H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES COULEURS DE LA VOIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9723
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LES COULEURS DE LA VOIX   Mer 26 Nov - 15:39

HISTORIQUE



Début XVIIe s., on distingue, pour chaque sexe, les voix graves et aiguës que l'on classe en superius, altus (ou contra) pour les femmes et tenor bassus pour les hommes et plus tard en dessus, haute-contre, taille, basse.

Fin XVIIIe s., la nécessité d'une catégorie intermédiaire se fait sentir. Début XIXe s., on introduit des distinctions de timbre (sopranos lyriques, ténors dramatiques, basses chantantes ou profondes).

Milieu XIXe s., adjonction des distinctions de puissance (sopranos d'opérette, ténors d'opéra-comique, barytons de grand opéra), et d'emploi (ténors mozartien ou wagnérien, barytons Verdi).

Actuellement, on utilise en France près de 90 termes pour désigner les différents types de voix.

LIEN SUR LE MECANISME DE LA VOIX SITE DE L'IRCAM à consulter

http://www.google.com/gwt/n?u=http://catalogue.ircam.fr/sites/Voix/index.html

VOIX GYNOÏDES


Castrats

L'interdiction faite aux femmes de chanter dans les églises et sur les scènes romaines est à l'origine de la place prépondérante qu'occupèrent les castrats pendant près de 2 siècles.

Les chœurs de la chapelle Sixtine les utilisèrent de 1588 à 1903. L'Église désapprouvait néanmoins la castration euphonique et ne tolérait que les castrats accidentels (la castration pour hernie était alors une pratique courante). En Italie, 3 000 à 5 000 enfants étaient opérés chaque année par des barbiers ou des chirurgiens. Pratiquée aux alentours de la 6e année, la castration empêchait la mue de se produire normalement sans arrêter le développement physique.

Les castrats possédaient des poumons d'adulte et un larynx d'enfant, d'où une voix très étendue couvrant plus de 3 octaves, des aigus naturels (cordes vocales de petite taille, larynx en position haute) et une tenue de souffle exceptionnelle (trachée de taille normale et glotte de petite taille). Le travail intensif auquel étaient soumis les castrats (9 à 10 h par jour) leur conférait une agilité peu commune et une voix très puissante (musculature laryngée très développée permettant aux cordes vocales d'opposer une forte résistance à la pression pulmonaire).

Castrats célèbres :

Baltasare Ferri (1610-80) ; Carlo Broschi (1705-82), dit Farinelli ou « le chanteur des rois », car il passa 22 ans en Espagne à la cour de Philippe V dont il guérit la mélancolie en lui chantant chaque jour pendant 10 ans les 4 mêmes airs, il devint par la suite son conseiller politique.

Cafarelli (1710-83) ; Guadagni (1725-92) ; Crescentini (1762-1846) qui enseigna le chant à Bellini ; Velluti (1780-1861) le dernier à paraître sur scène ; Moreschi (1858-1922) le seul à avoir été enregistré, en 1902-03. Un castrat contralto, Paolo Abel do Nascimento, a chanté à Ste-Marie de Limoges le 9-2-1983.

On cite un castrat français à St-Marc de Venise au XVIIe s. (Guielmo Francese) ; le seul connu est Blaise Berthod, Lyonnais, actif entre 1630 et 1675 ; Antonio Bagniera, Suisse, fut opéré en France.

Hautes-contre, contre-ténors et falsettistes :

traditionnellement, haute-contre : ténor très aigu qui n'utilise pas sa voix de fausset ;

falsettiste : baryton ou basse qui chante en fausset ;

contre-ténor : désigne une voix de haute-contre ou de falsettiste

Alexis Vassiliev ou l'art des castrats



http://www.contre-tenor.net/articles.php?ID=4&PHPSESSID=c2c76824e4110f354ff85db4726b01e1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9723
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES COULEURS DE LA VOIX   Mer 26 Nov - 15:57

Longtemps tenue pour l'instrument musical par excellence, la voix humaine émet des sons modulés pour former un chant. Celui-ci peut d'ailleurs être sans parole ! De tous temps les hommes de toutes les civilisations ont chanté et continuent de chanter encore.

Dans les églises la voix a été longtemps la seule autorisée et encore seulement des voix d'hommes ou d'enfants. La musique instrumentale proprement dite date du XVIIe siècle, époque où triomphaient le chant baroque et les castrats. Au XIXe siècle l'importance de la voix se fit moindre au profit des instruments de musique et de l'orchestre qui gagnèrent en puissance et surtout en importance.

De nos jours est apparue la mode des chanteurs aux voix médiocres, pour ne pas dire nulles, mais ayant du succès car considérés, à tort ou à raison, comme originaux ou expressifs ! D'ailleurs beaucoup d'entre eux feraient bien de brûler un cierge à la mémoire de David Hughes, l'inventeur du microphone ! Incontestablement le chant, en tant qu'art, est en déclin, de même que son enseignement.

Les chanteurs et chanteuses sont classés en fonction du registre (étendue) de leur voix en plusieurs catégories :


TESSITURES DE LA VOIX HUMAINE



Les solistes professionnels peuvent outrepasser ces limites moyennes.

En noires : les sons un peu difficiles pour des choeurs non professionnels. Le ténor est noté ici en hauteur absolue (vraie) mais il est presque toujours écrit uniquement en clé de sol comme le soprano, puisque ces deux registres sont situés à une octave de distance.
( Source: Michel Baron, Cours d'écriture musicale sur l'Internet. )

SOPRANO La plus aiguë des voix. Le soprano est soit une voix d'enfant (on dit alors voix blanche), soit une voix de femme. On distingue plusieurs type de soprano :

- léger ou colorature en France : très aigu, agile et virtuose (ex.: Lakmé de Delibes),

- dramatique ou colorature dans les pays germaniques, ou encore Falcon (du nom d'une cantatrice) : étendu, brillant, vocalisant facilement, au timbre assez épais et souvent inégal (ex.: œuvres de Meyerbeer),

- lyrique : puissant et brillant (Wagner),

- léger demi-caractère : moins étendu et plus simple (lieder).

LES VOIX DE FEMMES


Les sopranos célèbres sont nombreuses. Citons parmi les plus connues Emma Calvé, Nellie Melba, Elisabeth Schwarzkopf, Birgit Nilson, Maria Callas, Terresa Berganza, Montserrat Caballé, Régine Crespin, Barbara Hendricks, Irène Joachim, Victoria de Los Angeles, Mady Mesplé, Jessye Normann, Jane Rhodes, Kiri Te Kanawa...

et voici PATRICIA PETIBON soprano

VIDEO : Mitridate "nel grave tormento" opéra ecrit par W.A MOZART (à l'age de 14 ans). coeur




MEZZO SOPRANO ou parfois Second dessus : signifie à moitié soprano en italien. Voix féminine plus grave que celle de soprano, mais moins limitée dans l'aigu que celle de contralto. Cette voix moyenne permet de tenir des rôles de soprano ou de contralto. Elle est plus commune en France que la vraie voix de soprano et c'est pour elle que la plus grande partie de notre répertoire est écrite. Les rôles de qualité ne manquent pas : Dorabella (Cosi fan tutte, Mozart), Azucema (le Trouvère, Verdi), Cendrillon (Rossini), Carmen (Bizet), Rosine (Le Barbier de Séville, Rossini).

Notre époque est riche en voix de mezzo-sopranos : Janet Baker, Hélène Bouvier, Viorica Cortez, Rita Gorr, Esther Lamandier, Solange Michel, Jocelyne Taillon....

ALTO (on dit aussi contralto) : la plus grave des voix de femme. Le nom de contralto est un terme italien qui traduit le mot français " Haute-contre ". Jadis le haute-contre était la voix d'homme la plus aiguë. De nos jours c'est devenu la voix grave féminine, bien qu'il existe encore quelques hautes-contre masculins.

Le répertoire le mieux adapté pour le contralto est le lied romantique qui met bien en valeur le coté émotionnel de ce timbre de voix. Brahms en a tiré également parti dans sa célèbre Rhapsodie pour contralto. La plus connue des contraltos est sans conteste Kathleen Ferrier (1912-1953).


Dernière édition par Nine le Mer 26 Nov - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9723
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES COULEURS DE LA VOIX   Mer 26 Nov - 16:01

LES VOIX D'HOMMES


Quant à la voix masculine des hautes-contre (en réalité de nos jours c'est une voix de ténor spécialisé dans les notes aiguës) c'était principalement la musique sacrée anglaise et française qui utilisait ce type de voix aux XVIIe et XVIIIe siècles. Actuellement son répertoire est devenu assez rare, mais on le retrouve dans certains opéras de Rimsky-Korsakov notamment. C'est Alfred Deller (1912-1979), célèbre haute-contre anglais, qui a remis à l'honneur ce timbre de voix.

LUCIANO PAVAROTTI un ténor fabuleux etoile scintillante
VIDEO - NESSUM DORMA G. PUCCINI





⭐ TENOR : voix d'homme la plus élevée, après le haute-contre, appelée autrefois "Taille". C'est le type de voix qui porte le mieux. L'âge classique lui a confié le récit de l’évangéliste dans les Passions, et l'opéra romantique lui a fait incarner le héros. On distingue plusieurs types de ténor:

- léger : voix claire et aiguë (Tito Schipa),

- lyrique : puissant et mordant (Caruso),

- dramatique, ou fort-ténor, ou heldentenor, ou ténor wagnérien, ou ténor noble : large et très puissant (Del Monaco)

- on peut encore mentionner le ténor Trial (du nom d'un chanteur), qui excelle dans les rôles comiques et le ténor vaillant qui lui excelle dans la bravoure.

Le répertoire pour ténor est fort riche : Don Ottavio (Don Giovanni, Mozart), Tamino (La Flûte enchantée , Mozart), Tristan (Tristan et Isolde, Wagner), Le duc de Mantoue (Rigoletto, Verdi), Alfredo (La Traviata, Verdi), Othello (Verdi) etc... et les ténors célèbres sont nombreux : Enrico Caruso, Mario Del Monaco, Louis Devos, Placido Domingo, Helmut Krebs, Luciano Pavarotti, Tito Schipa, Peter Schreier, Michel Sénéchal, Georges Thill...

⭐ BARYTON : voix d'homme intermédiaire entre le ténor et la basse. C'est une fort belle voix puisqu'elle a le brio et la délicatesse du ténor dans l'ornement, et la puissance et la profondeur de la basse. C'est surtout à compter du XIXe siècle que cette voix s'imposa avec notamment des opéras de Verdi. Les grands rôles de baryton sont d'ailleurs de très grands rôles: Don Giovanni (Mozart), Rigoletto et Falstaff (Verdi), Figaro (Les noces de Figaro, Mozart, et le Barbier de Séville, Rossini), Iago (Otello, Verdi) pour ne citer que les plus connus. Les barytons ont parfois la possibilité d'interpréter des rôles destinés primitivement aux ténors ou aux basses.

Il existe divers types de baryton :

- baryton Martin ou ténorisant (rôle de Pelléas),

- baryton lyrique (rôle de Wolfram),

- baryton héroïque ou grand baryton (Rigoletto),

- baryton brillant ou Spiel-baryton (Figaro)

Parmi ces voix remarquables citons celles de Dietrich Fischer-Dieskau, Tito Gobbi, Georges London, Charles Panzéra, Camille Mauranne, Gérard Souzay, José Van Dam, Feodorr Chaliapine, Philippe Huttenlocher...

⭐ BASSE : voix masculine la plus grave qui, selon sa tessiture, se divise en plusieurs types :

- basse noble, ou basse profonde, ou basse contre : la plus grave,

- basse bouffe : plus souple,

- basse chantante : moins grave,

- basse taille, ou basse baryton : proche de la voix de baryton.

De grands rôles de basse ont été créés dans le répertoire lyrique : Mephisto (Faust, Gounod), Boris Godounov (Moussorgski), Philippe II (Don Carlos, Verdi), Wotan (l'Anneau du Nibelung, Wagner). D'une façon générale ce sont les pays de l'est qui ont le plus souvent brillé dans cette catégorie (voyez par exemple les Choeurs de l'Armée rouge) avec des basses telles que Nicolaï Ghiaurov, Alexandre Kipnis, Ivan Petrov et Boris Christoff, mais il existe aussi de très bonnes basses en Europe de l'ouest et notamment en France avec Jacques Mars, Paul Cabanel, Xaviez Depraz ou encore André Pernet.

Terminons cette étude en disant quelques mots sur des chanteurs possédant un timbre de voix "autre" et qui ont exercé sur le public un grand pouvoir d'attirance et de fascination, les Castrats, qui furent très en vogue durant des siècles et plus particulièrement aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Ces voix particulièrement belles, unissant à la pureté du timbre de l'enfant la puissance du souffle de l'adulte, étaient obtenues en châtrant les garçons avant la mue, afin qu'ils conservent une tessiture vocale de soprano ou d'alto. C'est ainsi que les castrats étaient soit sopranistes, soit altistes. C'est spécialement en Italie qu'ils eurent une vogue inouïe où ils furent même employés dans la Chapelle pontificale jusque 1903. L'éducation musicale de ces chanteurs étaient particulièrement longue et difficile: pendant près de dix ans, ils étudiaient plus de dix heures par jour. Après de telles études aucune difficulté musicale ne pouvait plus les effrayer. C'est sans doute pour cela également, en plus de la fascination de cette voix particulière, qu'ils ont marqué de leur empreinte la création des opéras de leur temps, d'autant plus qu'ils étaient adulés du public. Tous les rôles principaux, en particulier ceux de Scarlatti, Haendel, Mozart et Rossini étaient écrits pour eux et sans aucun doute ils influencèrent les compositeurs.

Les plus connus furent : Ferri (1610-1680), Farinelli (1705-1782), Cafarelli (1710-1783), Guadagni (1752-1792), Vellti (1781-1861) et Alexandro Moreschi (1858-l922) qui fut l'un des tout derniers castrats de la Chapelle Sixtine et dont on possède des enregistrements réalisés au début de notre siècle. Evincés par les ténors et les sopranes, les castrats disparurent au début du XIXe siècle.

Michel Villedieu (1988)


Dernière édition par Nine le Mer 26 Nov - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9723
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LES COULEURS DE LA VOIX   Mer 26 Nov - 16:04

LES CHOEURS



Choeur / Hommes

La voix humaine :

De la même façon qu'un violoniste ou un autre instrumentiste, les choeurs sont des musiciens qui travaillent beaucoup pour produire un bon son et pour interpréter avec qualité des pièces musicales. La seule différence c'est que leur instrument est la voix, et que nous possédons tous cet instrument. Mais le posséder ne suffit pas.

Classification des voix :

En gros, il y a six types de voix : trois pour les femmes et trois pour les hommes. Les voix des femmes sont toujours plus aiguës que celles des hommes. Mais il y a des voix de femme plus aguës que d'autres et des voix d'homme plus graves que d'autres. Voici un tableau récapitulatif :


Femmes
Hommes
Aigu
Soprano
Ténor
Moyen
Mezzo Soprano
Baryton
Grave
Contralto
Basse

Dans LES COULEURS DE L'ORCHESTRE, le protagoniste de l'épisode nous donne les composantes de la voix de baryton-basse.

La voix baryton-basse :
Le choriste baryton-basse a une voix de baryton mais il est capable de produire également des notes très très graves (comme les basses, la voix la plus graves des hommes).

Choeur / Femmes



Dans LES COULEURS DE L'ORCHESTRE, la protagoniste de l'épisode nous donne les composantes de la voix de mezzo-soprano.

La voix mezzo-soprano :
La voix mezzo-soprano est une voix de femme. Elle se situe entre la voix soprano (la plus aigüe) et la voix contralto (la plus grave).
La voix mezzo-soprano est souvent utilisée pour réprésenter un personage de jeune femme dans les opéra, tandis que la contralto représente des femmes moins jeunes.

MARCHE TRIOMPHALE AIDA OPERA DE VERDI

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Amour du chant



Nombre de messages : 3
Age : 42
Localisation : Dans l´univers du chant
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: LES COULEURS DE LA VOIX   Sam 4 Fév - 8:32

Tres intéressant . Il y a une différence entre le timbre et la couleur d´une voix :
le timbre correspond á sa résonnance , á sa texture tandis que la couleur correspond á la nuance plus ou moins claire du timbre, de la texture .
J´aime beaucoup comparer les voix et les tissus . Ainsi , si l´on compare la voix de soprano á la teinte bleu , l´on pourrait par exemple dire que bleu ciel correspond au soprano léger et bleu sombre au soprano dramatique .

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES COULEURS DE LA VOIX   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES COULEURS DE LA VOIX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES COULEURS DE LA VOIX
» Je vois des couleurs
» quelles couleurs de fards à paupières pour les yeux bleus
» Urgent - Cherche enfants Italiens 10/12 ans pour Voix Off
» Les Couleurs, Les Langues ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: LES MYSTERES DE LA VOIX-
Sauter vers: