H A R M O N Y

Musique et arts
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LOUIS ARMSTRONG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: LOUIS ARMSTRONG   Ven 17 Oct - 11:40

LOUIS ARMSTRONG




BIOGRAPHIE


Armstrong naît en 1901 dans une famille pauvre de La Nouvelle-Orléans. Fils d'une fille mère (son père abandonna sa famille lorsqu'il n'était encore qu'un jeune enfant), Louis Daniel Armstrong doit se faire tout seul.

Une enfance dans les quartiers difficiles lui vaudra de nombreuses arrestations, et ce, avant même sa majorité. Errant de par les rues de la ville, Louis est très souvent envoyé au Home for Colored Waifs, une institution pour enfants abandonnés. Par chance, sa curiosité lui vaudra d'apprendre à jouer du cornet à pistons dans un orchestre du centre ville. Son enfance lui vaudra également d'assister très souvent aux parades des brass-bands d'alors, ces fanfares qui préfigurèrent le jazz. Le trompettiste Geary "Buck" Johnson, comparse de Sydney Bechet lui apprendra les rudiments du cornet et sa rencontre avec un autre cornettiste, le grand Joe "King" Oliver, qui le prend véritablement sous son aile, marquera le début de sa carrière.

Il jouera sur les bateaux qui remontent le Mississipi ainsi que dans l'orchestre de Fate Marable. Au départ d'Oliver pour Chicago en 1919, Louis Armstrong prend sa place au sein du band de "Kid" Ory, alors considéré comme le meilleur orchestre de hot jazz de La Nouvelle-Orléans.

En 1922, il part à Chicago et incorpore le fameux Créole Jazz Band de King Oliver :star: à la demande de celui-ci. Alors trompettiste débutant, Louis Armstrong, surnommé Satchmo (ou Satchel Mouth soit "bouche en forme de sacoche", à cause de sa large bouche) n'en imposera pas moins rapidement son style au point de véritablement initier l'importance du rôle du soliste dans un orchestre de jazz.

Pressé par sa femme (Lile Hardin, une pianiste renommée), il monte à New York et enregistre beaucoup (notamment des duos avec Sydney Bechet, autre virtuose de l'époque et direct concurrent). Il retourne donc à Chicago en 1925, période où il enregistre de nombreux succès comme Muggles et surtout West End Blues, sous son propre nom accompagné par les Hot Five et les Hot Seven. Son dynamisme et ses improvisations le placent alors parmi les artistes populaires les plus célèbres de son temps. Mais Satchmo à la bougeotte. Les sirènes new yorkaises n'ont pas fini de chanter pour lui et il repart à New York en 1929, puis à Los Angeles peu de temps après. Cette année là, il effectue également sa première tournée en Europe.

Malheureusement, en 1935, une blessure à la bouche (il se rompt un muscle labiale) met un frein à cette carrière en plein essor. Il prend, malgré lui, un congé d'un an et ne retrouvera jamais l'aisance avec lequel il jouait de son instrument fétiche, la trompette. Après de folles années de tournées, il est contraint de s'installer à New York, dans le Queens. Nous sommes en 1943. Ce n'est pas pour autant la fin du grand Satchel Mouth, et pendant plus de trente ans, Armstrong donnera plus de 300 concerts par an ! Cependant, la conjoncture de crise touchant les grands orchestres, il est obligé de se produire en sessions réduites.

Dans les années 50, Louis Armstrong joue avec plusieurs formations restreintes, composées de membres de son ancien big band. Il apparaît dans plus de 30 films et enregistre le fameux "Hello Dolly" en 1964, un morceau qui doit beaucoup à son accident labial puisqu'à cause de lui, Armstrong s'est lancé depuis quelques années dans le scat, une forme de chant syncopé dont les meilleurs moments préfigurent le rap actuel. Pour beaucoup, Louis Armstrong joue le rôle du sympathique Oncle Tom, le noir humble, chaleureux et peu revendicatif.

Cela lui vaudra d'être malmené par ses coreligionnaires afro-américains durant le combat pour les droits civiques des années 60. Satchmo n'en a cure, après une carrière bien remplie au cours de laquelle il donna au jazz l'envergure d'une véritable culture internationale, il s'éteint à 69 ans en 1971, après un show triomphal au mythique Waldorf Astoria. Et c'est ce mythe, et cet héritage, que l'on voudra bien garder de lui.


coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LOUIS ARMSTRONG   Ven 17 Oct - 11:59

WHAT A WONDERFUL WORLD



"C'est aussi simple qu'une phrase musicale", écrit Rimbaud dans "Guerre".

Comme on ne quitte plus certains livres, emporté par la première phrase, peut-être est-on emporté dans une chanson par la première phrase musicale. Et puis bien sûr il y a la voix de Louis Armstrong, et ces "lyrics" aussi, force et simplicité...

I see trees of green, red roses too
I see them bloom for me and you
And I think to myself what a wonderful world.

I see skies of blue and clouds of white
The bright blessed day, the dark sacred night
And I think to myself what a wonderful world.

The colors of the rainbow so pretty in the sky
Are also on the faces of people going by
I see friends shaking hands saying how do you do
They're really saying I love you.

I hear babies cry, I watch them grow
They'll learn much more than I'll never know
And I think to myself what a wonderful world
Yes I think to myself what a wonderful world.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LOUIS ARMSTRONG   Ven 17 Oct - 12:05

VIDEO NOBODY KNOWS love






DEUX LEGENDES DE LA MUSIQUE etoile scintillante

BLACK AND WHITE coeur L ARMSTRONG ET J CASH
attention collector super blue yodel N°9 JIMMY RODGERS



:816989sw5: decicace a Liliane.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Nine
Admin
avatar

Nombre de messages : 9606
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: LOUIS ARMSTRONG   Ven 17 Oct - 12:26

NOUGARO HOMMAGE A ARMSTRONG etoile scintillante

Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
liliane
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 12801
Age : 66
Localisation : dans la galaxie
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: LOUIS ARMSTRONG   Jeu 18 Mar - 10:17

LE SAVIEZ VOUS ?

Au début du siècle dernier, dans un foyer de la Nouvelle-Orléans, un esclave enfant du ghetto est né d'une mère prostituée et d’un père inconnu.

Il a attiré l'attention d'une famille pauvre mais chaleureuse d'immigrants Juifs de Russie, les Karnofskys.

Ce petit garçon qui avait une personnalité magnétique, s'attacha au père et l'aidait dans son travail avec son cheval dans le commerce de wagons pour le transport.

Les Karnofskys aimaient l'enfant, l’invitaient à leur table y compris le Chabbat et lui offrirent plus qu’un lit et un abri.

Ils lui ont donné cet amour dont il avait tant besoin et lui offrirent son premier instrument de musique qui grâce auquel il passa d’une enfance affamée à un monde dans lequel il est devenu un artiste de jazz renommé et un ambassadeur mondial de l'humanité.


Louis Armstrong a parlé fièrement et couramment Yiddish toute sa vie depuis son enfance et il a toujours porté une étoile de David autour de son cou.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.artmony.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LOUIS ARMSTRONG   

Revenir en haut Aller en bas
 
LOUIS ARMSTRONG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOUIS ARMSTRONG
» En dessous de chaque chanteur il y a tous ses succès et il y a les paroles
» L'histoire de petit Louis
» changement de lit pour Louis ?
» Bléville - Rue Aristide Briand > Rue Louis Ganne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H A R M O N Y :: LA MUSIQUE ADOUCIT LES MOEURS :: TOUTE LA MUSIQUE QUE J'AIME.... :: JAZZ - JAZZY-
Sauter vers: