H A R M O N Y


 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NOLWENN LEROY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9621
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 19 Jan - 13:54

BRETONNE ET FIERE DE L ETRE

Par Jean-Claude Gerlache dans Vidéo , le 19 janvier 2011 13h01



“Qu’elle est belle ma Bretagne quand elle pleut”,
chantait Jean-Michel Caradec dans les années 70.
Qu’elle est belle aussi quand elle chante.

De St Malo à Lorient en passant par Brest et l’île d’Ouessant,
il n’est pas un village, un hameau, une falaise et un rocher où ne résonnent
l’une ou l’autre de ces mélodies venues du fond des âges
et nourries de légendes celtiques.

Elles font partie de l’ADN des Bretons
(mais aussi des irlandais, des écossais et des gallois).
Des navigateurs dans l’âme qui ont essaimé au-delà des océans
emmenant avec eux leur culture et leurs chants.

Alan Stivell et Tri Yann ont perpétué et modernisé cette musique à travers le monde .
Manau lui a donné du “flow” et Nolwenn Leroy de la grâce.
La voix de la belle du Finistère est l’atout majeur de l’album,
réalisé par Jon Kelly. Celui-ci a notamment travaillé pour Sir Paul Mc Cartney,
Chris Rea, Tori Amos, Melody Gardot et surtout Kate Bush,
le modèle de la chanteuse française.

A la sortie de “Bretonne”, rares sont les professionnels
qui auraient parié une galette de sarrasin sur le destin de cet album.
Mais en jouant la carte de la proximité et de l’ancrage régional
(interviews réalisées sur les lieux de son enfance et priorité donnée aus médias indigènes),
la compagne du tennisman Arnaud Clément est montée du fond du court au filet,
passée du rayon folklore des disquaires à la tête de gondole des supermarchés.
Bien vu ! Nolwenn Leroy n’est évidemment pas la première
à s’emparer du répertoire celtique (traditionnel ou apparenté).
Loin s’en faut. Pourtant, après l’accueil mitigé (50.000 exemplaires)
de “Le Cheshire Cat et moi”, le projet n’était pas sans riques.
Raison sans doute pour laquelle au lieu de proposer un CD entièrement
chanté en breton et en gaélique, l’artiste a mis de l’eau dans son cidre en reprenant
“Le bagad de Lann-Bihoué” du tandem Souchon-Voulzy et “Brest” du pluvieux Miossec.

Cela dit, si le succès (déjà plus de 200.000 copies écoulées)
peut inciter les écoliers du cru à apprendre la langue de leurs ancêtres
et “La jument de Michao” à galoper dans les cours de récré,
perpétuant ainsi une certaine tradition musicale,alors j’applaudis !
Quant à savoir si les Belges voudront eux aussi jouer du biniou pour la fée Nolwenn,
c’est une autre histoire…

http://blogs.rtlinfo.be/partitions/2011/01/19/nolwenn-leroy-bretonne-et-fiere-de-letre/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 19 Jan - 19:39

FRANCE 2 - C'EST AU PROGRAMME

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Lun 24 Jan - 8:27

Le retour aux sources "Bretonne" de Nolwenn Leroy cartonne au top des albums


Ses reprises de chants bretons ont détrôné Mylène Farmer: avec son album "Bretonne", Nolwenn Leroy caracole en tête des ventes depuis début janvier et rend "hommage" à sa région natale, son "port d'attache", ses grands noms de la chanson celtique.

"Je suis fière, très modestement, de pouvoir accorder à cette langue et à cette culture la place qu'elle mérite", a expliqué la chanteuse de 28 ans dans un entretien accordé à l'AFP à Rennes, où elle passait dans le cadre de sa tournée promotionnelle.

Près de 200.000 exemplaires de "Bretonne", qui revisite le répertoire celte en mélangeant instrumentations modernes et traditionnelles, se sont vendus depuis le lancement, le 6 décembre, du quatrième opus de cette lauréate de la Star Ac (2002).

Un "succès fulgurant", commente Olivier Nusse, directeur général du label Mercury, chez Universal. Pour lui, c'est "un phénomène un peu comparable à celui des 'Ch'tis', où on réveille une région au travers d'un film".

"Nolwenn est en train de faire ça, elle réveille avec son album tous les amoureux de la Bretagne", analyse-t-il.

Elle, s'émerveille de "pouvoir chanter en breton sur des chaînes nationales".

De sa terre natale - elle a grandi dans le Finistère et les Côtes-d'Armor - qu'elle a quittée à l'âge de 10 ans pour suivre sa mère en Auvergne, la chanteuse dit garder "la nostalgie des odeurs, des moments passés à crapahuter dans les rochers, à ramasser des coquillages".

D'où sa volonté de créer "sa bande-son rêvée de la Bretagne", composée des airs connus qui ont accompagné son enfance, explique cette brune aux yeux bleus. Un photo d'elle en costume traditionnel, prise lorsqu'elle avait 3 ans, orne la couverture de l'album.

Enregistré à Londres avec Jon Kelly (le producteur de Kate Bush et Tori Amos), "Bretonne" regroupe 14 titres qu'elle voulait "faire redécouvrir aux Bretons et découvrir aux autres".

Elle y égrène des reprises de standards ("La Jument de Michao", le tube des Tri Yann; "Tri Martolod" popularisé par Alan Stivell ...), des titres plus récents ("Ma Bretagne quand elle pleut", de Jean-Michel Caradec) et un titre original écrit par le Brestois Christophe Miossec.

La chanteuse, qui interprète quatre chansons en breton et une en gaëlique, a pris des cours de breton avant l'enregistrement et entend les poursuivre une fois bouclée la promotion de l'album.

"Je ne suis pas dans une revendication politique", dit-elle, "mais dans l'hommage à ces chanteurs bretons et celtiques qui chantent la Bretagne depuis toujours". "Avec cet album, on rouvre la brèche", "on va redécouvrir ces chanteurs traditionnels et racheter tous ces albums des grands classiques bretons", s'enflamme-t-elle.

Côté chanteurs bretons "pur beurre", on se félicite. Alan Stivell l'a complimentée, selon Olivier Nusse. Les membres du groupe Tri Yann reconnaissent recevoir des appels de fans choqués que leurs tubes soient repris par Nolwenn mais sont "plutôt contents que les générations qui suivent nous reprennent", comme ils l'ont dit à l'AFP. Jean-Louis Jossic la trouve "sincère dans ce qu'elle fait". "La tradition appartient à tout le monde. Pourquoi elle n'aurait pas le droit de chanter la tradition? Où est le problème?", lance Jean-Paul Corbineau.

Nolwenn Leroy entend poursuivre sur cette voie. Elle envisage pour son prochain album d'"adapter en breton" des textes qu'elle a écrits. Elle voudrait "continuer à faire des albums pop mais en gardant les instruments traditionnels, dont la sonorité (lui) donne la chair de poule".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/culture/20110123.AFP0625/le-retour-aux-sources-bretonne-de-nolwenn-leroy-cartonne-au-top-des-albums.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mar 25 Jan - 15:45

Nolwenn Leroy : Bretonne ?



La polémique fait rage dans les bistrots, sur Facebook et autres forums : Nolwenn Leroy peut-elle ainsi s'afficher « Bretonne » et s'emparer de nos musiques, de notre identité, pour se les approprier de façon si impertinente ? Au secours, on nous vole, on nous détrousse, on vide notre bourse de nos «Tri Martolod» et de nos «Juments de Michao» et même le «Bro gozh» ! ! Non ! mille fois non ! disent les intègres, intégristes peut être. Oui ! mille fois oui ! répondent les autres, trop contents qu'un nouveau succès en breton occupe les ondes.

Pas facile d'y voir clair. D'autant que moi même, pas si Breton acharné que ça, j'ai été un tantinet vexé de prime abord (voire un peu jaloux?) comme si elle me volait quelque chose. « Ma » vision de la Bretagne allait être déformée, pervertie, etc. Réaction épidermique qui m'a interpellé, sur mon, sur notre identité de Breton. Depuis j'ai réfléchi, discuté...

Même les pires opposants devront reconnaître que l'album est très bien réalisé, que Nolwenn est charmante, qu'elle chante bien, très bien même, et que si ce n'est pas hyper typé, et peut-être d'ailleurs pour cette raison, son album n'est pas réservé aux happy few. Ce n'est pas si souvent que du breton est entendu sur les radios et les télés. Ces disputes, celui qu'on appelle le « grand public » (c'est qui donc?) s'en fiche bien, il retrouve des accents de Bretagne qui suffisent amplement à nourrir ses nostalgies ou ses rêves « celtes » (c'est quoi?). Y aurait-il une loi écrite ou non écrite, qui permettrait à certains d'utiliser le répertoire, et à d'autres non ? Les purs et les impurs ? Y a t-il une frontière quelque part entre la bonne, la moyenne, la mauvaise interprétation ? Le public est juge.


Je ne suis pas fan de la Star Ac, loin s'en faut. Le parcours qu'on y propose aux jeunes sous le masque des paillettes y est piégé, douloureux, complexe, plein d'embûches et de chausse trappes. J'avais écrit dans Arthur un petit texte où je les comparais à des gladiateurs répondant à notre besoin de chair fraîche. Le radio crochet géant consacre un certain type de chanteurs et de chanteuses. C'est vrai, la question est : sont-ils artistes ? En tout cas, Nolwenn s'en est sortie avec les honneurs. Elle y a gagné un capital de célébrité. Elle a décidé, pure naïveté ou pur opportunisme ou cynisme, mais je penche plutôt pour la fraîcheur, de plonger dans ce répertoire et de mettre son nom au service de la Bretagne... Et aussi la Bretagne au service de son nom, c'est vrai, mais ce service marche toujours dans les deux sens. Le pari n'était pas si évident. La suite nous dira si elle persiste, si elle a les ressources créatives pour aller plus loin ou si ce n'était qu'une tocade. Pas mal de musiciens, j'en suis sûr, sont en train de maugréer sur ce succès : « c'est pas juste ! ». Mais qui sait si elle ne va pas être à l'origine d'une troisième vague bretonne, qui ferait du bien à tout le monde ? Les centaines de musiciens de Bretagne qui ont dû arrêter la musique depuis cinq ans parce que la vague est retombée et qui ont dû reprendre, comme disent les gens, « un vrai boulot » pour vivre, lui en seront peut être reconnaissants dans un an ou deux. Qui peut jurer du contraire ?

Il faut des locomotives pour tirer les wagons. Chacun est libre de chanter à sa façon «Tri Martolod» et «La Jument de Michao» : c'est un bien public ! Il appartient aussi à Nolwenn Leroy ... Celui ou celle qui le reprend ne le vole à personne et le donne à tout le monde !

Allez, un petit quizz pour terminer : sur l'album «Bretonne» il y a le titre en français «Rentrer en Bretagne» Musique ? On cherche, on cherche...Réponse : Alan Stivell ! Paroles ? C'est plus difficile....Réponse : Pierre Grosz, qui a aussi écrit pour...Bécaud, Dalida, Chamfort, Polnareff. Et mille autres. Mais il est même pas breton, gast! Alors, de quel droit?

Gérard DELAHAYE (auteur compositeur breton)

http://gerarddelahaye.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Lun 31 Jan - 9:04

FRANCOFOLIES LA ROCHELLE
12 au 16 Juillet 2011


Participation à une soirée "Autour de Nolwenn Leroy" avec Miossec, Thomas Fersen, Renan Luce et autres chanteurs qui chantent la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nounouka

avatar

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 2 Fév - 0:32

Merci beaucoup pour vos articles bien faits et loin de la jungle des Forums de l'Artiste! geek scratch
Revenir en haut Aller en bas
Nounouka

avatar

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 2 Fév - 14:49

Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mar 8 Fév - 19:17

Excellent parcours de Bretonne dans les charts français depuis sa sortie :



DATE ALBUM PHYSIQUE TELECHARGEMENTS
12 décembre 2010 8e - 21 000 ex 4e - 2 000 ex
19 décembre 2010 6e - 33 000 ex 2e - 1 800 ex
26 décembre 2010 5e - 44 000 ex 4e - 1 300 ex
2 janvier 2011 2e -21 500 ex2e - 1 300
9 janvier 2011 1ère - 16 000 ex 2e - 1 200
16 janvier 2011 1ère - 21 200 ex1ère - 1 600
23 janvier 2011 1ère - 31 000 ex2e - 1 700
30 janvier 2011 1ère - 28 500 ex 2e - 1 600
6 février 2011 1ère - 24 100 ex fusionnés
13 février 2011 1ère -23 000 ex fusionnés
TOTAL VENTES FUSIONNEES 276 000


Dernière édition par liliane le Mer 16 Fév - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Sam 12 Fév - 7:26

A Pau, le mini-concert de Nolwenn Leroy attire la foule
Publié le 12 février 2011



Centre leclerc Près de 1 000 personnes sont allées hier à la rencontre de l'ex-gagnante de la «Star Ac».

Nolwenn Leroy était hier au coeur de la galerie du Centre Leclerc pour un miniconcert de cinq chansons, délicieux prélude avant une interminable séance de dédicaces de son dernier album. « Bretonne » est le titre de ce quatrième opus, sorti en décembre dernier et devenu disque de platine en quelques semaines.

Indiscutablement, l'époque de Nolwenn gagnante de la « Star Academy » (saison 2) est très loin. La belle brune a franchi de nombreux paliers et ce nouvel album est une véritable pépite. Un disque qui rassemble des chansons traditionnelles bretonnes, gaéliques aux fortes sonorités celtiques : un véritable frisson et une voix d'une rare limpidité. Une Nolwenn sans doute plus intimiste et c'est ce qui a fait le succès du concert donné hier.

Plus de 500 personnes au démarrage, près du double en cours de route et une file d'attente de plusieurs centaines de fans pour la précieuse dédicace. Sur scène, quelques pauses déroutantes, une moue qui rappelle une certaine Adjani, mais l'effet de la fée a encore agi. Celle qui aime se définir « comme un fragment de roche arraché à sa côte sauvage » a apporté son grain de celte...

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/02/12/le-mini-concert-de-nolwenn-leroy-attire-la-foule,180248.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Sam 12 Fév - 15:24

CLIP TRI MARTOLOD

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Ven 18 Fév - 17:55

LIBERATION 18/02/2011





Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 23 Fév - 18:11

NOLWENN LEROY EN CONCERT



FRANCOFOLIES DE LA ROCHELLE
8 MARS 2011 -BREST

FESTIVAL DE POUPET
21 JUILLET 2011


ZENITH - PARIS
17 DÉCEMBRE 2011
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 2 Mar - 10:46

OUVERTURE VICTOIRES DE LA MUSIQUE 2011


Mauranne Nolwenn Leroy
envoyé par zikforum. - Regardez plus de clips, en HD !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 2 Mar - 16:40

ENREGISTREMENT A LONDRES DE LA CELTIC' VERSION DE BRETONNE

SORTIE PREVUE : FIN 2011


Quelques perles feront partie de cet album dont :

- "Amazing grace" sans doute en duo avec Sharon des Corrs (violoniste et chanteuse du groupe)


- "Whiskey in the Jar" popularisée par les Dubliners




- "Scarborough Fair" popularisée par Simon and Garfunkel


Plus d'informations dans notre topic musique celtique

http://www.artmony.biz/t1919-la-musique-irlandaise
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Bridget

avatar

Féminin Nombre de messages : 2384
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Sam 19 Mar - 17:25

.
France-3 - 23h45




Nolwenn Leroy











France 3 consacre sa nuit à Nolwenn Leroy après le succès de "Bretonne"


A lors que son album "Bretonne" continue son beau parcours dans les charts (le disque est encore troisième des ventes cette semaine en France), Nolween Leroy a les honneurs de France 3 ce soir.

A l'occasion de la Saint-Patrick, la chaîne publique a décidé de proposer une programmation spéciale consacrée à la Bretagne, dès 23h45.

Tout d'abord, France 3 diffusera un concert inédit que Nolween Leroy a donné à Brest.

En compagnie d'invités, on pourra découvrir la chanteuse reprendre les titres de son dernier album, des chants traditionnels bretons.

« Elle y retrouve de grandes figures bretonnes comme Tri Yann, Miossec, Alan Stivell ou encore Didier Squiban, et rencontre son public lors d'un concert à La Carène de Brest » explique la chaîne.


Ensuite, France 3 proposer un documentaire inédit où les caméras de la chaîne ont pu suivre Nolween en pleine promotion pour mieux comprendre la genèse de son dernier disque.






Découvrez Nolwenn Leroy, la Bretonne qui cartonne, en concert sur France 3 le 19 mars sur Culturebox !


http://www.ozap.com/actu/nolwenn-nuit-bretonne-concert-bretonne-video-france-3/405456


A La Carène de Brest, lors d'un concert inédit, Nolwenn Leroy interprète une partie de son dernier album, «Bretonne», avec plusieurs chansons traditionnelles celtes revisitées à la sauce pop comme «Tri Martolod» d'Alan Stivell.

Mais aussi «La Jument de Michao» ou encore «Le Bagad de Lann Bihoue» d'Alain Souchon, «Sunday Bloody Sunday» de U2, des chansons qui ont bercé l'enfance et l'adolescence de la Finistérienne.

A noter aussi, l'excellente chanson «Brest», une reprise de Miossec.

Ce retour aux sources, la chanteuse le préparait depuis plusieurs années.

L'album s'est vendu à pas moins de 500 000 exemplaires au bout de seulement trois mois de diffusion, ce qui lui vaut un disque de diamant.


http://www.teleobs.com/tv_programs/2011/3/19/chaine/france-3/23/45/nolwenn-leroy

.
Revenir en haut Aller en bas
Nounouka

avatar

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 66
Localisation : IDF
Date d'inscription : 09/04/2010

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Sam 19 Mar - 22:41

Merci à vous pour les infos sur Nolwenn,ça me fait tellement plaisir sa réussite! love heureux ourson heureux
Revenir en haut Aller en bas
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mar 29 Mar - 7:20

SHOW JOHNNY HALLIDAY - TF1 - 26 MARS 2011

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Ven 8 Avr - 9:45

Faut-il interdire les chansons en breton ?

Nolwenn Leroy chante en breton et ça défrise le Nouvel Obs, à qui ça rappelle Maurras (qui était pourtant de Martigues).



Il y a quelques années dans Libération, la vision d’un Montmartre « débarrassé de toute sa polysémie ethnique, sociale, sexuelle et culturelle » par Jean-Pierre Jeunet avait fait dire à Serge Kaganski qu’Amélie Poulain était le clip idéal d’un discours de Jean-Marie Le Pen.

C’était très con, mais c’était formulé presque gentiment et le réalisateur s’en sortait avec le bénéfice du doute : pas volontairement, pas irrémédiablement pétainiste, certes, mais juste « vieillot », « étriqué », « fleurant bon le terroir », « démagogique » et « réactionnaire ».

Plus bête que méchante, quoi, cette représentation d’un Paris sépia où d’aucuns avaient naïvement respiré le parfum d’un Carné ou d’un Prévert mais où le critique ne flairait plus que leurs relents…

Il y a quelques jours dans le Nouvel Obs, l’album Bretonne de Nolwenn Leroy était descendu en flamme par Fabrice Pliskin mais la gentillesse condescendante s’était manifestement fait la malle. Car ce coup-ci, les soupçons sont devenus des preuves et si Le Pen n’est pas directement cité (était-ce d’ailleurs nécessaire, dans un numéro intégralement consacré à la montée du Front national ?), la liste des chefs d’accusation suffit à renvoyer la chanteuse à son tropisme « souchien ».

Vote FN et ventes d'albums : l'association d'idées qui tue

D’abord, l’album se vend bien. Et un disque à 500 000 exemplaires quand l’extrême droite est à plus de 15%, pas la peine de vous faire un dessin : ceux qui achètent le premier votent nécessairement pour la seconde. C’est que « cette Finistérienne au pedigree de vieille roche », cette « duchesse de Bretagne » au prénom « si peu républicain » ne trompe personne ― ni la France moisie qui se vautre avec délice dans cette débauche de celtitude, ni Pliskin qui l’observe avec effroi.

« Nolwenn Leroy, droite dans ses sabots, s'enivre de cadastre, d'ancrage et de toponymie », décrète-t-il après examen de la pochette d’un disque où « l’ancienne gagnante de la Star’Ac » (pouah !) s’exhibe en « bigouden comme la preuve de sa bretonnante traçabilité ». Tiens, même une chanson intitulée « Je ne serai jamais ta parisienne » apporte de l’eau au moulin du procès en sorcellerie anti-Lumières et hurle sa « fin de non-recevoir à l’expérience jacobine ».

Car que cherche-t-elle vraiment à nous dire, cette « fille de footballeur », cette « panthéiste » ? Mais qu’elle incarne la « France rurale (…) des terroirs et des territoires » comme l'autre maurrassien de l’UMP, enfin, vous êtes bouchés ou quoi ! C'est pourtant clair !

Hum, à vrai dire, il doit penser que nous le sommes bien un peu, le Pliskin, puisqu’il en rajoute encore une louche, opposant la « race idéaliste » de la pauvre chanteuse qui n’en peut mais au « bitume et à la plume » du rappeur Booba des Hauts-de-Seine ; son fichu de « gateuse hors-sol » à celui de Diam’s (il se porterait mieux dans l’opinion) ; ses sniffs de « bouse mouillée » à « l'universalisme de Yannick Noah »...

Là où Kaganski était juste à côté de la plaque, interprétait vainement les entrailles d'un poulet, Pliskin est méchant, cruel, brouillon, donneur de leçons sans objet. Il n’en loupe pas une. Même la Bretagne, il la comprend mieux que cette Celte d’occasion poussée en Auvergne et dont l’accent de Brest « est digne de Shakira ». C’est qu’il a lu Renan, lui, et qu’il sait bien que le Breton, le vrai, est « tout le contraire du sarkozyste », tout le contraire de la Bretagne de Nolwenn, « celle de Bolloré, Pinault et Leclerc ».

Mais tout ça pour quoi, en fait ?

Et tout ça à propos de quoi, en fait ? A propos d’un album où une petite nana plutôt sympa, plutôt mignonne, sorte de Kate Bush gauloise (aïe, qu’ai-je dit !) chante Tri Martolod, Les Prisons de Nantes et Greensleves (qui sont, comme chacun sait, autant d’hymne à la gloire de l’Occident triomphant), passe son temps à expliquer qu’elle s’intéresse à toutes les cultures et a probablement plus de chansons de Diam’s dans son iPod que Pliskin de morceaux de Booba dans le sien.

Moi, son papier, tout ce qu’il m’a donné envie de faire à part écrire le mien, c’est de courir acheter l’album en question histoire d'aider Nolwenn à accrocher le million d’ex. Eh oui, nous les Bretons fans de fest-noz, on est comme ça. Têtus. Enfin, je veux dire nous les juifs bretons fans de fest-noz, pour être plus précis. Et même, les juifs bretons de Marseille d'origine russo-hispano-algérienne fans de fest-noz, si Pliskin peut concevoir une chose pareille.

Hum, je me demande ce qu’ils en penseraient Maurras et Renan, de mon pedigree de vieille roche à moi.


Nolwenn Leroy en compagnie d'un skinhead ? Non, avec Phil Collins, lors des derniers NRJ Awards..

Hugues Serraf

http://www.atlantico.fr/decryptage/nolwen-leroy-nouvel-observateur-fn-breton-pliskin-73126.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Jeu 14 Avr - 13:41

De Stivell à Nolwenn, les tribulations d'un tube breton
C'est ma tournée ! - Philippe Barbot

C'est le succès le plus déconcertant de l'année. L'album « Bretonne » de Nolwenn Leroy s'est écoulé en quelques mois à plus de 500 000 exemplaires. Un record digne du Guiness (bière celtique), surtout par ces temps de disette discographique, et pour un disque de chansons traditionnelles, la plupart ressassées depuis des siècles et qui plus est interprétées en langue bretonne. Après le triomphe des « Chtis », un nouvel exemple de cette tendance au régionalisme obtus récemment fustigée par un article un tantinet condescendant du Nouvel Observateur ? Pas que. Cet engouement surprenant s'explique sans doute autrement : la découverte par un public neuf, disons les 10-20 ans, d'un répertoire qui a traversé les âges, les modes et les styles.


Prenons par exemple le dernier single de notre héroïne de la Britanny Academy : « Tri Martolod », un traditionnel breton (une ronde à trois pas pour être fokloriquement précis) remis au goût du jour en 1972 par Alan Stivell. Une complainte qui conte l'histoire de trois marins et qui se termine en aubade amoureuse. Sans doute l'air le plus repris, remanié, trituré, adapté, de l'histoire de la chanson celtique. Et dont on ignore toujours qui peut bien en être l'auteur et le compositeur. Dommage pour ses ayant droits...

La chanson de Nolwenn Leroy, bretonne par son père et fille de la mer, est donc la dernière en date d'une longue lignée d'interprétations diverses et variées. Dont voici quelques exemples les plus marquants, du pionnier Stivell (ici accompagné de la crème des artistes bretons) au groupe de rock Daonet, en passant par les rappeurs de Manau, les Suisses d'Eluveitie, les français de Shannon ou l'extraordinaire chanteur traditionnel Yan Fanch Kemener. A vous de choisir votre version préférée. Au fait, « Tri Martolod » est aussi le nom d'une marque de bière locale. A la bonne vôtre.


































http://new.fr.music.yahoo.com/blogs/blog_c_ma_tournee/10734/de-stivellnolwenn-les-tribulations-dun-tube-breton/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Lun 18 Avr - 11:09

Nolwenn Leroy et les inquisiteurs

Nolwenn Leroy (Le Magueresse pour l'état civil) est comme tous les artistes.
On l'aime ou on ne l'aime pas. Ou elle vous indiffère. Mais lorsque des ayatollahs prescripteurs d'opinion tonnent contre elle, la trouvant suspecte de trop aimer sa campagne celte, sa musique et ses traditions... Ce qui la rendrait coupable de tendances "fascistes", bien évidemment... Force est de constater que notre caste médiacratique est encore plus tordue qu'on ne l'imaginait !

Je n'ai pas cédé au chant des sirènes du journalisme pipole. Cet épisode pitoyable est politique et sociétal. Révélateur de la malveillance de journalistes indignes devenus indics de basse police de la pensée. Mettant quasiment en demeure une chanteuse de clamer publiquement son anti-lepénisme pour avoir le droit de continuer à exister dans les média.

Doit-on fustiger ou railler ces pseudo intellos, vrais jobards panurgiques, qui trouvent leur raison de vivre dans l'inquisition, l'imprécation et la dénonciation ?

Le Nouvel Obs' ou le conformisme calibré

C'était un news magazine intéressant dans le temps. Qui défendait la liberté. Les libertés. Partout en France et dans le monde. J'étais abonné.
Plus tard, en désaccord avec leur immigrationnisme fanatique, leur européisme forcené et leur soumission rampante au nouvel ordre mondial, il m'arrivait de le lire encore parce que la plupart de leurs articles étaient écrits avec talent, argumentés et structurés en profondeur, et surtout bien étayés par des journalistes de terrain.

On peut apprécier les qualités de ses adversaires, il n'y a pas de honte à le dire. Seuls les esprits binaires formatés à la "non-pensée J.T" trouveront cela bizarre.
Les signatures d'antan Sartre, Maurice Clavel, Bernard Frank, Hector Biancotti et les dessins de Claire Bretécher n'étaient sans doute pas étrangers à mon indulgence actuelle.

Il est vrai que depuis quelque temps, je ne le feuilletais plus. Sauf dans la salle d'attente de mon dentiste. Et puis, en parcourant les news du web, je suis tombé (c'est le cas de le dire !) sur cette info abracadabrantesque : un gardien de l'orthodoxie, du nom de Fabrice Pliskin, s'est singularisé en faisant l'exégèse du dernier album de Nolwenn Leroy. Qu'il considère comme maurrassienne et pétainiste parce qu'elle chante des airs traditionnels de la campagne bretonne.
Un crime de lèse mondialisme !

Le racisme anti-français dans toute sa splendeur

L'auteur de ce billet "culturel" écrit avec une rare inélégance :
" La pochette montre la chanteuse à 5 ans, en Bigouden, comme une preuve génétique de sa bretonnante traçabilité (...) Nolwenn Leroy, droite dans ses sabots, s'enivre de cadastre, d'ancrage et de toponymie (...) Cette Finistérienne au nom si peu républicain oppose une fin de non-recevoir à l'expérience jacobine (...) Avec son prénom de sainte décapitée, Nolwenn affiche un pedigree de vieille roche (...) D'aucuns blâmeront son adolescence auvergnate,
mais personne n'est parfait."
Fermez le ban !

Un confrère aurait-il pu dégoiser sans risquer la correctionnelle pour incitation à la haine raciale : "La pochette montre la chanteuse à 5 ans en niqab comme une preuve génétique de son arabique traçabilité (...) Aïcha Essaoui, droite dans ses babouches, s'enivre de bled, de hallal et de sourates. (...) Cette Maghrébine au nom si peu Français oppose une fin de non recevoir à la politique d'intégration (...) Avec son prénom d'épouse du prophète, Aïcha affiche un pedigree du Djibal Arafat (...) D'aucuns blâmeront son adolescence aux Minguettes, nobody is perfect."

Mais, Votre Honneur, conchier une Bretonne n'est pas un crime ! C'est même un exercice recommandé si on veut prendre du galon dans les média. De toute façon, les Français de souche ne font pas partie des espèces protégées !

Et puis, circonstance aggravante, avec son immense talent de poubellier, le témoin à charge Pliskin dénonce à juste titre les plus immondes remugles :
"Elle incarne l'image de la France rurale, l'image de la France des terroirs et des territoires, comme dirait dans son style maurrassien le député UMP Christian Jacob."

Rien que pour ça, on aurait dû la clouer au pilori après avoir cassé au pilon tous ses infâmes C.D. Sous ses airs innocents, cette chanteuse lepénise les esprits, préparant le retour des heures les plus sombres de notre histoire.
D'ailleurs, elle a gagné la Star Ac contre Houcine, un Noir musulman. Un signe qui ne trompe pas.

Les dérives des mabouls intellectuels

Marine Le Pen, encore une Bretonne (quel sale pays !) faisait la couverture du magazine contenant l'article agressant Nolwenn. Parce que, gauche moralisatrice ou pas, on a un compte d'exploitation à tenir et Marine à la une fait vendre du papier.
Salauds de fachos, dire qu'on bouffe grâce à eux !

Un psy y verrait sans doute un transfert de cible, et peut-être une projection inconsciente : Marine a réussi à lisser son image et les borborygmes contempteurs des énergumènes médiatiques glissent sur elle comme l'eau sur les plumes du canard. Pire, cette eau se transforme en vitriol qui asperge les éclabousseurs.
Il fallait donc aux cenSSeurs une proie plus tendre. Plus naïve en apparence. Fragile en dialectique car moins structurée politiquement.

La chanteuse s'est crue tenue de faire allégeance à la bien-pensance et de justifier ses goûts agrestes, probablement sur le conseil de ses managers. Bien obligée, sinon plus de promos chez Drucker ni Denisot ! Comme s'il fallait s'excuser d'apprécier la culture populaire de nos vieilles provinces françaises et demander pardon d'y puiser une part de son inspiration !
En toute hypothèse, ce terrorisme intellectuel est à l'aune de l'indigence mentale de l'auteur de ces phrases :

"Elle paraît vouloir cristalliser ce que son compatriote des Côtes-d'Armor, Ernest Renan, appelait la poésie des races celtiques : race timide, réservée, vivant toute au dedans, pesante en apparence, mais sentant profondément et portant dans ses instincts religieux une adorable délicatesse. Race idéaliste à laquelle Renan oppose la vulgarité normande, cette population grasse et plantureuse, contente de vivre, pleine de ses intérêts, égoïste comme tous ceux dont l'habitude est de jouir."

Quand même, lire dans le Nouvel Obs qu'il y aurait une race bretonne et une race normande chez les humains comme chez les bovins ! Quand depuis quarante ans on nous serine que les races n'existent pas. Et qu'il n'y a aucune différence entre un Pygmée et un Suédois, ou entre un Mongol et un Bantou... Comme on dit : "Faut oser !"

Ainsi à tout prétendre intellectualiser, on révèle sa véritable nature : celle d'un imbécile "instructionné de la tête mais pas très fufute" comme disait ma concierge.
D'ailleurs, au détour d'une phrase, l'auteur trahit maladroitement la vraie raison de son ire : Nolwenn vendrait plus de disques que Diam's. Quel scandale !

Procès stalinien et bouffonneries

Nolwenn ayant usé de son droit de réponse pour écrire au magazine :
"L’auteur de cette page établit insidieusement une corrélation entre le succès de cet album et la montée dans les sondages du front national(...) Cet article m'a choquée et mise en colère. Je ne m'attendais pas à trouver pareille déloyauté intellectuelle et perfidie gratuite (...) Je trouve indigne ce procès d'intention. Comme j'estime douteux et déplacé l'emploi pour me décrire des termes preuve génétique de sa bretonnante traçabilité, droite dans ses sabots."

Le Nouvel Obs a botté en touche :
"Nous publions une petite critique espiègle sur le disque d’une chanteuse yéyé, et on nous menace d’une guerre civile et d’une extermination."

Plus faux-cul tu meurs ! Plus nul en musicologie aussi. Confondre le folklore breton ou irlandais avec les chats sauvages et les chaussettes noires, faut vraiment avoir les portugaises ensablées.
Quant aux yéyés, ils ont disparu dans les middle sixties, remplacés en mieux par le rythm 'n blues et la pop. L'auteur n'a qu'un demi-siècle de retard.
Cours camarade, le vieux monde est devant toi !

Et si vous avez toujours rêvé d'explorer des terres sauvages, mais que les Papous et les Yanomamis vous semblent un peu trop loin, découvrez cette tribu de Celtes primitifs qui vivent dans les bois et se vêtent d'étranges oripeaux pour se livrer à d'incroyables rites festifs. A quelques heures d'autoroute à peine de chez vous !

Christian Navis
(son site)




http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nolwenn-leroy-et-les-inquisiteurs-92483
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Mer 1 Juin - 19:38

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Sam 4 Juin - 12:02

FRANCOFOLIES LA ROCHELLE - 2011 - ITV


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Dim 19 Juin - 18:45

PREMIERES DATES DE CONCERTS

- 18 Juin 2011 à Aurillac (15)
- 25 Juin 2011 à Landernau (Finistère)

- 01 Juillet 2011 au Bobital Festival (22)
- 03 Juillet 2011 Festival de Cosne sur Loire (58)
- 09 Juillet 2011 Festival Ecoute s'il pleut à Valognes (50)
- 12 Juillet 2011 Francofolies de la Rochelle
- 16 Juillet 2011 Pluralies de Luxeuil (70)
- 19 Juillet 2011 à Vienne (38)
- 20 Juillet 2011 à Port Barcarès - Plein air (66)
- 21 Juillet 2011 au Festival de Poupet en Vendée (85)
- 22 Juillet 2011 au Festival de Cornouailles à Quimper (29)
- 26 Juillet 2011 au Théâtre de Verdure de Gemenos (13)
- 27 Juillet 2011 au Théâtre de Verdure de Nice (06)
- 28 Juillet 2011 Cavalaire sur mer (83)
- 30 Juillet 2011 Festival Aymon Folk à Bogny sur meuse (08)

- 6 Août 1011 Gravelines (59)
- 09 Août 2011 à Adge - Scène Flottante (34)
- 12 Août 2011Les Estivales de la Perrière à Perché (61)
- 14 Août 2011 Festival Celte en Gévaudan à Saugues (43)
- 17 Août 2011 Festival de la Saint Loup à Guingamp (22)
- 19 Août 2011 au Festival Darc à Châteauroux (36)

- 22 octobre 2011 Le Liberté de Rennes (35)
- 27 octobre 2011 Théâtre Sébastopol de Lille (59)
- 28 octobre 2011 Les Celtivales à Pierrefontaine les Varans (25)
- 1er novembre 2011 Forum de Liège
- 02 novembre 2011 Cirque Royal de Bruxelles
- 04 novembre 2011 Olympia d'Arcachon (33)
- 09 novembre 2011 Zénith de Clermont-Ferrand (63)
- 10 novembre 2011 Casino Barrière de Toulouse (31)
- 18 novembre 2011 Zénith de Dijon (21)
- 19 novembre 2011 Le Vinci à Tours (37)
- 20 novembre 2011 Salle Polyvalente à Laval (53) (à confirmer)
- 24 novembre 2011 Gare du Midi à Biarritz (64)
- 25 novembre 2011 Amphithéâtre de Rodez (12)
- 30 novembre 2011 Le Mans (72)
- 1er decembre 2011 Zenith Metropole de Nantes (44)
- 02 décembre 2011 Théâtre Municipal d'Albert (80)
- 03 décembre 2011 Les arènes d'Evry (91)
- 09 décembre 2011 Le Quattro à Gap (05)
- 10 décembre 2011 Théâtre du Léman de Genève
- 13 décembre 2011 Espace Chaudeau à Ludres (54)
- 14 décembre 2011 La Salle 3000 de Lyon (69)
- 15 décembre 2011 Le Silo à Marseille (13)
- 17 décembre 2011 Zenith de Paris


En 2012

- 02 fevrier 2012 Théâtre de Moulins (03)
- 04 fevrier 2012 Atrium de Dax (40)
- 10 fevrier 2012 Théâtre de Yerres (91)
- 12 fevrier 2012 Le Touquet (62)
- 18 fevrier 2012 Dole (39)
- 19 Fevrier 2012 Porcieu-Amblagnieu (38)
- 09 mars 2012 Saint Avold (57)
- 10 mars 2012 Epinay sur Seine (93)
- 16 mars 2012 Zenith de Rouen (76)
- 26 avril 2012 Zenith de Caen (14)




Dernière édition par liliane le Jeu 22 Sep - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Dim 19 Juin - 18:46

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12998
Age : 67
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   Lun 4 Juil - 16:46

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NOLWENN LEROY   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOLWENN LEROY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» NOLWENN LEROY
» NOLWENN LEROY
» Nolwenn Leroy et Laurent Baffie un duo surprenant !
» Nolwenn Leroy folklore breton
» MUSICOTHERAPIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: LA CHANSON FRANCAISE :: CHANTEURS FRANCOPHONES-
Sauter vers: