLAS CANTELOUP   Mar 6 Oct - 16:03

mardi 06 octobre 2009 SPECTACLE.

Nicolas Canteloup le « loup chantant »

est à Nantes pendant deux jours.
Le maître de l'imitation s'est prêté au jeu des questions