H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE MOIS DE LA PHOTO 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2434
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: LE MOIS DE LA PHOTO 2008   Mer 5 Nov - 17:37

.
Novembre est un mois faste pour les amateurs de photo à Paris avec deux temps forts plutôt qu'un.



Un salon (Paris Photo, du 13 au 17 novembre, au Carrousel du Louvre) et un événement biennal qui célèbre l'image dans tous ses états, le Mois de la photo.
Créé en 1980, il donne à voir la création photographique dans toute sa diversité, de galeries vénérables en lieux plus confidentiels, de sites polyvalents en musées majestueux. Des dizaines de lieux prennent part à l'événement qui se déroule en théorie en novembre mais se prolonge parfois bien au-delà.

Cette année, le peintre Robert Combas signe l'affiche joyeuse et multicolore d'une édition placée sous le signe de l'Europe. Lee Miller, la photo américaine des seventies, Patrick Demarchelier ou encore les photographes mexicains sont notamment à l'affiche.

La MEP (maison européenne de la photographie), co-organisatrice de l'événement avec Paris Audiovisuel et le Ministère de la culture, édite un guide complet pour connaître par le menu tout le détail des expos, conférences et autres rencontres au menu.
Nous, on s'apprête à sillonner les lieux et vous mitonner une sélection aux petits oignons. Un parcours forcément subjectif, forcément pas exhaustif, mais qui devrait vous donner envie d'aller y voir d'un peu plus près. A suivre, donc...

http://arts.fluctuat.net/blog/34093-mois-de-la-photo-l-image-dans-tous-ses-etats.html



Le site officiel
http://www.mep-fr.org/moisdelaphoto2008/fr/10-home/default.htm


Dernière édition par Bridget le Mer 5 Nov - 18:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2434
Age : 66
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: LE MOIS DE LA PHOTO 2008   Mer 5 Nov - 17:54



.


Un mois pour faire le plein d'images en tout genre : en novembre, le Mois de la Photo prend, comme tous les deux ans, ses quartiers dans la capitale.

Un événement rapidement devenu incontournable pour tous les inconditionnels de photographie et qui, pour sa 15e édition, a choisi d'interroger les contours de la nouvelle Europe.

http://www.lexpress.fr/culture/mois-photo/



L'envoûtante Sarah Moon

Brute et objective mais sans être documentaire, la photographie peut se faire le reflet du monde dans lequel nous vivons, de ses habitants et de ses territoires. Visite guidée.

http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/culture/photographie/parcours-hommes-et-territoires_657292.html








A l'occasion du mois de la photo, un livre magnifique et des expositions rendent hommage à la grande et secrète Sarah Moon.

« Puisqu'il y aura cinq cahiers, ce sera 1, 2, 3, 4, 5. »

Telle une enfant récitant une comptine, Sarah Moon décline son oeuvre en cinq numéros. Comme si, en composant ce coffret édité par son compagnon de toujours, Robert Delpire, la photographe n'avait pas voulu y mettre de « clap » de fin.
A travers cet objet, c'est toute la planète Moon qui se révèle à nous : de ses débuts dans la mode à ses amitiés au long cours, de son goût pour la couleur à sa passion pour le cinéma.
Spectrale, flottante, brumeuse, l'oeuvre de cette photographe très discrète, née en France et élevée en Angleterre, s'est d'abord construite au contact de la mode.

Dès les années 1970, la jeune femme abandonne sa carrière de mannequin pour passer de l'autre côté de l'appareil et aider ses amies modèles à constituer leurs books. « Ma toute première photo, je l'ai publiée dans L'Express, se souvient-elle. Comme il fallait que je signe cette commande, j'ai donné sans vraiment y réfléchir le nom de Sarah Moon. » L'astre lumineux lui portera chance. Pendant une vingtaine d'années, elle confectionne l'image de Cacharel, une esthétique reconnaissable entre toutes, mettant en scène de jeunes filles en fleurs dans des cadres vaporeux et romantiques : Loulou ? Oui, c'est elle !





Sarah moon

Photos réalisées en 1997 par Sarah Moon pour la marque de vêtements Comme des garçons

Au milieu des années 1980, elle quitte le « travail appliqué » pour cheminer vers des sentiers plus personnels. « Ce passage du charme de l'adolescence à l'austérité de l'âge adulte s'est fait sans que Sarah perde la délicatesse de son cadre ni la finesse de ses lumières, mais le merveilleux qu'elle génère spontanément est comme empoisonné par le doute et le sens du temps qui passe, comme si le ver était déjà dans le fruit », écrit Robert Delpire. Désormais libérée des contraintes de la commande, Sarah Moon compose des oeuvres envoûtantes d'une poésie sauvage. 1, 2, 3, 4, 5. On attend la suite.

Sarah Moon, 1, 2, 3, 4, 5. Delpire, 120 euros.

Expositions à Paris, à la galerie Camera obscura, 268, boulevard Raspail (XIVe), jusqu'au 6 décembre, et à Londres, à la Michael Hoppen Gallery, jusqu'au 15 novembre.


.


Henri Cartier-Bresson / Walker Evans


Dans le cadre du Mois de la photo, la Fondation Henri Cartier-Bresson propose un double regard sur l'Amérique vue par deux immenses photographes.



h. cartier-bresson/coll. fondation hcb/magnum photos
Memphis, Tennessee, par Henri Cartier-Bresson (1947)

HENRI CARTIER-BRESSON

Le photographe: On ne présente plus « l'oeil du siècle », qui aurait eu 100 ans en août dernier. Précurseur, comme Evans, qu'il admirait, il a sorti la photographie de son carcan formaliste pour la mettre au service du réel.

Sa vision de l'Amérique: Il affectionnait ce pays, qui le lui rendait bien, puisque c'est aux Etats-Unis qu'il fut reconnu comme un véritable artiste. De ses deux voyages, en 1935 et en 1946, il a rapporté des images, plus ou moins distanciées, d'une Amérique en marge, celle des faubourgs des grandes villes et de ses habitants délaissés.

De son ami il a dit... « Sans le défi que représentait l'oeuvre de Walker Evans, je ne pense pas que je serais resté photographe. »

WALKER EVANS

Le photographe: Né en 1903 à Saint Louis (Missouri), Walker Evans s'est rendu célèbre avec son chef-d'oeuvre, American Photographs, livre inspiré de son exposition au MoMA en 1938.

Sa vision de l'Amérique: Pièce vide, façades de boutiques, affiche en lambeaux, Walker Evans photographie son pays à la manière d'un documentariste-collectionneur qui voudrait donner à voir de quoi « le temps présent aura l'air au passé ».

De son ami il a dit... « Cartier-Bresson est un oeil pur. Plus encore, il est l'un des rares innovateurs en photographie. »

Henri Cartier-Bresson, Walker Evans. Photographier l'Amérique, 1929-1947. Fondation Henri Cartier-Bresson, 2, impasse Lebouis, (Paris XIVe).




Parcours Hommes et Territoires




http://www.lexpress.fr/diaporama/diapo-photo/culture/photographie/parcours-hommes-et-territoires_657292.html
Revenir en haut Aller en bas
 
LE MOIS DE LA PHOTO 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE MOIS DE LA PHOTO 2008
» Origine, histoire du MOIS D 'AOÛT, Agoust, Aoust
» Abdominoplastie AVANT/APRES: L'album-photo de Lollie
» Porte-hélicoptères R97 Jeanne d’Arc
» Perdre le poids de grossesse + Wii Fit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: A FLEUR DE TOILE :: LES PHOTOGRAPHES-
Sauter vers: