H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE PARFUM : UN CODE SUBTIL

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10435
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LE PARFUM : UN CODE SUBTIL   Jeu 27 Nov - 16:27

... De tous les sens, l'odorat est celui qui me frappe le plus. Comment l'odeur, le goût, se font-ils parfum,
comment nos nerfs se font-ils nuances, interprètes subtiles,
sublimes de ce qui ne se voit pas, ne s'entend pas,
ne s'écrit pas avec des mots ?
L'odeur serait comme une âme, immatérielle...

Marcel Hanoun (citation)

LE MONDE MAGIQUE DU PARFUM


Le mot Parfum vient du latin “PER FUMO” veut dire par la fumée.
L’odorat est le plus subtil de nos sens. Le parfum existe depuis toujours. L’histoire du parfum c’est d’abord celle de l’humanité parcourue par le désir des hommes. Désir de séduire et désir de se sentir beau.

Enfoui dans nos souvenirs depuis la nuit des temps, présence de tous les instants, le Parfum est là, silencieux. Mystérieux. Envoûtant. Majestueux.

Le Parfum ne cesse de nous surprendre et de nous étonner. Il raconte la Vie, notre vie. Son émotion sensuelle sublime chaque mot, chaque souvenir.
L'histoire du parfum est celle du monde parcouru par les désirs des hommes. Il lui fallait des origines divines, alors ils l'ont dérobé aux dieux dans des temples où brûlaient poudres aromatiques et bois précieux.

Tout au long des siècles, tantôt banni, tantôt sublimé, le parfum se rapprochera du corps pour devenir une seconde peau…

Mais rien n'aurait été possible sans la magie du monde végétal et ses trésors intimement mêlés au savoir-faire technologique. Des spirales tortueuses d'un alambic à la sophistication d'un laboratoire, seul l'art révélera le parfum…
Artiste à l'imagination sans fin, puissant dans l'immensité de la création, le parfumeur dispose-t-il d'étranges pouvoirs de sorcellerie pour exprimer nos envies ? A-t-il un nez si différent du nôtre ?

Le rêve évanescent ne pouvait trouver de meilleur écrin que l'alchimie du sable et du feu : le flacon. Objet de toutes les convoitises, il sublimera le précieux parfum, racontera la plus belle des histoires…
Le Parfum a son univers, ses mots, ses gestes. :malelovies:

Tel un signal olfactif unique, le parfum crée un sillage subtil et troublant qui réveille au passage des souvenirs d’émotions fortes.

Porter un parfum, c’est s’approprier une odeur. C’est à la fois se cacher et se montrer, s’inscrire dans un clan social et marquer sa personnalité, se faire belle et se sentir bien, il s’agit d’un véritable monde, très personnel, difficile à définir.


"La chair contre la chair produit un parfum,
mais le frottement des mots n'engendre que souffrance et division."
Anaïs Nin



Dernière édition par Nine le Ven 7 Mai - 1:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10435
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE PARFUM : UN CODE SUBTIL   Jeu 27 Nov - 16:31

LE PARFUM ET LA SEDUCTION
wink3
Pourquoi se parfume-t-on ?

Le rôle du parfum est remarquable à trois niveaux : esthétique, hiérarchique et érogène. On a tendance à l’oublier, mais le corps est une usine chimique épouvantablement puante. Il est utile de chercher à masquer son odeur. Pourtant, en tant qu’être humain, on ne va pas se contenter de se laver : se parfumer est un acte propre à notre espèce, véritable irruption de la civilisation dans les soins du corps. Le parfum sert aussi à affirmer notre grade. S’il ne nous est plus guère possible de nous battre comme le ferait un groupe de singes, nous utilisons d’autres moyens pour affirmer notre valeur ! Des beaux bijoux pour une femme ou des voitures puissantes pour un homme…
L’odeur intervient pareillement : « Au nez, on peut avoir une idée de qui est qui », souligne Jacques Waynberg, sexothérapeute, qui rappelle, par exemple, tout le mépris qu’il y a dans le terme de « parfum de supermarché »… Enfin, le parfum participe au sex-appeal : il va se passer quelque chose de mystérieux entre sa chimie et celle de la peau. Une alchimie qui intervient indiscutablement dans notre système de communication érotique.
Pourquoi ne se parfume-t-on pas ?


« Dans certaines religions, la séduction est associée à l’idée de péché. Le parfum sera donc prohibé en tant qu’accessoire de beauté », rappelle Gisèle Harrus-Révidi, psychanalyste et spécialiste des sens. Certaines personnes peuvent aussi avoir la phobie des odeurs de quelque nature qu’elles soient, alors que d’autres apprécient davantage les odeurs naturelles, corporelles. Ces dernières n’auront pas envie de les masquer par une odeur artificielle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10435
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE PARFUM : UN CODE SUBTIL   Jeu 27 Nov - 16:32

UNE ARME DE SEDUCTION

Mathilde Laurent est "nez" chez Cartier. Elle créé plus particulièrement des fragrances sur mesure. Elle nous raconte sa passion pour le parfum qu'elle qualifie de parure invisible et d'arme de séduction.

SÉDUCTION - PARFUM


Une rencontre providentielle


C'est vers l'âge de 15 ans que Mathilde annonce à ses parents sa volonté de devenir " nez ".

L'art en général l'attirait, exercer ce métier était pour elle une façon d'exprimer son côté artistique. Dans la profession on dit d'ailleurs parfumeur, même si cela peut prêter à confusion et que l'on pense que la jeune femme possède une boutique. " La qualification de " nez " est réductrice et comme le soulignait souvent Jean-Paul Guerlain, descendant de la célèbre famille, nous n'avons pas seulement un nez, mais aussi un cerveau ! " En effet, cette profession nécessite de bien connaître les maths, la physique et la chimie. Après un deug de chimie, elle intègre l'Institut national supérieur du parfum, des cosmétiques et des arômes alimentaires. Elle a la chance d'y rencontrer Jean-Paul Guerlain. " Quand je l'ai aperçu lors d'une soirée à l'école, je n'ai pas hésité à aller lui parler et lui dire que je rêvais de travailler dans sa société. Il m'a alors répondu " oui, pourquoi pas ". J'ai obtenu un CDI et j'y suis restée onze ans."
Sentir n'est pas inné


On imagine toujours qu'un parfumeur possède un don, que son odorat est plus développé. Mais pour Mathilde il n'en est rien.
" C'est faux de dire que nous, professionnels, nous sentons mieux.
" L'odorat est un sens qui se travaille, comme l'ouïe pour jouer d'un instrument de musique. "
Au début, j'ai mémorisé une par une plus de 500 essences. Je devais être capable, lors d'un test olfactif, de toutes les reconnaître.
" C'est ce que Mathilde appelle le solfège des parfumeurs. Mais il n'y a pas que l'odorat dans ce métier, il faut aussi s'aguerrir à la fabrication. " On peut très bien posséder un excellent odorat, mais aucune créativité. "
L'inspiration pour créer


La création d'un parfum ne se fait pas au hasard. Mathilde dispose de plus de 1000 flacons dans son laboratoire, le nombre de combinaisons réalisables est donc phénoménal.
Pour créer, elle s'inspire de la nature, du parfum des fleurs... Elle imagine toujours les associations d'essences dans sa tête avant de les concevoir, comme par exemple la rose et la mousse de chêne.
" Je sais sentir des fragrances dans ma tête. Je note mes idées, mes formules sur un papier. Mes souvenirs olfactifs sont très présents, toutes les odeurs sont bien rangées dans ma mémoire."
Si elle avoue avoir des préférences pour tel ou tel ingrédient, elle s'interdit d'en écarter un seul.
" On ne doit se couper d'aucune senteur. Un ingrédient, ce n'est pas seulement une odeur, c'est aussi un effet dans une composition. "
Elle peut tout à fait utiliser la rose comme vecteur d'harmonie dans la composition d'un parfum sans qu'on la sente vraiment.

La création d'un parfum sur mesure
Etoile

Il y a deux ans, la marque Cartier décide de créer un service de parfum sur mesure et fait appel à Mathilde. Elle quitte alors Guerlain pour participer à ce projet original. " Je n'aurais pas tout lâché pour n'importe quoi. En rejoignant cette grande maison, je savais que j'allais retrouver la qualité et l'éthique auxquelles je suis attachée. Et puis faire vivre ce projet de créer un parfum unique pour une femme était un beau challenge. " Car pour Mathilde dire qu'un parfum correspond à une personnalité est un mythe. " Celui qui vous va, c'est avant tout celui qui vous émeut. On n'a pas le droit de dire à une femme qu'une fragrance ne lui va pas comme on ne peut pas affirmer qu'elle est masculine ou féminine. "
Les étapes de la création d'une essence unique


La création d'un parfum personnalisé demande environ sept mois. Mathilde commence par un rendez-vous de deux ou trois heures où elle fait raconter sa " vie olfactive " à la cliente. Dans un premier temps elle lui demande de décrire tout ce qui pour elle à une odeur dans le quotidien. " Pendant l'entretien, je lui fais déguster un thé aromatisé, un macaron au muguet ou un champagne rosé. Tout ce qui est olfactif fait parler. " Mais attention, elle ne cherche pas à savoir pourquoi elle est sensible à telle ou telle odeur, il n'est pas question d'analyse psychologique. A partir de tous ces éléments, elle crée un parfum qui va l'émouvoir. Il ne s'agit pas de mélanger dix senteurs et hop le tour est joué !" La fabrication est minutieuse et parfois fastidieuse.

Il m'arrive parfois d'être obligée de récréer une odeur évoquée parce qu'elle n'existe plus. Mes choix d'ingrédients correspondent à ce que je comprends de la cliente. " Elle présente ensuite deux ou trois esquisses à sa cliente. Si elle a été sincère dans ses propos, elle doit aimer ce qu'elle lui propose. " Cette fragrance va parler à ses sens. Le parfum, parure invisible, reste pour moi l'arme de séduction par excellence. "

On devine que cette formule secrète et unique a bien évidemment un prix. Il faut compter près de 60 000 € pour un litre et demi de parfum présenté dans deux flacons en or et en cristal et deux atomiseurs.
Laurence BOURDOULEIX -

Mathilde Laurent : "le parfum, une arme de séduction"


Dernière édition par Nine le Ven 7 Mai - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 10435
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LE PARFUM : UN CODE SUBTIL   Jeu 27 Nov - 16:34

L'utilisation du parfum remonte à l'Antiquité. Voici comment choisir son parfum et comment l'utiliser.

Le parfum ne laisse personnes indifférent avec son odeur envoutante. Le parfum est un objet de désir, de séduction et de plaisir qui permet de se sentir à l'aise.

L'origine du parfum remonte à très longtemps et sa fabrication est différente au fil du temps.

Auparavant, le parfum se fabriquait avec les substances aromatiques. On séchait les feuilles et on macérait les fleurs dans les graisses.

Après, on fabriquait le parfum par distillation. Il s'agissait de traiter les fleurs, les écorces, la résine pour en faire du parfum.

Il existe différentes sortes de parfums et chaque parfum a sa particularité.